Canard PC 260 : ein numéro plein de große surprises

Une fois de plus nous sommes partis, une fois de plus nous sommes rentrés. Tout comme Neil Armstrong, dont les traces de pas sont encore visibles à la surface de la Lune, nous avons laissé nos marques, une fois de plus, dans les rues de Cologne, creusant un peu plus les mêmes sillons encombrés de wurst et de bier déjà piétinés les années précédentes. Même hôtel, même Koelnmesse… Les charmes de l’Allemagne éternelle avaient-ils fini par nous lasser ? Eh bien non. Car la Prusse, comme la Gamescom, est une source infinie d’émerveillement. De cervelas râpé en angoissants automates, de petites culottes sales en cosplay foireux, de titres indé’ inattendus en Free-to-play dignes de jeux à 50 euros, nous avons eu cette année encore notre lot de surprises.

Tout, tout, vous saurez tout sur Borderlands 2PlanetSide 2 et Company of Heroes 2. Mais pas uniquement, car nous avons aussi des trois, des quatre et même des cinq. Vous ne me croyez pas ? Far Cry 3Assassin’s Creed 3Europa Universalis 4 et Les Chevaliers de Baphomet 5, alors, c’est quoi ? Et attendez, ce n’est pas tout ! En quatre jours de salon et pas loin d’une centaine de rendez-vous, on a aussi pu voir en détail Hawken, le jeu de mechs qui fait envie, Chivalry : Medieval Warfare, la version stand-alone et UE3 du mod Source, Warface, le Free-to-play viril et belliqueux de Crytek, Rise of the Triad, le FPS revenu du fond des âges, Wargame : Airland Battle, la suite encore plus hardcore du jeu d’Eugen Systems, Sim City, le nouveau jouet préféré de Guy Moquette, End of Nations, l’arlésienne qui s’apprête enfin à montrer le bout de son nez, Lucius, le jeu d’aventure démoniaque pour puériculteur, et Hitman Absolution, le simulateur de Kojak bodybuildé. Oui, ça fait beaucoup alors je vais mettre un point, et même changer de paragraphe, pour vous laisser le temps de respirer.

Ca va ? C’est reparti ! On a aussi tapé la causette avec Larian Studios à propos de leurs appétissants Divinity : Original Sin et Dragon Commander, avec Spiders pour leur jeu de rôles spatial Mars : War Logs et avec RealU pour Otherland, leur MMO qui porte bien son nom. Vous trouverez enfin un dossier sur les bien jolis Free-to-play que nous prépare Ubisoft (Anno OnlineSilent Hunter et le plus qu’alléchant Might and Magic Heroes Online), le résumé de nos plus grands moments d’angoisse en terre allemande et un bref point sur Battlefield 3 : Armored KillRome 2 Total WarNBA2K2013Age of WushuTink et Medal of Honor : Warfighter. Ah, et Moquette a passé près d’une heure enfermé avec Dean Hall, le créateur de DayZ, assez longtemps pour nous pondre une bonne grosse interview.

Comme une fois revenus d’Allemagne, il nous restait une poignées de pages pas encore noircies et quelques heures de sommeil à sacrifier, on a testé Sleeping Dogs, l’excellent et non moins violent GTA-like hongkongais, Darksiders 2, le très bon et non moins violent simulateur de grande faucheuse et Dawnguard, l’extension vampirique de Skyrim. Niveau sommeil sacrifié, la palme revient tout de même à Guy Moquette, qui a passé assez de jours et de nuits sur Guild Wars 2 pour remplir quatre pages, contrairement à ce gros fainéant de Kahn Lusth qui s’est contenté d’empiler des blocs et de jouer à pan-pan dans Brick-Force.
Et parce que les bonnes habitudes doivent être conservées, vous retrouverez en cette rentrée les rubriques habituelles. News OnlineNews HardwareCanard Peinard et la nouvelle saison de Développez Couché.

Ah, et en parlant de rentrée, n’oublions pas les petits (et les grands) nenfants. Pour leur faire oublier les gros chagrins qui les attendent au moment de reprendre l’école, Pipomantis et Netsabes leur ont concocté un beau Console Magazine tout plein de jolies choses. De l’action/aventure avec Remember MeDust : An Elysian Trail et Assassin’s Creed : Liberation, de la plateforme avec Sound ShapesPapo & YoRayman Legends et Puppeteer, du vroum-vroum à moteur et à réacteurs avec Sonic & All-Stars Racing Transformed, du beat-them-all déjanté avec Deadpool et de l’angoisse pour PlayStation Move avec Until Dawn. Sans oublier, bien sûr, un point sur les titres consoles les plus marquants de cette Gamescom et le choix des meilleurs jeux pour tablettes et smartphones.

Voilà. C’est fini. C’était long mais c’est fini. Et là je me sens un peu con, je ne sais absolument pas comment conclure cette news gigantesque commencée il y a près d’une heure.

Ah, on me fait signe qu’il faut indiquer que Canard PC est disponible sur Read & Go. C’est maintenant chose faite : http://read-and-go.orange.fr/presse-magazines/c/597764/Canard-PC/edition/636424. Lien final.

Louis-Ferdinand Sebum
Littéraire, Louis-Ferdinand Sébum développe des sites internet stupides et tient la rubrique de programmation « Développez couché ». Intéressé par la philosophie, il accumule les heures de jeu sur Diablo. Discret, il s’épanouit dans les jeux de baston. Aspirant à une vie tranquille, il est co-rédacteur en chef de Canard PC. Des fois, il est difficile à suivre.