par    | |

La Ticheurtologie a de l’avenir !

La rumeur courait depuis des mois. Au départ, il y avait une simple photo des maillots des joueurs de l’équipe de foot d’Arena Net prise lors de la visite des locaux par des journalistes. Les numéros aux dos de ces maillots semblaient former une date : le 28/06/2012.

Aussitôt les conjectures les plus folles ont enflammé le web 2.0 autour du MMO le plus attendu du moment et pour lequel son développeur se contentait d’un « When it’s done » en guise de date de sortie, j’ai nommé Guild Wars 2.

Anet a passé son temps à dire que « Non, non, c’est une simple coincidence, faut pas vous faire de film. » Et comme d’habitude ce genre de dénégations n’a fait qu’apporter de l’eau aux moulins des conspirationnistes. Heureusement que votre serviteur ne mange pas de ce pain là. J’attendais avec impatience le 29/06/2012 pour rire à la face de tous ces benêts qui étaient sûrs qu’il se passerait quelque chose le 28.

Et nous voilà le 28 juin. J’avais fais une réserve de popcorn et je commençais à regarder défiler les tweets et autres commentaires sur Facebook ou forum CPC, le sourire en coin. « Vous allez voir, bande de crédules analphabètes, aujourd’hui sera un jour comme les autres ! » pensais-je, drappé dans mon bon sens.

C’est alors qu’Arena Net posta ceci :

 

 

C’est donc officiel, Guild Wars 2 sortira le 28 août 2012 ! Ceux qui ont préacheté le jeu pourront y accèder dès le 25 et ceux qui ont précommandé dès le 27.

Je rappelle à ceux qui débarquent ou à ceux qui attendaient cette information pour se décider que les Canards ont déjà une guilde active de près de 100 membres sur les bêtas du jeu (la prochaine et dernière aura d’ailleurs lieu du 20 au 23 juillet) et que, si vous souhaitez nous rejoindre, vous trouverez la démarche à suivre dans le premier post du sujet consacré au jeu sur le forum.

Ah, tant que j’y suis, c’est également officiel, j’ai l’air d’un con… (Même si l’histoire ne dit pas si Arena Net avait prévu son coup dès le départ ou s’ils ont habilement profité d’un buzz imprévu)