362
Sortie en kiosque
le 15 juin 2017

S'abonner
Numéro actuel
Par La Rédaction | le 30 mai 2017

Canard PC 362 : Édito

News Online du CanardPC N°360

Coup de dur chez les mous

Et un, et deux, et point zéro !

Ça y est, Heroes of the Storm vient de passer en version 2.0. Ou plutôt, en version « DEUX POINT ZÉRO, T'ENTENDS ! », si j'en juge le gros logo dégueulasse que Blizzard a collé partout de peur que les aveugles passent à côté de l'information. Si le fond du jeu reste pratiquement inchangé, son modèle économique vient pour sa part d'être bouleversé, pour ne pas dire fessé avec une pelle. Terminé les skins de personnages à 17 euros qui faisaient rire tout le monde aux réunions des moba anonymes. Bye bye les cadeaux de radin, gagnés en jouant comme un dingue. Aujourd'hui, Heroes of the Storm s'inspire d'Overwatch en proposant un système beaucoup plus généreux, avec des coffres de loot qui s'obtiennent en faisant progresser le niveau de notre compte – et, soit dit en passant, de façon rétroactive pour les anciens joueurs. Croyez-moi, ça fait tout drôle de revenir sur ce jeu et de s'entendre dire « Tiens mon coco, voilà des skins de personnage, des voix d'annonceurs et des montures. C'est cadeau, ça me fait plaisir. » Bien sûr, les développeurs n'ont pas pu s'empêcher d'ajouter trois monnaies de singe à leur titre, mais gageons que les vingt personnages offerts à ceux qui se connecteront avant le 22 mai devraient aider à faire passer la pilule.

Signe que le MMORPG n'est peut-être pas en train de crever dans un caniveau, les développeurs de Camelot Unchained viennent d'ouvrir un second bureau à Seattle. J'ai quand même envie de relire cet ouvrage sur les derniers sursauts avant la mort, juste pour m'assurer de deux ou trois trucs.

Une autre aventure des super justiciers

Un petit cachot et au lit

Adam Mudd est un citoyen anglais qui vient de débuter sa vie de jeune adulte d'une bien belle manière, en se faisant catapulter en prison. La raison ? Le jeune malandrin a créé, alors qu'il n'avait que 16 ans, un programme destiné à provoquer des attaques DDOS, qu'il aurait revendu à nombre d'autres emmerdeurs. Après quatre années de forfaits, le petit (insérez un gros mot) aurait ramassé près de 50 000 euros, jusqu'à ce que la justice l'attrape avec ses grosses mains calleuses et lui colle une série de beignes. Lors de son procès, le tribunal lui a en effet reproché d'avoir contribué à la création d'1,7 million d'attaques DDOS, d'avoir facilité 17 millions de hacks, blanchi son argent et conduit personnellement – la petite ordure – 584 attaques DDOS. Des accusations jugées suffisamment graves pour envoyer ce dangereux délinquant au trou pendant deux ans, face auxquelles l'intéressé s'est défendu en expliquant y avoir été poussé par recherche de notoriété. Un pari réussi, puisque de nombreux journaux parlent désormais de lui.

 


Après avoir survécu à l'échec de son Kickstarter et développé les prémices de Pantheon : Rise of the Fallen avec une quinzaine de développeurs, Visionary Realms vient d'annoncer que sa première ronde de financement est désormais validée par ses investisseurs, lui permettant ainsi de recruter beaucoup plus de monde.

Premiers cris chez le taxidermiste

Payé au pouvoir

Cem>Crowns of Power est un titre qui ne doit pas vous dire grand-chose et pourtant, ce MMORPG mort en 2011 vient de retrouver son public. Si tant est qu'on puisse qualifier une seule personne de « public », puisqu'un type vient de racheter les droits d'exploitation du jeu avec tout son code, dans l'objectif de jouer à l'apprenti nécromancien. « Ceci est la première grande étape pour ramener ce jeu à la vie. Ce ne sera pas seulement un remake mais le Crowns of Power que nous connaissons et aimons tous », vient de déclarer l'heureux acquéreur qui devrait apprendre à ne pas parler pour les autres sans leur demander leur avis. Pour l'heure, le destin du projet semble assez flou mais une alpha fermée serait lancée depuis le 18 avril et la petite équipe qui s'est réunie autour du jeu s’attelle désormais à le débuguer. Ensuite, une bêta capable d'accueillir dignement les joueurs devrait être lancée, mais la simple évocation de cet événement me provoque un drôle de frisson dans tout le corps.

Selon Perfect World, 15 millions de joueurs se seraient inscrits pour jouer à Neverwinter sur PC, Xbox One et PlayStation 4. Soit une augmentation de trois millions par rapport à l'automne dernier, tout aussi invérifiable que les 70 millions d'abonnés à Canard PC.

