403
Sortie en kiosque
le 31 janvier 2020

S'abonner
Numéro actuel
Par Kahn Lusth | le 15 janvier 2020

Canard PC 403 : Édito

News Hardware du CanardPC N°402

GPU

Au nom du daron

Au nom du daron L

’architecture Xe d’Intel, sur laquelle reposent les futures puces graphiques pour cartes dédiées de la firme, ne semblent pas vouloir faire dans la demi-mesure, ne serait-ce qu’au sens strict du terme. Dans un tweet affichant une photo de l’équipe en charge d’Xe et basée à Bengalore, Raja Koduri – à la tête de la division Core and Visual Computing Group – parle du GPU comme du « Père de tous ». Comprendre la plus imposante puce graphique jamais conçue en Inde, mais également l’une des plus grosses au monde. D’ailleurs, les rumeurs vont bon train puisqu’elles évoquent une superficie de 750 à 800 mm², à peu près celle d’un studio d’étudiant, ce qui laisse effectivement présager des performances élevées. Mais aussi, revers de la médaille d’une puce farcie de transistors jusqu’à la glotte, d’un bilan énergétique qui pourrait être en rapport.


Puce

Qualcomm en 865

Le prochain SoC haut de gamme de Qualcomm, le Snapdragon 865 (CPU Kryo 585, GPU Adreno 650), promet jusqu’à 25 % de performances supplémentaires ainsi que des calculs IA deux fois plus rapides par rapport au modèle précédent. Et puisqu’il vous en faut toujours plus, ajoutons à la liste le support du Wi-Fi 6 et de toutes les bandes 5G mondiales, le modem autorisant un débit grimpant jusqu’à 7,5 Gbps. Disponible au premier trimestre 2020.


Puce

Calculs rebouteuiques

Calculs rebouteuiques P

endant que tout le monde s’excite sur l’énorme potentiel calculatoire des ordinateurs quantiques, le MIT explore une ancienne-nouvelle voie technologique, celle d’un transistor fonctionnant uniquement à l’aide des ondes magnétiques. Une idée loin d’être farfelue, puisque les chercheurs – après avoir été refusés par Pif Gadget, très sélectif –, ont finalement publié leurs travaux dans le journal Science, plus souple. Avant d’en détailler basiquement le principe, apprenez que l’énorme avantage d’un circuit dit « spintronique » est de ne presque pas nécessiter d’électricité pour fonctionner. Et qui dit abstinence énergétique, dit absence de dégagement thermique. Le beurre et l’argent du beurre, en quelque sorte, même si la technologie n’en est encore qu’à ses prémices. Techniquement parlant, il est question de modifier les ondes à l’aide d’un nanofilm de matériaux magnétiques en cobalt et nickel, nanofilm dont la position est très légèrement modifiée en fonction du signal d’entrée, permettant alors d’identifier deux états, 0 ou 1. Pour plus de détails techniques et pour éviter que je ne dise trop de bêtises, c’est ici : http://cpc.cx/qc3

 


Industrie

On boycotte chez toi ou chinois ?

En réponse au boycott de Huawei par les Américains situés entre le Mexique et le Canada (je ne peux pas être plus précis, je ne veux pas d'emmerdes), la Chine a décidé de bannir les matériels et logiciels d’origine étasunienne de l’ensemble des institutions gouvernementales et publiques d’ici 2022, soit un marché de 20 à 30 millions d’appareils. Une manne financière qui retombe ainsi dans la poche de Lenovo, Huawei et Oppo, qui en plus d'être subventionnés sont devenus fournisseurs agrémentés.


Santé

Pupuce est nerveuse

Pupuce est nerveuse L

’Homme étant un robot comme un autre, des chercheurs de l’université de Bath (Royaume-Uni) ont développé une puce se rapprochant énormément du fonctionnement d’une cellule nerveuse biologique, produisant une « méthode robuste pour reproduire les propriétés électriques des neurones réels dans les moindres détails ». Pour autant, il reste du chemin à crapahuter pour imiter parfaitement mère Nature, car la cellule artificielle en question ne mime que le fonctionnement individuel de la cellule nerveuse hippocampique (mémoire) et respiratoire, non pas (encore) les interconnexions avec ses congénères via des ramifications, appelées dendrites. Les chercheurs précisent également qu’avant de pouvoir fabriquer des implants biomédicaux pour lutter contre les maladies neurodégénératives (ou pour s’augmenter pépère à la sauce transhumaniste, car évidemment que ce sera la prochaine étape), « d’autres caractéristiques des cellules nerveuses devront être prises en considération » : couleur des yeux, tour de taille, préférences cinématographiques, plutôt crêpe ou plutôt gaufre, etc.


