401
Sortie en kiosque
le 1 décembre 2019

S'abonner
Numéro actuel
Par L-F. Sébum | le 19 novembre 2019

Canard PC 401 : Édito

News Online du CanardPC N°366

L'antre du taxidermiste

Allez vous faire empailler !

« Nous sommes désolés de vous annoncer que Cloud Pirates fermera ses serveurs le 29 septembre. » Non, le dernier communiqué de My.com ne respire pas la joie. À compter d'aujourd'hui, celui qui était connu comme « World of Tanks avec les vaisseaux d'Allods Online » célèbre sa mort prochaine d'une bien belle manière, rendant tous les objets de sa boutique gratuits et doublant les gains d'expérience. De plus, ceux qui le souhaitent peuvent demander le remboursement de tout ce qu'ils ont acheté en jeu depuis le 12 juillet dernier, tandis que la monnaie de singe acquise avec de vrais euros peut être convertie pour utilisation dans tous les autres titres de l'éditeur, comme Armored Warfare ou Skyforge. Annoncé il y a tout juste un an et lancé en avril dernier, le jeu n'aura pas fait long feu. Cette fermeture prématurée semble malgré tout justifiée, quand on sait – grâce à la magie du site Steam Charts – qu'il n'a jamais dépassé les 2 000 joueurs simultanés et que ses serveurs plafonnent actuellement à 150 âmes chaque soir.


Si vous avez un abonnement à Netflix et que les MMORPG vous procurent des émotions fortes et étranges, allez regarder Dad of Light. Dans cette série importée du Japon et inspirée d'une histoire vraie, un père se rapproche de son fils grâce à Final Fantasy XIV. Non, je n'ai pas regardé et si ça se trouve, c'est super nul.


Albion Online

Délit d'initiés

F

aut-il interdire aux développeurs de jouer à leurs propres jeux ? Après Black Desert, c'est Albion qui s'est fait remarquer lorsqu'une guilde de joueurs a commis l'erreur d'accueillir un développeur. Une situation qui ne manqua pas d'éveiller les soupçons, jusqu'à ce qu'une rumeur finisse par accuser ledit développeur de communiquer à ses équipiers les modifications des prochains patchs, pour qu'ils puissent se préparer en conséquence. Plutôt embarrassant pour Sandbox Interactive. Le studio a donc fait de son mieux pour rattraper le coup, lavant l'honneur de l'accusé. Selon l'analyse interne, ces accusations de la foule en colère reposeraient sur des informations issues de « tests de combat fermés » auxquels le développeur n'aurait pas participé. Tout le monde s'est donc énervé pour rien et Sandbox invite désormais les joueurs à arrêter un peu leurs bêtises et à se faire des bisous.

 


Fin août, Wargaming a décidé de mettre en vente un nouveau bateau pour World of Warships, au tarif starcitizenesque de 60 dollars. Bateau rapidement retiré de la vente suite à la grogne des joueurs qui l'estimaient « pas fini ». Tiens, ça fait un autre point commun avec Star Citizen.


Black Desert Online

Salaire de rien comme ça...

S

i jamais il vous prend l'envie de tricher et que vous vous faites pincer, vous écopez d'une petite tape sur la main s'il s'agit de votre première fois, voire d'un ban plus ou moins sévère. Mais que se passe-t-il lorsqu'un développeur triche dans son propre jeu ? Chez Pearl Abyss, deux employés ont profité de leur position au sein de l'entreprise pour se faciliter la vie. Ces rigolos, que nous appellerons Bob et Bib pour d'évidentes raisons d’anonymat, se sont en effet connectés pendant les périodes de maintenance des serveurs de Black Desert afin d'enchérir seuls sur des objets de l’hôtel des ventes, ce pour les obtenir à vils prix. Leur employeur a fini par remarquer l'arnaque et muté les deux margoulins à d'autres postes, avant d'annoncer que 30 % de leur salaire seraient retenus pendant trois mois. Personnellement, je pense que leur coller les doigts dans la déchiqueteuse à documents aurait été plus approprié, mais on va encore m'accuser de céder à mes pulsions d’ultraviolence.


Revelation Online s'apprête à coller un coup de pied dans la fourmilière : le MMORPG free-to-play va proposer un abonnement à la semaine. Pour deux dollars, les joueurs pourront essayer une version allégée de l'abonnement mensuel et déterminer s'ils ne sont pas en train de foutre leur vie en l'air.


