À venir jeu vidéo

Mount and Blade II : Bannerlord - Il est très poli

« Bonjour, soyez les bienvenus à cette présentation de Mount and Blade II : Bannerlord ! », nous dit le développeur. Avec son bronzage et son sourire Ultra Brite, ce mec pourrait facilement passer pour un animateur de camp de vacances, ce qui tranche avec les derniers gars de Taleworlds que nous avions croisés, eux qui étaient tous gris et à deux doigts de fondre en larmes. Oui, les créateurs de Mount and Blade ont la patate, au point de nous avoir laissé jouer pendant une demi-heure au multi de Bannerlord.

Need For Speed : Payback - Seul dans berline

Jean-Claude aimait la vitesse, les belles voitures, les grosses cylindrées. Mais Jean-Claude ne s'était pas fait que des amis, il avait vexé des gens puissants et malintentionnés, qui prirent plaisir à transformer sa vie en enfer. Alors Jean-Claude, en manque de vitesse à jamais, a préparé sa vengeance.

Wolfenstein II : The New Colossus - Colosse aux pieds agiles

Voici en gros comment seront présentés les événements dans les livres d'histoire, que personne ne prendra au sérieux : « À l'été 2014, une bande de jeunes hommes sexuellement frustrés lança une campagne de harcèlement visant des développeuses et journalistes de jeu vidéo. Cette campagne a été l'un des principaux canaux de recrutement de l'alt-right, mouvement protofasciste qui, fin 2016, a contribué à l'élection d'un gâteux dont le principal conseiller était le cofondateur d'un site d'extrême droite. Six mois plus tard, des nazis défilaient dans les rues de Virginie. Mais l'industrie du jeu vidéo, chez qui tout avait commencé, ne resta pas sans réagir : au tournant de l'année 2018, de Far Cry 5 à Wolfenstein II, sortirent plusieurs titres qui mettaient en scène la droite radicale américaine. » D'avance, souhaitons bon courage aux profs du XXIIe siècle.

Vous pouvez lire aussi

Atomic Heart - Il est presque Prey

Pendant cinq ans, Atomic Heart est resté nimbé d’une aura de mystère. Lorsque le jeu s’est dévoilé par bribes, il a laissé apercevoir une sorte de BioShock soviétique. Sauf que la fois d’après, on pensait plutôt à un Stalker linéaire. Et puis à un Half-Life ouvert. Bref, on était largués. Jusqu’à ce que mi-janvier, un mois avant la sortie officielle, le studio Mundfish nous invite à jouer plusieurs heures à Atomic Heart pour en avoir le cœur atomique net une bonne fois pour toutes.

Fortune's Run - Deus Ex pris qui croyait prendre

Depuis combien de temps on n'a pas mangé une bonne immersive sim ? Allez, on va faire comme si Prey, Deathloop et Dishonored n'étaient jamais sortis pour remonter jusqu'au temps des dinosaures, avec Deus Ex et Thief. Non pas que ça ait une quelconque logique, hein. C'est juste que j'aime bien avoir raison, surtout quand je balance des assertions sans fondement.

Les attentes 2023 de la rédaction - Parce qu'on ne fera pas pire que 2022, hein ? Allez.

Des deux années secouées dans tous les sens par le Covid, 2022 sera sans aucun doute celle qui aura été la plus touchée. « Anus horribilis », comme l'aurait si bien dit Elizabeth II, ou un médecin qui voudrait vous annoncer l'apparition d’hémorroïdes dans un trait d'humour.

Hogwarts Legacy, Atomic Heart, Dordogne - Les attentes d’Izual pour 2023

Sans surprise, l’année prochaine j’attends surtout un grand jeu magique, en monde ouvert, où un héros aux cheveux en bataille se bat contre les forces des ténèbres, le tout étroitement lié à des romans. Je parle bien sûr d'Alan Wake 2.

Baldur's Gate 3, Stalker 2, Aliens: Dark Descent - Les attentes de Sébum pour 2023

Certains veulent Noël avant l'heure, moi j'aime Noël après l'heure. On commence par se gaver de victuailles et, une fois les viscères remplis à capacité, entièrement satisfait, paf, on vous balance sur le ventre, en guise de bouquet final, une pile de cadeaux. Eh bien ce début d'année, c'est exactement ça. Sitôt passées les fêtes, au pied du sapin déjà sec et du calendrier 2023 tout neuf, on trouve tous les jeux repoussées de l'année dernière.