par    | |

Canard BD : Boulet (non pas toi !)

Les roux sont des êtres nuisibles qui puent l’écureuil. Ce n’est pas de leur faute mais il ne faut pas que cela empêche les gens normaux de se moquer d’eux et de les pourchasser avec une fourche. C’est ce que je fais dès que j’en croise un et je crois que le monde se porte mieux depuis que je me suis mis à cette saine pratique. Toutefois, il faut savoir mettre du picon dans sa bière et de temps en temps, je laisse un roux continuer sa vie paisible. Mon choix se fait selon un critère bien précis : l’utilité. Par exemple, Casque Noir (encore un subterfuge fourbe pour se prémunir de la vindicte populaire mais ça fait longtemps que plus personne n’est dupe) dirige Canard PC. C’est utile, donc je le laisse tranquille. Et pour Boulet, c’est parce qu’il me fait rire et qu’il dessine bien.

Boulet est le fer de lance de la blogosphère BD (quel nom naze, je suis sûr que c’est un roux qui a inventé cet expression) avec bouletcorp.com où il publie à intervalles irréguliers des petites notes sur sa vie romancée ou rêvée. C’ est souvent sans intérêt, parfois débile mais toujours franchement drôle. Faut dire qu’il est procrastinateur expert, geek confirmé, soiffard avancé et ça ne peut que le rendre sympathique aux yeux de notre belle communauté canardesque.

 

Mais il a tout de même quelques albums réels à son actif : je pense notamment à Raghnarok, publié chez Glénat, qui conte les aventures d’un petit dragon poissard qui ne sait pas voler et connaît quelques difficultés dans l’apprentissage des bases de la vie d’ultime prédateur.

Pour les aficionados de Donjon (j’en parlerai plus tard), il est également le repreneur de la série Zénith et faut avouer qu’il se défend vraiment bien au niveau du dessin, ce sale petit pue-la-pisse.

Pour les accrocs du tactile fortunés, 2 tomes reprenant ses notes de blogs sont déjà parus chez Delcourt, le 3° étant prévu pour ce mois-ci.

Cerise sur le gateau, le gaillard est très sympathique, est très souvent en dédicaces dans toute le France et a trouvé, je cite, « Canard PC vachement plus drôle que les autres mags de jeux qu’on m’a déjà envoyés, même si je ne suis pas trop jeux vidéos à la base ».

 

De quoi preque lui pardonner d’être roux.