À venir jeu de plateau

Yucatan - Décalé Yucatan, décalé Yucatan, ohé ohé ?

Matagot vient de lancer son Kickstarter pour Yucatan, le nouveau jeu de Guillaume Montiage, l’auteur de Kemet. Canard PC a pu essayer une version de travail en ligne, histoire de se faire une première idée des mécaniques et du flow du jeu, comme disent les jeunes. Une première rencontre assez mitigée.

Terra Futura - Refaire le monde en neuf cartes

Il y a du bon dans la simplicité. Il y a du bon dans les velléités écologiques. Et quand les deux se marient, il y a fort à parier que ça fera du encore meilleur. Terra Futura semble clairement être de cette trempe.

Les aventures de Robin des Bois - Le bow jeu ?

Michael Menzel illustre avec talent les créations des autres depuis des lustres. Des jeux DE Michael Menzel par contre, il n’y en avait qu’un : Andor. Alors quand KOSMOS a annoncé un nouveau jeu écrit et illustré par le bonhomme, tout le monde a un peu bandé. Son arc, évidemment. Vous avez l’esprit tordu.

Masters of the Universe : Clash for Eternia - Salut les Musclors !

Mes amis, l’heure est grave. Après des années de disette sur la franchise Musclor*, deux studios la ressuscitent EN MÊME TEMPS ! On ne va parler que du projet de CMON, pour deux raisons : c’est délicieusement too much et ça ne sort pas en Europe.

* Oh, vous pouvez bien appeler ça He-Man ou Masters of the Universe… ça reste, et ça restera, Musclor, pour l’éternité.

Dreadful Circus - Une sombre histoire de freak

Un jeu d’enchères et de collection, de l’interaction et un matériel avec une direction artistique tranchée, déjà on lève un sourcil. La possibilité d’acheter des cartes qui changent le comptage individuel de points, on lève deux sourcils. Un jeu conçu par Bruno Faidutti, on lève trois sourcils.

The Spill - T’as pas une aspilline ?

Autant j’aime bien les gadgets, autant quand les éditeurs mettent des bouts de carton ou pire encore, des machins en plastique dans une boîte juste pour surfer sur une hype quelconque, ça a tendance à légèrement m’agacer. À l’inverse, quand quelqu’un parvient à transformer un bout de truc a priori inutile en mécanique centrale d’un jeu, je suis tout joie.

Cyrano - Poète nez

Fi des sempiternels jeux de train,
Voilà un jeu de quatrain !

Le Secret de mon Père - S’il vit, va-t’en

It’s aliiiiiiiiive ! Hmm, en l’occurrence pas vraiment. C’est le décès de votre père qui vous met face à son laboratoire type Frankenstein, et à ses expériences qu’il va falloir comprendre et poursuivre. Le tout sans trop mettre en rogne un village doté d’une susceptibilité à fleur de peau sur des points négligeables comme le pillage de tombes.

Tiny Turbo Cars - À la va comme j’te pouce

Ça s’appelle un taquin, ou un pousse-pousse, enfin bref le truc, là, où il faut faire glisser les petits carrés pour reconstituer une image ou une suite de chiffres.

Caeris - Sur les fig', haro, Madame !

Je ne cache pas que les figurines, les maps pleines d’obstacles et la castagne, ce n’est généralement pas trop ce que j’aime qu’on me serve. Mais c’est comme les épinards, il faut regoûter régulièrement… Oui, ce n’est pas impossible que je fréquente trop de gamins en bas âge ces temps-ci. Du coup je me suis laissée embarquer pour tester Caeris et… j’avoue, je savais déjà que j’aimais les épinards, mais ce jeu d’escarmouche est assez goûtu aussi.

Vous pouvez lire aussi

Arkham Noir : Affaire #3 Gouffres Insondables de Ténèbres - R’lyeh les indices

Ce jeu est une réussite. Attention, pas au sens « il est réussi », mais c’est une réussite. Il se trouve qu’en plus, c’est assez réussi. C’est rare pour une réussite. Vous suivez ?

Gloomhaven : Les Mâchoires du Lion - Point crocs n'en faut

Alors, oui, on va parler de la nouvelle version de Gloomhaven mais avant, il va falloir qu'on discute de son titre. Pourquoi Les Mâchoires du Lion ? S'agit-il d'un lion doté de mâchoires superposées ? Ou d'une mâchoire divisée en deux parties indépendantes ? Ou alors ce sont les mercenaires que l'on incarne qui se désignent comme « mâchoires » ? Ce qui revient toujours au même : plein de mâchoires pour un seul lion.

Voyage au centre de la Terre - Quand l'écrit résonne

J'ai une terrible confession à faire : quand je joue à un jeu de plateau, il me faut de la thématique. Un univers dans lequel m'immerger. L'impression que l'habillage est davantage qu'un vague prétexte après une grosse panne d'inspiration. Pas de bol (ou « coup de bol » ?), Voyage au centre de la Terre est à la limite de ce que j'arrive à supporter.

Brian Boru - Celtes à la maison

Brian Boru est un roi irlandais légendaire, la figure de l’unificateur, du héros, celui qui a rassemblé le pays, à grands coups de hache la plupart du temps. Inutile de vous plonger dans les livres d’Histoire pour vérifier son statut : ce gars a des bières et une chanson d’Alan Stivell à son nom.

Dice Throne : Saison 1 - C'est moi Barbare, le roi désélégant

Bien que jouable jusqu'à six, dans mon esprit, Dice Throne reste un jeu de duel. Il faut dire que tout est fait pour nous pousser à jouer dans cette configuration, des boîtes qui vendent les personnages par deux jusqu'aux règles qui semblent surtout pensées pour des duos.