366
Sortie en kiosque
le 15 septembre 2017

S'abonner
Numéro actuel
Par L-F. Sébum | le 31 août 2017

Canard PC 366 : Game of Clones

News Hardware du CanardPC N°365

CPU

Après le café, la glace

Après le café, la glace L

es premiers CPU de la huitième génération de Core Intel à peine dévoilés, quelques précisons émergent concernant la neuvième. Les gens d’OC3D indiquent que les processeurs Ice Lake qui doivent succéder aux Coffee Lake 14 nm++ seront gravés non pas en 10 nm, mais en 10 nm+. Ainsi, Intel sauterait une étape de gravure pour les puces grand public, le 10 nm n’apportant pas l’augmentation de puissance escomptée. Comparé au 14 nm, il serait question de +25 % en performance (−45 % en consommation), alors qu’une puce 14 nm++ offre pour sa part +26 % (−26 % en consommation). Face au 10 nm, le processus 10 nm+ apporterait cette fois 15 % de puissance supplémentaire pour une réduction de la consommation de 30 % (avec une densité de 100 millions de transistors par mm2), une avancée suffisante pour envoyer les puces 14 nm++ à la retraite. Quant aux éventuelles puces gravées en 10 nm, elles se retrouveront uniquement dans des systèmes spécifiques – non grand public – axés sur une faible consommation. Aucun détail n’est donné sur les optimisations apportées au 10 nm+ par rapport au 10 nm, mais je penche pour une refonte du connecteur d’interpolation à pulsation poulpique. Et croyez-moi, je sais de quoi je parle.


Réalité augmentée

Pas folle le Jack

Manifestement, l’avenir de la réalité augmentée semble plus serein que celui de sa virtuelle cousine. Les gens de Wing Nut AR, la branche du studio de Peter Jackson dédiée à cette cause, ont publié une sympathique, quoique non interactive, démonstration technique réalisée à l’aide de l’AR Kit, le toolkit de réalité augmentée d’Apple qui sera intégré à iOS 11. Cette dernière dure quelques minutes et mélange agréablement SF et western. Pour les curieux : http://cpc.cx/jXC.


Microsoft

Quand un problème fait Surface

Quand un problème fait Surface R

ien ne va plus entre l’association de consommateurs nord-américaine Consumer Reports et la Surface de Microsoft : la première considère la seconde aussi peu fiable que réparable. De fait, l’association déconseille publiquement son achat en évoquant une probabilité de panne de 25 % dans les deux années suivant l’acquisition, qu’il s’agisse de défaillance de l’écran tactile, de gel du système, de problèmes au démarrage ou d'autres événement fâcheux. Précisons que ces griefs portent uniquement sur le volet matériel des portables et tablettes et que la Surface Pro n’est pas concernée par l’affaire. Microsoft, on s’en doute, ne fait pas la même analyse de la situation, arguant que les statistiques avancées par Consumer Reports ne représentent pas la réalité. De manière plus officieuse, un mémo interne publié sur thurrott.com dévoile que la firme va se rapprocher de l’association pour comprendre et tenter de modifier sa position. De plus, le site précise que pour les responsables de Microsoft, toujours officieusement, les bugs du Skylake d’Intel sont les principaux responsables des problèmes rencontrés par la machine. Sauf que, selon sa source, il s’agirait d’une histoire inventée par Microsoft pour dédouaner les pilotes et paramètres personnalisés bancals de la Surface. Une série à suspense, bientôt sur Netflix.


Stockage

Non merci, le froid, j’ai données

Le constructeur Kolos construira « le plus grand centre de données écolo du monde » à Ballangen, bourgade norvégienne située à 68° de latitude et offrant un agréable climat tropical. D’une superficie de 600 000 m², l’installation sera alimentée par des énergies renouvelables sans gluten fournissant jusqu’à 1 gigawatt. En ce qui concerne le record, notons que d’autres centres de données de couleur verte, plus grands, sont déjà programmés par d’autres constructeurs.


