J'avais réussi à ne pas trop mal me débrouiller cette année, ne citant la série de From Software que lorsque c'était indispensable ou pertinent. Et voilà que les Français de Hibernian Workshop viennent réduire tous mes exploits à néant avec leur Dark Devotion. Avec son pixel art brut, ses longues coursives sales et ses monstres en haillons, le titre rappelle immanquablement certains épisodes de Castlevania au premier abord. Et puis il m'a suffi d'une descente, pleine de pièges mortels et d'ennemis vicieux pour comprendre que, quitte à choisir un univers gothique, déprimant et glauque, le studio a préféré jeter son dévolu sur la-série-qu-on-ne-nomme-plus. Hub central rempli de PNJ, importance de l'équipement, système de progression, combats lents et précis… tout ou presque rappelle cette saga de jeux japonais pleine d'âmes sombres. N'allez pas pour autant penser qu'il s'agit là d'une copie carbone en 2D (il y a déjà Hollow Knight, Salt and Sanctuary et bien d'autres qui remplissent cet office avec brio) puisque Hibernian Workshop a tout de même fait des efforts pour que Dark Devotion trouve sa propre identité.