173 résultats pour "vaisseaux lymphatiques long journey home"

Homeworld 3 - Parce que nous en avions tous besoin

Nous savions que ça arriverait. La prophétie était inscrite en lettres de feu dans le Grimoire du Destin Vidéoludique. Homeworld 3 a enfin été annoncé. Cependant, tempérez vos ardeurs. Vous n'y jouerez pas pour Noël. Le jeu est actuellement en préproduction, et ses développeurs n'ont même pas la moindre photo d'écran à nous présenter.

Space Hulk : Tactics - Empereur et damnation

Dans Space Hulk : Tactics, un amalgame d'épaves de vaisseaux – nommé « space hulk », ça va, vous suivez ? –, vient d’apparaître sous le nez d'un monde protégé par des Blood Angels et risque d'entrer en collision avec ce dernier. Ni une ni deux, une escouade se précipite à l'intérieur pour tout faire péter, parce que c'est comme ça que l'Imperium règle tous ses problèmes. Mais le plus drôle, c'est que cette introduction me rappelle ce qui se passe lorsqu'un jeu estampillé Games Workshop atterrit sur mon bureau.

Les batailles aériennes en multijoueur en mettent vraiment plein les yeux, mais les dogfights sont très bourrins, sans grande finesse tactique.
Star Wars : Battlefront II - Nos Wookies valent plus que leurs profits

Je suis un homme simple. Je voulais juste des sabres laser, de gros vaisseaux spatiaux, des paysages exotiques et des bruits de réacteurs déchirant le vide cosmique. Un jeu Star Wars sans prise de tête, pour retrouver l'émerveillement que j'ai ressenti à 7 ans quand ma mère m'emmena voir Le Retour du Jedi au cinéma de Cergy-Pontoise. Au lieu de ça, je n'entends plus parler que de loot boxes, de pay-to-win scandaleux, de grinding de crédits, de politique de monétisation prédatrice. Honnêtement, tout cela m'épuise.

Hardspace : Shipbreaker - Bris sélectifs

Je ne raffole pas des corvées plus qu’un autre, mais il faut admettre que ce qui nous arrive là, on l’a peut-être un peu cherché. Les vaisseaux spatiaux, on les a assemblés, on les a agencés, on les a pilotés, on les a attaqués, on les a détruits. Quelque part, ce n’est que justice si maintenant on nous demande de les recycler.

Space Wreck - Lettons, lettons, entrer le soleil

Dans sa jeunesse, en Lettonie, le créateur de Space Wreck explorait les bunkers et les hangars abandonnés de l’ex-URSS. Aujourd’hui, il trouve ça logique, d’une certaine façon, que son jeu consiste à explorer d’immenses carcasses de vaisseaux dans l’espace. C’est bien que les gens comme ça soient développeurs parce que si ça avait dû être moi, avec mon enfance banale dépourvue de ruines soviétiques, le jeu aurait juste consisté à être nul en maths dans l'espace.

Battlefleet Gothic : Armada 2 - Ce n'est pas un Roboute, c'est une suite

Ce qui est dingue avec Warhammer 40,000, c'est qu'il suffit de glisser n'importe quoi dans son univers pour obtenir un résultat extraordinaire. Tenez, lisez donc cette petite comptine remaniée par mes soins, et on se retrouve après.

Maman les petits vaisseaux
Qui envahissent Lo
Ont-ils des jambes ?

Mais oui mon gros bêta
S'ils n'en avaient pas
Nurgle ne nous aimerait pas

No Man's Sky - On y joue enfin

Un espace infini à explorer ! Des planètes sublimes ! De la coop' avec vos amis ! Le retour de l'être aimé ! Un bon film Batman au cinéma ! Oui, en 2016, No Man's Sky avait fait beaucoup de promesses impossibles à tenir. Ses bugs en pagaille, ses performances désastreuses et sa génération procédurale absurde ne suffisaient pas : il fallait qu'en prime il y ait tromperie sur la marchandise. Pas de multi, pas de grandes batailles spatiales entre factions, pas de vaisseaux propres à chaque joueur, pas de bras, pas de chocolat : un vrai accident industriel en termes de communication. Mais tout ça, c'était il y a longtemps. Grâce à un suivi rigoureux et à des mises à jour robustes, No Man's Sky a beaucoup changé depuis sa sortie. Peut-être même au point de mériter une seconde chance.

Final Upgrade - Attendons quand même cinquante mises à jour

Vous me connaissez, dès qu'un jeu permettant de traiter du minerai arrive sur Steam, je débarque comme un chien fou, les yeux exorbités, la bave aux lèvres, en tirant très fort sur la laisse au bout de laquelle Kahn Lusth tente de me contrôler. Pour Final Upgrade, je crois que je me suis emballé un peu trop vite.

Eclipse: Second Dawn for the Galaxy - Finnish Star Wars

J’ai un problème avec Eclipse. J’adore ce jeu, il fait partie des inamovibles de ma ludothèque, et pourtant, allez savoir pourquoi, j’ai toutes les peines du monde à le sortir le temps d’une soirée. Peut-être parce que les trois bonnes heures (au moins) qu’il demande intimident mes coreligionnaires ludiques. Peut-être parce qu’il y a toujours une autre nouveauté moins neurophage. Allez savoir. Du coup, ce papier m’a donné une bonne excuse pour le dépoussiérer un brin, et pourquoi pas, vous donner envie de craquer aussi.