Reconnaissance vocale

Microsoft montre voix

Microsoft montre voix U

ne nouvelle étape dans la reconnaissance vocale a été franchie par la division recherche et intelligence artificielle de Microsoft. Après 25 ans de travaux, cette dernière dispose désormais d’un réseau neuronal aussi – voire plus – efficace qu’un professionnel pour restituer un discours oral en anglais, avec un taux d’erreur de seulement 5 % par mot. Car si le taux obtenu par la machine rejoint celui de l’humain, il a été décroché dès la première écoute, alors que le professionnel, lui, avait l’avantage de pouvoir réécouter le discours à sa guise. S’inspirant du fonctionnement du cerveau, l’amélioration de l’analyse contextuelle de la conversation a permis au réseau neuronal d’affiner ses capacités d’apprentissage et de mieux prédire les mots à venir. Ces avancées se retrouveront évidemment dans l’assistant Cortana, mais aussi dans le Presentation Translator de PowerPoint ou encore les API Microsoft Cognitives Services. Nul doute que la prochaine étape dans le domaine sera la phase de compréhension de la conversation, mais ça, c’est une autre paire de manches.


En vrac

Foire aux news

D

’après les Indonésiens de Krispitech, Google s’associerait avec Xiaomi pour fabriquer les futurs smartphones « Android One », des téléphones pas chers à destination des marchés émergents. / L’université de Sherbrooke, Canada, aime les oiseaux. Et les drones. Du coup, elle a fabriqué un prototype de drone inspiré des oiseaux qui se pose et décolle verticalement sur un mur, les fientes en moins. / Selon My Drivers, les prochains CPU Intel Coffee Lake utiliseraient un nouveau socket qui ne reposerait sur aucune justification matérielle, si ce n’est d’empêcher l’utilisation des cartes mères Series 100 et 200. / Digitimes explique que le prix de la VRAM a pris plus de 30 % entre juillet et août, passant de 6,50 à 8,50 dollars, en raison des priorités de production décidées par Samsung et SK Hynix. / Tout va bien pour Nvidia, qui a engrangé 583 millions de dollars de bénéfices pour un chiffre d’affaires de plus de 2 milliards de dollars au dernier trimestre. / Les gens de Blur Busters ont publié la photo d’une dalle 1080p de marque secrète, prochainement commercialisée, turbinant à 480 Hz. Le gain visuel serait perceptible à l’œil nu.


Images

Le filigrane prend l’eau

Le filigrane prend l’eau

Parce qu’il souhaite faire prendre conscience aux banques d'images de la faiblesse de la protection des fichiers par incrustation de filigranes, Google a développé un algorithme dédié à leur effacement à la volée, présenté à la conférence « Computer Vision and Pattern Recognition 2017 ». La vidéo accompagnant la démonstration montre l’efficacité de la technique (http://cpc.cx/k0k), tout en donnant la solution pour la contourner : introduire une part d’aléatoire dans le marquage.


GPU

Bonjour les Vega

P

endant que vous vous livriez à une orgie de saucisses au contenu indéterminé entre deux tentatives d’emballement sur une ballade de David et Jonathan, AMD s’est décidé à officialiser les Radeon RX Vega. Faut-il le rappeler, nous parlons ici des déclinaisons pour joueurs des nouvelles puces graphiques Vega 10 DirectX 12.1 gravées en 14 nm, dont la Frontier Edition à usage professionnel avait donné un avant-goût. Trois modèles sont aujourd'hui disponibles, deux Radeon RX Vega 64 et une RX Vega 56. Notez que les RX Vega 64 sont en réalité le même modèle, l’un refroidi par ventirad, l’autre par eau. Dans le détail, la Vega embarque 12,5 milliards de transistors sur une superficie de 486 mm², soit une densité de 25,7 millions de transistors par mm². À titre de comparaison, la GP100 de Nvidia revendique 15,3 milliards de transistors sur 610 mm² (25,1 millions/mm²) et la GP102 12 milliards sur 471 mm² (25,4 millions/mm²). Continuons avec les chiffres respectifs de la RX 64 Liquid Cooled Edition, RX 64 et RX 56 : 64/64/56 compute units, 4096/4096/3584 stream processors, fréquence GPU 1406/1247/1156 MHz (boost 1677/1546/1471 MHz), 13,7/12,66/10,5 Tflops en SP, 8/8/8 Go mémoire HBM2, TDP de 345/295/210 watts. Terminons par le support de deux écrans 4K 120 Hz, de trois écrans 4K 60 Hz, d’un écran 4K 120 Hz ou 5K 60 Hz en HDR, ou encore du décodage matériel des flux H.264. 


