389
Sortie en kiosque
le 1 décembre 2018

S'abonner
Numéro actuel
Par L-F. Sébum | le 20 novembre 2018

Canard PC 389 : Édito

News Hardware du CanardPC N°384

GPU

C’est dit, c’est presque fait

C’est dit, c’est presque fait A

près avoir alimenté un léger suspense en recrutant sans vergogne de grosses pointures de chez AMD (dont Raja Koduri et Jim Keller, respectivement messieurs Radeon et K8/Zen), Intel a officialisé son intention d’investir rapidement le marché de la carte graphique dédiée. Brian Krzanich, PDG de la firme, a livré l’information durant une entrevue avec des petits-fours au saumon accompagnés de leurs analystes financiers, expliquant que le premier GPU « discrete » (dédié, donc) serait commercialisé en 2020. S’ensuivra toute une flopée de références ciblant le jeu vidéo, l’intelligence artificielle et les centres de données, des cartes s’inscrivant dans les projets « Artic Sound » et « Jupiter Sound » précédemment évoqués. D’ici deux ans, les utilisateurs auront donc le choix entre trois fournisseurs de GPU comme on les aime, des vrais, des pêchus, des velus, pas comme ces IGP que l’on entend déjà couiner à peine cochée l’option graphique de rendu ultra en 4K. Préparons-nous maintenant à la valse des rumeurs concernant les performances et les tarifs des bestioles…


Internet

Pour une neutralité non neutralisée

Suite à l’abandon de la neutralité du Net aux États-Unis, abrogée depuis le 11 juin dernier, le Body of European Regulators for Electronic Communications et la Telecom Regulatory Authority of India ont signé une déclaration commune pour confirmer leur engagement à préserver la neutralité du réseau. Comprendre : un Internet où le trafic est traité de manière égalitaire. « Ces principes ne devraient pas avoir de frontières entre les démocraties », comme l’écrit Sébastien Soriano, président de l’Arcep.


Console

AMD rejoue, mais Sonyrait Microsoft

AMD rejoue, mais Sonyrait Microsoft L

es oreilles de Forbes ont entendu que la Playstation 5 de Sony serait motorisée par AMD, à l’aide d’un processeur à architecture Zen et d’une puce graphique à architecture Navi. Cette dernière serait développée spécifiquement pour Sony, gravée en 7 nm et offrant une consommation électrique réduite. La rumeur ne précise pas s’il est question d’un SoC ou de puces Ryzen / Navi séparées. Autre point qui vient étayer l’idée d’un matériel exclusif, la source de Forbes s’est gardée d’évoquer la prochaine Xbox de Microsoft (nom de code « Scarlett ») durant la conversation, encourageant la spéculation au sujet d'une architecture Navi réservée à la Playstation 5. Bon, vous savez tout… Allez, puisque je vous tiens et que j’ai encore quelques lignes à combler devant moi, plutôt que de partir sur un hors-sujet certainement idiot, continuons à gloser d’AMD avec la sortie de deux nouveaux processeurs Zen+ 12 nm, les Ryzen 5 2500X (4C/4T) et Ryzen 3 2300X (4C), tous deux à 3,5 GHz/4 GHz (Turbo), 65 watts de TDP, supportant la mémoire DDR4 à 2933 MHz et vendus à 155 et 135 dollars. Vous ne pourrez pas dire que vous ne saviez pas.

 


Système d’exploitation

Ce qui suit est totalement dément !

OK… OK… Conscient que cette dépêche me fera difficilement gagner le prix Pulitzer malgré une approche « journalisme total et sans concessions », il fallait bien trouver un moyen putassier pour vous attirer dans ce coin paumé de la rubrique. Donc voilà, roulement de tambour, la barre jeu de la build 17 692 déployée chez les Windows 10 Insider indique désormais les pourcentages de CPU/GPU utilisés, ainsi que le nombre d’images par seconde. Mince, si ça ce n’est pas du lourd…


Sécurité

Des boîtiers nez pour hacker

Des boîtiers nez pour hacker A

gacé par les boîtiers du type GrayKey et consorts (pour rappel, des périphériques qui se targuent de déverrouiller l’accès aux appareils iOS en utilisant la force brute, pour le grand bonheur des agences gouvernementales), Apple a intégré une nouvelle fonctionnalité dans les prochaines mises à jour d’iOS, afin de limiter la casse ; de code bien sûr, mais aussi d'image. Rien de bien sorcier sur le fond, la technique consiste à bloquer l’accès au iMachin par un périphérique USB branché sur le port Lightning si l’utilisateur ne s'est pas identifié dans l’heure précédente. Car en soixante minutes, peu de chances que le boîtier-hacker trouve un mot de passe digne de ce nom (six caractères et plus), par exemple « gentilsaucissonéchangiste348 ». Ah non non non, mince, oubliez ce que vous venez de lire, c’est celui du serveur de Canard PC, ça serait ballot qu’il tombe entre de mauvaises mains. De son côté, GrayShift, le fabricant du GrayKey, ne se démonte pas et se vante de disposer d’une parade, non seulement pour le blocage en question, mais aussi pour tous ceux à venir, quoi qu’Apple tente durant les dix prochains millénaires et dans n'importe quelle dimension. C’est ce qu’on appelle une guerre psychologique à deux balles.


