360
Sortie en kiosque
le 15 mai 2017

S'abonner
Numéro actuel
Par La Rédaction | le 3 mai 2017

Canard PC 360 : scène déménage

News Hardware du CanardPC N°357

Foire à news

En vrac

En vrac Pour ceux que le bolidage automatique passionne, BMW lancera une voiture entièrement autonome en 2021, mise au point en collaboration avec Intel et Mobileye. / Après dix années de services et 80 millions d’unités vendues, Sony a annoncé la fin prochaine de la production de PlayStation 3. / Parce que les militaires aussi ont besoin de se détendre, un missile Patriot à 3,4 millions de dollars a été tiré pour exploser un drone à 200 dollars. / AMD profite de l’arrivée des Ryzen pour baisser le tarif des puces FX, Athlon et A-Series de 5 à 29 %. / Selon Blizzard, très à cheval sur l’accessibilité de ses moteurs au plus grand nombre de machines, 22 % des joueurs d’Overwatch utilisent un GPU intégré. / La marine nord-américaine va recourir aux joueurs pour affiner ses solutions face à des IA de plus en plus puissantes (singularité), grâce à un MMOWGLI (massively multiplayer online war game leveraging the internet) jouable sur navigateur (http://cpc.cx/iPh).

Smartphone

Android, ce gros dominateur

Hop, une statistique rapide sur le marché des smartphones, histoire d’alimenter la discussion autour de la machine à café entre deux considérations sur la météo et le temps qui passe à une vitesse de dingue. Android s’accapare aujourd’hui 72,2 % du gâteau français, soit 2,2 % de plus que fin 2015. Du côté d’Apple, également en progression, le pourcentage monte à 24,4 %. Au niveau européen, Android représente de 75,6 % (Allemagne) à 87,2 % du marché (Espagne). Samsung reste en tête devant Apple, avec son nom gravé sur 29,8 % des smartphones en circulation.


Sécurité

Ils son fort quand même

Ils son fort quand même D

es chercheurs des universités du Michigan et de Caroline du Sud ont mené une expérience originale, consistant à compromettre le fonctionnement d’une vingtaine d’accéléromètres MEMS à l’aide d’un haut-parleur à cinq dollars. Pour rappel, ce type de capteur détecte les changements de vitesse d’un objet dans les trois dimensions et est présent dans de multiples appareils, comme les smartphones, afin de contrôler la rotation de l’affichage, ou encore les voitures, dont ils permettent de déclencher les airbags fissa. Kevin Fu, l’un des chercheurs, compare sa méthode à un virus musical qui envoie des ondes sonores spécifiques sur les capteurs afin de les faire entrer en résonance et générer des informations erronées. L’un des exemples donnés est un bracelet Fitbit qui a enregistré des pas qui n’existent que dans sa tête, ce qui, présenté ainsi, fait bien rigoler. Mais la vulnérabilité semble tout de suite plus inquiétante quand on apprend qu'elle pourrait servir à hacker des drones ou des véhicules. À bon entendeur…


Origami

Galaxy X pardon aux clients

Afin de faire oublier la mésaventure du Galaxy Note 7 en jouant la carte de l’innovation, Samsung présenterait un smartphone pliable, nommé Galaxy X, d’ici la fin de l’année. L’info provient des Coréens du site ETNews, qui évoquent la fabrication d’une première vague de prototypes chargée de valider la faisabilité d’une production à grande échelle (comprendre, sans que rien n’explose). De fait, le projet ne sera pas plié avant 2018.