Smartphone

Une idée urgente

Une idée urgente

iOS 11 intégrera une fonctionnalité pour désactiver Touch ID le temps de passer un appel d’urgence. Ce déverrouillage express s’obtiendra en faisant clonc, clonc, clonc, clonc, clonc. Non, pas vocalement, mais en pressant cinq fois le bouton marche-arrêt. Quelques secondes de gagnées qui feront sans aucun doute la différence pour avertir les secours avant qu’une bande de lycanthropes mal lunés ne vous dépèce. Après l’appel.


Smartphone

Une génération allô ?

S

elon Jean M. Twenge, professeure de psychologie à l’université de San Diego, ce qu’elle appelle la génération « iGen » (née entre 1995 et 2012) est plus en proie à la dépression que la précédente, celle des millennials ou génération Y. D'après les données relevées par la psy, les iGen, pour qui le smartphone est une extension physique et psychologique de leur être, socialisent de moins en moins, préférant les espaces virtuels pour échanger avec leurs amis (−40 % de rencontres réelles quotidiennes entre 2000 et 2015). L’âge des premiers rapports sexuels des Nord-Américains a également reculé d’un an (vers 16 ans), tandis que l'envie d’indépendance vis-à-vis des parents s’estompe (passage tardif du permis de conduire, moins de sorties entre amis non surveillées, etc.). Globalement, les iGen de 18 et 15 ans se comporteraient aujourd’hui comme le faisaient les Y de 15 et 13 ans. « Nous n'avons pas eu le choix de connaître une vie sans iPad ou iPhone. Je pense que nous aimons nos téléphones plus que nous aimons les gens réels », a ainsi confié une jeune fille de 13 ans, illustrant au passage l’augmentation de 10 % en dix ans du nombre d’ados se sentant seuls ou exclus. D’après la psy, le bilan est sans appel : la corrélation entre smartphone et dépression est établie, appelant les parents à sérieusement prendre en compte le problème.


Supercalculateur

La NASA d’espace les bornes

La NASA d’espace les bornes S

paceborne est le nom du supercalculateur que la NASA vient tout juste de catapulter vers la Station spatiale internationale (ISS) à bord d’une fusée SpaceX CRS-12. L’objectif est d’évaluer son comportement dans un environnement exposé aux fluctuations d’alimentation, aux éruptions solaires et autres radiations cosmiques, afin de préparer l’envoi d’un serveur sur Mars. Ce dernier aura pour tâche d’assurer les calculs en temps réel nécessaires à l’exploration de l’astre, une fois les astronautes débarqués. Une solution plus efficace qu’un centre de contrôle terrestre en raison des temps de latence entre émission et réception des données. Spaceborne utilise la même architecture que Pleiades, un supercalculateur d’une puissance de 7 pétaflops conçu par Hewlett Packard Enterprise, exploité par la NASA et actuellement situé à la 15e place du dernier classement Top 500. Par ailleurs, autant pour des raisons de coût que de poids, la machine n’a pas été spécialement renforcée pour son voyage spatial. Seul un système de watercooling a été installé, tandis que le code a été travaillé pour prévenir les risques d’erreurs provoquées par ce milieu hostile.


Plateforme

Steam crée du lien

C’est aujourd’hui au tour des téléviseurs Samsung SmartTV 2016 et 2017 d’accueillir le service Steam. L’application Steam Link, disponible gratuitement sur le Smart Hub, permet ainsi d’accéder à ses titres depuis le salon. Faut-il le rappeler, un ordinateur devra tout de même être connecté à la télé pour faire tourner les jeux, que ce soit en filaire ou non. Compatible avec les manettes Steam, Xbox 360, Xbox One et les Logitech F510 et F710.


