375
Sortie en kiosque
le 16 février 2018

S'abonner
Numéro actuel
Par L-F. Sébum | le 4 février 2018

Canard PC 375 : Édito

News Hardware du CanardPC N°374

Intelligence artificielle

L’IA mieux lu que l’humain

L’IA mieux lu que l’humain L

e Stanford Question Answering Dataset consiste en un test de lecture conçu par l’université du même nom, comportant 100 000 questions portant sur environ 500 articles Wikipédia. Il est l’un des plus usités par les chercheurs pour évaluer le niveau de compréhension des intelligences artificielles. Vous devinez la suite, pour la première fois deux d’entre elles ont obtenu un score supérieur à celui de l’humain : 82 303 pour les morceaux de viande, 82 440 pour l’IA SLQA+ d’Alibaba iDST NLP et 82 650 pour l’IA r-net+ de Microsoft Research Asia. La viande sauve toutefois l’honneur en décrochant – pour combien de temps encore ? – un meilleur score « F1 » (une mesure statistique qui inclut les données « precision » et « recall », les initiés comprendront), qui en résumé révèle une meilleure compréhension des subtilités du langage. Quoi qu’il en soit, Luo Si, directeur de recherches chez Alibaba, estime que ces avancées « pourraient réduire sans précédent le besoin d’intervention humaine » dans un nombre incalculable de domaines, de la médecine à l’enseignement, en passant par l’industrie, la législation ou encore la pleine compréhension des jeux de mots de Canard PC.


Smartphone

Sony voit loin

Kaz Hirai, PDG de Sony, a expliqué au Guardian que son groupe n’avait pas l’intention de délaisser le marché des smartphones. Non pas qu’il considère ces appareils comme l’avenir, mais plutôt comme une étape incontournable pour « jouer un rôle dans le prochain changement de paradigme ». Comprendre l’ère de la communication totale post-smartphone, où Sony compte bien peser lourd. « Souris Kaz Hirai », ai-je envie de conclure, même si cela n’a pas de sens chemise, sans pantalon. Voilà.


Transport

T’as réservé ton siège électrique ?

T’as réservé ton siège électrique ? D

ag Falk-Petersen, directeur d’Avinor, l’organisme norvégien des aéroports, estime que d’ici 2040, les vols ne dépassant pas une heure et demie pourront être assurés par des avions entièrement électriques. Les liaisons concerneraient les vols intérieurs et l’accès aux autres capitales scandinaves, ce qui exclut de fait Limoges et c’est un scandale. Dag est évidemment motivé par des raisons écologiques, même si, en l’état, les moyens utilisés pour produire l’électricité ne le sont pas. Rappelons que la Norvège, malgré son statut de plus gros producteur de pétrole en Europe de l’Ouest, est paradoxalement un pays résolument tourné vers le transport électrique. Ces gens écoresponsables possèdent un record mondial avec, en 2017, plus de la moitié des nouvelles immatriculations équipées d’un moteur électrique ou hybride. D’ailleurs, ça me fait penser à une blague sur les Norvégiens : « Pourquoi les camions-poubelles norvégiens roulent-ils si vite ? Parce que les conducteurs ont peur d'être volés ! »… Bon OK, elle n’est pas de moi, hein, c'est juste que j'avais besoin d'une chute.

 


Mémoire

Nanyan, ça ne va pas baisser

Pauvres de nous, le prix de la mémoire continuera d’augmenter en 2018, au moins jusqu’à la fin du premier semestre. C’est en tout cas l’avis de Lee Pei-ing, président du fabricant de DRAM taïwanais Nanya Technology, qui l’annonce avec toute l’empathie d’un dirigeant qui va engranger des brouettes de dollars. La raison invoquée ne change pas : la production ne suit pas la demande. La Chine enquête sur le phénomène, histoire de vérifier si on ne nous prendrait pas pour des dindons.


Puces

Intel prêt pour le VegaMe

Intel prêt pour le VegaMe D

ell a présenté au CES 2018 un portable hybride XPS 15 pouces reposant sur un Intel Core i7-8705G (8e génération, 3,1/4,1 GHz, 16 Go de mémoire DDR4, SSD NVMe) accompagné d'une AMD Radeon RX Vega M GL (4 Go de mémoire HBM2). Cela confirme l’existence de la combo prématurément dévoilée par Intel India quelques semaines auparavant. Bonne nouvelle, à la vue des premiers tests réalisés sur la machine, le couple improbable apportera manifestement un certain vent de fraîcheur au jeu sur PC portable. Le benchmark de Rise of the Tomb Raider en 1920 × 1280 indique une nette domination de la puce Vega M sur les autres solutions, avec un score moyen de 34,87 images par seconde (qualité élevée). Sur un Acer Swift 3 équipé d’une Nvidia GeForce MX 150, le score obtenu est de 23,56 images par seconde (toujours en qualité élevée), tandis que la puce Intel HD 620 d’un Dell XPS 13 9370 crache ses poumons à 8,23 images par seconde (qualité moyenne). À titre indicatif, le XPS Intel/AMD sera vendu dans le courant du printemps à 1 300 dollars environ. Espérons que cette union coquine portera ses fruits d’un point de vue commercial et motive Nvidia à revoir ses puces pour portables.


