399
Sortie en kiosque
le 1 octobre 2019

S'abonner
Numéro actuel
Par L-F. Sébum | le 16 septembre 2019

Canard PC 399 : Édito

News Online du CanardPC N°373

Chez les cols blancs

Licence de l'humour

Il semblerait que Funcom ait bel et bien retrouvé sa santé financière grâce au succès de Conan ExilesNote : 1, puisque le studio vient de convaincre une banque suédoise d’investir 10,6 millions de dollars dans un nouveau projet qui, surprise, n'est pas un jeu vidéo. Funcom vient en effet d'annoncer l'ouverture de Heroic Signatures, une petite société fondée en partenariat avec le « Cabinet Group LLC » dont l'objectif est de revendre les droits d'exploitation d'une trentaine de licences issues du jeu de rôle papier et des œuvres de Robert E. Howard. Ainsi, dans un futur proche, les développeurs qui le souhaitent pourront offrir à leurs jeux des univers aussi prestigieux que ceux de Kult, Mutant Chronicles, Conan le Barbare ou encore Solomon Kane. Bon, là je ne vous cite que les trucs qui valent le coup d’œil, puisque Funcom a raclé ses fonds de tiroirs pour également proposer des trucs comme Pigeons from Hell ou The Dead Remember, qui parleront sans doute beaucoup moins aux amateurs de jeux vidéo. Remarquez, je dis ça mais Pigeons from Hell pourrait faire un formidable rail shooter dans lequel un narrateur nous parle de son complexe d'Œdipe après chaque niveau. Allez, on kickstarte ?

Note 1 : En termes de ventes, hein. Parce qu'en ce qui concerne les qualités du jeu, on en reparlera dans quelques mois, lors de sa sortie...


Selon une offre d'emploi, CCP Games serait en train d'embaucher un lead designer afin de le faire travailler sur « un MMORPG nouveau et très ambitieux ». Attendez, plus ambitieux que Dust 514, Gunjack et Sparc ? C'est possible, ça ?


Potins de chambre

Les Super Meilleurs Potes

D

epuis la fermeture tragique de City of Heroes, trois « successeurs spirituels » sont apparus dans la catégorie des MMORPG pour amateurs de collant à poutre apparente. Valiance Online et City of Titans entendent respecter à peu près la recette originale tandis que Ship of Heroes compte de son côté jouer la carte de l'originalité, en plaçant les joueurs dans une ville qui est en réalité une sorte de vaisseau spatial. Naturellement, personne ne doute un instant que ces trois jeux finiront par se cannibaliser mutuellement, tous semblant s'adresser au même public. Un point de vue qui, curieusement, n'est pas partagé par leurs développeurs, puisque ces derniers viennent de s'exprimer sur Twitter en réfutant tous l'existence d'une bataille ou d'une course entre les studios. De bien belles paroles qui, à coup sûr, devraient survivre environ vingt secondes à la sortie d'un de ces titres.

 


Chez Visionary Realms, on recherche un développeur et un designer web, ainsi qu'un administrateur Linux qui acceptent de travailler gratuitement pour faire avancer Pantheon : Rise of the Fallen. Mais à part ça, le développement du jeu se porte bien.


Chronicles of Elyria

La nuit des héros

D

'ordinaire, les cycles jour-nuit d'un MMO se composent d'une longue période d'ensoleillement suivie d'une courte phase d'obscurité, car les joueurs n'aiment pas se balader pendant des heures sans rien y voir. Les choses pourraient être différentes dans Chronicles of Elyria, puisque les développeurs envisagent d'y imposer parfois une nuit d'environ trois ans dont, on vous rassure, deux années seront dédiées au crépuscule et à l'aube. De quoi néanmoins traumatiser les joueurs, qui pourront se consoler en apprenant que cette éclipse ne survient qu'une fois tous les cinquante-deux ans. En d'autres termes, vous serez déjà mort lors du prochain cycle de Chronicles of Elyria. La perspective n'est pas des plus réjouissantes mais, si cela peut vous remonter le moral, sachez que ce jeu mourra probablement avant vous. Je sais, c'est triste mais c'est comme ça.


Rend, le MMO des anciens de World of Warcraft, sera prochainement en alpha et « sous embargo médiatique strict ». Motus et bouche cousue, donc ? Pas vraiment, puisque le studio encouragera ses joueurs à dire tout ce qu'ils veulent... sur Internet.