Deep Sky Derelicts - À la pointe de l'épave

Il y a quelques jours, en lisant la revue Futurologie & Bullshit, je suis tombé sur un passionnant article écrit par le dealer d'Idriss Aberkane. Il y expliquait que d'ici cinq ans plus personne n'aurait de travail, qu'on aurait tous été remplacés par des robots, que les programmes informatiques s'écriraient tout seuls et que seules les professions créatives pouvaient encore espérer échapper à l'automatisation générale. Eh bien, après avoir joué à Deep Sky Derelicts, je peux vous l'affirmer : tout ça, c'est du pipeau. On aura toujours besoin de techniciens et d'ingénieurs pour produire du code. Mais les concepteurs de jeux, par contre, pourraient parfaitement être remplacés par des algorithmes.

Night Call
La caravane patche de mai 2020 - Mises à jour notables et emplâtres sur jambes de bois
Le plan décennal de Canard PC : 2020-2030 - Vous n'avez encore rien vu

Fidèle à la doctrine économique de son grand timonier, le fier Ivan « Silver Fox » Le Rouge, Canard PC est fier de présenter à ses lecteurs son plan décennal pour les années 2020-2030. Multiplication des sources de revenus, diversification des activités, entrée dans tous les domaines du commerce et de la culture, voire de la culture commerciale : la décennie qui arrive s’annonce riche pour le glorieux CCPC et pour Presse Non-Stop. Longue vie à Canard PC ! Longue vie à Ivan Le Rouge !

Space Hulk : Tactics - Les couloirs de l’angoisse

Pour Space Hulk : Tactics, j’ai envie de créer un nouveau genre, celui du tour par tour tactique à la parisienne. Pas tellement pour l’ambiance, mais pour les mètres carrés d’espace disponible. Telle une de ces « charmantes petites studettes » louées 1 000 euros par mois dans la capitale, tout dans ce jeu n’est que couloirs étroits, pièces minuscules sans fenêtres et voisins agressifs.

Cultist Simulator
La caravane patche d'octobre 2018 - Mises à jour notables et emplâtres sur jambes de bois
Dans le Nexus, vous pourrez rejoindre une trentaine d'autres joueurs (ou une dizaine sur console).
No Man's Sky - On a recompté les étoiles

Si j'étais nécrophile, je dirais que No Man's Sky, c'est un peu cette ex-petite amie qu'on garde au fond du congélateur, et qu'on ressort dans les moments où l'on s'ennuie, après lui avoir acheté une nouvelle robe. À chaque fois, c'est la même lune de miel, pendant quelques jours, jusqu'au retour à la réalité : le temps passe mais les sensations, elles, restent les mêmes.

Everspace 2 - Cosmique de répétition

Le premier Everspace n’avait pas inventé l’eau tiède (ce privilège est réservé à Jean-Eudes Tiède, né en 1806), mais il avait prouvé une chose : tous les ingrédients habituels du rogue-like ont meilleur goût quand on les transpose dans l’espace. Miner, convoyer, combattre, explorer, c’est quand même plus chouette dans la banlieue de Saturne que dans celle de Montluçon. Alors quand Everspace 2 a débarqué sur Steam, j’étais dans les starting-blocks.

Les jeux du bundle itch.io pour la justice et l'égalité

Il y avait trois bonnes raisons de s'offrir le bundle itch.io pour la justice et l'égalité. Un : il soutient une bonne cause, puisque tous les profits du bundle (5 dollars minimum pour 1 700 jeux) ont été reversés à des associations qui viennent en aide aux minorités. Deux : il y a de grandes chances pour que le bundle fasse date, un peu comme les grandes compilations de rap français des années 1990, le Hit Machine Gold, les CD démo de la PlayStation ou la VHS promo de la Super NES. Et trois : bah, 1 700 jeux, quoi. Alors, certes, tout ne se vaut pas forcément, mais il y a tellement de pépites à l'intérieur de ce bundle qu'une petite sélection pourrait vous aider à démarrer votre exploration. Et si vous n'avez pas acquis le bundle, me direz-vous ? Consolez-vous, rien ne vous empêche d'acheter ces jeux à l'unité qui, la plupart du temps, ne coûtent qu'une poignée d'euros.

Crying Suns - Pierre, feuille, vaisseaux

Comme chaque trimestre, depuis 2012, accueillons dans nos chaumières un énième clone de FTL, dans l'espoir fou qu'il nous procure les mêmes sensations orgasmiques. On a tenté le FTL routier (Convoy), le FTL maritime (Abandon Ship), mais Crying Suns ne s'embarrasse pas d'un changement d'ambiance. Il s'agit d'un FTL banalement spatial, et ça n'est pas forcément une mauvaise idée.

Oui, ça pique les yeux. Mais c’est sur cette carte qu’on passe une bonne partie du jeu, et ça finit presque par devenir beau.
Objects in Space - 36 15 Elite

Ah, les jeux spatiaux, quel régal pour les yeux ! Il y a ces champs d’étoiles scintillantes où se prélassent d’évanescentes nébuleuses. Ces superbes vaisseaux 3D dont la coque en diamantium reflète les couleurs chatoyantes des planètes locales. Et puis il y a Objects in Space. Là, je vous préviens, ça ne va pas être la même tambouille.

Mothergunship - Oh sa mère...