Izual

478 articles
Greedfall - Greedfall et autres curiosités à venir

Que nous évoque le XVIIe siècle ? Les robes à froufrous, les coiffures extravagantes et les sonnets. Disons-le tout net, pour un jeu de rôle, c'est chaud. Je comprends donc la décision salutaire du studio Spiders, qui a parsemé sa version du XVIIe siècle de monstres velus et de dinosaures, histoire qu'on s'y amuse quand même un peu.

Squad
La caravane patche de début février 2018 - Mises à jour notables et emplâtres sur jambes de bois
Staxel - Ardue Vallée

« Bravo, tu as construit une superbe grange, Izual. Voici deux vaches pour la peupler », annone un personnage difforme. Devant lui se trouve ma « superbe grange », un terrain vague avec trois colonnes de bois à ciel ouvert et deux mangeoires vides posées dans l'herbe. J'y libère les vaches, qui s'empressent de se barrer à travers les murs inexistants. Il pourrait s'agir d'une blague. Ce serait drôle. Mais il s'agit de Staxel, et c'est très sérieux.

Total War Saga : Thrones of Britannia - Londinium Calling

La série des Total War s'est un temps éloignée de la reconstitution historique au profit de l'univers de Warhammer. Ce n'est pas un problème : dirigeons des vampires ailés et des elfes sur des licornes, notre civilisation n'est absolument pas au bord du gouffre, tout va bien. Ce que mon immense tolérance ne peut en revanche plus supporter, c'est de frayer avec Wurrzag Ud Ura Zahubu, disciple de Gork et Mork, seigneur de Gronki Mingol. Vous imaginez donc ma joie quand Total War Saga : Thrones of Britannia a été annoncé et avec lui le retour à des noms propres dignes : halte à la décadence patronymique et place à Flann, seigneur irlandais de Rath Luraig, Cluain Mac Noic et Ard Sratha. Ah, c'est quand même autre chose que des noms d'orcs dégénérés.

L'agenda du Loisir français

The Red Strings Club - Roman de bar

Certains hurlaient : « Branchez-moi ! Branchez-moi ! » au pied d’un étrange monolithe fait de câbles, tandis que d’autres, d’un calme olympien, tendaient les bras vers le ciel et murmuraient : « Tu peux me débrancher. Je suis prêt. » Voilà ce à quoi a ressemblé ma journée de travail d'hier, quand un problème de routeur nous a empêchés de connecter au Web plus de quatre ordinateurs à la fois, ce qui nous a obligés à jongler avec les câbles ethernet. Autant vous dire qu'après ça on prend tout de suite plus au sérieux la science-fiction sauce cyberpunk.

La caravane patche de mi-janvier 2018 - Mises à jour notables et emplâtres sur jambes de bois
D’abord grisée, la carte se colore et révèle les bons coins à champignons au fur et à mesure qu’on l’explore.
Nantucket - Moby Dick 2 : la vengeance de Moby Dick

Voilà trois bons siècles qu'on attend LE jeu de pirates, celui qui nous emmènera voguer sur les eaux bleues des Caraïbes et doubler le cap Horn ; celui qui nous permettra d'aborder des navires bourrés de richesses, de faire halte dans des tavernes chauffées au feu de bois et de passer des soldats du Roy au fil de l'épée. Trois bons siècles que notre attente est vaine. Et puis, boum, comme ça, un jour, Nantucket, un jeu même pas de pirates, débarque et fracasse tout. Qui aurait cru qu'incarner un honnête baleinier assouvirait à ce point nos fantasmes de piraterie ?

Hurtworld - Rustre Rust

À force de voir passer des jeux de survie, on finit par prendre des habitudes bien confortables. On sait dès le départ qu'il faut chasser des animaux pour récupérer de la viande, miner de la pierre pour construire une base et se blottir autour d'un feu de camp la nuit pour ne pas mourir de froid. Tout ça est d'un conformisme très agaçant. Heureusement que certains, comme Hurtworld, n'hésitent pas à bousculer nos habitudes bourgeoises.

Riot - Civil Unrest - La manif pour mous

À force d'en voir passer tous les quatre matins, on finit par oublier que les manifestations sont un haut lieu de réflexion tactique. Pour les forces de l'ordre, le contrôle des foules nécessite de trouver des alternatives à la technique du fonçage dans le tas. Du côté des manifestants, toujours sous-équipés, atteindre la destination du cortège ou protéger une ZAD requiert des stratégies toujours plus efficaces. Avec deux camps aussi asymétriques, il y avait de quoi créer un jeu exceptionnel. Il est donc difficile de comprendre comment Riot a pu se planter à ce point.