L'ambition, c'est destructeur. Enfin, pas trop pour les types derrière 7 Days to Die, qui déploient régulièrement des patchs depuis des années pour leur jeu destiné à réconcilier Minecraft et DayZ. Pas franchement intimidés par l'ampleur de leur projet, les développeurs de Fun Pimps sont loin de se hâter et, de temps en temps, implémentent des ours, des grottes, des mises à jour graphiques et des nettoyages de bugs. Le jeu est déjà fort intéressant (aussi bien en solo qu'en coop' ou en PVP) et creuser des tranchées afin de survivre le plus longtemps possible face à des vagues de zombies produit son petit effet. Bon, d'accord, la laideur impressionnante de l'ensemble a toujours de quoi faire saigner des rétines, surtout quand on sort d'un Rust, mais quelques grosses mises à jour se chargent chaque année de compenser ce handicap graphique par des fonctionnalités tentaculaires et absentes de la concurrence (système de montée de niveaux très profond, PNJ marchands, terrain altérable, villes en ruine thématiques, gestion poussée des besoins du personnage, cuisine...). Les développeurs n'arriveront peut-être pas tout de suite au bout de leur longue liste d'ambitions, mais ce n'est pas bien grave : en attendant, il y a déjà de quoi s'occuper des dizaines d'heures.