Cabinet de curiosités

Death Crown

Death Crown est un petit jeu de stratégie. Enfin, petit par la forme, parce que le contenu, en réalité, s'étale facilement sur quelques heures, avec une sacrée difficulté qui monte en flèche. Mais ce n'est pas tellement de ça dont je veux parler.

Helltaker

Je n'avais pas vraiment d'idée de chapo, du coup j'ai tapé « blague enfer » dans Google, j'ai cliqué sur le premier lien et je suis tombé sur celle-ci : « Quelle est la phrase préférée des dentistes ? Que Dieu vous prothèse ! » et je me demande si Google a bien compris que je cherchais des blagues sur l'enfer, ou s'il a cru que je cherchais l'enfer des blagues, là où vont les blagues nulles quand elles ont été méchantes toute leur vie.

Les jeux du bundle itch.io pour la justice et l'égalité

Il y avait trois bonnes raisons de s'offrir le bundle itch.io pour la justice et l'égalité. Un : il soutient une bonne cause, puisque tous les profits du bundle (5 dollars minimum pour 1 700 jeux) ont été reversés à des associations qui viennent en aide aux minorités. Deux : il y a de grandes chances pour que le bundle fasse date, un peu comme les grandes compilations de rap français des années 1990, le Hit Machine Gold, les CD démo de la PlayStation ou la VHS promo de la Super NES. Et trois : bah, 1 700 jeux, quoi. Alors, certes, tout ne se vaut pas forcément, mais il y a tellement de pépites à l'intérieur de ce bundle qu'une petite sélection pourrait vous aider à démarrer votre exploration. Et si vous n'avez pas acquis le bundle, me direz-vous ? Consolez-vous, rien ne vous empêche d'acheter ces jeux à l'unité qui, la plupart du temps, ne coûtent qu'une poignée d'euros.

Solitary Spacecraft

En vrai, le titre exact du jeu est : ATEIWPIIWWS&LIOT&ABICDTIIH& ; or, a solitary spacecraft. Traduction : Toutes choses égales par ailleurs, je préférerais que nous soyons seuls et en sécurité, plutôt qu'ensemble et apeurés, mais je ne peux pas nier que c'est difficile ; ou, une navette spatiale solitaire.

VHS, 1986

Sur la page itch.io qui présente le jeu, il est écrit que VHS, 1986 est un jeu d'horreur qui parle de cassettes VHS que vous ne devriez pas regarder. La promesse, c'est que ça fait peur. Très honnêtement, je n'ai pas eu très peur. Par contre ça m'a rappelé un truc.

Wash Your Hands

Le 24 mars 2020, dans le monde, 17 250 personnes sont mortes de l'épidémie de Covid-19. Je ne sais pas si c'est beaucoup. Je ne sais pas si c'est un grosse grippe ou une apocalypse, je ne sais pas si nous en faisons trop ou si nous n'en faisons pas assez. En fait, je ne sais pas grand-chose.

Constantly Forward

Soudain m’est venue une pensée terrible : et si l’Histoire était terminée ? Et s’il n’y avait plus rien à voir ? Et s’il n’y avait plus rien à faire, à part contempler, lentement, le monde qui s’effondre ? Et si la partie était finie ? Est-ce qu’au fond, tout ne serait pas mieux, moins important, plus calme ?

Trust me, I got this !

J’aime ma mère. Comme tout le monde quoi. Dans l’ensemble, c’est un être humain plutôt sympathique, avec ses qualités et ses défauts. Pour être honnête, la somme de ses qualités dépasse de très loin celle de ses petits travers. Par contre, j’ai beau la connaître depuis 35 ans, il y a quelque chose que je ne supporte toujours pas : quand elle m’appelle pour réparer la télé, alors qu’il faut juste changer de canal, et que ça fait 20 ans que je lui montre comment faire.

