368
Sortie en kiosque
le 14 octobre 2017

S'abonner
Numéro actuel
Par L-F. Sébum | le 4 octobre 2017

Canard PC 368 : Édito

Les articles du site

DOSSIER

Canard PC n° 368

Aujourd'hui dans nos pages sauron

J'aimerais vous faire croire que ce numéro de Canard PC est mauvais, qu'on l'a raté. J'aimerais vous parler de son contenu famélique, de la piètre qualité de ses articles et des images mal sélectionnées pour agrémenter sa maquette sabotée à coups de vodka-whisky. Mais je ne peux pas me résoudre à vous mentir, adorables et délicieux lecteurs. Entre nous, je crois même que c'est un sacré numéro qu'on vous a préparé. Nous sommes même inquiets que deux semaines ne vous suffisent pas à le dévorer.

Dossier

Ré-édition en ligne du hors-série «Faites votre jeu vidéo»

Puisque Canard PC ne parait pas en août (prochain numéro le 1er septembre), nous avions peur que nos abonnés s’ennuient sans lecture nouvelle sur le site. Alors nous avons prévu un bonus estival.

Dossier

Nouveau Canard PC Hardware: où acheter son matos ?

Prix, frais de port, SAV... les vendeurs en ligne passés au crible

À l’heure où vous lirez ces lignes, toute l’équipe de Canard PC Hardware profitera de luxueuses vacances au soleil tous frais payés. Par qui ? Par nos amis attachés de presse, qui se sont gentiment cotisés pour nous offrir un voyage somptueux All Inclusive à la hauteur des services rendus pendant l’année écoulée.

dossier

Canard PC Online, mode d’emploi

Tout savoir sur la version web de Canard PC

Ce site est une version numérique sur Internet du magazine papier, avec les avantages du Web, sauf la gratuité (parce qu’on est malins). Le contenu du magazine Canard PC et de ses archives en ligne y est accessible sur abonnement, et sans aucune publicité.

DOSSIER

Canard PC n° 368

Aujourd'hui dans nos pages sauron

J'aimerais vous faire croire que ce numéro de Canard PC est mauvais, qu'on l'a raté. J'aimerais vous parler de son contenu famélique, de la piètre qualité de ses articles et des images mal sélectionnées pour agrémenter sa maquette sabotée à coups de vodka-whisky. Mais je ne peux pas me résoudre à vous mentir, adorables et délicieux lecteurs. Entre nous, je crois même que c'est un sacré numéro qu'on vous a préparé. Nous sommes même inquiets que deux semaines ne vous suffisent pas à le dévorer.

Dossier

Ré-édition en ligne du hors-série «Faites votre jeu vidéo»

Puisque Canard PC ne parait pas en août (prochain numéro le 1er septembre), nous avions peur que nos abonnés s’ennuient sans lecture nouvelle sur le site. Alors nous avons prévu un bonus estival.

Dossier

Nouveau Canard PC Hardware: où acheter son matos ?

Prix, frais de port, SAV... les vendeurs en ligne passés au crible

À l’heure où vous lirez ces lignes, toute l’équipe de Canard PC Hardware profitera de luxueuses vacances au soleil tous frais payés. Par qui ? Par nos amis attachés de presse, qui se sont gentiment cotisés pour nous offrir un voyage somptueux All Inclusive à la hauteur des services rendus pendant l’année écoulée.

dossier

Canard PC Online, mode d’emploi

Tout savoir sur la version web de Canard PC

Ce site est une version numérique sur Internet du magazine papier, avec les avantages du Web, sauf la gratuité (parce qu’on est malins). Le contenu du magazine Canard PC et de ses archives en ligne y est accessible sur abonnement, et sans aucune publicité.

Les articles gratuits de CanardPC

Dossier

Le PC Shadow

Peut-on vraiment jouer dans le cloud ?

A venir

Prey

Le candidat du système Shock

Dossier

G2A : haro sur les flibustiers de la clé Steam

Le marché gris du jeu vidéo va très bien, merci pour lui. Malgré les voix qui s'élèvent contre eux, les revendeurs louches de clés Steam continuent d'avoir pignon sur rue. Aujourd'hui, c'est le site G2A qui tient le haut du pavé. Haï par les développeurs, dénoncé par les stars de YouTube, le site continue pourtant sa croissance grâce à des opérations de communication et des pratiques commerciales de gougnafiers. Démontons une nouvelle fois ce modèle économique douteux.