Stockage

Une mémoire très orientée

Une mémoire très orientée L

es SSD nvNITRO ES1GB et ES2GB du fabricant Everspin sont les premiers à embarquer de la MRAM (magnetic random access memory), une mémoire non volatile qui se distingue de la DRAM (D pour dynamique) par la méthode dont les bits sont stockés, non pas sous la forme d’une charge électrique mais plutôt d’une orientation magnétique. Le changement d’état s’effectue en modifiant le spin des électrons, avec comme avantages – théoriques – une moindre consommation électrique et une inusabilité liée à l’absence de mouvement électrique. Sur le papier, la MRAM est la mémoire idéale, à la fois rapide, non volatile et fiable, regroupant le meilleur de la DRAM, de la NAND et de la SRAM. Le nvNITRO prend la forme d’une carte PCI Express 3 x8 gérée par un contrôleur dérivé du FPGA Xilinx UltraScale, aidé par 16 Go de DDR3 SO-DIMM pour l’adressage. Les performances sont alléchantes, avec une latence de 6 µs pour un accès 4K (chez Intel, c’est 20 µs avec de la NAND et un peu moins de 10 µs avec de la 3D XPoint) et 1,5 million d’IOPS en 4K aléatoire QD32, en lecture comme en écriture (là encore, il devance les SSD professionnels, surtout en écriture). Seul « léger » bémol, le modèle 1 Go (32 Mo par puce) est vendu… 2 800 dollars. Euh… 2 800 dollars pour 1 Go, vous êtes sûr ? Oui, car ces engins sont destinés à des systèmes pointus, comme le trading haute fréquence. Des versions de 4 à 16 Go (128 Mo par puce) sont également attendues dans l’année.


Biométrie

Sécurité mon œil

S

elon Bloomberg, Samsung intégrerait une nouvelle version de Samsung Pay au prochain Galaxy S8, sa solution de paiement sans contact. Ce dernier supporterait plusieurs types d’identification biométrique, allant du scan de l’iris à celui du visage, sans oublier la reconnaissance des empreintes digitales. Il n’est pas précisé si les trois facteurs seraient utilisés conjointement ou séparément afin de procéder à la détection de manière plus sûre. Parce qu’en l’état, il est vrai que toutes ces techniques n’ont rien d’incontournable. Bon... vous la voyez venir, la douce banalisation de la biométrie au quotidien ? D’abord, pour déverrouiller l’accès à des trucs, ça, ça ne mange pas de pain. Puis aujourd'hui pour les solutions de paiement, question de confort, de sécurité, vous connaissez le baratin habituel... Je parie un chicken tikka masala avec son cheese naan que la prochaine étape, une fois la technologie mûre et les esprits accoutumés, sera l’identification obligatoire pour se connecter à Internet. Vu la façon dont le fichier TES a été institué de manière totalement décomplexée, ce ne sera qu'une formalité. Non Raoul, je ne psychote pas, j’anticipe.


console

C’est super pour Nintendo

C’est super pour Nintendo

Avec 1,5 million d’unités vendues depuis le 3 mars dernier, Nintendo considère le lancement de la console Switch comme une réussite apte à lui redonner confiance en la vie après le drame de la Wii U. Remonté à bloc, le fabricant aurait même décidé de doubler la production de la console pour la prochaine année fiscale 2017-2018, passant de huit à seize millions d’unités. Ne manque plus qu’une flopée de titres phare pour que l’engouement des masses perdure.


console

Scorpio, ça va piquer

P

rofitons de l’ouverture de la maigrichonne page Xbox Project Scorpio sur le Microsoft Store pour rappeler que la console s’adressera spécifiquement aux joueurs Premium. Comprendre ceux à la fois riches et passionnés, voulant manger de la bonne 4K et de la réalité virtuelle bio à tous les repas grâce aux six téraflops de puissance graphique promis (1,2 téraflop pour la Xbox One). De fait, avec une machine clairement positionnée sur le haut de gamme, faisons-nous à l’idée que le tarif de la bestiole ne sera pas grand public ; entre la vaginoplastie réclamée par votre caniche royal et la console, il faudra choisir. C’est pourquoi la Scorpio complètera la Xbox One S plutôt qu'il ne la remplacera, cette dernière continuant à rendre de petits services bien agréables à tous ceux dont les bourses sont nécessiteuses. Terminons par quelques infos en vrac qui viennent de tomber : support du SSAA (anticrénelage) pour les titre Xbox existants, mise à jour des Shader Model 6 du compilateur graphique, streaming vidéo en 4K HEVC 2160p à 60 images par seconde, alimentation intégrée à la machine. La Scorpio sera présentée au prochain E3, en juin.


