Les articles du site

Dossier

Canard PC n°364, numéro double de l'été

Un numéro royal(e)

« Quelle question stupide, bien sûr que je les aime autant l'un que l'autre ! » Voilà ce que répond toute bonne mère quand on lui demande qui elle préfère de Nadège, sa surdouée multi-instrumentiste, ou de Rodolphe, qui à douze ans passés peine encore à compter sur ses doigts. Pour nous rédacteurs, c'est un peu la même chose. Bien sûr qu'on aime tous les numéros de Canard PC. Chacun est le fruit d'un travail méticuleux et zélé, que dis-je, d'un véritable acte d'amour. Mais tout de même, il y en a certains dont on est un peu plus fiers que d'autres. Et Canard PC 364, notre dernier né, en fait partie.

Dossier

Canard PC hors-série « jouer en famille »

Le jeu vidéo, de 7 à 1337 ans

La vie est ainsi faite. Un beau matin, en se réveillant, après avoir ajusté ses verres progressifs à quintuple foyer et sa ceinture de maintien lombaire, on réalise soudain qu'on a quitté l’adolescence. Puis on prend conscience que le Furby dont les cris nous ont réveillé est anormalement peu poilu et émet des gloussements un peu trop humains. Et là, c'est le choc : bon Dieu, en plus on est devenu parent. Fini l'irresponsabilité, le temps libre, les jeux vidéo. Enfin ça, c'est que vous croyez, parce que vous n’avez pas encore lu notre dernier hors-série.

Dossier

Nouveau Canard PC Hardware: où acheter son matos ?

Prix, frais de port, SAV... les vendeurs en ligne passés au crible

À l’heure où vous lirez ces lignes, toute l’équipe de Canard PC Hardware profitera de luxueuses vacances au soleil tous frais payés. Par qui ? Par nos amis attachés de presse, qui se sont gentiment cotisés pour nous offrir un voyage somptueux All Inclusive à la hauteur des services rendus pendant l’année écoulée.

dossier

Canard PC Online, mode d’emploi

Tout savoir sur la version web de Canard PC

Ce site est une version numérique sur Internet du magazine papier, avec les avantages du Web, sauf la gratuité (parce qu’on est malins). Le contenu du magazine Canard PC et de ses archives en ligne y est accessible sur abonnement, et sans aucune publicité.

Dossier

Canard PC n°364, numéro double de l'été

Un numéro royal(e)

« Quelle question stupide, bien sûr que je les aime autant l'un que l'autre ! » Voilà ce que répond toute bonne mère quand on lui demande qui elle préfère de Nadège, sa surdouée multi-instrumentiste, ou de Rodolphe, qui à douze ans passés peine encore à compter sur ses doigts. Pour nous rédacteurs, c'est un peu la même chose. Bien sûr qu'on aime tous les numéros de Canard PC. Chacun est le fruit d'un travail méticuleux et zélé, que dis-je, d'un véritable acte d'amour. Mais tout de même, il y en a certains dont on est un peu plus fiers que d'autres. Et Canard PC 364, notre dernier né, en fait partie.

Dossier

Canard PC hors-série « jouer en famille »

Le jeu vidéo, de 7 à 1337 ans

La vie est ainsi faite. Un beau matin, en se réveillant, après avoir ajusté ses verres progressifs à quintuple foyer et sa ceinture de maintien lombaire, on réalise soudain qu'on a quitté l’adolescence. Puis on prend conscience que le Furby dont les cris nous ont réveillé est anormalement peu poilu et émet des gloussements un peu trop humains. Et là, c'est le choc : bon Dieu, en plus on est devenu parent. Fini l'irresponsabilité, le temps libre, les jeux vidéo. Enfin ça, c'est que vous croyez, parce que vous n’avez pas encore lu notre dernier hors-série.

Dossier

Nouveau Canard PC Hardware: où acheter son matos ?

Prix, frais de port, SAV... les vendeurs en ligne passés au crible

À l’heure où vous lirez ces lignes, toute l’équipe de Canard PC Hardware profitera de luxueuses vacances au soleil tous frais payés. Par qui ? Par nos amis attachés de presse, qui se sont gentiment cotisés pour nous offrir un voyage somptueux All Inclusive à la hauteur des services rendus pendant l’année écoulée.

dossier

Canard PC Online, mode d’emploi

Tout savoir sur la version web de Canard PC

Ce site est une version numérique sur Internet du magazine papier, avec les avantages du Web, sauf la gratuité (parce qu’on est malins). Le contenu du magazine Canard PC et de ses archives en ligne y est accessible sur abonnement, et sans aucune publicité.

Les articles gratuits de CanardPC

Dossier

Le PC Shadow

Peut-on vraiment jouer dans le cloud ?

