401
Sortie en kiosque
le 1 décembre 2019

S'abonner
Numéro actuel
Par L-F. Sébum | le 19 novembre 2019

Canard PC 401 : Édito

News Hardware du CanardPC N°400

Industrie

Statistiquement inattendu

Statistiquement inattendu Ç

a n’arrive pas tous les jours, les dernières statistiques concernant le marché du PC montrent une augmentation des ventes mondiales de 4,7 % au troisième trimestre 2019. L’institut d'analyse Canalys avance ainsi le chiffre de 70,9 millions d’unités, contre 82,05 millions en 2009 selon Statista, même si ce chiffre pourrait en réalité traduire une augmentation des stocks par des revendeurs soucieux de ne pas se prendre une balle perdue dans la guerre commerciale que se livrent la Chine et les États-Unis. Quoi qu’il en soit, pour Gartner, « le cycle de rafraîchissement de Windows 10 a continué d'être le principal moteur de la croissance dans toutes les régions », avec Lenovo en tête de peloton (17,3 millions d’unités vendues), suivi de HP (16,7 millions), Dell (12,1 millions), Apple (5,4 millions) et Acer (4,9 millions). En l’état, les ordinateurs hybrides et autres portables pour le jeu représentent désormais les principaux ressorts du marché PC.


CPU

Retour vers le futur

Selon les courbes diffusées par CPUBenchmark, les CPU AMD représentent aujourd’hui environ 30 % du marché. Cela n’était pas arrivé depuis 2007, preuve que les Ryzen ont trouvé leur public face au mastodonte Intel. Quant à savoir si AMD pourra revenir à 50 % du marché, comme ce fut le cas fin 2005, les paris sont ouverts. Ou tout rouges selon votre niveau de daltonisme.


Robotique

Un robot à fleur de peau

Un robot à fleur de peau D

es chercheurs de l’université technique de Munich ont développé une peau artificielle, dite « sensible », constituée de cellules hexagonales de 2,5 cm de diamètre et pensée pour les robots. Alors non, pas ceux qui travaillent comme des forçats dans les usines, mais plutôt les androïdes « destinés à un contact rapproché avec les gens ». Je sais à quoi vous pensez, mais dans un premier temps, le professeur Gordon Cheng en charge du programme évoque surtout des crèches avec des robots-assistants maternels (il n’est pas radieux, l’avenir ?). Cette peau, inspirée de la biologie humaine, permet à l’androïde de capter des données concernant la proximité d’un corps, la pression, l’accélération et la température. Jusqu’à présent, la difficulté pour réaliser ce type de peau résidait dans la quantité de données à traiter simultanément. Pour contourner le problème, les chercheurs utilisent une architecture modulable basée sur les événements, où chaque cellule ne transmet de données qu’en cas d’activation, par exemple lors d'un contact.

 


Mémoire

256, un peu mieux que 4

Plus pour l’anecdote que pour l’utilité de la chose dans le cadre d’un usage multimédia, voire ludiciel, apprenez qu’après Corsair, c’est au tour de G.Skill de proposer des kits de mémoire de 256 Go. Cela concerne les kits Trident Z Neo 2666 MHz et 3200 MHz constitués de huit barrettes maximum de 32 Go, ceux en 3600/3800/4000 MHz étant respectivement limités à quatre/deux/quatre barrettes maximum. Quant au tarif, ça sera la surprise du chef.


Ordinateur

Du modulaire, mais en plus modulaire

Du modulaire, mais en plus modulaire S

i le PC est modulaire par principe, Intel pense qu’il peut l’être davantage et avance sur ce terrain avec la présentation d’un nouveau produit-concept nommé « The Element ». En gros, une carte/boîtier embarquant un CPU BGA Xeon (soudé… Pour le coup, on a connu plus modulaire…), de la mémoire (deux emplacements SODIMM), du stockage (deux ports M.2) et diverses connectiques (Thunderbolt, HDMI, Ethernet, USB, Wi-Fi), à enficher directement sur un port PCI. Le développement, assuré par la même équipe en charge des NUC, devrait être achevé au premier trimestre 2020, avec comme cible le marché OEM pour les entreprises. Du succès de l’opération dépendra une éventuelle version grand public du même concept, pour aider ceux qu’ouvrir un boîtier pour mettre à jour un composant terrorise encore. Rendons à Razor ce qui est à Razor, on rappelera que le fabricant avait présenté un concept assez similaire à l’occasion du CES 2014, mais sans y donner suite.


