381
Sortie en kiosque
le 16 mai 2018

S'abonner
Numéro actuel
Par L-F. Sébum | le 29 avril 2018

Canard PC 381 : Édito

Les articles du site

Dossier

Canard PC n° 381

En mai, gèle ce qu'il te plait.

On dit que mai est le plus joli mois, d'ailleurs régulièrement les Français préfèrent le passer dans la rue plutôt qu'à la fac ou au travail.

Dossier

Hors-série Spécial Super-héros

Des comics au jeu vidéo

En attendant la sortie de Avengers : Infinity War, le dernier opus du Marvel Cinematic Universe, Canard PC vous propose une plongée dans l’histoire des super-héros et leurs relations mouvementées avec le jeu vidéo.

Dossier

Crunch Investigation, l'enquête de Médiapart et Canard PC

La liste des différents articles publiés

Canard PC s’est associé à Mediapart pour une série d’articles et d’enquêtes sur les conditions de travail dans l’industrie du jeu vidéo. Depuis le mois de septembre 2017, deux journalistes de chacune des rédactions travaillent directement ensemble, partageant démarches et informations. Ce croisement des regards et des compétences entre un magazine de jeu vidéo et un média spécialiste de l’investigation, au service d’une enquête commune, est à notre connaissance inédit.

Dossier

Canard PC n° 381

En mai, gèle ce qu'il te plait.

On dit que mai est le plus joli mois, d'ailleurs régulièrement les Français préfèrent le passer dans la rue plutôt qu'à la fac ou au travail.

Dossier

Hors-série Spécial Super-héros

Des comics au jeu vidéo

En attendant la sortie de Avengers : Infinity War, le dernier opus du Marvel Cinematic Universe, Canard PC vous propose une plongée dans l’histoire des super-héros et leurs relations mouvementées avec le jeu vidéo.

Dossier

Crunch Investigation, l'enquête de Médiapart et Canard PC

La liste des différents articles publiés

Canard PC s’est associé à Mediapart pour une série d’articles et d’enquêtes sur les conditions de travail dans l’industrie du jeu vidéo. Depuis le mois de septembre 2017, deux journalistes de chacune des rédactions travaillent directement ensemble, partageant démarches et informations. Ce croisement des regards et des compétences entre un magazine de jeu vidéo et un média spécialiste de l’investigation, au service d’une enquête commune, est à notre connaissance inédit.

Les articles gratuits de CanardPC

Dossier

Sauvez Canard PC sur Ulule

Pour que le magazine survive au naufrage Presstalis, nous lançons une campagne de financement

Aujourd'hui, la quasi faillite du premier distributeur de presse en France menace directement la survie de Canard PC. Nous avons des solutions pour esquiver ce piège mortel, mais nous avons besoin de vous, nos lecteurs, pour les réaliser. Nous lançons donc une campagne de financement sur Ulule.

Au coin du jeu

Canard PC a besoin de l’aide de ses lecteurs

Nous vous alertons depuis quelques mois : la distribution de la presse en kiosque et chez les marchands, dont nous dépendons encore largement, est gravement menacée par la quasi-faillite de son acteur principal, Presstalis (ex-NMPP).

Mise à jour du 12/03/2018: Notre campagne sur Ulule est lancée !

Mise à jour du 07/03/2018: Le plan de redressement de Presstalis a été légèrement amendé: les éditeurs chez les MLP devront également payer, mais à hauteur de 1% (pendant 4 ans et demi) au lieu de 2,25% (pendant 5 ans par contre). Cela allège la note pour Canard PC (passé aux MLP pour 2018), pas pour Canard PC Hardware (bloqué chez Presstalis). Ne change rien au fait que 25% ont été prélevés (et probablement jamais rendus) sur décembre et janvier, alors que Canard PC était encore chez Presstalis.

