Je vis des hauts et des bas

Plaisirs et déplaisirs coupables dans le jeu vidéo - Aimer Call of Duty et non Disco Elysium fait-il de vous un gros con  ?

D'abord, oui. Évidemment. Mais tâchons d'aller plus loin.

L’éthique de Stardew Valley et l’esprit du capitalisme - Comment les simulateurs de vie à la campagne nous aident à accepter le vide de nos existences

Il y a quelques semaines, mon estimé collègue ackboo livrait un article tout à fait distrayant sur un nouveau jeu d’escapade à la campagne, Dinkum. Avec ses mots simples, parfois maladroits, l’amusant rédacteur tentait d’exprimer les raisons qui nous poussent vers ce genre de jeu, et qui tiennent, selon lui, à l’évasion qu’ils promettent, loin d’un quotidien morose et déprimant.

Compétition, piège à con - Parce que le jeu vidéo ne devrait jamais nous broyer l'âme

Ceux d'entre vous qui ont joué à Rocket League dès sa sortie, durant l'été 2015, se souviennent sûrement de cette époque avec émotion. Nous découvrions le jeu dans la joie, nous sautions maladroitement avec nos petites voitures en tentant de pousser la baballe dans les buts. Nous étions innocents, insouciants, tels des chatons facétieux courant après une mouche.

Pacifica, mon amour - Retour à Night City

« Mais tu as été éduqué où ? À Pacifica ? », disent parfois les gens pour se moquer. Quand les journaux parlent du quartier le plus pauvre de Night City, c'est toujours en mal.

Vampire The Masquerade - Swansong - Entretien avec un développeur

Je t'ai vu à la journée portes ouvertes de l'éditeur Big Ben. Tu portais une chemise à carreaux et un verre entre tes doigts. Tu avais l'air un peu triste, seul devant ton immense télé. Je me suis approché. Ton jeu ne m'intéressait pas vraiment. J'avais simplement envie de parler avec une vraie personne.

Escalier vers l’amour - Ou comment l'espoir me fait toujours vivre

J'étais sobre depuis presque un an et je m'étais juré de ne jamais retomber. Il faut avoir le courage de regarder la réalité en face maintenant : oui, j'ai replongé. Je suis en plein dedans. J'ai les mains qui tremblent le matin, je reste pendant des heures dans mon lit, je regarde le plafond, je ne mange plus, je ne vis plus, je me sens sale, je regrette. Je m'appelle Noël Malware et je suis un drogué. Ceci est mon histoire.

Le manifeste du jeu d'exploration

Cet article ne parle pas de Zelda : Breath of the Wild, de Skyrim, de Fallout, de Xenoblade Chronicles X, de Grand Theft Auto, de Red Dead Redemption, de Hollow Knight, de Cyberpunk 2077, de The Longing, d'Assassin's Creed ou de Far Cry. Cet article parle des vrais jeux d'exploration : Subnautica, Outer Wilds, Dark Souls, Ancestors et Minecraft. Désolé.

Jeux vidéo : l’ultime refuge - Pourquoi une centrale à charbon vaut mieux que Ridley Scott

Pour retrouver de la joie de vivre et s’aérer l’esprit, certains font un tour au parc ou prennent l’avion pour les Maldives. Mais moi, là où je vais pour être heureux, c’est dans une usine géante ou un désert irradié – et j’ai de bonnes raisons.

Ma plus belle défaite, c'est vous - Comment RimWorld, Crusader Kings II ou X-COM racontent des histoires par l'échec

Après 50 heures de RimWorld, tout allait plutôt bien : la Colonie du Crack n’avait jamais été aussi prospère. Après des débuts difficiles, nous étions venus à bout des principales difficultés : la faim, le froid, les raids de bandits et les animaux enragés. Maintenant, nous pouvions nous lancer dans le commerce, partir en expédition et vendre les stocks de drogue patiemment amassés.

Nos peurs d'enfance - Quand le jeu vidéo fait des anxieux

Au cours d'une de nos récentes discussions au coin du feu – ben oui, on s'occupe comme on peut lorsqu'on n'a plus Internet –, nous nous sommes rendu compte que pratiquement toute la rédaction partageait un point commun : celui d'avoir été très angoissé par un jeu vidéo pendant notre enfance. Il n'en fallait pas plus pour nous pousser à narrer ces histoires d'horreur, teintées de naïveté et d'insouciance qui, espérons-le, réveilleront chez vous d'horribles souvenirs vidéoludiques que vous tentiez d'oublier. De rien. Ça nous fait plaisir.

Vous pouvez lire aussi

Diablo IV - On ne sera pas déchus

« Les vagues infernales génèrent une ressource spéciale : les braises. Ne pas les confondre avec les faveurs sinistres, lesquelles sont échangées à l'arbre des murmures contre des emblèmes du cauchemar. Attention, rien à voir avec les graines de haine, qu'on convertit en poussière rouge. » À cinq mois de la sortie, une chose est sûre : Blizzard a d'ores et déjà réussi à créer un hack'n'slash dont les règles sont plus terrifiantes que celles d'un wargame allemand.

Ark 2 - N'en faites pas toute une préhistoire

Qu'est-ce que vous voulez que je vous dise ? Que j'ai retrouvé de l'intérêt pour Ark quand Wildcard a dévoilé que Vin Diesel était impliqué dans le développement de sa suite ? Comme s'il suffisait d'un gars sclému, chauve, geek et fan de Dungeons & Dragons pour me convaincre. Vous voyez vraiment le mal partout.

Creature Keeper - Cheptel est pris qui croyait prendre

Comment vous expliquer simplement le principe de reconnaissance du ventre ? Vous voyez Denis ? Eh bien, imaginez qu'il adore Perco depuis qu'il a déposé des calissons à la rédaction. Alors que bon, avant quand il parlait de lui, il faut admettre que c'était rarement en bien.

Chants of Sennaar - À plus dans le Moebius

Voilà un jeu qui devrait faire chaud au cœur. Qui, d'une certaine façon, entretiendra l'héritage de celui qui fut, à n'en pas douter, le plus grand pilote de Formule 1. Car comment ne pas... Quoi, comment ça « Rien à voir avec Senna » ? Aaaaah, c'est pour ça les robes cheloues.

Dead Space - Vous détaillerez à toute vitesse

C'est quand même fou les coïncidences. Cela va faire dix ans que Dead Space est en dormance et ne voilà-t-il pas que la série bénéficie d'un remake pour sortir un mois après The Callisto Protocol. Pour patienter, faisons donc le point sur les promesses de ce futur et inopiné concurrent.