Warframe

Warfrime

À

l'heure d'écrire ces lignes, Warframe affiche une santé insolente, avec une moyenne de 50 000 joueurs connectés aux heures de pointe. Beaucoup de monde s'interroge encore sur l'origine de ce succès, ce qui vient de pousser Sheldon Carter, le directeur du studio, à livrer son analyse à un journaliste de Polygon. Selon lui, le fait que Warframe soit un jeu coopératif où tout le monde peut obtenir n'importe quel objet en jouant est un gros avantage, puisque les joueurs compenseraient la frustration de devoir y passer des heures par la collaboration avec des gens dans la même galère. Ainsi, ils joueraient plus longtemps et, à terme, seraient plus facilement tentés par un petit pack de points ou une armure top moumoute, sans que leur achat ne dégoûte au final une autre personne qui se ferait rouler dessus dans un quelconque mode PvP. Le fait est que ça fonctionne, puisque Steam vient de classer le jeu parmi ses best-sellers de l'année 2017, aux côtés de titres comme Dota 2 et ARK.

 


World of Tanks 1.0 sera disponible en mars prochain. Un nom étrange qui cache en réalité une grosse mise à jour. Le titre de Wargaming passera à cette occasion sous un moteur 3D maison, a priori bien plus joli que l'ancien.


Coup de dur chez les mous

De l'Eve à la réalité

L

orsque CCP a déclaré que « bon, finalement, la réalité virtuelle et ses casques hors de prix c'est quand même pas super rentable. D'ailleurs on en a marre d'éponger du vomi dans notre salle de test », nombreux furent ceux qui ne donnèrent pas cher de la branche du studio située à Newcastle, dont le rôle a été de développer Valkyrie. Mais si, Valkyrie, le jeu de shoot spatial qui se joue à l'aide d'un Oculus ou d'un Vive. Vous voyez, ils ont bien fait d'arrêter, vous aviez déjà oublié. Ce genre d'info n'est jamais réjouissante pour les développeurs qui risquent ensuite de se retrouver sur le carreau mais, bonne nouvelle, cela n'arrivera pas puisque Sumo Digital – qui avait d'ailleurs déjà travaillé pour CCP sur Project Nova – vient de racheter le studio. Hélas, l'acquéreur n'a pas encore communiqué l'objectif de cette reprise, mais gageons que celle-ci est en rapport avec des vaisseaux qui font piou-piou dans l'espace.


Selon Matt Firor, The Elder Scrolls Online « ne ralentira pas cette année » puisque trois DLC et un « nouveau chapitre » sont prévus pour 2018. Ni en 2019 d'ailleurs, puisque Zenimax aurait déjà des plans pour l'année prochaine.


Potins de chambre

Leeroy Sktechins

Vous vous souvenez de cette vidéo où un groupe de joueurs tentait de traverser un donjon en compagnie du désormais célèbre Leeroy Jenkins ? On y voyait la petite bande s'organiser pour traverser une pièce pleine d’œufs, dont la particularité était d'éclore en libérant des dragonnets au moindre contact avec un personnage. Après beaucoup de parlote pour pas grand-chose, Leeroy finit par perdre patience et se jette dans les œufs en hurlant son nom, provoquant la mort de tout le groupe. Une vidéo qui, en raison de sa popularité, a fait de ce personnage une célébrité de World of Warcraft et même de Hearthstone, puisque celui-ci y aura sa propre carte légendaire. Hélas, il y a quelques semaines de cela, le créateur de la vidéo a balancé la première prise de ce qui était en réalité un sketch, simplement destiné à faire rire les joueurs (http://cpc.cx/leeroy). Selon l'auteur, l'objectif de cette révélation serait d'attirer l'attention des joueurs sur la neutralité du Net, menacée aux États-Unis depuis plusieurs mois, grâce à une vidéo qui fera à coup sûr plusieurs centaines de milliers de vues. Un pari réussi, puisqu'elle en comptabilise déjà plus de 700 000, soit autant que de joueurs de World of Warcraft qui pensent désormais que toute leur vie n'est qu'un mensonge.


Pendant que les gars de Zenimax confiaient que TESO serait encore là dans deux ans, les développeurs de Black Desert Online se sont un peu emballés en déclarant que leur jeu pourrait durer 20 ou 30 ans. À moins que le studio ne se soit exprimé en années de chien ?