par    | |

Modern (Warfare 2) et les garçons, épisode 7: Nicolas force la backdoor.

J’assume mon montage pourri, MW2 le mérite.

C’est dingue comment Modern Warfare 2 fait parler de lui, on dirait une sitcom. Bon, vu que j’ai eu une grosse surcharge de travail, j’ai raté l’épisode 6 où Modern annonçait qu’elle ne pouvait recevoir que 18 garçons en même temps dans la salle de répet’ sur PC, mais c’est le genre de séries où l’on peut rater un épisode sans manquer un truc capital.

Aujourd’hui, Hélè… Modern, pardon, a voulu se rendre en Russie. Manque de bol, elle a déclarée que les Russes étaient ses ennemis, et sa mission de l’aéroport (affectueusement nommée « Pas de Russes ») se passerait chez nos amis de l’Est. Non, pas en Allemagne… chez eux le niveau a simplement été censuré en tuant automatiquement le joueur s’il touche un civil. Aux dernières nouvelles, l’étape aéroportuaire sera retirée des versions consoles pour calmer les ardeurs des compatriotes de Vladimir. J’arrête mes envolées rôlistiques, ou ça va vite vous souler.

 

Vous savez quoi? On râlait tellement pour l’absence de serveurs dédiés que certains se sont mis à la tache et ont développé un petit programme permettant de lancer un serveur dédié. D’un autre côté c’est facile, vu que le multi ne marche pas en mode peer-to-peer comme annoncé, mais avec un classique listen, où une personne joue le rôle d’un serveur en plus d’un joueur, le jeu freezant quelques secondes à la recherche d’un nouvel hôte si l’hébergeur se fait la malle. Au passage, d’autres rigolos ont trouvé le moyen de tripatouiller les variables console, la combinaison de ces deux joyeusetés donnant la vidéo ci-dessus. Peut être que cela expliquerait pourquoi le groupe de boycott de Modern Warfare 2 sur Steam est blindé de gens y jouant. J’ai bien envie de boycotter les news sur ce jeu d’ailleurs… parce que cette sitcom commence à tourner en rond.