366
Sortie en kiosque
le 15 septembre 2017

S'abonner
Numéro actuel
Par L-F. Sébum | le 31 août 2017

Canard PC 366 : Game of Clones

News Online du CanardPC N°353

World of Warcraft

Service incompris


De nos jours, les jeunes ne peuvent même plus piller des propriétés intellectuelles sans se faire harceler. Il est temps que les élections mettent un peu d'ordre dans tout ça. Dans quoi ? Dans le gros bordel créé par Nostalrius, le serveur Legacy/Vanilla non officiel de World of Warcraft qui entendait nous faire revivre l'expérience du MMORPG de Blizzard tel qu'elle était en 2004, quand WoW venait d'arriver chez monsieur le marchand de jeux vidéo. On vous l'a dit, le serveur a été fermé à grands coups d'avocats et le code source récupéré par Elysium, le concurrent ukrainien de Nostalrius. Et tout n'est pas bien qui finit bien, car les responsables de Nostalrius ne veulent plus que leur code source soit utilisé, au motif que les derniers événements auraient transformé (aux yeux des joueurs) les serveurs de fans en serveurs « d'enculés de pirates ». Enfin, je vous le dis avec mes mots, hein. En conséquence, seuls dix malheureux pourcents des joueurs de Nostalrius auraient rejoint Elysium et les responsables de ce dernier ont annoncé leur volonté de coopérer, en continuant toutefois d'offrir des serveurs de World of Warcraft à la vanille.


Lord Anril, le dernier boss de Star Wars : The Old Republic, a un problème d'ordre existentiel. Selon une récente note de patch, un bug peut le pousser au suicide. Sa psychanalyse devrait être terminée lorsque vous lirez ce télex.


The Elder Scrolls Online

L'âge de maison

A

nnoncé depuis un petit bout de temps, le système de housing va bientôt arriver sur The Elder Scrolls Online. D'ailleurs, je ne sais même pas pourquoi je vous dis « bientôt » alors que j'ai la date sous le nez, à savoir le 6 février 2016 pour les êtres supérieurs qui jouent sur PC et le 21 février pour les serfs de la console. Peut-être parce que j'angoisse à l'idée que toute la France ne soit plus qu'une immense plaque de givre à cette date. Remarquez, si ce funeste destin venait à devenir une réalité, nous aurons un bon prétexte pour ne plus sortir de chez nous et jouer à fabriquer nos propres maisons dans le MMORPG de ZeniMax, notées « A » aux diagnostics de performances énergétiques et toujours chauffées à 21 degrés. Dans tous les cas, les joueurs auront le choix entre 39 maisons et 2 000 objets de décoration, ainsi qu'une nouvelle branche d'artisanat dédiée au mobilier et toutes ces petites choses. De quoi pulvériser vos économies virtuelles en un clin d’œil.

 


Malgré un catalogue qui ne fera pas rêver le jour de sa sortie, la Switch pourra se vanter d'avoir au moins un MMORPG, avec Dragon Quest X. Mouais, pas sûr que cela suffise à pousser même les plus intoxiqués à passer à la caisse.


Une nouvelle aventure des super-justiciers

La justice fait des râles

C

ette fois, c'est sûr : la Cour fédérale de justice allemande vient de déterminer que Bossland avait sérieusement déconné en s'attaquant au business de Blizzard. Pour rappel, cette entreprise qui conçoit des cheats et des bots était dans le collimateur de la firme d'Irvine depuis 2015, année durant laquelle elle a su convaincre les juges d'abandonner toutes les charges à son encontre. En représailles, Blizzard s'est alors attaqué à un collaborateur américain de l'entreprise qui échangea le code source d'un logiciel de bots pour Heroes of the Storm contre une absence de procès. L'histoire aurait pu en rester là mais Bossland, sans doute un peu trop chaud bouillant, s'est alors mis en tête de porter plainte à son tour, estimant que son code source avait été obtenu illégalement, sans aboutir à quoi que ce soit. Finalement, la gifle proviendra bien d'Allemagne, puisque la justice vient de condamner Bossland à cesser de distribuer ses merdes... sur son territoire. Par conséquent, les développeurs obtempèrent, tout en promettant de continuer leurs activités sur le plan international et ce, malgré douze procès à venir en Allemagne, un aux États-Unis et deux au Royaume-Uni.


Richard Garriott vient de publier ses mémoires, sous le titre Explore/Create. De ses liens avec Warren Spector ou Chris Roberts à sa passion pour les langues, tout y passe. En revanche, ce livre ne parle pas de sa collection de couronnes estampillées « Lord British ».