Drone

Quand le sénatort

J

ean-Louis Masson, sénateur, tremble de tout son corps à l’idée que des délinquants fiscaux ne se livrent à « d’éventuelles infractions aux règles de l’urbanisme » ou « ne déclarent pas la création de piscines pour le calcul de l’assiette des impôts locaux ». Il est vrai qu'avec tous ces maçons du dimanche qui rôdent, on ne peut jamais être tranquille. C’est pourquoi Jean-Louis avait fait parvenir en décembre dernier une question écrite au ministère de l’Intérieur, comme l’explique Nextinpact, dans laquelle il demandait si une commune pouvait « utiliser un drone pour procéder à des contrôles de propriétés privées ». Ahhhh mais quelle magnifique idée mon Jean-Louis, après les caméras, les communications, le fichier biométrique, les opérations bancaires et la navigation numérique, ne manquait plus que la surveillance aérienne pour parfaire notre bonheur citoyen… La missive n’ayant pas reçu de réponse, Jean-Louis a réitéré sa question au ministre de la Cohésion des territoires, Jacques Mézard. Ce dernier a envoyé l’idée de Jean-Louis directement au panier, lui rappelant gentiment la réglementation en matière de drones et de respect de la vie privée (enfin, ce qu’il en reste).

 


Mémoire

GDDR6 dans le four

GDDR6 dans le four

Comme prévu, Samsung a lancé la production de mémoire GDDR6 afin d’accompagner « les lancements des systèmes et cartes graphiques de nouvelle génération » adaptés à la VR, l'AR, l'IA et le 8K. Gravée en 10 nm-class – un élégant suffixe pour définir une finesse pouvant, dans les faits, varier entre 10 nm et 19 nm –, cette GDDR6 offre 18 Gb/s par broche (72 Go/s au total) à une tension d'1,35 volt. Comparé à la GDDR5, le débit est donc plus que doublé pour une consommation réduite d’environ 35 %.


Puce

20 qubits en plus, ça serait le pied

A

près la puce de 17 qubits présentée en octobre dernier, Intel annonce aujourd’hui l’existence d’un processeur quantique de 49 qubits, nom de code Tangle Lake, toujours conçu en collaboration avec les Néerlandais de QuTEch et de l'université de technologie de Delft. Le PDG d’Intel Brian Krzanich a expliqué que cette puce de 49 qubits « dépasse notre capacité de simulation et constitue un pas en avant vers la suprématie quantique, où les ordinateurs quantiques surpasseront de loin les meilleurs supercalculateurs du monde ». Au train où Intel semble mener les choses, nul doute qu’il constitue désormais un acteur de poids face à IBM ou Google, qui disposent et développent respectivement des puces quantiques de 50 qubits et 49 qubits, sans même citer toutes les jeunes pousses qui œuvrent sur ce marché. Google aurait d'ailleurs dû présenter sa puce avant la fin 2017, ce qui n’a pas été le cas (certainement un problème de prise péritel au niveau de la conjonction subprotonique, en général, c’est là que ça déconne). Quant à la disponibilité d’un processeur quantique commercialement pertinent, Intel Labs estime qu’il faudra encore cinq à sept ans de travaux et des puces d’un million de qubits minimum.


Mobilité

Le point 5G

Le point 5G

La 5G française va être testée en conditions réelles dès cette année, dans les villes de Bordeaux, Douai, Grenoble, Le Havre, Lille, Lyon, Montpellier, Nantes et Saint-Étienne. Pour ce faire, l’Arcep a ouvert le guichet Pilote 5G destiné aux opérateurs mobiles, mais également « à tout acteur intéressé par la 5G ». Outre un débit théorique dépassant les 10 Gbps, la 5G offre également une latence inférieure à la milliseconde, contre 25 à 40 ms pour la 4G.


GPU

Larrabee, sort de ce core

M

aintenant qu'Intel a officialisé le Core i7-8705G embarquant la solution graphique AMD Radeon RX Vega M GL, les spéculations vont bon train sur l’avenir des GPU pour joueurs chez Intel. Il serait effectivement étonnant que ce partenariat un peu étrange perdure plus que nécessaire pour Intel, alors même que Raja Koduri, transfuge d’AMD et ancien responsable des Radeon, travaille désormais pour le fondeur. Ainsi, les puces Intel/AMD pourraient n’être qu’un échauffement pour aboutir, à terme, à l’intégration de puces graphiques totalement cuisinées à la maison. Des puces dissociées du CPU mais intégrées au même package que le CPU via l’interface EMIB, à l’instar des Core i7-8000G. Les premières rumeurs ont d’ailleurs commencé à circuler, évoquant les noms de code « Arctic Sound » et « Jupiter Sound » pour désigner des GPU basés sur les architectures graphiques Gen 12 et Gen 13. Pour autant que l’info ait du fond, cela permet d’avoir une vague idée du temps qui nous sépare de ces éventuels GPU, puisque actuellement, les HD/UHD Graphics 6x0 intégrées aux Intel Core de 8e génération exploitent l’architecture 9.5.