Au coin du jeu

Canard PC fait sa révolution

Comment se projeter dans la presse post-pandémique ? C’est la question que nous nous sommes posée durant l’année dernière, constatant les profonds bouleversements causés par la pandémie. Les envies, les usages et l’économie des médias sont irrémédiablement transformés. Quel que soit le nombre de vaccins, il n’y aura pas de retour à la situation précédente pour la presse, donc pas de solution sans une transformation hardie et précoce.

C’est quoi un jeu « indé »

Lors de l’émission Canard PC du 4 mars 2021, nous avions invité le streameur At0mium, amoureux et spécialiste du jeu vidéo dit « indé ». Un débat a eu lieu sur ce que ce terme signifiait exactement pour chacun, mais la discussion a assez vite dérivé donc je vous propose de revenir sur le cœur du problème : la définition du jeu indé.

Les GA des GAFA gaffent dans le JV

Voir déverser des millions de dollars dans le jeu vidéo, pour n’obtenir que de lamentables pschit, c’est gênant à observer. Mais quand les montants se chiffrent en centaines de millions, qu’ils viennent de deux géants des GAFA (en l’occurrence les deux premières lettres : Google et Amazon), que les résultats sont à ce point ridicules, il y a un côté étrangement satisfaisant à être témoin de la débâcle.

2020 : un an de chroniques « Au coin du jeu » et quelques limites

Distillée avec amour depuis 2017 dans les caves de l’abbaye de Canard, après une fermentation artisanale soignée, cette chronique autocritique est un cru millésimé qui passe en revue les failles et œillères de la rubrique « Au coin du jeu » durant l’année écoulée.

Epic Games Store: de l’affiliation à l’inféodation

Lorsqu’on est un média, blogueur ou vidéaste sur Internet, il n’y a pas énormément de modèles économiques disponibles. Je n’en compte que trois : payant (au numéro ou par abonnement), gratuit grâce à la publicité ou gratuit grâce à l’affiliation (c’est-à-dire une commission sur les ventes réalisées). Évidemment, la plupart des publications ont, ou essayent d’avoir, un modèle hybride mélangeant en proportions variées les trois possibilités.

Le jeu vidéo peut-il surfer sur la deuxième vague ?

Oui, je sais, je sais… mais sinon c’était « Le jeu vidéo finira-t-il par choper la fièvre ? ». Bon, vous avez compris le principe, il s’agit de se demander quel impact supplémentaire aura la deuxième vague épidémique sur l’industrie du jeu vidéo alors qu’elle frappe pendant la période clé qu’est Noël.

Sans next-gen y’a pas de plaisir

Il aura fallu attendre jusqu’au dernier moment, mais nous connaissons enfin les détails concernant le lancement de cette nouvelle génération de consoles. À un élément près quand même, et de taille : à ce jour, un mois avant leur sortie, Canard PC n’a pu tester concrètement aucune des deux machines. En attendant un retour d’expérience plus complet, état des lieux de ce que l’on sait.

Epic et la grosse commission

Ainsi, Epic est parti en guerre contre Apple, en plein milieu du mois d’août, période où votre humble plumitif inspecte plutôt le sable entre ses orteils que les recours judiciaires entre mastodontes du numérique. Quel manque de savoir-vivre…

Le retour du MeToo dans le jeu vidéo

Fin juin, l’industrie du jeu vidéo a dû faire face à une nouvelle explosion de témoignages concernant le sexisme et le harcèlement sexuel dans ses rangs, après une première vague il y a presque un an, en août 2019.

L’industrie du jeu vidéo face au mouvement Black Lives Matter

La mort à Minneapolis de George Floyd des suites d’une interpellation scandaleusement brutale a remis en lumière le mouvement Black Lives Matter (« Les vies noires comptent »). Elle a suscité un mouvement de protestation d’une ampleur rare, principalement aux États-Unis mais pas seulement. D’ordinaire très prudente dans ses positions sociales et politiques, l’industrie du jeu vidéo a cette fois été agitée par de nombreuses réactions, dont l’ampleur et la sincérité pourront être poliment qualifiées de « variables ».

Vous pouvez lire aussi

Atomic Heart - Il est presque Prey

Pendant cinq ans, Atomic Heart est resté nimbé d’une aura de mystère. Lorsque le jeu s’est dévoilé par bribes, il a laissé apercevoir une sorte de BioShock soviétique. Sauf que la fois d’après, on pensait plutôt à un Stalker linéaire. Et puis à un Half-Life ouvert. Bref, on était largués. Jusqu’à ce que mi-janvier, un mois avant la sortie officielle, le studio Mundfish nous invite à jouer plusieurs heures à Atomic Heart pour en avoir le cœur atomique net une bonne fois pour toutes.

Fortune's Run - Deus Ex pris qui croyait prendre

Depuis combien de temps on n'a pas mangé une bonne immersive sim ? Allez, on va faire comme si Prey, Deathloop et Dishonored n'étaient jamais sortis pour remonter jusqu'au temps des dinosaures, avec Deus Ex et Thief. Non pas que ça ait une quelconque logique, hein. C'est juste que j'aime bien avoir raison, surtout quand je balance des assertions sans fondement.

Les attentes 2023 de la rédaction - Parce qu'on ne fera pas pire que 2022, hein ? Allez.

Des deux années secouées dans tous les sens par le Covid, 2022 sera sans aucun doute celle qui aura été la plus touchée. « Anus horribilis », comme l'aurait si bien dit Elizabeth II, ou un médecin qui voudrait vous annoncer l'apparition d’hémorroïdes dans un trait d'humour.

Hogwarts Legacy, Atomic Heart, Dordogne - Les attentes d’Izual pour 2023

Sans surprise, l’année prochaine j’attends surtout un grand jeu magique, en monde ouvert, où un héros aux cheveux en bataille se bat contre les forces des ténèbres, le tout étroitement lié à des romans. Je parle bien sûr d'Alan Wake 2.

Baldur's Gate 3, Stalker 2, Aliens: Dark Descent - Les attentes de Sébum pour 2023

Certains veulent Noël avant l'heure, moi j'aime Noël après l'heure. On commence par se gaver de victuailles et, une fois les viscères remplis à capacité, entièrement satisfait, paf, on vous balance sur le ventre, en guise de bouquet final, une pile de cadeaux. Eh bien ce début d'année, c'est exactement ça. Sitôt passées les fêtes, au pied du sapin déjà sec et du calendrier 2023 tout neuf, on trouve tous les jeux repoussées de l'année dernière.