166 résultats pour "decrocher la mansion thimbleweed park"

Chroma Squad
La caravane patche de début mars 2018 - Mises à jour notables et emplâtres sur jambes de bois
Leisure Suit Larry : Wet Dreams Don't Dry - Pour qui sonne le gras

« N’importe quel joueur doit pouvoir se sentir supérieur à Larry Laffer », a déclaré Al Lowe, créateur de la franchise Leisure Suit Larry, en évoquant les origines de son personnage principal. De ce point de vue, Lowe a réussi son objectif, tant il est difficile de ne pas mépriser ce branquignole de 38 ans cherchant désespérément à perdre sa virginité, souvent à grand renfort d’accroches prévisibles et de blagues éculées. Trois décennies après la sortie du premier jeu de la franchise, Al Lowe a quitté le navire et Larry Laffer vient de faire son grand retour – et il est toujours aussi difficile de ne pas le regarder de haut.

Jurassic World Evolution - Dino future

En octobre 1993, quatre mois après le film, sortait le premier jeu Jurassic Park, développé par Ocean SoftwareNote : 1. Si je n'en garde qu’un souvenir confus, fait de gallimimus grillés à coups de Taser et de séquences en FPS bien poussives, je me rappelle parfaitement la pub qu’on trouvait dans les magazines à l’époque, et son accroche : « Depuis 65 millions d’années, vos micros les attendaient. » Coïncidence amusante, vingt-cinq ans plus tard, vautré devant mon « micro », c’est moi qui attends. J’attends longtemps. Sans rien faire. Totalement inerte. Un observateur inattentif penserait peut-être que je me suis endormi ou en cours de fossilisation. Pas du tout : je joue à Jurassic World Evolution.

Note 1 : Si les adaptations plus ou moins réussies d’Ocean vous intéressent, je vous encourage à lire l’article que nous leur avons consacré dans le Canard PC n° 367.

Si vous aimez les rampes et les combos, vous allez vous régaler.
Marvel Pinball - Les super-héros de poche

Narita Boy - À vouloir en faire des Tron

Narita Boy est une sorte de gros clin d’œil à Tron. Ça, c'est ce que j'ai compris. Mais ce que je n'ai pas pigé, c'est pourquoi offrir un tel soin à la partie graphique d'un jeu lorsque ses mécaniques se contentent d'empiler des mécaniques peu inspirées. Oh et puis il y a son scénario, que j'ai cessé de vouloir comprendre lorsque mes notes se sont mises à ressembler à celles d'un type en pleine crise de démence. Alors reprenons tout depuis le début.

Totally Accurate Battle Simulator - Batailles dérangées

Quand j'ai vu un costaud pousser un chariot à toute allure, j'ai tout de suite su que ça allait être un carnage. Il a réussi à envoyer valdinguer quelques-uns de ses adversaires puis s'est vite fait engloutir par la masse des combattants. C'était du grand n'importe quoi : un pauvre diable se faisait tabasser au sol et un autre esquivait avec grâce les projectiles adverses, avant qu'une charge féroce le projette en l'air. Alors vous pensez, quand j'ai vu la violence des affrontements, j'ai tout de suite préféré m'éloigner de la manif' des Gilets jaunes et rentrer chez moi jouer à Totally Accurate Battle Simulator.

Battlefront 2 - Ne vendez pas Poe avant de l’avoir tué

Cette année, la traditionnelle conférence « d’avant Gamescom » d’Electronic Arts a été quelque peu modifiée. En effet, plutôt que de se contenter d’une soirée pour présenter ses futurs titres aux médias, l’éditeur a décidé de laisser ces derniers y jouer, dans des conditions dignes de gros nantis. Mais pas question d’abandonner pour autant les bonnes habitudes, Battlefront 2 a tout d'abord été dévoilé dans une vidéo qui reprenait les meilleurs moments de la saga, comme ce passage où Yoda sert comme artilleur dans le Millenium Falcon et où… euh, attendez deux minutes...

Among Us - Jouer à Among Us comme un enquêteur de la police judiciaire

Une fois de plus, jouer à Among Us m'a appris beaucoup de choses sur la justice. C'est une déformation personnelle : tout ce que je fais m'apprend beaucoup de choses sur la justice. J'ai appris, par exemple, que quelqu'un qui bégaie n'est pas forcément coupable, qu'on peut parfaitement être persuadé d'avoir vu quelque chose et se tromper, et que la présomption d'innocence, c'est un peu comme le Père Noël, sauf que la plupart des gens y croient toute leur vie.

Museum - Comment j’ai fait rentrer le Parthénon au Louvre

La légende raconte qu’en début de siècle, une malédiction polynésio-égypto-inca aurait décimé les conservateurs des musées du monde entier. Du coup, on m’a nommé pour remplacer celui du Louvre. Un choix un rien incongru, étant donné que j’ai autant de culture historique qu’une peau de banane…

Unlock! vs Exit - La touche escape du jeu de société

Escape : mot anglais signifiant littéralement « s'échapper » ; peut être employé comme diminutif pour escape room – ou escape game. Escape room : expression anglaise signifiant littéralement « nouveau loisir à la mode pour les coquinous aimant résoudre des énigmes entre amis » ; concept repris et adapté avec une étonnante célérité par deux gammes de jeux de société concurrents, Unlock! et Exit.