Dossier

G2A : haro sur les flibustiers de la clé Steam

Le marché gris du jeu vidéo va très bien, merci pour lui. Malgré les voix qui s'élèvent contre eux, les revendeurs louches de clés Steam continuent d'avoir pignon sur rue. Aujourd'hui, c'est le site G2A qui tient le haut du pavé. Haï par les développeurs, dénoncé par les stars de YouTube, le site continue pourtant sa croissance grâce à des opérations de communication et des pratiques commerciales de gougnafiers. Démontons une nouvelle fois ce modèle économique douteux.

Dossier

Le PC Shadow

Peut-on vraiment jouer dans le cloud ?

J'ai un nouveau PC de jeu. Je me suis fait plaisir, j'ai pris un truc bien balèze avec GeForce 1070 et processeur Intel Xeon. Pour le prix, j'ai négocié : je l'ai eu à 29,95 euros... par mois. En prime, j'ai un employé qui le surveille 24h/24, le nettoie, et qui me garantit que la machine ne tombera jamais en rade. Encore mieux : cet ordinateur n'est pas chez moi, il se trouve dans un data center de Marcoussis, à 25 bornes de Paris. Et pourtant, je l'utilise exactement comme s'il était en train de ronronner sous mon bureau, en jouant à The Witcher 3 et Counter-Strike GO à 60 FPS. Est-ce cela, le futur du PC ?

En chantier

Oxygen Not Included

Une alpha qui ne manque pas de souffle

Cycle 78 de la colonie intra-astéroïdale Le Tombeau. La plupart des machines se sont arrêtées, faute d'alimentation électrique. Les duplicants meurent les uns après les autres, certains d'inanition, d'autres d'étouffement, et la colonie semble n'avoir jamais aussi bien porté son nom. Je crois bien que tout a commencé quand Bubbles, le cuisinier, a vomi dans le bassin d'eau potable.

En chantier

Northgard

Méfiez-vous de Loki d'or

Parfois, quand comme aujourd'hui la pluie tombe sur les rues grises de Paris, je repense à Chris Taylor. C'était à Cologne, pendant la Gamescom 2011. Il pleuvait. Au milieu de la foule amassée en attendant de voir je ne sais quelle présentation errait un homme, l'air abattu, qui distribuait sans y croire de petits cartons sur lesquels étaient imprimées des clés bêta pour son dernier free-to-play, Age of Empires Online. Peu de temps après, lors de la sortie du jeu, nous reçûmes par courrier le plus laid et le plus triste de tous les goodies : un casque de légionnaire romain en plastique dédicacé par l'équipe de développement. Trois ans plus tard, les serveurs du jeu fermaient définitivement. Depuis, l'image de Chris Taylor et de son casque moisi, mètres étalons de la tristesse et de la déchéance, n'ont cessé de me hanter.

Dossier

G2A : haro sur les flibustiers de la clé Steam

Le marché gris du jeu vidéo va très bien, merci pour lui. Malgré les voix qui s'élèvent contre eux, les revendeurs louches de clés Steam continuent d'avoir pignon sur rue. Aujourd'hui, c'est le site G2A qui tient le haut du pavé. Haï par les développeurs, dénoncé par les stars de YouTube, le site continue pourtant sa croissance grâce à des opérations de communication et des pratiques commerciales de gougnafiers. Démontons une nouvelle fois ce modèle économique douteux.

Dossier

Le PC Shadow

Peut-on vraiment jouer dans le cloud ?

Dossier

Le PC Shadow

Peut-on vraiment jouer dans le cloud ?

J'ai un nouveau PC de jeu. Je me suis fait plaisir, j'ai pris un truc bien balèze avec GeForce 1070 et processeur Intel Xeon. Pour le prix, j'ai négocié : je l'ai eu à 29,95 euros... par mois. En prime, j'ai un employé qui le surveille 24h/24, le nettoie, et qui me garantit que la machine ne tombera jamais en rade. Encore mieux : cet ordinateur n'est pas chez moi, il se trouve dans un data center de Marcoussis, à 25 bornes de Paris. Et pourtant, je l'utilise exactement comme s'il était en train de ronronner sous mon bureau, en jouant à The Witcher 3 et Counter-Strike GO à 60 FPS. Est-ce cela, le futur du PC ?

En chantier

Oxygen Not Included

Une alpha qui ne manque pas de souffle

Cycle 78 de la colonie intra-astéroïdale Le Tombeau. La plupart des machines se sont arrêtées, faute d'alimentation électrique. Les duplicants meurent les uns après les autres, certains d'inanition, d'autres d'étouffement, et la colonie semble n'avoir jamais aussi bien porté son nom. Je crois bien que tout a commencé quand Bubbles, le cuisinier, a vomi dans le bassin d'eau potable.

