par    | |

Brothers in Arms: Hell’s Highway : le cœur des hommes

David Cage n’a de cesse de le crier sur les toits, l’émotion, c’est bien, mangez-en. À deux doigts de perdre ses cordes vocales, la tête pensante de Quantic Dreams va pouvoir faire une pause et régénérer sa salive, puisqu’il semblerait que son appel ait été entendu par Gearbox.

Les développeurs de Brothers in Arms: Hell’s Highway, plus prompts à se mettre en scène qu’à terminer leurs jeux dans les délais, ont tourné une consistante vidéo où ils reviennent, avec l’aide de l’historien chauve de service (« Eat lead, slackers!« ), sur la profondeur de leur titre. Randy Pitchford et les siens nous expliquent ainsi que l’important n’est pas la destination mais le trajet, en l’occurrence celui de personnages voulus aussi réalistes que possible, en tout cas sur le fond : le gradé qui n’était pas préparé, l’ambitieux qui le seconde, la tête brûlée qui « traite son bazooka comme sa petite amie » (ouch)…

En gros, vos hommes blagueront, se disputeront, se serreront les coudes, vous péteront les Balisto et crèveront éventuellement dans leur urine et leurs larmes à cause de vos décisions. Quant à la comparaison avec Titanic sur laquelle s’ouvre la featurette, elle pourrait s’avérer regrettable. Il s’agit, après tout, de l’histoire d’un naufrage.