Premiers cris

Rogue de chambre

D

igital Extremes, connu pour avoir développé un free-to-play de ninjas dans l'espace du nom de Warframe, a décidé d'enfiler sa casquette d'éditeur pour donner un coup de main à Human Head Studios. Une collaboration qui a déjà porté ses fruits avec l'annonce de Survived By, un « MMO-roguelite » à gros pixels. À en croire le communiqué, le jeu devrait permettre de réunir jusqu'à cent joueurs dans « un seul et même endroitNote : 1 », afin de combattre les hordes du Chimera jusqu'à la mort. Bien sûr, les fins connaisseurs auront remarqué l'utilisation du mot lite dans roguelite, qui signifie que la mort ne sera pas complètement définitive, les joueurs continuant à jouer avec un descendant de leur personnage doté d'un petit héritage. Tout ça avec un système d'artisanat, une vue du dessus qui n'est pas sans rappeler Zelda et un modèle économique free-to-play, pour une date de sortie estimée à « On verra bien. On vous en pose, nous, des questions ? Non mais oh ».

Note 1 : Oui, c'est vague.

 


Après avoir récupéré Darkfall des mains d'Aventurine il y a un an, Ub3rgames s'est attelé à l'épuration du gameplay, faisant par exemple disparaître toutes les formes de voyage rapide. Aux dernières nouvelles, le boulot serait aujourd'hui terminé à 76 %, ce qui présage un retour rapide du titre.


Chez les autres cols blancs

Conan ça va ?

S

elon son rapport financier du second trimestre 2017, Funcom pète le feu et fait des doubles saltos pour plonger dans sa piscine remplie de champagne. Enfin, là je vous le dis avec mes mots, mais toujours est-il que l'entreprise se gargarise d'avoir connu la « demi-année la plus rentable » de toute son histoire. Les responsables ? Un redémarrage « meilleur que prévu » de The Secret World et, surtout, le carton interstellaire de Conan Exiles qui permettent aujourd'hui aux développeurs de se rouler dans des billets en couinant de joie. Par rapport au second trimestre 2016, on constate dans ce fameux rapport un bond de 79 % des revenus. Plus important encore, cette soudaine rentrée d'argent aurait permis au studio de diminuer son endettement de moitié et d'augmenter ses propres capitaux de 40 %, ce qui rend désormais son avenir nettement plus radieux et devrait le pousser à mettre des zizouilles et des entrechats dans chacun de ses titres.


À l'occasion de la Gamescom, les développeurs de Star Citizen ont confirmé l'existence de mécanismes de survie, imposant aux joueurs de manger, boire et se laver pour éviter certains malus. Vu les odeurs qui se dégageaient du salon, rappelons que ces « mécanismes » existent aussi dans la vraie vie.


Chez les cols blancs

De qui Trion est-il l'obligé ?

Selon Delidded Tech, un site de « news et analyses approfondies sur la technologie », Trion Worlds serait sur le point d'exploser. Financièrement, hein. Vous pouvez ranger les parapluies. Le site a balancé un gros pavé dans la mare en expliquant que le studio pourrait bien se retrouver prochainement en défaut de paiement, à cause d'obligations convertibles à 12 % qui le relient à un investisseur. Une situation qui, aux yeux de l'auteur, serait d'autant plus problématique en raison de « l'historique de licenciement chez Trion ces cinq dernières années ». Il n'en aura pas fallu davantage pour faire stresser tous les joueurs d'ArcheAge, Rift et des autres titres de Trion, si bien que le directeur du studio a été contraint de s'expliquer sur Reddit. D'après lui, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. En effet, ces obligations dateraient de 2013, période durant laquelle des investisseurs sont intervenus pour aider le studio à générer plus d'argent qu'il n'en dépensait et seraient aujourd'hui bien intégrées dans les coûts de fonctionnement de l'entreprise. Ouf.


Pour éviter que les victimes de l'ouragan Harvey ne revivent la perte de leur maison sur les serveurs d'Ultima Online, les développeurs viennent de mettre en pause la dégradation des bâtiments jusqu'à nouvel ordre. Un beau geste, qui ne devrait toutefois pas concerner grand-monde.