398
Sortie en kiosque
le 4 septembre 2019

S'abonner
Numéro actuel
Par L-F. Sébum | le 25 août 2019

Canard PC 398 : Édito

News Online du CanardPC N°368

The Elder Scrolls Legends

Du genre mal lésés

Grâce à quelques fonctionnalités un peu flippantes, The Elder Scrolls Legends est un jeu capable de comprendre que vous l'exhibez sur Twitch ou que vous regardez un gugusse qui est en train d'y jouer. Fort de cet atout, Bethesda s'est donc dit que la célèbre plateforme de streaming pourrait être utile pour améliorer la fréquentation de son titre. Pour cela, les développeurs ont alors eu « « « l'idée génialeNote : 1 » » » d'augmenter les gains en jeu pour les spectateurs et les diffuseurs. En d'autres termes, lancez votre jeu, observez ou diffusez une partie et profitez des bricoles qui vous sont offertes de temps à autre. Conséquence parfaitement prévisible : de très nombreux joueurs se sont alors contentés de laisser tourner leur jeu pour ramasser des cadeaux pendant leur absence, avant que ces abus ne fassent grogner tout le reste de la communauté. Vous savez, ceux qui ne veulent pas claquer cinquante euros d'électricité par mois, juste pour récupérer cinq euros de babioles virtuelles. Bethesda a donc mis à mort son plan marketing en désactivant cette option, avant d'écrire une belle lettre d'excuses et de faire un petit bisou sur la joue de tous ceux qui ont été lésés.

Note 1 : Notez les triples guillemets d'ironie suprême.


Grande nouvelle pour Star Wars : The Old Republic, qui vient de déployer une « mise à jour » du nom de «United Forces » pour « connecter » ses serveurs entre eux. Mais dites, quand le nombre total de serveurs passe de dix-sept à cinq, on n'appelle pas ça une « fusion » ?


PlanetSide 2

La critique entendue

D

ans Planetside 2, les joueurs luttent pour la conquête de continents en capturant petit à petit les différentes bases qui s'y trouvent. Malheureusement, Daybreak n'a jamais été capable de rendre l'issue de ces campagnes palpitante, puisque son jeu, aux cartes massives et persistantes, tend à disperser les participants. Un défaut que les développeurs ont finalement décidé de corriger grâce à la dernière mise à jour en date. Elle ajoute une ultime bataille lorsqu'un continent est sur le point de tomber entre les mains d'une faction. Dans cette situation, les joueurs des camps concernés reçoivent une alerte qui les invite à se regrouper en un endroit précis pour y mener une ultime bataille, avec quelques récompenses à la clé. Enfin, ce patch apporte également un tas de nouveautés plus ou moins rigolotes, comme un type de jetpack inédit ou une grenade de réparation. Un objet qui, à coup sûr, séduira tous ceux et celles qui ont un jour couru en vain après un véhicule pour essayer de le réparer.


Sans surprise, la sortie de Shroud of the Avatar vient d'être encore repoussée. Cette fois, le studio ne prend plus aucun risque puisque la nouvelle date de sortie sera annoncée plus tard, « d'ici la fin de l'année ». À condition que l'annonce de cette date ne soit pas elle-même repoussée, bien entendu.


Potins de chambre

Les dév' ont peur

J

eff Kaplan est l'un des rares développeurs de Blizzard à s'exprimer régulièrement sur le forum de son entreprise. Un mutisme lié au fait que les développeurs se sentent « intimidés » par une communauté qu'ils considèrent comme « effrayante ». En effet, à en croire l'intéressé, tous les développeurs ont le droit de venir s'exprimer librement sur le forum de Blizzard. Mais peu d'entre eux font cette démarche, craignant de péter les plombs au mauvais moment à cause de quelques personnalités toxiques omniprésentes, qui transforment le moindre échange en tribunal populaire. Une situation sordide qui touche bien sûr la quasi-totalité des développeurs de jeux vidéo, comme l'a confirmé Riot Games quelques jours plus tard, lorsqu'un de ses développeurs s'est réjoui publiquement du ban d'un twitcheur connu pour son comportement ordurier sur League of Legends. Le problème ? Le développeur s'est un peu lâché, en lui souhaitant un cancer des testicules. Et pour avoir vu quelques vidéos, sachez que je me porte volontaire pour l'ablation.


ArcheAge Begins sera disponible sur Android et iOS, à partir du 25 octobre. Le titre entend prendre tout ce que les gens ont aimé dans ArcheAge pour s'en débarrasser, afin de ne garder qu'un jeu de combat bizarre où les attaques se déclenchent à l'aide de cartes. Youpi.


