386
Sortie en kiosque
le 1 septembre 2018

S'abonner
Numéro actuel
Par L-F. Sébum | le 22 août 2018

Canard PC 386 : Édito

News Online du CanardPC N°370

Warframe

Plains of Eh-ben-dis-donc

Ça y est, l'extension Plains of Eidolon est désormais disponible dans Warframe. Et comme je sens que la lecture de cette seule phrase vous a plongé dans un microcoma, permettez-moi de vous offrir quelques explications. Oui, comme ça, sans surcoût, parce qu'on ne va pas se mettre à charcuter notre beau magazine comme un vulgaire jeu vidéo qui sort avec sa batterie de DLC. Et aussi parce que je n'ai pas envie de me déplacer jusque chez vous pour vous réclamer 43 centimes. Donc, Plains of édredons est une extension gratuite pour le fameux TPS free-to-play qui nous fait jouer des ninjas de l'espace et dont le principal argument est de nous emmener dans un tout nouveau secteur, conçu comme un environnement ouvert. Ici, les joueurs, qui se croisent désormais comme dans n'importe quel MMORPG, peuvent s'unir à la volée pour chasser de puissants ennemis et combattre pour diverses factions. Présenté comme ça, Plains of éducation n'a pas l'air bien folichon et pourtant, son apparition vient de permettre à Warframe de claquer un nouveau record de fréquentation à 121 000 joueurs, explosant ainsi le précédent qui n'était que de 69 000 personnes. De quoi relancer sérieusement les affaires du studio qui, coïncidence, vient d'annuler le développement de The Amazing Eternals, un FPS que tout le monde avait déjà oublié.


Annoncé il y a à peine deux mois, Magic : l'Assemblée - Arena est déjà en train de faire des petits mouvements d'échauffement. Selon les développeurs, une bêta fermée devrait débuter le 30 novembre « si tout va bien ». Notez les guillemets.


World of Warcraft

Retour à la base

L

a Blizzcon fut l’occasion pour Blizzard de révéler une septième extension pour World of Warcraft, du nom de « Battle for Azeroth ». Au-delà des inévitables nouveautés telles qu'un niveau maximal repoussé à 120 et quelques donjons supplémentaires, cet add-on s'illustrera surtout par un mode de jeu tout neuf qui opposera vingt joueurs à une armée d'ennemis dirigée par l'IA. Des batailles qui, en passant, permettront surtout d'incarner des personnages issus des nouvelles races alternatives, autrement inaccessibles, afin de leur faire prendre des niveaux pour débloquer moult récompenses. Hélas, aucune date de sortie n'a été communiquée. Même chose en ce qui concerne World of Warcraft Classic qui est lui aussi resté au statut d'annonce, promettant aux joueurs la possibilité de redécouvrir « prochainement » le jeu comme au premier jour. Oui, comme les serveurs pirates Nostalrius et Elysium dont nous vous avons beaucoup parlé ces derniers temps, mais avec un abonnement mensuel et sans risque de voir le FBI débarquer par votre fenêtre pendant que vous jouez.

 


Vous vous souvenez du temps où World of Warcraft dominait le marché ? Une époque qui semble révolue, puisque les analystes de Superdata jurent « sur la tête de nos daronnes, t'as vu » que Playerunknown's Battlegrounds vient de dépasser le titre de Blizzard en termes de revenus.


Chez les cols blancs

C'est toujours meilleur lorsque c'est gratuit

V

ous avez toujours rêvé de travailler dans le milieu du jeu vidéo et la simple idée d'être rétribué à la hauteur de vos efforts vous fait hurler de rire ? Ça tombe bien, Daybreak a quelque chose pour vous. Le studio est en effet à la recherche de volontaires pour rejoindre son Insider Program. Ils auront la « chance » d'influencer leurs prochains jeux et de participer à quelques recherches. Une présentation bien ronflante, qui évite soigneusement d'expliquer au quidam que son quotidien se résumera sûrement à rechercher les bugs, tester des séquences de gameplay jusqu'à la nausée et remplir des formulaires aussi amusants qu'une déclaration d'impôt, pour pas un rond. Parce qu'on n'attrape pas des mouches avec du vinaigre, le travail de cette main-d’œuvre sera tout de même récompensé par des cadeaux, qui pourront prendre la forme de goodies, de codes de jeux, de skins de personnages, voire d'une tape dans le dos ou d'un sourire..