Sécurité

Les bons conseils de tonton FBI

L

e FBI vous aime, le FBI est votre ami et à l’ère de l’explosion de l’Internet des Objets (IoT), l’agence gouvernementale étasunienne pense aussi très très fort à votre sécurité numérique. Dans l’un de ses bulletins hebdomadaires, elle préconise ainsi aux utilisateurs de ne pas mélanger les torchons et les serviettes, à savoir ne pas connecter les objets… connectés (électroménager, etc.) au même réseau Wi-Fi que les ordinateurs et smartphones. « Votre réfrigérateur et votre ordinateur portable ne devraient pas être sur le même réseau », peut-on lire, afin de conserver les données « les plus confidentielles et les plus personnelles sur un système distinct ». Il est vrai que la sécurisation des objets connectés étant ce qu’elle est – le royaume des failles de sécurité associées à la non-modification des mots de passe par défaut par l’utilisateur moyen/ignorant/fainéant –, l’IoT offre des accès privilégiés aux piratins et autres colporteurs de ransomwares. Le plus simple est alors de créer un réseau Wi-Fi virtuel, une option présente dans les routeurs récents. Ou alors d’arrêter Internet, ça fonctionne aussi.

 


Puce

TSMC va GAAFET

TSMC va GAAFET

Le fondeur TSMC se dit prêt pour la production de puces en « 3 nm » dès 2022, comme prévu. Rappelons que, dans la jungle brumeuse qu’est devenue la nomenclature des finesses de gravure, 3 nm définit un procédé de production (nœud de gravure). En l’occurrence, et à l’instar du 3 nm que fomente Samsung, il indique surtout le recours à des transistors GAA-FET (Gate-All-Around Field Effect Transistor, utilisant trois nano-circuits coquinement superposés).


CPU

Refroidissement à la Jetcool

À

moins que les CPU à ondes magnétiques, thermiquement inoffensifs, ne fassent leur apparition avant l’extinction de l’espèce humaine (cf. « Calculs rebouteuiques »), la question de la dissipation de la chaleur des puces constitue une préoccupation majeure dans la conception des architectures. En attendant, en bout de chaîne, cela passe forcément par l’utilisation de ventilateurs, dissipateurs et autres refroidissements liquides à l’efficacité relative, selon les modèles, les prix, la qualité du montage, la pâte thermique et la température ambiante. Parce que oui, moi aussi j’ai le droit d’enfoncer des portes ouvertes de temps à autre. Mais voici qu’une nouvelle et audacieuse solution existera bientôt, imaginée par la jeune pousse Jetcool (fondée par d’anciens chercheurs du MIT). Cette dernière a développé le « refroidissement microconvectif », un système exploitant la convection générée par de micro-jets de liquide, soit au-dessus de la puce, soit directement en son sein, pour une efficacité multipliée par 10 selon Jetcool. La commercialisation du bidet intime pour CPU pourrait débuter dès 2020.


Internet

L’ADSL passe de l’orange au rouge

L’ADSL passe de l’orange au rouge

Orange évincera définitivement l’ADSL d’ici 2023 au profit de la fibre optique 10 Gbit/s. « Cela se fera de manière très progressive de façon à accompagner l’ensemble des utilisateurs du réseau dans la transition vers la fibre : après une première phase d’expérimentation, le décommissionnement du cuivre démarrera dès 2023 et devrait aboutir en 2030 », explique l’opérateur. Je connais des voleurs de cuivre qui te torcheraient ça en une nuit, mais passons.


CPU

Des CPU Moore AMDbitieux

D

ans une entrevue avec les gens de Tom’s Hardware US, Mark Papermaster, directeur technique d’AMD, n’a pas fait grand mystère de son ouverture à l’idée de proposer des CPU Ryzen 32C/64T au grand public. Et d’expliquer que « ce n’est qu’une question de temps pour que les logiciels tirent parti de l’approche multi-cœur » que « maintenant de plus en plus d’applications peuvent tirer profit du multi-core et du multi-threading » et qu’à court terme, il ne voit « pas de point de saturation pour les cœurs » en réponse au ralentissement de la loi de Moore. Eh bien ok Mark, c’est quand tu veux, parce que de mon côté j’ai des VST qui bouffent comme quatre et entendre mon 6C/12T couiner de douleur en fin de mixage est une vraie torture. Par ailleurs, Mark a indiqué que l’Infinity Fabric continuera d’évoluer pour accompagner l’arrivée de la mémoire DDR5 et du PCIe 5.0, fin 2021 ou 2022, ainsi que d’une nouvelle plateforme mettant un terme à la carrière du socket AM4. Concluons avec un rappel en rapport, celui qu’AMD passera au 7 nm + ZEN 3 avec les Ryzen 4000 dès 2020, tandis que le ZEN 4 sera en 5 nm.