Au coin du jeu

Spartacus ne fait pas la révolution

Depuis quelques mois, la presse de jeux vidéo bruissait d’une rumeur : avec le « Projet Spartacus », Sony se préparait à concurrencer l’offre d’abonnement Xbox GamePass de Microsoft, sans que l’on sache vraiment quelle forme prendrait cette riposte. On sait désormais qu’il n’en est rien.

Le jeu vidéo contre la Russie

Suite à l’émoi international suscité par la guerre déclenchée par la Russie en Ukraine le 24 février 2022, les pays occidentaux ont mis en place des sanctions économiques et financières exceptionnelles contre l’agresseur. Certains acteurs de l’industrie du jeu vidéo ont également été contraints de réagir.

Peut-il n'en rester qu'un ?

En à peine un mois, la montagne certes imposante mais tranquille de l’industrie du jeu vidéo s’est transformée en volcan furieux crachant des coulées brûlantes de miyards. Take Two a dégainé le premier en achetant Zynga pour 12,7 milliards de dollars le 10 janvier, établissant un record dans cette industrie. Record vite éclipsé huit jours plus tard lorsque Microsoft annonça le rachat d'Activision Blizzard pour 68,7 milliards. Puis ce fut le tour de Sony, qui va récupérer Bungie pour 3,6 milliards.

Retour sur l’année 2021 des chroniques “Au coin du jeu”

Une fois par an, en début d’année, je reviens sur toutes mes chroniques de l’année passée avec un œil autocritique pour relever mes prédictions foireuses, mes assertions prématurées ou tout simplement ce que j’ai raté.

Ubisoft, premier éditeur à être infecté par une NFT

Je vous en parlais le mois dernier, la folie des NFT, ces items numériques liés à la technologie de la blockchain, guette le jeu vidéo. Et ce qui devait arriver arriva : à force de faire le foufou et de se jeter par curiosité sur tout ce qui passe sans trop réfléchir, Ubisoft a bel et bien chopé une NFT.

Le jeu vidéo va-t-il choper des NFT ?

La mode des NFT prend de l’ampleur. Au-delà d’un marché de l’Art émergent qui a toujours aimé flirter avec l’escroquerie, on trouve maintenant des instances sportives (la NBA, des clubs de football) ou des géants comme Disney pour éditer et vendre ces artefacts numériques. Et l’industrie du jeu vidéo veut s’y mettre. Ce qui est, bien sûr, une idée spectaculairement merdique.

Twitch sur la brèche

La plateforme Twitch a été victime d’un piratage de grande ampleur et les assaillants ont choisi de rendre publique une énorme quantité d’éléments et de données volés à cette occasion.

Les jeux vidéo, mes enfants et la Chine

C’est bizarre la vie, parfois. Vous vaquez tranquillement à vos affaires démocratiques et à l’éducation bienveillante de vos enfants quand soudain, paf, vous vous découvrez un peu chinois.

Un E3 sans relief

Nous avons beaucoup parlé de l’E3 le mois dernier, en articles et en vidéos, et de fait nous ne sommes pas les seuls puisqu’il y a eu pas mal de bruit autour de l’E3. Pourtant, cette effervescence médiatique pourrait n’être que le pixel qui cache la forêt, tant la nature de l’événement a changé.

Hacking et jeu vidéo, les temps changent

Historiquement, les hackeurs pirataient les jeux. Aujourd’hui, ils ne s’attaquent plus aux jeux, mais aux sociétés qui les produisent.

Vous pouvez lire aussi

Card Shark - Si j'étais triche

J'ai rencontré le comte près de Pau. C'est un homme intelligent qui pense que je suis un idiot. Je suis muet, il s'est pris de pitié pour moi et m'apprend tout ce qu'il sait : l'écriture, la politique, les cartes et la triche. Je participe à sa farce en serrant les dents, en attendant le jour où il sera la victime de son propre tour.

Teenage Mutant Ninja Turtles: Shredder's Revenge - Tortues Ninja, Tortues Ninja ♫

Prenons deux minutes pour analyser ces paroles : « Tortues Ninja, Tortues Ninja ! Tortues Ninja, Tortues Ninja ! Tortues Ninja, Tortues Ninja ! Cowabunga le cri des ninjas ! » Avouez qu'en matière d'introduction, ça se pose là : deux mots, six répétitions et vous savez déjà l'essentiel, à savoir que ça va parler de tortues devenues ninjas. Eh oui, c'est tout à fait normal en 1987. Par contre, il est temps de vous révéler l'infâme vérité.

Mask of the Rose - À Londres, des jeunes filles en fleurs

Steam est gentil. Steam est mon ami. Il m'informe, avant que je ne télécharge la démo de Mask of the Rose : « Ce jeu ne ressemble à aucun des jeux auxquels vous avez joué auparavant, c'est pourquoi il nous est difficile de savoir s'il pourrait vous intéresser. » C'est un peu vrai, ami Steam, ami de mon cœur. Mask of the Rose ne ressemble à aucun autre jeu. C'est un peu faux aussi.

Nine Sols - Dévoué corps et lame

Après les jeux d'horreur Detention et Devotion (vous savez, le jeu qui a tristement été retiré de Steam à cause d'une petite blagounette sur Xi Jinping), le studio taïwanais Red Candle planche sur un jeu d'action/plateforme en 2D dessiné à la main et inspiré par le gameplay de Sekiro. En un mot comme en cent : vous allez souffrir, mais ce sera mis en scène par de très beaux dessins colorés.

Prochainement, dans une galaxie lointaine - La Guerre des Étoiles aura bien lieu

Disney a lâché quatre milliards de dollars à George Lucas pour s'approprier Star Wars. Alors il faut rentabiliser l'affaire. Mettant fin au monopole historique d'Electronic Arts sur la licence (qui n'en avait d'ailleurs rien sorti de très glorieux), Mickey a fait la tournée des popotes pour proposer sa belle licence à un maximum de monde. C'est un petit tsunami de jeux Star Wars auquel il faut s'attendre dans les prochaines années, alors faisons le point sur ceux qui sont annoncés sur PC.