Noël Malware

276 articles
Les tribulations d'un J-RPG en France - En chantier

Je ne peux qu'avoir de la sympathie pour le petit studio français Midgar : moi aussi, quand je m'allonge dans ma chambre, que je regarde le plafond et que j'imagine le jeu que je pourrais réaliser, c'est toujours un J-RPG. Le souci, c'est qu'un J-RPG, surtout quand il est en 3D et se déroule dans un vaste univers, ça coûte un max de monde et de pognon, donc j'abandonne. Les gens de Midgar, eux, essayent d'aller au bout de leur idée.

Heaven's Vault - L'école des Champollion

C'est rigolo, les jeux vidéo, quand on y pense. Installez-moi dans une classe entouré d'une trentaine de gamins, mettez-moi un texte à déchiffrer devant les yeux, avec quelques bouquins pour m'aider : j’appellerai ça un cours de latin et au bout de cinq minutes je vous jetterai des chewing-gums dans les cheveux. Faites la même chose mais sur un écran d'ordinateur, et me voilà comme un petit fou, en train de m'amuser.

Quelques gouttes suffisent

J'ai cherché à connaître l'origine de l'expression « Less is more » sur Internet. Le Wiktionnaire me dit : « La simplicité est préférable à la complexité ; la concision est préférable à la verbosité. » Puis il ajoute : « Exemple d'utilisation manquant », ce qui, de fait, est un bel exemple de concision. Après tout, pourquoi s'encombrer d'exemples quand tout le monde a parfaitement compris. Donc, ce mois-ci, les jeux du « Cabinet » ne sont pas bien compliqués, et c'est pour ça qu'ils sont chouettes.

Weedcraft Inc - La boîte à beuh

Je pense avoir une vague idée de la manière dont Weedcraft Inc est né :
« Tu sais ce qui est trop cooooool, man ? C’est les jeux, là, où c’est l’ordinateur qui fait tout, genre Cookie Clicker, man.
– Ouais, t’as trop raison. C’est con qu’ils en fassent pas un avec de la weed.
– Ouais, graaaaaave.
– T’sais quoi, j’en roule un p’tit dernier, et je m’y mets.
– Trop cool, man. P'tain, j'avais jamais remarqué : j'ai des mains énoooooormes.
»

Farming Simulator et l’e-sport : l’interview vérité

Il y a quelques mois, l’annonce de Giants Software, qui ambitionnait de faire de Farming Simulator un jeu e-sport, a un peu fait marrer tout le monde, nous les premiers. Pourtant, pourquoi serait-il plus débile d’empiler des ballots de paille avec des Allemands que d’enchaîner les meurtres avec des Russes ? Pour savoir, on a posé quelques questions à Yann Le Tensorer, chief operating officer chez Giants.

L'aventure c'est l'aventure

À l'époque, les jeunes savaient ce qu'était le respect, ils se coupaient les cheveux. Pour terminer un jeu, ils n'avaient pas Internet. Quand ils ne parvenaient pas à dépasser le premier tableau d'un jeu d'aventure, ils restaient là, comme des cons, oui Madame, et tant pis s'ils avaient claqué 500 francs. Alors qu'aujourd'hui, regardez-les, avec leurs jeux d'aventure qui se finissent tout seuls, même plus besoin de jouer. Ah, c'était le bon temps. Faudra pas s'étonner si la France elle va mal, après ça.

We. The Revolution - Le dernier juge que j'ai vu...

J'ai cessé d'être dépité par ce que je voyais dans les tribunaux le jour où j'ai finalement compris que la justice, dans sa pratique quotidienne, n'était qu'un outil de gestion destiné à perpétuer l'ordre social, et qu'une société injuste, fatalement, systématiquement, était une machine à produire des décisions injustes. Pour aboutir à ce constat, il m'a fallu fréquenter les bancs du palais de justice de Paris pendant plus de deux ans. À la place, j'aurais pu jouer à We. The Revolution pendant vingt heures. Comme quoi, les jeux vidéo, ce n'est pas toujours du temps perdu.

Night Call - Plus Collateral que Taxi

Passé deux heures du matin, la ville est sombre, elle pue. Parfois, j’ouvre la fenêtre et je prends une grande inspiration. C’est mon métier, je suis taxi : je sillonne la ville et je transporte les déchets d’un point à l’autre. Ensuite, je dégueule mes passagers sur les trottoirs. Et vous, monsieur, qu’est-ce que vous faites dans la vie ? Vous développez des jeux vidéo ? Pourquoi pas. J’ai vu plus étrange. Et puis de toute façon, je prends tout le monde. Allez, montez.

Jelly No Puzzle - Baba is mou

Ces dernières semaines, j'ai fait comme tout le monde : j'ai joué à Baba Is You, l'impeccable puzzle de Hempuli Oy. Comme tout le monde, j'ai clamé que c'était brillant, d'une intelligence folle et que j'étais amoureux. Mais, dans le fond, je savais bien que je mentais, que j'étais toujours hanté par mon premier amour. Alors, par une nuit sans lune, j'ai relancé Jelly No Puzzle, comme on envoie un message ridicule après avoir un peu trop bu, pour voir s'il n'était pas encore possible, une seule petite fois, de recoller les morceaux.

Sekiro : Shadows Die Twice - From Software with love

Contrairement à ce que prétend la légende, les jeux de From Software ne sont pas durs, c’est juste un coup marketing. La preuve, prenez le premier épisode de Dark Souls : sur YouTube, on peut trouver la vidéo d’une fille qui le termine en utilisant, à la place d’une manette traditionnelle, un tapis réservé aux jeux de danse. Comme quoi, il suffit parfois d'un peu de volonté. Un peu de volonté, et un tapis de danse, évidemment...