Optique

Pas de blanc, pas de savon

Pas de blanc, pas de savon C

’est l’histoire d’un employé de Facebook au Nigéria qui, alors qu’il souhaite obtenir du savon d’un distributeur automatique, constate que ce dernier refuse formellement de délivrer la moindre substance. Jusque-là, rien de palpitant. Là où cela devient intéressant, c’est lorsqu’une autre personne passe la main sous ladite machine et que cette fois, aucun souci, la petite giclée de savon est dispensée. La seule différence entre les deux hommes ? Le premier a la peau noire, le second blanche. La vidéo postée par Chukwuemeka Afigbo n’a évidemment pas manqué de faire réagir ; après tout, si même les distributeurs de savon deviennent racistes, où va-t-on… Quoi qu’il en soit, ce comportement ségrégationniste ne provient pas tant d'une idéologie malsaine que d'un détecteur optique de mauvaise qualité, comme l’a expliqué Bharat Vasan, directeur général de Basis Science, à CNET : « La lumière doit pénétrer plusieurs couches… et plus la peau de la personne est élevée sur l’échelle de Fitzpatrick, plus il est difficile à la lumière de réfléchir. » Et aux ingénieurs aussi, apparemment. Avec ce genre de capteur bas de gamme à moitié testé, l’unique espoir de se laver les mains est apparemment de montrer patte blanche.

 


GPU

Rebonjour les Vega

Revenons rapidement sur les nouvelles RX Vega 56 et 64 d’AMD, et plus précisément sur leurs tarifs en boutique, désagréablement supérieurs à ceux indiqués lors de la présentation des cartes. Pour mémoire, on nous annonçait 399 et 499 dollars nues. Mais voilà, les prix donnés par AMD étaient ceux d’une offre de lancement, et non les tarifs définitifs. Pas glop AMD. Ainsi, la RX Vega 64 coûtera dans les 630 euros en France et la RX Vega 56 suivra le même chemin.


Puce

Cœur de 3dragon

Cœur de 3dragon N

ous en savons un peu plus sur Spectra 2, le nouveau processeur de signal d'image (ISP, pour image signal processor) de Qualcomm qui œuvrera aux côtés du prochain système sur puce Snapdragon. Le remplaçant du 835 gérera jusqu’à trois capteurs, dont un infrarouge, ouvrant la voie aux vidéos de chats en 3D. Pour revenir à l’ISP, en dehors des habituelles augmentations des performances, il se distinguera par sa faculté à traiter des images dotées d’une précision de profondeur de 0,1 mm. En matière d’expérience utilisateur, il est question de réalité virtuelle et augmentée, sans oublier une sécurité accrue lors de la reconnaissance faciale puisqu’une photo 2D ne suffira plus pour tromper la bestiole. Pour illustrer la technologie, Qualcomm a filmé un pianiste en train de jouer puis diffusé le rendu 3D brut de l'ISP, la scène pouvant alors être observée en temps réel sous tous les angles, prête à intégrer un éventuel rendu de réalité virtuelle ou augmentée. Le prochain Snapdragon sera disponible au printemps 2018.


Fissures

Un écran qui se motorolapare

L

e brevet déposé par Motorola va certainement réjouir plus d’un malhabile, puisqu’il concerne un écran de smartphone capable de se réparer lui-même en cas de fissure de l’écran. Pour cela, la dalle exploite un polymère à mémoire de forme qui, en cas de drame, fera disparaître – au moins en partie – les blessures du précieux à l’aide de modules thermiques intégrés à l’appareil. Autres que la batterie, je veux dire, puisque cette news ne concerne pas Samsung. OK, facile. Dans le détail, une application permet de délimiter la zone à réparer avant de lancer le processus de fascia healing. Ensuite, interdiction de toucher au joujou le temps que la magie opère (ce qui semble parti pour prendre quelques heures quand même). Cette guérison de façade rappelle ces milliers de passionnantes vidéos où des pare-chocs emboutis reprennent rapidement leur forme d’origine, après avoir été chauffés ou aspergés d’eau chaude. Motorola n’est pas le premier à s’intéresser à l’autoréparation, puisque les chercheurs des universités de Bristol ou encore de Californie sont également sur le coup. Sans oublier les proctologues, également concernés par ces douloureux problèmes de fissure.