Une nouvelle aventure des super justiciers

Cochon qui s'en délit

Trond Arne Aas... Qu'est-ce que je déteste ce type avec son nom qui traumatise la touche Del de mon clavier depuis 2014, et tout ça à cause d'une sombre histoire de procès. Pour comprendre, il faut tout d'abord revenir en 2012, année de sortie de The Secret World. Peu de temps après la parution du titre, Trond Truc Machin avait démissionné de chez Funcom, puis revendu toutes les actions de l'entreprise qui étaient en sa possession. Des actions qui, comme c'est étonnant, ont lourdement chuté suite au succès modéré du jeu, ce qui a mis la puce à l'oreille de la justice norvégienne. Au final, l'ancien directeur général et trois ex-employés de l'entreprise viennent d'être traînés au tribunal afin d'y être jugés pour ce qui a finalement été qualifié de délit d'initié. Si trois des quatre prévenus ont été condamnés à des peines bien saléesNote : 1, l'ancien directeur du marketing s'est toutefois fait blanchir de toutes les accusations et Trond qzojnzf fzjn a décidé de continuer à m'emmerder, en faisant appel.

Note 1 : On parle tout de même de 85 jours à 13 mois de prison et d'amendes dont le total monte à près d'1,5 million d'euros.

 


Depuis peu, Wargaming fait passer tous ses jeux par le Game Center, son application de téléchargement unique, façon Origin ou Steam. On est étonné que cela n'arrive qu'aujourd'hui mais, comme on dit, vieux motard que jamais.

Dota 2

Téléphone raison

Le smurf est l'une des dix plaies du moba, entre le mec qui vous insulte pendant 45 minutes de jeu « parce que t'as pas pris les bonnes bottes, enfoiré de terroriste » et le joueur qui quitte la partie lorsqu'un autre prend « son » personnage. Mais comme j'en vois certains qui sont à deux doigts de tourner de l’œil en essayant de comprendre ce qu'est un smurf, une petite explication s'impose. Dans le petit monde des moba, là où les joueurs ont de grandes gueules et de petites zizouilles, le smurf est un joueur intoxiqué au dernier degré qui, du haut de ses milliers d'heures de jeu, aime recréer des comptes pour jouer avec des débutants, qu'il écrase impitoyablement. Dota 2 n'est, bien entendu, pas épargné par le phénomène, mais Gabe Newell a tapé du ventre sur le table en s'exclamant : « Prenez toutes les mesures qu'il faudra, mais faites en sorte que cela cesse ! » Aux grands mots les grands remèdes, Dota 2 impose désormais à ses joueurs de lier leur compte à un numéro de téléphone, pour avoir le droit de jouer dans des parties classées. Une méthode dont on surveillera les effets avec intérêt, avant de demander à Valve de diffuser les numéros des pires relous.

Bien que certains craignent que Funcom ne délaisse complètement The Secret World au profit de Conan Exiles, le studio se veut rassurant et affirme que l'édition free-to-play du titre est toujours prévue pour ce printemps.

Lord of the Rings Online

Surprise partie

Dans le monde normal, celui des êtres humains, on fête l'anniversaire des gens qu'on aime en leur offrant des cadeaux et celui qui les reçoit dit « oh, merci ! » avec un large sourire, même face à une ignoble merde qui sera revendue sur Le Bon Coin dès le lendemain. Mais dans le monde de l'entreprise, on fête son propre anniversaire en offrant des cadeaux à ses clients et ces derniers gueulent lorsque les présents sont tout pourris. Une différence notable que les développeurs de Lord of the Rings Online viennent de découvrir à leurs dépens, après avoir organisé une fête sur leur jeu pour célébrer sa dixième année d'existence. Dans ce qui est sobrement appelé « la chasse au trésor », Standing Stone Games propose en effet aux joueurs de trouver des cartes à collectionner planquées un peu partout dans la Terre du Milieu. Le problème, c'est que de nombreuses cartes sont cachées dans des zones de haut niveau, provoquant ainsi l'ire des joueurs qui jugent la méthode « discriminante vis-à-vis des plus petits niveaux ». Face à la grogne quasi généralisée, les développeurs ont donc tenu à présenter leurs excuses et promis que l’événement reprendra l'année prochaine, pour que les joueurs qui auront progressé puissent compléter leur collection. Moui. Ça ira pour cette fois, mais vous avez intérêt à faire un joli paquet cadeau, bande d'ordures.

Annoncée de longue date, la bêta de Marvel Heroes sur PlayStation 4 est enfin une réalité. Surprise, le jeu est jouable à deux sur un seul et même écran, à condition d'avoir un second pad et au moins une personne qui vous aime.