En chantier

Northgard

Méfiez-vous de Loki d'or

Parfois, quand comme aujourd'hui la pluie tombe sur les rues grises de Paris, je repense à Chris Taylor. C'était à Cologne, pendant la Gamescom 2011. Il pleuvait. Au milieu de la foule amassée en attendant de voir je ne sais quelle présentation errait un homme, l'air abattu, qui distribuait sans y croire de petits cartons sur lesquels étaient imprimées des clés bêta pour son dernier free-to-play, Age of Empires Online. Peu de temps après, lors de la sortie du jeu, nous reçûmes par courrier le plus laid et le plus triste de tous les goodies : un casque de légionnaire romain en plastique dédicacé par l'équipe de développement. Trois ans plus tard, les serveurs du jeu fermaient définitivement. Depuis, l'image de Chris Taylor et de son casque moisi, mètres étalons de la tristesse et de la déchéance, n'ont cessé de me hanter.

Articles gratuits les plus récents

Gratuit cette semaine !

Gratuit cette semaine !

Dernières news gratuites

Bandai Namco, apparemment décidé à gagner le prix de l’éditeur le plus imprévisible de la quinzaine, a annoncé coup sur coup un partenariat avec Counterplay Games pour le marketing et le service client de Duelyst ainsi que l’arrivée d’un DLC bowling pour Tekken 7 en août prochain.

Saga Attila, ambiance de la frousse

La dernière fois que j'ai discuté avec les gens de The Creative Assembly (au moment du lancement du Total War : Warhammer), je leur avais demandé : « Bon les amis, vous avez fait les Romains, les samouraïs, les guerres coloniales, les Ottomans, les Huns, le Moyen Âge... Qu'est-ce qu'il peut bien vous rester à exploiter ? ». Goguenards, ils m'avaient promis que le futur Total War – sur lequel ils travaillaient déjà – se déroulerait à une époque « never seen before » chez eux. Il semble bien que... ces gredins m'aient menti ! Le studio anglais vient en effet d'annoncer Total War : Saga. Il s'agira d'une série d'épisodes se concentrant sur des périodes historiques plus courtes (quelques mois, quelques années grand maximum) et sur un unique personnage – par exemple Napoléon ou Attila. Le gameplay sera identique aux Total War originaux, mais la campagne sera plus ramassée, concentrée en batailles et en événements. En fait, les développeurs ne m'ont pas vraiment pipeauté. Car ces Sagas seront des produits dérivés de la franchise Total War. De nouveaux épisodes classiques, s'étalant sur plusieurs décennies, continueront à sortir en parallèle. Et j'espère bien sûr qu'ils se dérouleront à des époques inédites. Non parce que le mensonge, je ne supporte pas ça, disais-je encore hier soir à Rihanna alors qu'elle me massait les pieds dans sa propriété de Melun.

Crédo d’impie

J’aime imaginer ce que peuvent donner les réunions au sommet d’une entreprise comme Ubisoft. Le processus créatif qui aboutit à la plupart de leurs idées me fascine. J’imagine par exemple que c’est par un beau matin de juin que Jean-Mi' du département Recherche et drogue, encore en descente de la veille, a proposé de lancer la production d’un dessin animé Assassin’s Creed, menée par Adi Shankar, déjà à l’œuvre sur le Castlevania commandé par Netflix, mais également producteur du Territoire des loups et Dredd. Pour les besoins de cette brève, j’ai donc regardé le premier épisode de Castlevania il y a quelques minutes et… ben c’est pas brillant. Il n’a pour lui que son générique et ses décors, ainsi qu’une épatante propension à poser des situations pleines de potentiel avant de tout ruiner avec une animation aux fraises ou des grossièretés à tout-va. Du coup, concernant Assassin’s Creed, je vous conseille d’en attendre environ autant que d’un thé offert par Vladimir Poutine.

Le dé sous des cartes

 Profitons de ce petit bout de page pour discuter d’une licence que vous ne connaissez probablement pas puisqu’elle n’est jamais sortie en Europe : Culdcept. Une série de jeux de cartes qui survit bon an mal an depuis son premier épisode sur Sega Saturn, grâce à ses mécaniques uniques : les joueurs se déplacent sur un plateau de jeu de l’oie mais, au lieu de poser des propriétés sur leur case comme au Monopoly, ils y installent des monstres qui corrigeront vertement les joueurs qui ne se seront pas acquittés d’un petit impôt en passant par là. Les cartes permettent d'invoquer des bestioles mais également de jouer des sorts pendant que ces dernières combattent. Ajoutez à cela que les cases sont toutes rattachées à divers éléments qui modifient les forces et faiblesses des créatures, et vous obtenez un jeu de tactique sacrément intrigant. Eh bien, la bonne nouvelle c’est que la série arrive en Europe avec Culdcept Revolt sur 3DS, prévu pour le 6 octobre prochain, malheureusement sans traduction française. Mettez-le sur votre radar, on vous dira ce que ça vaut d’ici là.

L'édition remasterisée de Starcraft, avec son extension Brood War et ses pixels moins pixellisés, sort cet été, le 14 août précisément. Si cela vous démangeait depuis longtemps de filer une quinzaine d'euros à Blizzard, vous avez désormais deux occasions de le faire : soit pour cette réédition d'un jeu mythique, soit pour un nouveau personnage dans Diablo III.

Les archives gratuites de Canard PC

Papier Culture | n°364

Fun Home