Intelligence artificielle

Une intelligence bien mur

L

e RF-Pose est un réseau neuronal développé par le MIT qui, associé à l’analyse d’ondes radio, possède la faculté de voir des personnes à travers les murs. Plus exactement, il identifie une forme filaire de l’individu quelles que soient les conditions « optiques » : présence d’obstacles, faible luminosité, etc. Pour ce faire, le réseau neuronal a été longuement entraîné en associant les pings d’un signal sans fil avec le suivi vidéo de cobayes, dont le corps a été modélisé en 3D filaire. En corrélant les données sans fil avec celles des mouvements des corps, RF-Pose a appris à recomposer un ou plusieurs sujets en fonction des pings récoltés, sur le principe du fonctionnement d’un sonar ou d'un radar. Les champs d’application de cette technologie sont vastes, des services de secours aux périphériques de jeu ou autre pour capturer les mouvements, sans oublier les domaines militaires et policiers, toujours friands de ce genre de gadgets. Qu’on se le dise, le temps où les terroristes pouvaient se planquer dans les chiottes est révolu.

 


Sécurité

Il faillait bien que ça arrive

Il faillait bien que ça arrive

Une nouvelle faille de sécurité touchant les processeurs Intel Core a été découverte par Amazon Germany, Cyberus Technology et SYSGO AG. La sévérité de la vulnérabilité, qui exploite la fonctionnalité « Lazy FP state restore », est considérée comme modérée par Intel, donc a priori, inutile de psychoter. En gros, la faille permet d’accéder indirectement au contenu des registres MMX, SSE et AVX via l’exécution spéculative. Un simple patch suffira pour combler la faille, sans conséquence sur les performances.


CPU

Au cœur de la surenchère

L

a course au nombre de cœurs entre AMD et Intel bat son plein, chacun fomentant des CPU toujours plus farcis de puces. Si, avec ses 18 cœurs et 36 threads, l’Intel Core i9-7980XE est actuellement le plus enrobé des modèles de la firme (un gros bébé à près de 2 000 euros quand même), deux nouvelles références devraient débarquer à la rentrée, un 20C/40T et un 22C/44T (socket 2066, chipset X299). Et cela n’est qu’un début puisque Intel a également annoncé, pour la fin de l’année, un Core i9 de 28C/56T grimpant à 5 GHz (faudra pas se louper sur le refroidissement) et décrochant un score de 7334 dans Cinebench. Dans le camp d’AMD, cela va encore plus loin. Après le Threadripper 1950X et ses 16C/32T, les rouges renchériront avec un Threadripper de seconde génération Zen+ 12 nm (3 GHz/3,4 GHz, X399, TDP 250 watts) décliné en deux modèles, l’un de 24C/48T, l’autre de… 32C/64T. Des monstres dont la sortie est programmée pour le troisième trimestre de cette année. Une course à l’échalote qui n’est pas près de se terminer, puisqu’à défaut de monter en fréquence et en l’état de la technologie, l’augmentation du nombre de cœurs reste le principal axe de développement des CPU.


Stockage

De l’hélium pour plus d’hespoir

De l’hélium pour plus d’hespoir

Le service de stockage Backblaze publie régulièrement des statistiques sur les taux de panne de ses disques durs, noms de modèles à l’appui. Les dernières en date comparent la fiabilité de 33 000 disques durs de 8, 10 et 12 To, ceux remplis à l’air d’un côté, ceux à l’hélium de l’autre. Résultat brut, les HDD à l’hélium s’avèrent très légèrement plus fiables, avec un taux de panne de 1,03 % contre 1,06 %. Toutefois, ces disques ont moins tourné que leurs homologues à air, ce qui réduit l'intérêt de la comparaison.


Mémoire

GDDR6 je veux

Q

u’on se le dise, l’ère de la mémoire graphique GDDR6 approche à grands pas. SK Hynix fournira ainsi les modules mémoire des prochains GPU Nvidia, tandis que Micron et Samsung sont prêts à alimenter un marché demandeur. Car dans l’absolu (et au-delà des défauts et avantages de chaque architecture) la GDDR6 promet un meilleur rapport coût/bande passante que la mémoire HBM2, un argument de poids lorsqu’il s’agira de délivrer du 120 IPS en 4K. Actuellement, les spécifications posées par le JEDEC ne concernent qu’une bande passante allant de 10 à 16 Gbps, mais elles sont amenées à évoluer pour s’adapter aux progrès réalisés. Effectivement, si SK Hynix dispose de puces à 14 Gbps, la GDDR6 de Samsung monte pour sa part à 18 Gbps. Quant à Micron, il vient fièrement de communiquer sur une puce de 16,5 Gbps, aisément overclockée à 20 Gbps. De fait, en attendant de découvrir la HBM 3 et sa bande passante doublée par rapport à la HBM 2 (prévue en 2020), la GDDR6 devrait logiquement succéder à la GDDR5 en qualité de reine du bal.