CPU

Toi tu rentres, toi tu rentres pas

Toi tu rentres, toi tu rentres pas

Tel un videur de boîte de nuit en pleine crise d’autorité – alors que vous portiez des chaussettes Mickey toutes neuves et un col roulé blanc à l’effigie de Garcimore surmonté d’un pendentif en plaqué or 1,27 carat –, Microsoft a bloqué la possibilité de mettre à jour Windows 7/8.1 si le CPU détecté est un Intel Kaby Lake ou un AMD Ryzen. Le message « matériel non supporté » est jeté à la face de l’utilisateur, à qui l'on fait comprendre qu’il aura tout intérêt à passer à Windows 10 – vous savez, le truc plein de mouchards – s’il veut continuer à recevoir des updates. Au prochain signe de résistance, c’est la batte de baseball dans les genoux ?


Paiement sans contact

Visa peut les lunettes !

V

isa, le fournisseur de cartes bancaires dont le rêve de voir les espèces disparaître n’a jamais été aussi près de se réaliser (c’est qu’il y a un bon paquet de commissions à se faire), a présenté un prototype de lunettes de soleil faisant office de moyen de paiement. L’une des branches comporte une puce NFC contenant les informations relatives au compte bancaire à débiter, le porteur n’ayant qu’à passer les lunettes sur un terminal de paiement NFC pour régler ses achats de fart. Parfaitement, de fart, car l’une des cibles visées… par Visa – ça ne s’invente pas –, ce sont les surfeurs. Montrées au salon texan SXSW, l’institution ne compte pas s’arrêter aux lunettes de soleil pour flatter la trop-cool-stylée-attitude de tous les Brad de la terre (même s’ils ont une fâcheuse tendance à se faire dézinguer sur les plages), puisqu’elle parle même d’anneaux NFC. « Notre idée, c’est de miser sur des objets qu’on n’envisage pas comme moyen de paiement », précise Chris Curtin, responsable de la branche innovation marketing de Visa. Très bien, je vote pour un marteau-piqueur NFC.


Machine virtuelle

Prenons un peu de monteur

Prenons un peu de monteur C

’est un sujet trop rarement pris au sérieux par son entourage, mais monter soi-même un PC est tout sauf un geste anodin : pensez à la pression pour choisir les bons composants, à la prise de risque pour savoir quelles couleurs de LED installer ou encore à l’angoisse de se foirer au moment de ranger les câbles ou d’appliquer la pâte thermique… D’ailleurs, selon une étude réalisée à l’aide d’algorithmes américains, un montage raté provoquerait de graves traumatismes corporels et émotionnels dans 83,4 % des cas, comme « des ampoules au cervelet et des coupures d’index qui font pleurer sa mère (sic) ». Alors pour s’entraîner sans risquer sa santé à la première pin tordue, Claudiu, un développeur roumain (il doit quand même avoir quelques gènes allemands qui traînent), s’est lancé dans la programmation de PC Building Simulator 2017 sous Unity, une simulation qui permet « d’apprendre aux gens à monter des PC tout en s’amusant ». À l’avenir, un mode carrière sera intégré, parce que oui, la vie de monteur de PC dans une arrière-boutique pourrie dont le patron vous traite comme un esclave, c’est un peu le job de rêve. Le soft est téléchargeable par tout un chacun et on peut même donner des sous pour encourager Claudiu (http://cpc.cx/iNO). Je… enfin… comment dire…


Batterie dragueuse

Technologiquement vampiritatoire

Sony se veut d’humeur partageuse, comme le prouve l’obtention du brevet US 20170064283 concernant le rechargement sans fil entre deux objets connectés compatibles NFC. Par exemple, un smartphone pourra en recharger un autre, pour autant que le donneur soit branché sur secteur ou dispose de suffisamment d’énergie en réserve. Le système recourt à deux antennes, l’une pour le transfert des données, l’autre pour le transfert d’énergie. Hop, un smartphone constamment chargé = une nouvelle méthode pour draguer, plus efficace que « Salut. Je te trouve mignonne. Tu irais bien sur mon fond d'écran. » (http://cpc.cx/iP1)


