News jeu vidéo

D'après des sources bien informées (mais pas très discrètes, sans quoi elles ne seraient pas des sources), Ubisoft bosserait sur un nouveau Splinter Cell. Ce serait le premier depuis Splinter Cell: Blacklist (sorti en 2013). On lui souhaite le même succès que Ghost Recon: Frontline, repoussé une semaine après avoir été annoncé. LFS

Über alles

Oublions cette actualité toujours trop rapide le temps d'une anecdote au sujet de Dying Light, qui restera dans l'histoire non seulement comme le seul bon jeu de Techland et celui dont la suite maudite sortira probablement en même temps que le quatrième DLC de Star Citizen, mais également comme l'un des derniers titres à avoir fait l'objet des foudres de la censure allemande, qui depuis quelques années a décidé de lever le pied sur la mise à l'index des jeux vidéo – en effet, suite à un changement de la loi, toute interdiction de distribution doit maintenant être motivée, ce qui, sans surprise, à largement diminué leur nombre. Pour cette raison, et parce que le store Switch, dans une noble ambition deloriste, considère l'Europe comme une seule et unique région, il est surtout l'un des rares jeux impossible à acheter sur Switch en Europe. LFS

Ligne dure

Je ne sais pas s'il s'agit d'une légende urbaine, mais il paraît que les individus à l'article de la mort, y compris ceux dont les compétences intellectuelles ont été fortement délabrées par la maladie (de nombreux témoignages d'infirmières d'EHPAD vont dans ce sens), sont parfois sujets à de brusques accès de lucidité peu de temps avant leur trépas. Soudain, ils retrouvent la mémoire et parviennent à reconnaître leurs proches, comme si, après des mois ou des années de brouillard, tout devenait brusquement clair. Rien à voir, mais Scott Warner, design director de Battlefield Hardline (sorti en 2015), a récemment donné une interview dans laquelle il explique que le jeu n'a pas bien marché parce qu'on y jouait aux gendarmes et aux voleurs, alors que les joueurs qui achètent un Battlefield veulent du combat militaire. Bien vu, Scott. LFS

Deck et ongles

Noël 2021. Vous venez d'acheter un Steam Deck et, fier d'avoir contribué à votre petit niveau à la production mondiale de déchets électroniques pour pouvoir jouer aux chiottes aux mêmes jeux que sur votre bureau, vous posez la grande question : mais au juste, lesquels de ces jeux auxquels j'ai déjà joué seront compatibles avec ce nouveau périphérique pour lequel ils n'ont à l'origine pas du tout été conçus ? Pour vous aider à vous y repérer, une signalétique fera bientôt son apparition dans le magasin Steam, qui répartira les jeux en quatre catégories : vérifié (tourne parfaitement sur Deck), jouable (tourne à peu près), non-supporté (ne tourne pas du tout) et inconnu (dont la compatibilité Deck n'a pas encore fait l'objet d'un test par les petites mains de Valve, soit probablement 99 % des jeux du catalogue). LFS

Aliens, pour qu'ils reviennent

Sept semaines après sa sortie, Aliens : Fireteam Elite, le Left4Dead avec des xénomorphes, ne fait pas recette. Le nombre de joueurs simultanés a baissé de 90 % depuis le lancement, tombant sous la barre des 1 000, ce qui, pour un jeu à peu à peu près totalement dénué d'intérêt en solo, ressemble fort à une annonce de funérailles. Voyons le bon côté des choses, cela signifie aussi qu'il sera probablement soldé à dix balles d'ici peu, et que vous aurez alors toutes les raisons du monde du craquer : si Fireteam n'offre pas assez de contenu pour garder les joueurs sur le long terme (cf. le début de cette news, c'est fou les difficultés de concentration chez les jeunes, on en est à faire des renvois dans un texte de 800 signes), il reste assez amusant pour vous permettre de passer quelques bonnes soirées avec deux potes. LFS

