Papier culture

Masahiro Sakurai on Creating Games

Il n'y a eu que deux annonces vraiment importantes à la Gamescom cette année : Hideo Kojima lance un podcast – que je n'ai pas écouté – et Masahiro Sakurai, le papa de Kirby et de Smash Bros., lance sa chaîne YouTube.

Les IA génératrices de contenu

Il est 18 h 35, nous sommes le samedi 17 septembre, jour du bouclage de ce Canard PC 435 et je n'ai toujours pas rendu mon « Papier Culture ». Si je suis à la bourre, comme à l'époque où je jouais à Starcraft au lieu de finir mes devoirs de maths, c'est à cause de l'ordinateur. Et plus précisément, à cause des IA génératrices de contenu, qui se sont démocratisées à une vitesse prodigieuse au cours des derniers mois.

The Gilded Age

Je suis un homme, un vrai. J'aime le foot, le MMA, la bière, les flingues, je pète au lit, je m'essuie dans les rideaux. Personne ne peut mettre en doute le fait que je suis un pur bloc de virilité sauvage.

Bonjour tristesse (1954)

Il y a des classiques qui se prêtent à des ambiances travaillées.
Pour ce court roman, il est de bon ton de le lire en été, sous les pins et de préférence avec la peau salée du bain de l’après-midi. Si en plus vous ajoutez un fond de jazz (Art Blakey and the Jazz Messenger par exemple) et un verre de votre altérant favori, vous serez bien garés [NDLR : fonctionne également si vous êtes au café de la poste à Montargis].

Rue des pâquerettes

Vous avez peut-être ce même souci de lecteur/trice : un bouquin vous intéresse, mais vous craignez qu’il soit trop triste pour votre petit cœur d'artichoux. J’ai osé me lancer dans Rue des pâquerettes, rassuré par son épaisseur modeste.

Les Vikings

Si vous cherchez un ouvrage pour en apprendre davantage sur les Vikings, vous n'aurez que l'embarras du choix. Mais si vous cherchez une publication qui n'est pas rédigée comme une thèse bien grasse, il faut avouer que l'offre risque d'être plus clairsemée. Un creux, pour ne pas dire une « part de marché », dans laquelle Nota Bene vient de se glisser via la production d'un ouvrage sobrement intitulé Les Vikings.

Everything Everywhere All at Once

À l'heure où vous lirez ces lignes, à moins que vous n'ayez trouvé ce numéro dans la salle d'attente d'un médecin en 2025, coincé entre un vieux magazine sur la guerre sino-américaine et un autre sur les obsèques d'Elizabeth II, Everything Everywhere All at Once ne sera pas encore dans les salles françaises. Qu'importe.

La médiathèque

J'étais bien emmerdé au moment de faire mon Papier culture. J'aurais voulu vous parler d'une bande dessinée, comme d'habitude, oui, mais laquelle ?

Couch to 5K

Avant, quand j’essayais de me mettre au jogging, c’était en sprintant comme un dingue jusqu’à épuisement, sans aucun entraînement. Ça durait à peu près 8 secondes.

Goobertown Hobbies

J'aime bien fureter sur YouTube pour trouver des conseils, des avis ou juste améliorer la peinture de mes figurines. Mais ce que je préfère, c'est quand je tombe sur quelqu'un qui n'est pas l'artiste du siècle et qui ne joue pas à Warhammer sur des tables avec 2 500 euros de décors.

Vous pouvez lire aussi

Killer Klowns from Outer Space - Funestes augustes

Est-ce pour surfer sur le revival 80's lancé par Stranger Things ? ou bien sous l'impulsion des auteurs du film, qui tentent sans succès depuis dix ans de relancer la franchise au cinéma et à la télé ? En vérité, je n'ai aucune idée de pourquoi Good Shepherd Entertainment a choisi de produire un jeu inspiré de Killer Klowns from Outer Space qui, dans le grand panthéon des films d'horreur, n'est pas exactement Les Griffes de la nuit.

Dead Island 2 - N'est pas mort ce qui à jamais dort

S'il y a une chose qu'aiment les créateurs de jeux, avec crever de faim et de burn-out, ce sont les œuvres métafictionnelles. De Stanley Parable à Undertale, on ne compte plus les jeux qui nous rappellent qu'ils sont des jeux, à la grande joie des critiques, sauf d'ackboo qui grommelle à chaque fois « mais c'est quoi cette branlette d'intello ? ». Mais aucun n'avait poussé le méta aussi loin que Dead Island 2, premier jeu de zombies revenu d'entre les morts.

 

Wreckreation - Un tremplin d'émotions

Nan mais vous savez, quand on est journaliste de jeu vidéo, on est vite blasé. À force de tester des dizaines de jeux, on a forcément tout vu. Prenez Wreckreation par exemple. C'est bien mignon de vouloir refaire Burnout Paradise, mais on y a déjà jo... Attendez, c'est un tremplin qui vient d’apparaître là ?

Infection Free Zone - L'apocalypse, c'est toujours plus sympa chez soi

Montargis. Le Futur. J'ai rejoint quelques survivants cachés dans les ruines de la mairie. Des hordes de zombies patrouillent rue Chatouillat. Mais nous sommes affamés. Pour trouver de la nourriture, Patrick propose d'aller fouiller le supermarché « Halle 2000 », rue Van Linden.

City Bus Manager - Je monte, je valide

Les vétérans de la simulation aérienne connaissent bien Aerosoft qui, depuis les années 1990, fait son beurre en vendant des avions et des aéroports pour Flight Simulator et X-Plane. Cette échoppe située en Rhénanie-du-Nord-Westphalie (première fois de ma vie que j'écris le nom de cette région allemande) entretient aussi une petite activité d'éditeur de jeux vidéo plus classiques.