Prey : Mooncrash - Bien luné

On commet tous des erreurs, dans la vie. Je dis « on », c'est pour généraliser : tout le monde est bien conscient que quelqu'un comme ackboo se trompe beaucoup plus que les autres. Mais voilà, des fois, à Canard PC, on se goure collectivement, comme quand on a décidé, à la sortie de Mooncrash, de l'ignorer au motif que « c'est juste un DLC, pas la huitième merveille du monde » (ce qui constitue le seuil minimum à franchir pour mériter une page dans notre auguste magazine). Aujourd'hui, je le reconnais devant vous : nous nous trompions. Parce que oui, Mooncrash pourrait bien être la huitième merveille du monde.

Lego Marvel Super Heroes 2
Spawn : The Eternal - Super-Zéros : une sélection de jeux super-nuls pour se moquer un peu

Base One
Base One - Il n'y en aura pas une deuxième

Tous les feux sont au vert pour Base One : de la construction de base spatiale, de la gestion de ressources et d'équipage, des photos d'écran mignonnes comme tout avec de beaux paysages spatiaux. Une telle recette, c'est un peu les spaghettis carbonara du jeu vidéo : pour que ça soit mauvais, il faut vraiment le vouloir. Et pourtant, voilà.

Make Something Horrible 2019 - Le grand détournement

Quand on a fini, après des jours passés à désespérer puis à paniquer, par trouver le thème de l'édition 2019 du Make Something Horrible, des cris de joie ont retenti dans la rédac. « C'est génial ! J'imagine même pas les trucs qu'ils vont nous pondre avec un sujet pareil ! » Le sujet, rappelons-le, était « inadaptation » : les jeux soumis à notre sévère jugement devaient tous être l'adaptation, si possible toute pétée, d'un film, d'un livre, d'une émission de télé, enfin bref, de n'importe quoi à l'exception d'un autre jeu. Le résultat, on vous le dit avec fierté et des trémolos dans la voix, a dépassé toutes nos espérances.

Bien gérer sa com' - Les conseils de l'homme visible

« Comme vous pouvez le voir sur notre trailer constitué d'un plan-séquence d'une demi-heure, notre jeu est un RPG de conduite. » Être un bon communicant ne s'improvise pas. Parler correctement de son jeu nécessite un minimum d'organisation et de savoir-faire. Rassurez-vous, éviter quelques erreurs grossières (mais très communes) suffira à augmenter grandement vos chances d'apparaître sur les radars de la presse et des joueurs.

Ratchet et Clank : Rift Apart - La nouvelle génération

Vous voyez cet oncle sympa, pas le raciste, l'autre, celui qui se cale à côté de vous pendant que vous jouez à un jeu vidéo, une fois tous les 10 ans, et qui dit systématiquement : « Oh là là, c'est joli quand même ! Ça a bien évolué depuis mon époque ! » ? Bah cet oncle sympa, aujourd'hui, c'est moi. Je trouve que ça a bien évolué depuis mon époque. Sauf que mon époque, c'était la semaine dernière.

Cook, Serve, Delicious ! 3 ?! - Il faut manger pour vivre, et non pas vivre pour manger

C'était le jeu qui m'avait mis à la cuisine. En me donnant les clés de mon propre restaurant, le premier Cook, Serve, Delicious ! m'avait montré que préparer un repas était parfois aussi simple que d'appuyer hyper rapidement sur A, W, R, F et Entrée. Surtout, il avait su enfin créer en moi la joie de cuisiner. Ce qui se joue avec Cook, Serve, Delicious 3, ce n'est donc pas un simple test. C'est la remise en jeu de mes principes culinaires les plus profonds. Si cette version en accès anticipé est mauvaise, je n'aurai plus qu'à quitter les fourneaux et manger au McDo' le reste de ma vie.

Un autre rêve général

Pour son dernier Cabinet de Curiosités, Maria Kalash avait parcouru Itch.io à la recherche de jeux oniriques. Reprendre après Maria, c’est, d’après Sébum « de grosses chaussures à entrer dedans, comme disent les Américains ». Difficile, en effet, de passer derrière une telle signature. Du coup, pour ne pas trop brusquer le lecteur – et le rédacteur –, c’est encore sous le signe du rêve que sera placé ce Cabinet. En espérant, sinon faire aussi bien, au moins ne pas faire honte à celle dont le parfum hante encore, et pour longtemps, ces étagères de créations insolites.

Super Seducer - Malaise, Blaise

Voilà, je crois qu'il est temps d'en parler publiquement. Une de mes passions secrètes, c’est le malaise. La gêne. Les situations embarrassantes. Mon analyse personnelle, c'est que la source du malaise réside dans ce fin décalage entre ce que les gens veulent montrer d’eux et ce qu’ils en montrent effectivement. Il y a là je crois quelque chose de profondément humain, qui me fascine.