Sécurité

Alicem au pays du fromagem

M

ais quelle surprise, dites-moi ! Contre toute attente, la reconnaissance faciale va entrer en vigueur en France dès novembre prochain, avec le système Alicem (« Authentification en ligne certifiée sur mobile »), développé conjointement par le ministère de l’Intérieur et l’Agence nationale des titres sécurisés. Fidèle à la technique du VRP qui met un pied dans la porte avec un sourire carnassier, les autorités la jouent lapin rusé en implémentant Alicem de manière optionnelle sur « France Connect », la plateforme des services publics (et vive le franglais !), histoire d’amadouer le perdreau avant de passer aux choses sérieuses : combien de temps avant l’authentification obligatoire pour accéder à Internet ? Combien de temps avant la reconnaissance faciale officiellement couplée aux caméras de surveillance ? En attendant, pour couper court au débat de fond, ces grands démocrates avancent la sempiternelle amélioration de la « sécurisation des comptes », évidemment dans l’intérêt du bétail. Euh, des citoyens.

 


Batterie

Un prix pour chimiessieurs

Un prix pour chimiessieurs

Le Nobel de Chimie 2019 a été décerné à Stanley Whittingham, John Goodenough et Akira Yoshino pour leurs travaux ayant abouti au développement des batteries lithium-ion et à leur utilisation massive depuis 1991. Prochaine étape pour les lauréats, décrocher le prix de l’explosif de l’année, organisé par les fabricants d’appareils mobiles et les compagnies aériennes.


Périphérique

Neuronalement vôtre

L

es gars de ZDnet ont publié un article relatant les travaux en cours dans le domaine des interfaces neuronales et leurs usages au quotidien. On pense évidemment à l’interface Neuralink d’Elon Musk, la plus médiatisée, mais de nombreuses autres sont en cours de développement, tant chez les géants de l’industrie que chez de jeunes pousses aux dents longues. En attendant l'arrivée d'un transhumanisme décomplexé où l’augmentation des corps sera la norme (notez que j’espère bien m’être barré au paradis d’ici là), l’article évoque sept types d’applications faisant intervenir une interface neuronale, de la plus utile à la plus futile. Dans le désordre, il est question de lutte contre la paralysie, de musicothérapie, de Tetris par télépathie, de formation et sécurité, d’ergonomie pour surmonter les troubles musculosquelettiques répétitifs, d’aide aux personnes victimes de locked-in syndrome et enfin de mise à jour des réseaux sociaux. Je n’ai aucun doute sur l’application qui connaîtra le plus de succès.


Affichage

Dix milliards où ça ? Dans Quantum !

Dix milliards où ça ? Dans Quantum !

Samsung va investir dix milliards d’euros sur cinq ans dans la production d’écrans Quantum Dot (basés sur des nano-cristaux de séléniure de cadmium). Une nouvelle ligne de produits sera créée pour l’occasion en 2021, dénommée Q1. De par cet investissement conséquent, Samsung souhaite à la fois se diversifier et réduire l’importance de la division smartphone dans ses résultats, en réponse à la stagnation que connaît actuellement ce marché et à la montée en puissance technologique de la Chine.


Internet

Pauvres, mais richement connectés

À

l’instar des copains, Microsoft souhaite délivrer Internet aux populations encore inaccessibles au ciblage publicitaire et autres joyeusetés du Web moderne. Car voilà, on nous explique que la moitié de la planète n’a toujours pas accès à Internet en haut-débit, un problème plus urgent que les extinctions de masse et la misère dans laquelle vit une grande partie de l’humanité. Ne faites pas attention, j’ai le poil mauvais aujourd’hui. Bref, la nouvelle ambition de Microsoft est de connecter 40 millions de personnes habitant des zones internetement sinistrées, d’ici trois ans. Le projet, nommé Airband International, définit plus un objectif qu’une technologie, car cette dernière devrait varier en fonction des zones concernées, l’Amérique latine et l’Afrique subsaharienne dans un premier temps. Si la TV White Spaces Spectrums (TWSS) semble avoir les faveurs de Microsoft, tous les gouvernements concernés n’y sont pas encore favorables en raison d’une réglementation locale hostile. Par ailleurs, le GSMA, le lobby mondial des opérateurs mobiles, dénonce une concurrence déloyale puisque le TWSS ne nécessite pas l’achat d’une licence pour exploiter une bande de fréquence. Dernière difficulté pour l’Airband International, trouver un modèle économique adapté à chacun des marchés visés, un modèle unique étant irréaliste.