GPU

Pendant ce temps, chez les verts

Pendant ce temps, chez les verts

Pendant qu’AMD lance maladroitement ses nouveaux GPU, Nvidia, confiant, indique qu’il ne sortira pas de puces Volta 12 nm dédiées au jeu avant fin 2017, voire début 2018. Son PDG Jensen Huang explique que les cartes sont encore trop chères à produire et surtout, que l’architecture Pascal est imbattable. Comprendre qu’il ne considère pas les Vega comme une menace et que, de ce fait, il n’y a pas le feu au lac.


CPU

Intel est de sortie

I

ntel a présenté sa huitième génération de Core, non pas des Cannon Lake 10 nm comme l’on pouvait s’y attendre, mais des Kaby Lake « Refresh » 14 nm. Ce qui, vous l’aurez noté, nous donne du Refresh de Refresh de Skylake. La première salve concerne la famille U, quatre puces avec chipset embarqué destinées aux ultraportables et deux-en-un : Core i5-8250U 4C/8T, 1,6-3,4 GHz, 6 Mo L3, 15 W / Core i5-8350U 4C/8T, 1,7-3,6 GHz, 6 Mo L3, 15 W / Core i7-8550U 4C/8T, 1,8-4,0 GHz, 8 Mo L3, 15 W / Core i7-8650U 4C/8T, 1,9-4,2 GHz, 8 Mo L3, 15 W. Le TDP de 15 watts de la précédente génération est donc conservé, malgré le passage au quadcore/huit threads. Toutefois, les fréquences de base ayant été abaissées (1,9 GHz pour le Core i7-8650U contre 2,8 GHz, pour le Core i7-7600U), le gain de performance annoncé par Intel s’élève à 40 % sous Sysmark 2014SE. Quant aux CPU de bureau attendus pour cet automne, ils adopteront la même philosophie avec un Core i3 quadcore et des Core i5 et i7 hexacore.


Console

La Xbox One X limitée

La Xbox One X limitée

Parce que les éditions limitées, c’est génial, Microsoft commercialisera une version spéciale de sa dernière console, parce que c’est génial. La Xbox One X Project Scorpio sera deux fois plus puissante, pour un prix divisé par deux. C’est génial on vous dit. À moins que les différences ne soient le nom de code imprimé en vert sur la manette et le châssis, une coque striée, un support vertical, 14 jours d’essai pour le Xbox Live Gold et un mois de Xbox Game Pass. Attendez… Ah ben oui, c’est ça.


Armement

IA plus le temps d’attendre

U

ne lettre ouverte signée par près d’une centaine d’entrepreneurs en robotique et intelligence artificielle – dont Elon Musk, coprésident d'Open AI et Mustafa Suleyman, cofondateur de Deepmind (racheté par Google) – a été adressée à l’Organisation des Nations unies (ONU) en août dernier. Les signataires s’inquiètent des applications militaires des recherches en IA et appellent les gouvernements à encadrer sans attendre le domaine des robots armés autonomes. Ah ben ça fait plaisir, ma paranoïa et moi, on se sent moins seuls. La lettre décrit les armements autonomes comme « la troisième révolution en matière militaire », permettant des guerres « à un degré jamais atteint et à des échelles de temps au-delà de la compréhension humaine ». Et de rajouter que ces engins « peuvent être des outils de terreur, des armes que les despotes et les terroristes utilisent contre des populations civiles et des armes piratées afin qu'elles se comportent de façon indésirable. Nous n’avons pas beaucoup de temps pour agir. Une fois cette boîte de Pandore ouverte, il sera difficile de la refermer ». Despotes, terroristes et gouvernements fascisants, ajouterais-je. Une rencontre avec l'ONU est planifiée en novembre.