CPU

Le point Amédé

Le point Amédé A

près les Ryzen 7, c’est au tour des Ryzen 5 de venir chambouler la petite vie tranquille des technico-commerciaux d’Intel et ce, dès le 11 avril prochain. À l’instar de leurs grands frères, ces CPU ont vocation à chasser sur les terres ennemies, en l’occurrence celles des Core i5. Quatre premiers modèles de Ryzen 5 sont ainsi attendus de pied ferme par les benchmarkeurs et overclockeurs en herbe : 1400 (4C/8T, 3,2/3,4 GHz, TDP 65 watts, 169 dollars), 1500X (4C/8T, 3,5/3,7 GHz, TDP 65 watts, 189 dollars), 1600 (6C/12T, 3,2/3,6 GHz, TDP 65 watts, 219 dollars) et 1600X (6C/12T, 3,6/4 GHz, TDP 95 watts, 249 dollars). Les autres spécifications, comme la mémoire cache, ne sont pas encore connues. Puisque je vous tiens, continuons un peu sur AMD avec une histoire de décalage de 20 °C entre la température du capteur TCTL réelle et reportée des R7 1700X et 1800X (exemple : 38 °C réels pour 58 °C affichés). Une histoire inhérente à la gestion des profils de ventilation, apparemment. Enfin, selon un graphique publié par PTT.CC, les APU Raven Ridge de 2017/2018 (portable/bureau) embarqueraient jusqu’à quatre cœurs Zen et onze cœurs Vega. Les Pinnacle Ridge (2018) disposeraient quant à eux de huit cœurs.

 


Stockage

Un gros lâcher de To

Seagate lance sa seconde génération de disques durs farcis à l’hélium, annoncée l'été dernier. Il s'agit d'un disque Enterprise Capacity d’une taille de 12 To, soit deux de plus que la génération précédente, grâce à l’ajout d’un huitième plateau. Ce 7200 TPM (256 Mo de cache) turbine à 261 Mo/s et offre de 140 à 400 IOPS en 4K aléatoire QD16. Le MTBF est de 2,5 millions d’heures pour une charge de travail annuelle de 550 To et une garantie de cinq ans. Pas encore de prix, mais pour info, le 10 To de première génération est vendu 650 euros.


Intelligence artificielle

Baxter mange des cérébrales

Baxter mange des cérébrales L

’avancée des recherches en robotique et intelligence artificielle vous laisse un arrière-goût de déjection canine putréfiée (n’hésitez pas à me dire si j’en fais trop) ? Eh bien, désolé mais il va falloir s’habituer puisque les chercheurs ont les coudées franches pour faire avancer la cause de la « cyborguisation » de l’humanité. L’histoire rigolote du jour concerne Baxter, un robot industriel conçu par la société Rethink Robotics, capable de réaliser diverses tâches répétitives. Grâce aux travaux d’une équipe du MIT, Baxter a appris de nouvelles choses, comme trier correctement des objets en analysant en temps réel les ondes cérébrales d’un humain auquel il est relié par des électrodes. Ce dernier, n'a qu'à penser « ERREUR » très fort pour que Baxter reconnaisse le signal et comprenne instantanément qu’il est en train de foirer et procède illico à une correction. Les chercheurs souhaitent que la technologie soit étendue aux voitures autonomes, où l’IA adapterait le comportement du véhicule aux signaux cérébraux de peur émis par les passagers. Pas certain que ce soit l’idée du siècle.


Télénovela

Ça finir en Carmackge

T

el le plus increvable des feuilletons à rallonge, la rixe qui oppose Zenimax à Oculus VR/Facebook n’en finit plus d’en finir. Après l’épisode où ce dernier a été condamné à verser 500 millions de dollars de dommages et intérêts, suivi d’un autre tout aussi époustouflant où Zenimax , remonté à bloc, demande à ce que plusieurs titres soient retirés du catalogue Oculus, voici que John Carmack, celui par qui la sandale est arrivée (comme quoi, une correction automatique peut aussi avoir de l’humour) passe en mode berserk-tronçonneuse et contre-attaque en justice. John demande ainsi 22,5 millions de dollars à Zenimax, non pas dans la cadre de la bataille qui l’oppose à Oculus VR, mais dans une autre, plus ancienne : Zenimax n’aurait pas payé l’intégralité des 150 millions de dollars liés à l’acquisition d’id Software en… 2009. Huit ans pour se rappeler que quelqu’un vous doit 22,5 millions de dollars, je serais toi John, je demanderais fissa un RDV avec le Dr Javier Sotomayor pour passer une IRM à l’hôpital central.


AMD

Pentium, sors de ce core !