Eve Online

Elle a su trouver les morts

N

on, les joueurs d'Eve Online ne se résument pas à une bande d'êtres abjects, tout juste bons à se planter des couteaux dans le dos. En réalité, ces gens semblent doués d'une certaine sensibilité, à en juger par le cimetière qu'ils ont construit au fil du temps. Situé en orbite de la Lune 1 de Molea II, ce mausolée galactique fut d'abord bâti comme une sorte de blague puisque son objectif était de rassembler toutes les capsules de sauvetage qui dérivaient dans l'espace, jusqu'à ce qu'une joueuse s'improvise conservatrice et prenne les choses en main. Sous son contrôle, Molea II est devenu un véritable lieu de recueillement, où les joueurs sont désormais invités à déposer une capsule dotée d'un message à la mémoire d'un proche qui a disparu, même si celui-ci n'a jamais mis les pieds dans le jeu. Il ne faudra donc pas s'étonner de lire quelques déclarations telles que : « À mon grand-père, qui me traitait de bon à rien lorsqu'il me voyait jouer à Eve Online. »


Les développeurs d'Ultima Online viennent d'annoncer que leur titre sera prochainement free-to-play. Ou plutôt « free-to-play-complètement-pété », puisque le modèle économique du jeu devrait être bourré de limitations plus ou moins absurdes, comme l'interdiction de jouer sans abonnement pour tous ceux qui possèdent une maison dans le jeu.


Potins de chambre

MMORPG not dead

L

e MMORPG est-il mort ? Aussi récurrente soit-elle, la question est toujours d'actualité, suffisamment en tout cas pour que Raph KosterNote : 1 et Brad McQuaidNote : 2 s'expriment sur ce sujet à quelques jours d’intervalle. Selon le premier, la lente agonie du genre aurait été provoquée par des gameplays trop statiques, enfermés dans « des concepts stables et inévitables » qui finissent inévitablement par lasser les joueurs. En clair, des jeux qui se résument à de la course aux points d'expérience, dans lesquels le joueur ne peut que progresser. De son côté, McQuaid pense que le public des MMO est toujours là, noyé dans la masse des joueurs de jeux en ligne qui a considérablement grandi ces quinze dernières années, au point de les rendre pratiquement invisibles aux yeux des éditeurs et des studios de développement. Deux points de vue qui, finalement, s'accordent pour dire que sans être mort, le MMORPG semble en train de devenir un dinosaure du jeu vidéo.

Note 1 : Ancien designer d'Ultima Online et Star Wars Galaxies.
Note 2 : Ancien développeur d'Everquest et actuel créateur de « Pitié, financez Pantheon : Rise of the Fallen ».


À l'occasion du cinquième anniversaire de Guild Wars 2, ArenaNet a révélé que son jeu avait accumulé onze millions de joueurs. S'agit-il de connexions simultanées, ou de simples comptes créés par les clients ? Nous ne le saurons jamais, puisque les développeurs ont esquivé la question en faisant éclater un fumigène à leurs pieds, avant de s'enfuir en toussant.


Coup de mou chez les durs

Il y avait comme un DDOS

Il y a quelques semaines de ça, les développeurs de Jagex ont invité les deux mille meilleurs joueurs de Runescape sur un serveur privé, afin de les regarder s'entretuer et de donner un chèque de 20 000 dollars au dernier survivant. Rien de bien surprenant, puisque la mode est à la fois à l'e-sport et au battle royale. Mais ça, c'était avant que les problèmes ne débarquent par wagons entiers. Si les sept petits malins qui ont décidé de combattre ensemble – sans doute pour se partager les gains – ont été rapidement éliminés par les arbitres, de nombreux participants ont également été victimes d'attaques DDOS qui les ont empêchés de jouer normalement. Finalement, après une semaine de combats plus ou moins foireux, un membre du clan Reign of Terror a été désigné grand gagnant, avant que Jagex ne fasse machine arrière quand il s'est rendu compte que le joueur avait utilisé un bot pour se faciliter la vie. Ajoutez à cela qu'un des développeurs semble soutenir activement la guilde du vainqueur, étrangement épargnée par les attaques DDOS, et vous comprendrez que Jagex ne sache pas quoi faire de ses 20 000 dollars et envisage désormais plein de solutions, du report des gains à un prochain tournoi au don à une association caritative.


Guild Wars 2 (oui, toujours lui) vient de sortir sa seconde extension. Répondant au doux nom de Path of Fire, celle-ci apporte de nouvelles zones à explorer et introduit enfin des montures dans le jeu. Tout ça pour environ 25 euroboules le morceau.


Personne ne connaît Stephan Frost et pourtant, cet ancien « producteur de design » de World of Warcraft a quitté Blizzard pour rejoindre Nexon et diriger un projet top secret. À vue de nez, je pense pouvoir vous affirmer sans trop me planter qu'il ne s'agit pas d'une simulation automobile.


Non content de bousculer Hearthstone en criant « Koikesta ? », Magic : The Gathering Arena va aussi chahuter les adeptes du véritable Magic en papier, puisque le rythme de parution des nouveaux sets de cartes des deux jeux sera parfaitement synchronisé.