News jeu vidéo

À l'occasion de la PDXCon, Paradox a annoncé la sortie prochaine de Royal Court, une extension pour Crusaders Kings 3 qui ajoutera entre autres nouveautés une salle du trône virtuelle que vous pourrez décorer en commissionnant des artistes, et probablement avec les têtes décapitées des papes qui ont osé s'opposer à vous (je sais pas, j'imagine). LFS

Le côté lumineux de la Force

Ça y est. Au terme d'une terrible bataille pleine de doigts dans les yeux et de griffures à coups d'ongles sales, vous avez réussi à arracher une 3080 des mains d'un mineur de bitcoin. La question, maintenant, est : qu'allez-vous en faire ? Eh bien pourquoi pas jouer à ce mod qui ajoute du ray tracing au vénérable Jedi Outcast ? Le jeu a beau de ne plus être tout jeune (2002, tout de même), il constitue le candidat parfait pour ce genre de bricolage, avec ses traits de blaster qui fusent dans toutes les directions, ses murs couverts de loupiotes et ses sols réfléchissants plus impeccables que dans une pub Monsieur Propre, Star Wars oblige. Mais bon, ne vous emballez pas pour autant, le mod n'est pas encore disponible. Ça vous laisse le temps de regarder ce trailer et de chercher un mineur de crypto à agresser. LFS

Ancestors, sorti en août 2019 sans déclencher de mouvements de foule, vient de franchir discrètement le million d'exemplaires vendus. Une bonne nouvelle pour ce jeu marquant, très original, qui mérite vraiment d'être joué.

Le combat de pénis séduit les financiers

Vous connaissez évidemment Devolver Digital, cet éditeur fondé en 2009 au Texas, qui s'est spécialisé dans les titres un peu barrés. Au côté de gros hits comme Fall Guys ou Hotline Miami, on trouve à leur tableau de chasse le jeu de combat de pénis Genital Jousting, le simulateur de drague de pigeon Hatoful Boyfriend, le jeu de banane ninja My Friend Pedro ou encore le délirant Metal Wolf Chaos XD. Figurez-vous que c'est ce catalogue flamboyant que les banquiers de la City ont évalué à... 1,2 milliard de dollars. Ce sera en effet la valeur retenue pour l'introduction à la Bourse de Londres de Devolver Digital, qui pourrait se faire fin 2021 d'après le journal anglais The Telegraph.

Fausse prise d'otage, vrai abruti

En novembre 2020, les bureaux d'Ubisoft Montréal étaient pris d'assaut par la police à cause d'un appel avertissant d'une prise d'otages (fausse, heureusement). Ce mois-ci, la presse canadienne nous en apprend un peu plus sur l'abruti potentiellement à l'origine de cette fausse alerte et, cocorico, il s'agirait d'un Français tricheur banni plus de 80 fois des serveurs de Rainbow Six Siege. Une nouvelle qui tombe, comme par hasard, deux jours après la diatribe d'ackboo dans sa fameuse émission diffusée sur YouTube « ackboo vous ouvre les yeux », où il recommandait, justement, des mesures plus restrictives vis-à-vis des tricheurs. À noter, cependant, que le joueur en question, contacté par la presse, nie ces accusations. Quelques jours après le canular, d'autres fausses alertes avaient été lancées, mais la police canadienne avait réagi beaucoup plus discrètement. N.M. 

Le cube ordé de nouilles

Les crypto-soviétiques dans mon genre ont toujours le cœur serré en pensant à la boutique officielle de mods de Minecraft. Il s’agit d’une sorte d’enfer numérique où des mods et des skins sont proposés à la vente contre des « minecoins » achetées à Microsoft. Là, je viens de me résoudre à y faire un tour en frissonnant et je suis tombé sur les skins CUTE RAINBOW DRAGONS (490 minecoins), le texture pack KAWAII ANIME (1 170 minecoins) et le sibyllin MASH-UP APOCALYPSE DES MUTANTS (1 340 minecoins). Eh bien, figurez-vous que je ne suis qu’un vieux boomer aigri, puisque ces transactions ont rapporté 350 millions de dollars en quatre ans, dont plus de la moitié se sont retrouvées dans la poche des bienheureux moddeurs après que Microsoft a pris sa part. Finalement, c'est un système plutôt carré. I.

L'hobbit et le couteau

Vous vous rappelez le MMO Seigneur des Anneaux d’Amazon, annoncé en 2019 ? Mais si, celui codéveloppé par un studio chinois et qui se déroule au second âge, c’est-à-dire bien avant les aventures de Blanc-Gandalf et les sept nains, quand le royaume de Númenor est au sommet de sa puissance. Rha, rien que d’écrire ça, j’en ai l’eau à la bouche, limite la tête qui tourne. Bref, c’était quoi l’info déjà ? Ah oui, ça y est, je me souviens : le MMO a été annulé. Fini, kaput. D’après le site Bloomberg, le rachat du studio chinois en question par Tencent a abouti à des négociations tendues entre Amazon et Tencent au sujet du jeu, qui a fini par passer au sanibroyeur. Espérons que ça ne soit pas un mauvais présage pour la série à gros budget Seigneur des Anneaux prévue cette année et produite par... Ah. Oh, mince... I.

Mes chouchous du studio Deconstructeam (Gods Will Be Watching, The Red Strings Club) ont sorti Essays on Empathy, un pack de 10 petits jeux tirés de vieux prototypes et de projets de game jams, dont ils sont friands. Je vous en reparlerai bientôt, quand ils m’auront comme d’habitude fait pleurer à chaudes larmes. I.

Shogun hâté

Samurai Gunn est, pour reprendre les très saintes paroles de Kahn Lusth lors du test en 2014, « le party game des gens de bon goût ». Jusqu’à quatre joueurs s’y affrontaient en virevoltant à toute vitesse, zébrant les torses au katana, tirant avec un gros pistolet, parant les balles d’un coup de lame. C’est donc avec bonheur que j’ai regardé la bande-annonce de Samurai Gunn 2, annoncé pour cet été en accès anticipé. Les duels semblent toujours aussi vifs et punitifs, il y aura des arènes hommages à Spelunky et Minit et, pour ne rien gâcher, on pourra aussi parcourir les 21 niveaux d’une campagne solo et coop’. Vous faites ce que vous voulez, mais moi j’ai déjà annulé mes vacances d’été pour passer plus de douces soirées à me tataner avec mes potes. I.

Vous ne l'attendiez pas mais Sony l'a fait quand même : Genshin Impact arrive « bientôt » sur PlayStation 5. Voilà, voilà. J'arrive pas à croire que ma dernière News Online finisse sur un truc pareil.