Pentium, sors de ce core !

C’est ballot pour les AMD Ryzen, leur unité de calcul en virgule flottante fait crasher le PC au moment d’exécuter des instructions FMA3 optimisées pour les Intel Haswell-E. Mais, à l’inverse de ce qui est arrivé au pauvre Pentium, la faute  incombe non pas à un bug mais à un module de gestion de la consommation. Donc, rassurez-vous bonnes gens, le problème – qui ne survient que dans de rares situations – sera réglé par une mise à jour du BIOS.


Stockage

IBM bien la tomme

P

our faire tenir un bit sur un atome d’holmium, lui-même reposant sur un oxyde de magnésium, il n’existe pas 36 000 méthodes. Soit il faut y aller à la masse, tout en restant quand même assez précis dans le geste, soit il faut copier la technique employée par les chercheurs du laboratoire IBM d’Almaden (Californie). A priori, rien d’inaccessible pour le commun des mortels, puisqu’il suffit de disposer d’un microscope à effet tunnel et d’une boîte à chaussures colmatée au Chatterton où se trouvent du vide et une température flirtant avec le zéro absolu. Puis, à l’aide dudit microscope, 150 mV à 1 µA sont envoyés sur l’atome afin d’en inverser la polarité à loisir. La résistance électrique est alors mesurée, une valeur forte indiquant un état 0 et une faible un état 1. Cette découverte met la pâtée au précédent record établi en 2016, qui nécessitait 8 000 atomes pour obtenir un bit en solid state, sans même parler de la densité des disques durs à papa qui s’élèvent aujourd’hui à 100 000 atomes par bit. Cerise sur le gâteau, le système fonctionne avec des atomes espacés d’un nanomètre, ce qui permet d’envisager des densités montant à 600 terabits par pouce carré, soit 75 To au garrot. Notez ces mots : cette trouvaille pourrait signer la fin de l’ère du stockage sur cassette.


Réseaux sociaux

La VR dans ta face

La VR dans ta face

Parce que s’appeler Facebook et ne pas disposer d’application dédiée à la réalité virtuelle, alors même qu’on est propriétaire d’Oculus VR et co-concepteur du Samsung Gear VR, ça fait quand même un peu tache, le réseau social propose désormais Facebook 360. Cette application, pour le coup réservée au Gear VR, permet de trouver des photos et vidéos 360° grâce à une interface dont la simplicité – quatre onglets – ne fait pas l’unanimité. Quoi qu’il en soit, à vous les 25 millions de selfies bouche-canard et le million de vidéos de chat déjà publiées.


Sécurité

7 parce qu’on le vault bien

V

ault 7 est le nom donné par Wikileaks aux documents révélant les failles exploitées par la CIA pour hacker de multiples appareils, allant des ordinateurs aux smartphones en passant par les voitures et les téléviseurs connectés. Rien de nouveau sous le soleil, à moins d’être d’une attendrissante naïveté sur le fonctionnement de ce monde. La première livraison de ces documents, estampillée Year Zero et constituée de 8 761 fichiers, expose divers programmes dédiés à la piraterie. Weeping Angel, par exemple, prend le contrôle de téléviseurs connectés Samsung (série F8000 notamment) pour en récupérer l’historique de navigation, les identifiants Wi-Fi, voire enregistrer des conversations ou des vidéos, pour peu qu’ils intègrent une webcam. Du côté d’Android, la CIA disposerait de 24 failles 0-day pour mener ses petites affaires, permettant d’accéder aux données avant qu’elles ne soient chiffrées. iOS n’est pas plus épargné, de même que Windows, Linux, MacOS, les routeurs, sans oublier un panel d’applications vérolées à disposition de l’agence (VLC, Notepadd++, 2048, Prezzi, McAfee, Kapersky…). Les machines isolées d’un réseau (air gap) sont également vulnérables en raison – parmi d’autres techniques – du code caché dans des images. De leur côté, Apple et Google ont indiqué que la plupart des failles avaient déjà été corrigées. Critiqué sur la façon dont il a révélé ces informations, Wikileaks attendra que les entreprises concernées déploient des correctifs avant de tirer la salve suivante. La CIA ne s’est pas abaissée à commenter ces révélations, certainement partie à la cueillette de failles fraîches.