par    | |

Gamespot fait encore parler de lui

Et pas qu’un peu, puisque Sam Kennedy, Editor chez 1UP, a pondu un texte aussi long (peut-être plus) que les cheveux de Gringo, mais moins sales, où il revient sur l’affaire Gamespot/Kane & Lynch qui a conduit au licenciement d’un journaliste et à la démission de deux autres, en long, en large, en travers, avec la tête et avec les bras.

De la crédibilité d’origine aux mécanismes publicitaires du site (Gametrax, système qui retient tout ce que fait un visiteur pour déterminer les meilleurs placements et produits qui buzzent), de la réaction de la communauté (forums pris d’assaut, vidéos sur YouTube, déformation des entrées Wikipédia…) à celle des confrères (Destructoid et son habillage façon Gamespot rebaptisé CashWhore) en passant par l’avenir du site, de ses employés (qui apparemment balancent leurs CV un peu partout) et ses inquiétudes quant à celui de la presse vidéoludique en ligne d’une manière plus générale, Sam s’est donné du mal.

Il a bien fait, parce qu’en dépit d’un ton un peu mélodramatique, son pavé est franchement intéressant. Puis bon, vous, nous, tout le monde est concerné. La preuve, je ne reçois aucun jeu à cause de la pression qui pèse sur la rédac.