Dossier

Le PC Shadow

Peut-on vraiment jouer dans le cloud ?

J'ai un nouveau PC de jeu. Je me suis fait plaisir, j'ai pris un truc bien balèze avec GeForce 1070 et processeur Intel Xeon. Pour le prix, j'ai négocié : je l'ai eu à 29,95 euros... par mois. En prime, j'ai un employé qui le surveille 24h/24, le nettoie, et qui me garantit que la machine ne tombera jamais en rade. Encore mieux : cet ordinateur n'est pas chez moi, il se trouve dans un data center de Marcoussis, à 25 bornes de Paris. Et pourtant, je l'utilise exactement comme s'il était en train de ronronner sous mon bureau, en jouant à The Witcher 3 et Counter-Strike GO à 60 FPS. Est-ce cela, le futur du PC ?

A venir

Prey

Le candidat du système Shock

L'espace. Une infinité de possibilités. Une infinité de façons de mourir, aussi, vu la sale tendance qu'ont les choses à partir en cacahuète dès qu'on les confine dans un vaisseau spatial. Il paraît que même y écrire au crayon à papier provoque des catastrophes, parce que de petits morceaux de graphite peuvent être projetés jusque dans des engrenages délicats et provoquer des incendies ravageurs. Une broutille dans l'univers de Prey, où l'on a dépassé le stade de l'écriture au crayon à papier depuis longtemps : dans l'espace, on réalise carrément des expériences complexes sur des aliens meurtriers. Ça alors, qui aurait pu prédire que ça tournerait mal ?

En chantier

Oxygen Not Included

Une alpha qui ne manque pas de souffle

Cycle 78 de la colonie intra-astéroïdale Le Tombeau. La plupart des machines se sont arrêtées, faute d'alimentation électrique. Les duplicants meurent les uns après les autres, certains d'inanition, d'autres d'étouffement, et la colonie semble n'avoir jamais aussi bien porté son nom. Je crois bien que tout a commencé quand Bubbles, le cuisinier, a vomi dans le bassin d'eau potable.

Dossier

G2A : haro sur les flibustiers de la clé Steam

Le marché gris du jeu vidéo va très bien, merci pour lui. Malgré les voix qui s'élèvent contre eux, les revendeurs louches de clés Steam continuent d'avoir pignon sur rue. Aujourd'hui, c'est le site G2A qui tient le haut du pavé. Haï par les développeurs, dénoncé par les stars de YouTube, le site continue pourtant sa croissance grâce à des opérations de communication et des pratiques commerciales de gougnafiers. Démontons une nouvelle fois ce modèle économique douteux.

Dossier

Le PC Shadow

Peut-on vraiment jouer dans le cloud ?

Dossier

Le PC Shadow

Peut-on vraiment jouer dans le cloud ?

J'ai un nouveau PC de jeu. Je me suis fait plaisir, j'ai pris un truc bien balèze avec GeForce 1070 et processeur Intel Xeon. Pour le prix, j'ai négocié : je l'ai eu à 29,95 euros... par mois. En prime, j'ai un employé qui le surveille 24h/24, le nettoie, et qui me garantit que la machine ne tombera jamais en rade. Encore mieux : cet ordinateur n'est pas chez moi, il se trouve dans un data center de Marcoussis, à 25 bornes de Paris. Et pourtant, je l'utilise exactement comme s'il était en train de ronronner sous mon bureau, en jouant à The Witcher 3 et Counter-Strike GO à 60 FPS. Est-ce cela, le futur du PC ?

A venir

Prey

Le candidat du système Shock

A venir

Prey

Le candidat du système Shock

L'espace. Une infinité de possibilités. Une infinité de façons de mourir, aussi, vu la sale tendance qu'ont les choses à partir en cacahuète dès qu'on les confine dans un vaisseau spatial. Il paraît que même y écrire au crayon à papier provoque des catastrophes, parce que de petits morceaux de graphite peuvent être projetés jusque dans des engrenages délicats et provoquer des incendies ravageurs. Une broutille dans l'univers de Prey, où l'on a dépassé le stade de l'écriture au crayon à papier depuis longtemps : dans l'espace, on réalise carrément des expériences complexes sur des aliens meurtriers. Ça alors, qui aurait pu prédire que ça tournerait mal ?

