J'ai détesté la série The Walking Dead et ses personnages plus antipathiques les uns que les autres. Seul un d'entre eux m'a permis de tenir quelques saisons : Shane. Incarné par l'excellent Jon Bernthal, cet ex-flic qui se salit toujours les mains pour les autres est devenu mon îlot d'humanité incomprise. Vous savez, le genre de gars qui va briser discrètement la nuque d'un jeune qui ne lui inspire pas confiance, pour éviter que celui-ci ne mette en danger tout le groupe. Autant vous dire que le rôle du Punisher va comme un gant à Bernthal, puisque ce personnage est un peu l'équivalent super-héroïque de Shane. Ancien marine qui a perdu sa famille dans une fusillade de mafieux, Frank Castle (c'est son nom) est un homme torturé qui cherche à se venger par tous les moyens... mais sans devenir une raclure pour autant. Oui, c'est contradictoire et c'est précisément ce genre de ficelles que les scénaristes de la série tirent avec brio, au point de me faire attendre la deuxième saison avec impatience.