TV Night

J'ai deux premiers souvenirs de cinéma, à peu près concomitants. Le premier, c'est d'avoir vu, quand j'avais 5 ou 6 ans, Le Livre de la jungle, avec mes parents. Je qualifierai mon deuxième souvenir, à peu près au même âge, d'« un peu moins adapté ». Il s'agissait du film Amityville : La maison du diable, sorti en 1979, un film d'horreur que j'ai vu avec ma sœur, alors que mes parents étaient absents.

Horreur et prises de tête

L'affiche à l'entrée du bureau, postée par Louis-Ferdinand Sébum, dit : « Quand on vit joyeusement, le travail avance. » Elle est signée Joseph Staline. Quelle est la prochaine étape ? Va-t-elle survivre au règne de Kahn Lusth ? Va-t-elle être remplacée par une citation de Jeff Bezos ? De Benito Mussolini ? De Gandhi ? D'Izual ? Tant de questions, si peu de réponses. En attendant, il n'était pas si loin de la vérité, le petit père des peuples : les mois passent, nous sommes toujours joyeux, et il faut bien l'admettre : numéro après numéro, le travail avance.

Vous pouvez lire aussi

Teenage Mutant Ninja Turtles: Shredder's Revenge - Tortues Ninja, Tortues Ninja ♫

Prenons deux minutes pour analyser ces paroles : « Tortues Ninja, Tortues Ninja ! Tortues Ninja, Tortues Ninja ! Tortues Ninja, Tortues Ninja ! Cowabunga le cri des ninjas ! » Avouez qu'en matière d'introduction, ça se pose là : deux mots, six répétitions et vous savez déjà l'essentiel, à savoir que ça va parler de tortues devenues ninjas. Eh oui, c'est tout à fait normal en 1987. Par contre, il est temps de vous révéler l'infâme vérité.

Mask of the Rose - À Londres, des jeunes filles en fleurs

Steam est gentil. Steam est mon ami. Il m'informe, avant que je ne télécharge la démo de Mask of the Rose : « Ce jeu ne ressemble à aucun des jeux auxquels vous avez joué auparavant, c'est pourquoi il nous est difficile de savoir s'il pourrait vous intéresser. » C'est un peu vrai, ami Steam, ami de mon cœur. Mask of the Rose ne ressemble à aucun autre jeu. C'est un peu faux aussi.

Nine Sols - Dévoué corps et lame

Après les jeux d'horreur Detention et Devotion (vous savez, le jeu qui a tristement été retiré de Steam à cause d'une petite blagounette sur Xi Jinping), le studio taïwanais Red Candle planche sur un jeu d'action/plateforme en 2D dessiné à la main et inspiré par le gameplay de Sekiro. En un mot comme en cent : vous allez souffrir, mais ce sera mis en scène par de très beaux dessins colorés.

Prochainement, dans une galaxie lointaine - La Guerre des Étoiles aura bien lieu

Disney a lâché quatre milliards de dollars à George Lucas pour s'approprier Star Wars. Alors il faut rentabiliser l'affaire. Mettant fin au monopole historique d'Electronic Arts sur la licence (qui n'en avait d'ailleurs rien sorti de très glorieux), Mickey a fait la tournée des popotes pour proposer sa belle licence à un maximum de monde. C'est un petit tsunami de jeux Star Wars auquel il faut s'attendre dans les prochaines années, alors faisons le point sur ceux qui sont annoncés sur PC.

Immortality - Claque de fin

C’est très mal, je sais. Il ne faut jamais accorder sa confiance aveuglément à un seul développeur, aussi doué soit-il. Il faut aussi se rappeler que la politique des auteurs a tendance à éclipser toutes les personnes qui participent à la conception d’un jeu, et à faire enfler les chevilles de ceux qui se voient glorifiés au détriment du reste de leur équipe. Et pourtant, j’ai trépigné de joie quand j’ai appris la sortie du « nouveau Sam Barlow », prévue pour cet été.