par    | |

Left 4 Dead : un film réalisé par des Intelligences Artificielles

La journée ne pouvait pas mieux commencer. Si, j’aurais pu me réveiller en crachant de l’or ou avec Clémentine Autain à mes côtés, mais à part ça, émerger en regardant une bonne poignée de vidéos de Left 4 Dead, tirée de l’événement pré-E3 organisé par Electronic Arts, me semble plutôt bon signe.

Surtout quand les dites vidéos dévoilent un jeu coopératif oppressant, où il convient de constamment veiller sur ses collègues, particulièrement pour les soustraire à l’emprise de zombies un peu trop affectueux ou les ranimer après qu’une vague de revenants les eut engloutis. Lesquels infesteront aussi bien les couloirs exigus d’un métro cabossé que des espaces plus ouverts, où ils surgiront du moindre recoin, n’hésiteront pas à escalader votre refuge de fortune et compteront sur le soutien de spécimens uniques, plus endurants et capables de vous ronger de leur vomi ou de vous tracter loin de vos équipiers avec leur langue démesurée. Ces créatures uniques pourront d’ailleurs être incarnées dans un mode versus, où une équipe de survivants en affrontera une autre, en charge de prendre la tête des hordes putréfiées, comme nous le rappelle Mike Booth.

Dans son interview, le chef de projet revient au passage sur l’I.A. « procédurale » à propos de laquelle Gabe Newell disait qu’elle faisait office de réalisateur tout au long des quatre campagnes proposées. En clair, la musique, l’éclairage, le rythme du jeu dépendront de votre performance et de celle de vos équipiers, afin d’assurer que chaque partie soit différente. Un exemple. Mal en point, les quatre survivants arrivent à une station-service : quelques zombies apparaissent de-ci de-là et s’avancent lentement vers eux. Si les personnages avaient été en meilleure condition, les zombies auraient été bien plus nombreux, plus vifs, auraient fait exploser la station, chanté la Cucaracha… Le principe s’applique d’ailleurs à chaque joueur, l’un pouvant être baigné d’une musique épique s’il est dans le feu de l’action, tandis qu’un autre sera dans le silence, plus en retrait. L’idée étant aussi d’aménager des instants où la tension retombe avant d’éclater en fanfare.

Dernière info, le grand festin est annoncé pour le 4 novembre aux US et le 7 chez nous et connaissant Valve, il faudra s’attendre à des ajouts de contenus réguliers une fois que le jeu aurait fait son trou sur Steam. En espérant que vous ayez apprécié ma jusqu’au-boutiste neutralité, maintenant veuillez m’excusez, je dois me fendre d’une danse nuptiale sur mon balcon pour évacuer mon impatience.