399
Sortie en kiosque
le 1 octobre 2019

S'abonner
Numéro actuel
Par L-F. Sébum | le 16 septembre 2019

Canard PC 399 : Édito

News Online du CanardPC N°375

Rift

De la grosse base

Depuis quelque temps, le truc à la mode chez les développeurs de MMORPG qui veulent donner un coup de fouet à leurs titres, ce sont les serveurs de « challenge ». Un peu à la manière des saisons de Diablo III, ces serveurs existent dans le seul but de donner des objectifs à durée limitée. Leur accomplissement offre généralement des récompenses à utiliser partout dans le jeu, comme des montures ou des machins cosmétiques. Trion vient d'entrer dans la danse en annonçant l'arrivée des serveurs Prime pour Rift. Attendus pour ce printemps, ils seront accessibles moyennant un abonnement mensuel et offriront une montée en niveaux plus rapide, des objets de la boutique à gagner en jouant et, bien entendu, des quêtes mensuelles accompagnées de récompenses. Après une période de neuf à douze mois, les développeurs redémarreront ces serveurs et offriront des cadeaux exclusifs pour que les participants puissent dire « j'y étais », genre des titres ou des capes. Du coup, je me dis qu'on a eu du bol que le discours de la Saint-Crépin d'Henry V n'ait pas eu lieu en 2018. Parce que « celui qui verse aujourd’hui son sang avec moi sera mon frère », ça a quand même plus de gueule que « celui qui verse aujourd’hui son sang avec moi aura un titre collector ».


Après avoir licencié massivement en novembre 2017, Motiga vient d'annoncer la fermeture de Gigantic pour le 31 juillet prochain. Selon le studio, la surcharge du marché serait la cause de cet échec. Une surcharge qui, rappelons-le, se résume à League of Legends, Dota 2 et Smite.


Black Desert

Qui ne tente rien...

B

lack Desert contre les joueurs en colère : épisode 134. Aujourd'hui, nos héros sont courroucés par une tente. Mais attention, pas n'importe quelle tente. Depuis peu, le jeu permet de camper hors des villes afin de récupérer quelques bonus et, donc, de limiter les allers-retours incessants lors des parties de chasse ou de cueillette. Hélas, Pearl Abyss étant toujours égal à lui-même, le studio s'est senti obligé de proposer une version luxueuse de l'objet, à 50 dollars le morceau. Soit le prix d'une vraie tente pour deux personnes. Bien sûr, celle-ci propose plus d'avantages que sa contrepartie gratuite : ses bonus durent plus longtemps et ses coûts de réparation sont réduits. Il n'en faudra donc pas plus pour que les joueurs se mettent à tout péter en hurlant que cette fois-ci, juré, ils vont tous arrêter de jouer à Black Desert parce que y'en a marre. Du moins, jusqu'à la prochaine fois parce que bon, il y a un boss à tomber cette semaine avec la guilde et puis une expédition en bateau celle d'après.

 


Après avoir levé six millions de dollars auprès d'investisseurs en décembre dernier, Art Craft vient d'embaucher dix personnes de plus pour donner un bon coup de collier à Crowfall. Selon le studio texan, ces renforts devraient permettre d'obtenir une alpha du jeu très rapidement cette année.


Hearthstone

Autant en emporte le rang

A

ujourd'hui, Hearthstone souffre d'un petit problème de matchmaking qui tend à organiser des rencontres déséquilibrées. J'imagine que celui qui vient de défausser tout mon deck en quelques tours ne dira pas le contraire. Fort de ce constat, Blizzard entend corriger prochainement son système puisqu'à compter du mois de mars, les joueurs ne perdront désormais plus que quatre rangs de classement au début de chaque nouvelle saison, contre beaucoup plus à l'heure actuelle. Ainsi, les pires bourrins de la galaxie des jeux de cartes pourront se taper dessus entre eux en lâchant la grappe de ceux qui débutent ou jouent occasionnellement. De plus, le studio compte bien motiver celles et ceux qui n'ont pas envie de passer leur vie sur le jeu pour atteindre des rangs très élevés, puisque le passage à un niveau supérieur n'exigera bientôt plus que cinq victoires, contre « pfoulàlà mais vous êtes dingues ? » pour le moment.


Les développeurs de Dungeons & Dragons Online souhaitent adapter White Plume Mountain dans leur MMO. En effet, ce module de 1979 issu du jeu de rôle papier est... Euh... attendez, il y a encore des gens qui jouent à ce jeu ? C'est pour savoir si je peux finir ma news en avance.


