par    | |

Mariage homo: Merci Pacs-Man

Depuis que les socialistes sont au pouvoir, tout tourne autour du sexe. Prenons l’économie par exemple, que lit-on partout ? Que les bourses sont vides. Notre Président ? Il joue du Vaudeville avec son ex et sa légitime. Nos ministres ? Ils dansent langoureusement et c’est  Manuel qui mène la Walls. Même nos bœufs et nos chevaux copulent furieusement dans un  lasagnus coitus sans interruptus. Et je ne vous parle même pas de la politique extérieure et/ou de l’opération Serval, sinon on va encore me dire que je vois des allusions perverses partout : horny soit qui Mali pense, comme dit le proverbe.

 

Ah, oui bien évidemment, il y a la question du mariage Gay. C’est un sujet délicat qui nécessite du doigté pour être traité, mais pas de tous les noms, parce que les articles 32 et 33 de la loi du 29 juillet 1881, modifiés par la loi du 6 août  2012 condamnent les diffamations (d’un an d’emprisonnement et de 45.000 euros d’amende) et injures (six mois d’emprisonnement et de 22.500 euros d’amende) proférées à l’encontre d’une personne ou d’un groupe de personnes à raison de leur orientation ou identité sexuelle. 

 

Pourtant, j’ai envie de vous parler du mariage homo : 

 

– d’une parce, qu’il est en cours de vote ; l’assemblée nationale a adopté le texte à 329 voix contre 229 ; il est actuellement en cours de discussion au Sénat (il devrait faire l’objet d’un vote fin avril). 

 

– de deux, parce que les jeux vidéo sont à l’honneur.  En effet, Fallout 2 nous a offert le premier mariage gay, bien avant que notre Président s’y intéresse. Et il en va de même avec Fable, The Sims 3 ou Skyrim qui, également, permettent un mariage homo.  Et là, je ne vous parle que du mariage, mais les personnages gays ont toujours existé dans l’histoire du jeu vidéo. J’en veux pour preuve : la série des Mass Effect, des Dragon Age, Street of Rage 3 (un de ses boss) et j’en passe. 

 

Comprenez-moi bien. Je ne porte aucun jugement sur le mariage gay. Vous êtes libres d’être pour, d’être contre ou de vous en moquer, c’est une question d’opinion, religieuse, politique et la démocratie suit son cours. Ce que je dis, c’est que les jeux vidéo ont introduit la notion de mariage gay depuis 1998 (date de sortie de Fallout 2) et que c’était avant-gardiste si l’on considère la situation actuelle. D’un point de vue juridique, j’ajouterai que c’est le seul cas où, à ma connaissance, une situation légale, un concept de droit, le mariage, est présenté comme une composante de l’Univers.

 

Parce que, habituellement, le joueur évolue plutôt dans un monde de non-droit ou, à la limite, un monde où quelques-unes de nos règles sont transposées, mais faiblement  (certains comportement sont vaguement sanctionnés comme tuer et voler ; ou bien, encore, on retrouve quelques règles de droit commercial basique dans certains MMORP).  

 

Alors quand un concept juridique, comme le mariage, et plus encore, un concept juridique fictionnel pour son époque, comme le mariage gay, est introduit comme composante d’un monde, je dis chapeau Messieurs les développeurs.