Mise à jour du 01/03/2018 : début mars, une audience de Presstalis au tribunal de commerce validera ou non le plan de redressement du distributeur. Nous attendrons l'issue de cette audience pour lancer notre campagne Ulule.

Au coin du jeu

Que Presstalis soit sauvé ou liquidé, c’est Canard PC qui va trinquer

(Résumé de l’épisode précédent) Alors qu’ils s’aventurent depuis 15 ans à faire vivre un magazine papier dont ils fourbissent fiévreusement une toute nouvelle formule, nos fougueux héros apprennent que leur distributeur, le Duc de Presstalis, a décidé autoritairement de garder par devers lui un quatrième des espèces sonnantes et trébuchantes qu’il leur devait en juste rémunération de leurs fiers efforts.

Mise à jour du 12/03/2018: Notre campagne sur Ulule est lancée !

Au coin du jeu

La distribution de la presse papier au bord du naufrage

Depuis quelques mois, le principal acteur de la distribution de la presse papier – Presstalis, anciennement NMPP – a de très gros problèmes financiers. Pour assurer sa propre survie, Presstalis a décidé le 6 décembre de prendre des mesures radicales qui menacent directement la survie des petits magazines, Canard PC compris.

Mise à jour du 12/03/2018: Notre campagne sur Ulule est lancée !

Mise à jour: un paragraphe a été ajouté à la fin de cet article après les nouvelles mesures décidées le 25 janvier.

Dossier

Sauvez Canard PC sur Ulule

Pour que le magazine survive au naufrage Presstalis, nous lançons une campagne de financement

Aujourd'hui, la quasi faillite du premier distributeur de presse en France menace directement la survie de Canard PC. Nous avons des solutions pour esquiver ce piège mortel, mais nous avons besoin de vous, nos lecteurs, pour les réaliser. Nous lançons donc une campagne de financement sur Ulule.

Au coin du jeu

Canard PC a besoin de l’aide de ses lecteurs

Nous vous alertons depuis quelques mois : la distribution de la presse en kiosque et chez les marchands, dont nous dépendons encore largement, est gravement menacée par la quasi-faillite de son acteur principal, Presstalis (ex-NMPP).

Mise à jour du 12/03/2018: Notre campagne sur Ulule est lancée !

Mise à jour du 07/03/2018: Le plan de redressement de Presstalis a été légèrement amendé: les éditeurs chez les MLP devront également payer, mais à hauteur de 1% (pendant 4 ans et demi) au lieu de 2,25% (pendant 5 ans par contre). Cela allège la note pour Canard PC (passé aux MLP pour 2018), pas pour Canard PC Hardware (bloqué chez Presstalis). Ne change rien au fait que 25% ont été prélevés (et probablement jamais rendus) sur décembre et janvier, alors que Canard PC était encore chez Presstalis.

Mise à jour du 01/03/2018 : début mars, une audience de Presstalis au tribunal de commerce validera ou non le plan de redressement du distributeur. Nous attendrons l'issue de cette audience pour lancer notre campagne Ulule.

Au coin du jeu

Que Presstalis soit sauvé ou liquidé, c’est Canard PC qui va trinquer

(Résumé de l’épisode précédent) Alors qu’ils s’aventurent depuis 15 ans à faire vivre un magazine papier dont ils fourbissent fiévreusement une toute nouvelle formule, nos fougueux héros apprennent que leur distributeur, le Duc de Presstalis, a décidé autoritairement de garder par devers lui un quatrième des espèces sonnantes et trébuchantes qu’il leur devait en juste rémunération de leurs fiers efforts.

Mise à jour du 12/03/2018: Notre campagne sur Ulule est lancée !

Au coin du jeu

La distribution de la presse papier au bord du naufrage

Depuis quelques mois, le principal acteur de la distribution de la presse papier – Presstalis, anciennement NMPP – a de très gros problèmes financiers. Pour assurer sa propre survie, Presstalis a décidé le 6 décembre de prendre des mesures radicales qui menacent directement la survie des petits magazines, Canard PC compris.