Machine arrière

« Qui peut le plus peut le moins », avait coutume de répéter ma grand-mère, ce qui est bien sûr complètement faux : je suis tout à fait capable d'engloutir deux pizzas quatre fromages mais absolument pas de me contenter d'une seule part. Microprose semble souffrir du même problème. Après avoir réussi à démouler des jeux aussi ambitieux que Carrier Command 2 et HighFleet, l'éditeur zombi semble peiner comme un débutant devant Tiny Combat Arena, un petit jeu de pilotage arcade dans l'esprit des simulateurs du tournant des années 90. Prévu à l'origine pour la rentrée et repoussé une première fois au mois d'octobre, TCA est désormais prévu pour le mois de décembre, ce qui fait bien de la peine à mon petit cœur. LFS

Un bel hommage aux valeurs du sport

Le torchon brûle lentement entre la FIFA et Electronic Arts. Savourons ce moment. La FIFA a d'abord exigé un milliard d'euros sur quatre ans (contre 600 millions auparavant) pour laisser à l'éditeur américain l'exclusivité de la licence dans le jeu vidéo. Electronic Arts a refusé, avant de laisser entendre qu'il pourrait simplement renommer sa franchise FIFA en « EA Sports FC » (la marque vient juste d'être déposée), tout en gardant la possibilité d'exploiter les vrais noms des joueurs grâce à un partenariat avec la Fédération Internationale des Associations de Footballeurs Professionnels. Évidemment, la FIFA est toute colère de ne pas avoir gratté son milliard. Du coup, elle déclare qu'il n'est pas normal qu'un seul éditeur de jeu vidéo (EA, en l'occurrence) détienne l'exclusivité des droits du foot mondial. Cet échange nucléaire entre deux mastodontes obsédés par le profit pourrait conduire à la fin de la franchise FIFA d'Electronic Arts comme on la connaît depuis trente ans. Et personne ne s'en plaindra. A.

C'est long, un mois

Il va falloir attendre un très long mois de plus (j'ai compté sur mes doigts, le mois de janvier a 31 jours, et une seule bosse comme les dromadaires) : Elden Ring, le nouveau jeu en monde ouvert de From Software et la nouvelle excuse de G.R.R. Martin pour ne pas finir ses bouquins, est repoussé jusqu'au 25 février. C'est triste, mais ce qui me fait marrer, c'est que le jeu se retrouve dans le calendrier juste à côté de Dying Light 2, Sifu et, surtout, Horizon : Forbidden West. Alors, les deux premiers, c'est pas très grave. Par contre, ça me rappelle 2017, quand le premier Horizon avait eu la bonne idée de sortir la même semaine que Zelda : Breath of the Wild. Du coup, j'ai un petit espoir, c'est que l'histoire se répète et que le nouvel Horizon soit un très bon jeu, comme le précédent, mais qu'il ait le malheur de faire face à un titre qui réinvente le jeu vidéo. Si c'est le cas, je peux vous assurer que le troisième épisode d'Horizon sera mon jeu le plus attendu, pour voir ce qu'il y a en face. N.M. 

S'il vous arrive de vous demander si le jeu vidéo est un loisir éthique, les dernières statistiques californiennes apportent un début de réponse à cette question. Avec 5 TWh/an, le jeu sur ordinateur consomme presque autant que toutes les télévisions de l'état, et autant que toutes les congélateurs et les machines à laver réunis. LFS

Wehrmacht à l'ombre

Parent attendri, vous regardez votre petite tête blonde en train de jouer à Roblox, la célèbre plateforme de partage de jeux pour enfants. En pleine exploration d'une ville virtuelle, le chérubin monte dans un taxi, appuie sur le klaxon, pensant entendre un honnête « tut tut », quand soudain retentit dans le salon familial un chant hitlérien. C'est la mésaventure qui est arrivée à un parent interrogé par le site L'ADN, qui nous apprend que la plateforme est farcie de contenu d'extrême-droite, ce qui n'est pas étonnant pour un jeu en ligne permettant la création collaborative de jeux, mais légèrement plus alarmant pour un produit qui s'adresse à des enfants. Vous me répondrez « au moins ça les prépare à l'avenir qui nous pend au nez », et je ne sais pas si je dois saluer votre lucidité ou vous reprocher votre pessimisme. LFS