À venir jeu de plateau

MAUI - Ah, la côte d’Azul !

La plage, c’est la guerre. Placer sa serviette, c’est Verdun en sandalettes. Le prochain jeu de l’éditeur d’Azul ne sera pourtant pas un wargame, mais un titre familial jouable en une petite demi-heure. Des auteurs suisses et un éditeur canadien, on sent l’envie de compenser le manque d’iode.

1988 : Chirac contre Mitterrand - Chat-Cohabite

Le jeu est un monde de fiction. Des univers où tout est possible, où seule l’imagination pose des limites. Mais parfois ça va trop loin, comme dans 1988 : Chirac contre Mitterrand, un petit jeu de cartes à venir qui imagine un pays dans lequel on aurait une droite de droite et une gauche de gauche. N’importe quoi.

Extinction - The Yes needs the No

Pas simple de sauver des animaux au bord de l’extinction. C’est pourtant l’exploit que vous allez devoir réaliser.

Radlands - Le keupon des soupirs

Attention, risque de drogue dure. J’avais déjà observé un petit bout de partie de la version anglaise de Radlands, et son interruption m’avait laissé en manque. C’était ma première dose.

Maudit Mot Dit - 4 à la suite

Je continue d'être émerveillé par l’inventivité des auteurs. Dans des domaines qui ont été écumés jusqu’à plus soif, on trouve toujours quelqu’un pour sortir de son chapeau un principe tellement évident qu’on se demande comment diable on a pu passer à côté.

Aurignac - L’humanité prend son élan

La fin de l’humanité, c’est déjà dépassé : Aurignac choisit de nous parler du début, et notamment de la cohabitation entre Homo Sapiens et Néandertal.

Bitokū - L'âne Troptrop ?

Perçons l’abcès qui pointe dans certains de vos esprits. Ça me coûte, mais ça me coûte ! Bon, allons-y : Bite au cul ! Comme une bite et un cul. Bite… au… cul. Voilà, c’est bon ? On peut parler du jeu (soupir) ?

Ice - L'arène des neiges

Tous les jeux sont beaux : ce n’est pas un message boardy-positive, simplement le résultat d’une augmentation des moyens des maisons d’édition en matière d’illustrations et de matériel. Pas si simple de se démarquer de ce côté-là, surtout dans les allées de Cannes où tout le monde a sorti ses plus belles nappes pour étaler les meeples. Pourtant, Ice attrape l'œil.

Humanity - Vaut-il mieux l’avoir en journal ?

Humanity, ça va être de la bombe. Voilà, ça c’est dit, notez la date de sortie sur vos calendriers et passez à la suite du magazine. Quoi ? Des arguments, sinon je ne suis qu’un Plateau Rabane de pacotille ? Alors, je vous mets au parfum.

The Dark Quarter - Bravo le vaudou ?

Prenez les films Angel Heart et L’Emprise des ténèbres et mélangez fort. Voilà, des meurtres, du vaudou et des zombies au cœur de la Louisiane des années 1980. Notez qu’on aurait tout aussi bien pu obtenir Mickey Rourke en vacances en Haïti. Finalement, on a plutôt eu de la chance.

Vous pouvez lire aussi

MAUI - Ah, la côte d’Azul !

La plage, c’est la guerre. Placer sa serviette, c’est Verdun en sandalettes. Le prochain jeu de l’éditeur d’Azul ne sera pourtant pas un wargame, mais un titre familial jouable en une petite demi-heure. Des auteurs suisses et un éditeur canadien, on sent l’envie de compenser le manque d’iode.

1988 : Chirac contre Mitterrand - Chat-Cohabite

Le jeu est un monde de fiction. Des univers où tout est possible, où seule l’imagination pose des limites. Mais parfois ça va trop loin, comme dans 1988 : Chirac contre Mitterrand, un petit jeu de cartes à venir qui imagine un pays dans lequel on aurait une droite de droite et une gauche de gauche. N’importe quoi.

Extinction - The Yes needs the No

Pas simple de sauver des animaux au bord de l’extinction. C’est pourtant l’exploit que vous allez devoir réaliser.

Radlands - Le keupon des soupirs

Attention, risque de drogue dure. J’avais déjà observé un petit bout de partie de la version anglaise de Radlands, et son interruption m’avait laissé en manque. C’était ma première dose.

Maudit Mot Dit - 4 à la suite

Je continue d'être émerveillé par l’inventivité des auteurs. Dans des domaines qui ont été écumés jusqu’à plus soif, on trouve toujours quelqu’un pour sortir de son chapeau un principe tellement évident qu’on se demande comment diable on a pu passer à côté.