Coup de mou chez les durs

En lent 2018

E

n novembre dernier, QOL annonçait que les serveurs d'Alganon seraient éteints le temps d'une migration et d'une maintenance. Inquiet de la durée de l'opération, le studio décida également de bloquer la vente de son titre sur Steam, sans doute pour éviter d'avoir à gérer une foule de joueurs en colère à l'idée d'avoir acheté un MMORPG dont les serveurs sont en rade. Or, cette histoire banale se mue à toute vitesse en scandale, puisque les serveurs d'Alganon n'ont pas encore été réactivés. Selon Derk Smart, patron de QOL mais également de 3000AD qui vient de reprendre les rênes du jeu, ce retard s'expliquerait par le fait qu'une telle opération serait « plus compliquée que de débrancher une machine, la déplacer, puis la rebrancher ailleurs et la rallumer ». Selon monsieur Passif-Agressif, les nouveaux serveurs d'Alganon seraient actuellement en train d'être installés dans les locaux de 3000AD, ce qui laisse espérer une remise en route du titre pour 2018, voire 2019 si un technicien paume une vis.

 


La dernière bataille d'Eve Online a rassemblé plus de 6 100 joueurs et mis le jeu à genoux. Les développeurs viennent donc d'investir trois millions de dollars afin de renforcer leurs serveurs et éviter ainsi que leur explosion ne rase la moitié de l'Islande.


Coup de dur chez les mous

C'est l'heure de Monger

A

ussi bizarre que cela puisse paraître, je me souviens parfaitement de Greed Monger. Ou plutôt, de la crise de rire que nous avons eue avec Netsabes en découvrant que des gens pensaient créer un MMORPG plutôt ambitieuxNote : 1 avec 90 000 dollars. Depuis, Greed Monger a subi tout ce qu'un projet peut encaisser. Retards à répétition, menaces de procès, développeurs qui se sont accusés mutuellement d'être des branquignols... Autant vous dire que l'immense majorité de ceux qui ont versé de l'argent au studio ont fini par se faire une raison, même si un développeur était revenu leur donner de l'espoir en 2016 avant d'abandonner une nouvelle fois le jeu. Finalement, un des responsables du projet vient d'expliquer que tous ceux qui le souhaitent seront remboursés dans les semaines qui viennent, en raison d'un « coup de chance avec les cryptomonnaies ». Du vent remboursé avec du vent, en somme.

Note 1 : Avec du housing non instancié, une économie laissée aux soins des joueurs, du PvP et bien sûr, du PvE. Rien que ça.


Selon le dernier rapport de Superdata, Playerunknown's Battlegrounds aurait généré plus de 700 millions de dollars de revenus. Impressionnant, mais bien moins que le taulier du jeu vidéo : League of Legends aurait dépassé les deux milliards.


Guild Wars 2

Élu serveur de l'année

Pour s'investir dans le mode WvWNote : 1 de Guild Wars 2, mieux vaut avoir les nerfs solides : celui-ci oppose les joueurs d'un serveur à ceux d'un autre. L'idée, charmante, se heurte toutefois à quelques problèmes, comme lorsqu'un serveur à faible fréquentation doit en affronter un plein à ras bord. Ces soucis, bien connus des joueurs, ont enfin résonné aux oreilles de développeurs. Ces derniers ont annoncé leur intention de rééquilibrer le tout. Pour cela, ArenaNet entend exploiter toutes les informations recueillies sur chaque serveur, afin d'affiner le matchmaking qui pourrait bientôt se baser sur des informations telles que l'heure du pic de connexion ou la taille moyenne des groupes pour créer des champs de bataille. Pour l'heure, aucune date de sortie n'est encore avancée, et le studio se réserve même la possibilité de mettre son idée à la poubelle si les joueurs se mettent à couiner. Autant vous dire qu'avec trente pages de débats en trois jours sur le sujet du forum officiel, c'est loin d'être gagné.

Note 1 : Monde contre monde, dans notre belle langue.


Selon un sondage, Atlus envisagerait d'utiliser l'univers de Persona pour créer un jeu de rôle en ligne. Il s'agit bien sûr d'une hypothèse mais on préfère vous prévenir, histoire que vous puissiez crâner en expliquant que vous étiez au courant depuis février 2018, si ça sort un jour.