Mise à jour du 12/03/2018: Notre campagne sur Ulule est lancée !

Mise à jour: un paragraphe a été ajouté à la fin de cet article après les nouvelles mesures décidées le 25 janvier.

Articles gratuits les plus récents

Gratuit cette semaine !

Gratuit cette semaine !

Dernières news gratuites

Valve a retiré toute mention des Steam Machines de la barre de navigation de son magasin. Face aux ricanements du public, qui voyait dans cette décision la fin des PC brandés Steam, la bande à Gaben a publié un démenti, dans lequel elle reconnaît que les clients « ne s'arrachent pas » lesdites machines. L.-F.S.


Il mérite des baffles

Depuis quelques semaines, la tempête s'abat sur Facebook. Depuis qu'il a été révélé sur la place publique que le réseau social avait cédé sans leur consentement les données personnelles de 50 millions de ses usagers aux États-Unis, Marc Zuckerberg se mord les doigts et regarde les milliards s'évaporer de ses comptes en banque. Autre victime collatérale de la crise : l'enceinte connectée de la firme, conçue sur le modèle de l'Echo d'Amazon ou du Google Home qui devait être dévoilée en mai. Avant même le scandale, les études menées auprès de consommateurs montraient qu'ils n'étaient pas très chauds à l'idée de faire entrer dans leur foyer un potentiel mouchard de Facebook. Certains professionnels de la communication ont considéré que, les choses étant ce qu'elles sont, le moment n'est pas le plus opportun et que peut-être le public pourra-t-il attendre quelques semaines de plus. M.K.

Un jeu avec un grappin ? Ça me rappelle quelqu'un, tiens…

Mark of the Ninja n'était pas dans ma liste personnelle de jeux à restaurer en priorité, mais qu'importe : Mark of the Ninja : Remastered sortira cette année. D'ailleurs, les développeurs eux-mêmes n'avaient pas l'air très sûrs de ce qu'il fallait moderniser dans ce jeu d'infiltration dont les graphismes façon dessin animé avaient très bien vieilli. Ils ont annoncé le support de la résolution 4K, des cinématiques, des sons retravaillés et de nouveaux effets de particules, ce qui montre qu'ils galéraient quand même pas mal à trouver des idées. Mais pourquoi un tel remaster ? Aaaah. Attendez, je vérifie juste un truc… Il sortira cette année sur PC, PS4, Xbox One et… Ouaip. Ouais, c'est bien ça. Sur Nintendo Switch, comme tous les jeux indés qui veulent leur part du gâteau japonais. I.

L'éditeur sur lequel le Soleil ne se couche jamais

Ubisoft, fidèle à ses origines, reste une petite entreprise familiale où tous les employés se connaissent. L'éditeur rennais vient ainsi d'ouvrir deux nouveaux studios, le premier à Odessa en Ukraine, où une soixantaine de personnes seront affectées à la franchise Ghost Recon. Le second à Mumbai, où 100 développeurs seront recrutés pour renforcer la présence d'Ubisoft en Inde, qui a déjà un studio à Pune (il a bossé notamment sur South Park, Far Cry et Steep). Par curiosité, j'ai pris une carte, la liste des succursales d'Ubisoft et j'ai compté : l'éditeur a désormais 38 studios répartis sur 10 fuseaux horaires. Ça doit être un bonheur d'organiser une conférence Skype entre Bucarest, Osaka, Abu Dhabi, Toronto et Montpellier pour décider de la couleur de la capuche du prochain héros d'Assassin's Creed. A.


Plus qu'une mise à jour, et hop ! D'ici quelques mois, Factorio sortira pour de bon d'accès anticipé, où il était entré en 2014. Pour fêter ça, le jeu passera à environ 30 euros le 16 avril, contre 20 euros actuellement, et gardera ce même prix à sa sortie. I.

Les archives gratuites de Canard PC