Coup de dur chez les mous

The Re-Repopulation

O

h là là, arrêtez tout, The Repopulation est de retour ! « The Repopu quoi ? », vous demandez-vous, car la cote de popularité de ce MMORPG ne ferait même pas pâlir de jalousie François Hollande. Financé à hauteur de 50 000 dollars en 2012, ce titre qui devait ressusciter le MMORPG à la Star Wars Galaxies a eu du mal à joindre les deux bouts, au point de refaire une tournée de financement participatif. En 2014, c'est une rallonge de 200 000 dollars qui a été offerte par les backers, suivie d'une autre du même montant, une dizaine de mois plus tard. Or, malgré le soutien indéfectible de sa communauté et un early access lancé en décembre 2014, The Repopulation n'est jamais parvenu à atteindre ses objectifs, notamment à cause d'une embrouille financière avec Idea Fabrik qui a conçu le moteur Hero Engine, utilisé par le jeu. En conséquence, les développeurs ont pratiquement tout abandonné pour se concentrer sur Fragmented, un spin-off de The Repopulation axé sur la survie. On ne donnait donc plus cher de la peau du soft, jusqu'à ce qu'Idea Fabrik annonce son rachat et sa volonté de relancer le tout pour le premier trimestre de cette année. Youpi.

 


Le mois de janvier est souvent propice aux annonces de projets. Wargaming ne déroge pas à la règle et vient de nous informer qu'une cinquantaine de nouveaux navires seront ajoutés sur World of Warships, dans le courant de l'année. Ha ha, « courant » comme dans la mer. Je suis trop balèze en jeux de mots.


Coup de mou chez les durs

À la recherche de sa voie

A

h a ah ! « Vagu de foid », mon cu. Je iens de fair 40 brnes à mot et 'ai mêm pas geloté une sule foi. Franchment, le gens so pitoyabls, à flpper par que « Oh on dieu, i fai roid en hivr ! » Pr contr, on a vaiment froid dns le dos, en aapprenant que Pathfinder Onlne continu de cacher du san. En ffet, après un gadin éconnnomique en 20166, le titr d Goblinworks s'est ait un peu ublier, mai la irectrice du stdio vient d'annncer que tou n'est ps perdu pur autnt, pisque des dicussions seraien en cou avec « une gande agence de jex nuériques », au ujet d'un éventul de financment. Pls grav, cell-ci avoue « ne pas comprndre l'indutri des jeux numériques » et ne plus se femer aucun porte, en envisageant carrémnt de revendr Pathfindr Online à un éditeu ou un tudio plu cooooompétent, dans le domain des MMMORPG. Soi de informtions inquiétaantes pou l'aveni du jeu, mas aussi de me doig qui ne réponde plus ne fois su deu.


Tibia, le MMORPG que personne ne connaissait avant qu'un joueur ne franchisse un mystérieux portail, vient de fêter ses 20 ans. Pour un jeu qui a démarré en tant que projet d'étudiant, il faut avouer que c'est une belle performance.


Chez pépé

Asheron's Call perd ses doyens


Suite à de récentes réorientations, Turbine vient d'abandonner le MMORPG pour se concentrer sur d'autres choses, comme les jeux pour mobiles, ou encore gagner de l'argent. Or, si D&D Online ou Lord of the Rings Online vont survivre grâce à d'anciens développeurs qui ont formé Standing Stone Games pour continuer leur boulot, Asheron's Call, le grand oublié de cette histoire, aura fermé lorsque vous lirez ces lignes. Malgré son âge, le titre dispose encore d'une petite base de joueurs qui acceptent difficilement la nouvelle, dont un qui a passé nos petits cœurs tout mous dans un mixeur. Il s'agit du doyen de ces fans, un retraité de 74 ans qui joue à Asheron's Call depuis sa sortie, en 1999. Dans une courte vidéo balancée sur YouTube par sa petite fille, l'homme s'avoue perdu et demande aux internautes de bien vouloir l'aider en lui expliquant quels MMORPG pourraient lui convenir. Une méthode qui fonctionne, puisque la vidéo vient de dépasser le million de vues et que Turbine lui a envoyé un cadeau pour le remercier de sa fidélité. Non, pas l’annonce du sauvetage d'Asheron's Call. Faut pas déconner, quand même.


Après Steven Seagal pour World of Warships, c'est au tour de Dolph Lundgren de devenir ambassadeur des tanks suédois dans World of Tanks. Oui, car si tout le monde se souvient d'Ivan Drago dans Rocky 4, peu de gens savent que l'acteur est bel et bien Suédois.