Les développeurs de Chronicles of Elyria viennent d'ouvrir la boutique de leur jeu même pas encore sorti. On y retrouve bien sûr des bricoles aux prix plus ou moins scandaleux et, surprise, un accès à l'alpha 1 facturé... 155 dollars. J'ai mal.


Coup d’un peu plus mou chez les durs

Ça fera l'affaire

H

abitués à faire le point de façon hebdomadaire sur Marvel Heroes, les community managers du titre de Gazillion ne communiquent plus depuis trois semaines et deux d'entre eux viennent de démissionner. Depuis l'affaire Weinstein, le studio est en effet bousculé par ses joueurs qui s'appliquent à rappeler que Dave Dohrmann, l'actuel directeur de l'entreprise, s'est fait régulièrement reprocher un « comportement inapproprié » par ses collaboratrices. L'affaire aurait pu en rester là mais Jeff Donais, l'ancien directeur créatif du studio, vient de lâcher une bombe en racontant sur Reddit que le conseil d'administration de Gazillion serait au courant depuis longtemps et n'aurait jamais levé le petit doigt, de peur que cette affaire ne leur fasse perdre leur contrat avec Marvel. Pour l'heure, le studio s'est contenté de répondre par un communiqué qui affirme qu'aucun problème n'a jamais été remonté en interne. Bon, je crois que je vais avoir une grosse news à écrire dans le prochain numéro.

 


Si vous trouvez la version alpha de Chronicles of Elyria scandaleusement chère, je n'ose même pas imaginer ce que vous allez faire en apprenant que Pantheon : Rise of the Fallen facturera 1 000 dollars son alpha de Noël prochain. Oui, c'est un couteau à beurre, mais posez-le quand même.


Coup d'encore plus mou chez les durs

Valkyrie jaune

C

CP Games vient de fermer ses bureaux d'Atlanta et de Newcastle, laissant au passage plus d'une centaine d'employés sur le carreau. Pour rappel, ces antennes,  qui avaient pour objectif de développer des titres en réalité virtuelle, étaient notamment en charge de Eve : Valkyrie et Gunjack, des jeux de shoot spatial compatibles avec les casques qui donnent l'air idiot, ainsi que Sparc qui entendait mettre ses joueurs au sport en les faisant bouger dans tous les sens. Dans la foulée, CCP a annoncé que la décision avait été prise pour lui permettre de continuer à exploiter Eve Online dans des conditions convenables, mais que Valkyrie ne serait pas abandonné pour autant. Manifestement, l'entreprise compte maintenir la mise à jour du jeu qui était prévue pour cet hiver, ce qui ne devrait toutefois pas l'empêcher de lui coller un coussin sur la tête au printemps prochain, en faisant un « chuuuut... » à vous glacer le sang.


Conscients qu'il est difficile de profiter de leur titre sans une guilde de plusieurs dizaines de joueurs corvéables, les développeurs d'Albion Online ont annoncé leur volonté de mettre l'accent sur le contenu jouable en solo. L'heure de la révolution est proche, mes amis.


Coup de mou chez les durs

Star Foire

Rien ne va plus chez Star Wars : The Old Republic. Après une fusion de serveurs effectuée rapidement et sur la pointe des pieds, les joueurs américains ont eu une surprise déplaisante en découvrant que tous les nouveaux serveurs étaient désormais logés sur la côte est des États-Unis. Un changement qui, l'air de rien, massacre les conditions de jeu chez ceux et celles qui se trouvent éloignés de plusieurs milliers de kilomètres. Naturellement, de nombreux clients se sont rapidement plaints de ne pas avoir été consultés, ce qui a poussé le studio à livrer un de ses community managers en pâture. Le malheureux a dû déclarer à la foule en colère, je cite : « Nous voulions vous offrir la possibilité de vous connecter immédiatement, afin de déterminer les conséquences de cette relocalisation sur votre expérience de jeu. » Car en 2017, les développeurs d'un MMORPG ont besoin de savoir si la distance qui sépare un joueur d'un serveur peut créer du lag. L'excuse a été difficilement avalée par la communauté, au point d'obliger les développeurs à faire une nouvelle offrande, sous la forme cette fois d'une poignée d'emplacements de personnages pour chaque client, payant ou non.


Perfect World Entertainment vient de tailler dans le gras de Motiga dans une grande vague de licenciements. Manifestement, le futur de Gigantic n'est pas compromis par cette décision, même si certaines sources auraient déclaré : « Put1 c cho. »