Vous pouvez lire aussi

Horrifique - Y’en a Cthulhu, mais ça, j’achète

Attaquons tout de suite le Chtonien dans la pièce. Un jeu à la Lovecraft, est-ce qu’il n’y en aurait pas déjà un ? Pas sûr, en fait. L’Appel de Cthulhu mobilise l’univers, mais de façon orientée enquête, avec le fameux Trouver objet caché qu’on finit par mobiliser mentalement au moindre chargeur perdu.

Let's Role - Déjà solide comme un rock

À ma gauche, il pèse 45 kilos et pourrait bien crever d'un rhume, j'ai nommé l'idole des vieux : Roooooll20 ! À ma droite, doté de cuisses larges comme des troncs d'arbre et capable de maîtriser un système de jeu de rôle comme certains matent un taureau : Fouuuuundryyyy ! Et au centre, c'est l'outsider, il bave de rage et veut mettre des patates à tout le monde : Leeeet's Rooooole !

Everybody lies - 120 Batman par minute

On serait tentés d’être accusatif : à force de décliner les jeux et les licences à tout-va, c’est l’intérêt qui va décliner. Détective, c’est à peu près la preuve par pas neuf. Il y avait celui de base, le 16+, et ses deux extensions. Puis une version nommée Saison 1, un peu plus simple d’accès, et Vienna Connection. La version Dune attend sa VF. Et pouf, vient d’arriver en VO et donc plus tard en français la version nananana nananana Batman !

Barbarian Kingdoms - Mise au sac

Des jeux de conquête de territoire, il y en a des tonnes. Avec une économie simple et intelligente, il y en a déjà moins. Avec des fortunes qui se font et se défont sur un pari… ah oui, là on a déjà bien écrémé.

Orichalque - La belle de 4X a des yeux de velours

Ne jouez jamais avec un auteur de jeu. Jamais. C’est la pire défaite possible, celle où l’on sait et l’on sent qu’il a mis la pédale de frein et où vous finirez quand même lamentablement derrière.