par    | |

Spore : les athées en guerre sainte contre Will Wright

Je vous l’avais dit en évoquant les achievements de Fable 2, le Malin n’est pas forcément là où on l’attend. Oubliez les types de Rockstar et les développeurs de Saints Row et autres GTA-like forts en gueule, les vrais dangereux, ce sont ceux qui ne se rendent pas compte qu’ils le sont, à l’image de Will Wright.

Pourtant, le créateur du simulateur de vie Spore avait tout prévu, il s’attendait à ce que son jeu déclenche l’ire des groupuscules religieux, à cause de la présence d’une composante religieuse dans la phase « civilisation » de l’évolution selon Maxis. Las, la contestation émerge des athées. Lesquels estiment apparemment que le sujet n’a pas sa place dans un divertissement interactif, alors qu’au contraire, si des créatures en forme de testicules foulaient le sol de notre planète, le monde ne s’en porterait que mieux. Traumatisé et sous protection du FBI, Willow témoigne : « Je ne m’attendais pas à toucher un point chaud au niveau de l’athéisme. Je m’y attendais du côté religieux. Mais jusqu’à présent, je n’ai eu aucun retour critique de religieux pensant que nous donnions une fausse image de la religion ou qu’il était mal venu de la représenter dans un jeu. Ce sont vraiment les athées qui en font.« 

On serait tenté de dire « normal coco, ton jeu n’est pas encore sorti« , mais après tout, si certains se plaignent, c’est qu’ils ont sûrement de bonnes raisons de le faire.Toujours est-il que Will Wright est bien obligé de se défendre et de garantir comme il le peut le bien-fondé de son idée : « Nous avons dans notre équipe quelques membres qui sont croyants. De fait au moment de la conception, dans notre petit microcosme de joueurs, nous avons fait de notre mieux pour être sûr de n’offenser aucun groupe religieux, mais nous voulions tout de même inclure cette idée, ce concept de religion dans un jeu. Nous ne voulions pas aller trop loin dans ce sens : nous laissons la question de la création de l’univers ouverte. Évidemment, en tant que joueur vous incarnez une sorte de dieu, en dirigeant l’évolution d’une espèce, mais nous n’avons jamais établi clairement ce qu’était le joueur. » C’est vrai, ils ont préféré insisté sur la nature de Wright, érigé en idole par le truchement d’un easter-egg alors que tout le monde devrait savoir qu’il n’est qu’une divinité valable : Guy la Mouche.