En chantier

Oxygen Not Included

Une alpha qui ne manque pas de souffle

Cycle 78 de la colonie intra-astéroïdale Le Tombeau. La plupart des machines se sont arrêtées, faute d'alimentation électrique. Les duplicants meurent les uns après les autres, certains d'inanition, d'autres d'étouffement, et la colonie semble n'avoir jamais aussi bien porté son nom. Je crois bien que tout a commencé quand Bubbles, le cuisinier, a vomi dans le bassin d'eau potable.

Articles gratuits les plus récents

Gratuit cette semaine !

Gratuit cette semaine !

Test | n°368

Cuphead

Cuphead

Gratuit pendant

Dernières news gratuites

« Sœur Anne, ne vois-tu rien venir ? » Eh bien si, alors qu'on commençait à doucement perdre patience, à tapoter du pied, on voit la fin se profiler. L'acte 5 du merveilleux Kentucky Route Zero arrivera début 2018 sur nos machines, et ira en même temps répandre la bonne parole sur diverses consoles.


Tu ne sais rien, Jon Snobsidian Entertainment

Fin août, tout Internet a passé une bonne semaine à rêvasser devant la possibilité d'un jeu de rôle Game of Thrones développé par Bethesda. La rumeur s'est finalement révélée bidon, mais on a appris qu'un autre studio avait été approché pour ce même projet : Obsidian Entertainment. Ne sautez pas au plafond tout de suite, c'était en 2005, avant le succès colossal de Game of Thrones – du coup, les futurs développeurs de Fallout : New Vegas avaient décliné l'offre. Raison officielle : en plus d'être casse-gueule avec ses histoires d'intrigues politiques complexes, le monde de Westeros n'avait à ce moment-là pas grand-chose d'autre à offrir que des humains en armure, là où le studio aurait préféré des gobelins et des magiciens. Raison officieuse : il n'y en a pas, Obsidian pensait vraiment que Game of Thrones allait faire un jeu de rôle tout pourri.

Bordelands 3, c'est pour demain ou pour après-demain ?

Faire sa mijaurée est une figure imposée dans l'industrie du jeu vidéo. C'est comme la langue de bois en politique, ce n'est pas un choix, c'est une obligation professionnelle. Gearbox n'échappe pas la règle : alors qu'on se doute qu'un Borderlands 3 est en préparation, son patron Randy Pitchford ondule du popotin en expliquant que 90 % de l'effectif du studio « travaille sur ce que la plupart d'entre vous (il parle au public de la PAX) souhaite nous voir travailler ». Alors que de son côté, l'éditeur 2K avait annoncé la sortie d'un « titre très attendu » entre avril 2018 et mars 2019, entretenir ce suspense semble bien futile. Sauf si au final Gearbox sort de son chapeau un Aliens : Colonial Marines 2, ce qui, convenons-en, constituerait la meilleure blague de l'année.

Mario retape son CV

Si vous avez toujours pensé que Mario était un plombier, asseyez-vous et préparez-vous à un choc : à en croire sa description très officielle sur le site japonais de Nintendo, récemment mise à jour, il n’en est rien. Même s’il est question d’un temps lointain où il aurait pratiqué cette activité, il n’est aujourd’hui officiellement qu’un « sportif polyvalent ». Ce qui expliquerait en effet sa silhouette de demi-dieu grec. Bon, il faudrait arrêter de se moquer des gens… le type ment sur son CV, se fait passer pour un sportif de haut niveau un jour, plombier un autre jour et puis cette moustache, grands dieux, cette moustache… Il serait peut-être temps d’assumer ce passé d’acteur pour films de genre à petit budget dans les années 1980.


Eugen Systems a annoncé un premier DLC pour Steel Division. « Second Wave », qui sortira le 21 septembre, proposera quatre nouvelles divisions et sera vendu 8 euros. Un poil cher, mais on retiendra que d'autres ajouts suivront, notamment un nouveau mode de jeu et un pack de missions coopératives.

Les archives gratuites de Canard PC