386
Sortie en kiosque
le 1 septembre 2018

S'abonner
Numéro actuel
Par L-F. Sébum | le 22 août 2018

Canard PC 386 : Édito

News Online du CanardPC N°376

Eve Online

Droits dans leurs bots

Dans le numéro 374 de Canard PC, que vous avez forcément lu car vous nous aimez « vachement beaucoup », nous vous relations un petit scandale qui faisait trembler CCP dans ses chaussettes. Les joueurs d'Eve Online accusaient le studio d'un certain laxisme face aux utilisateurs de bots, poussant les développeurs à agir, en l'occurrence à bannir immédiatement 1 000 comptes suspects avant de se réunir autour d'un bonzaï millénaire pour faire le point sur la situation en méditant. Au terme de cette analyse, CCP a annoncé que, contrairement à ce qu'on dit, sa lutte contre les « botteurs » ne date pas d'hier puisque 1 800 d'entre eux ont été bannis durant le mois de janvier. D'après une étude approfondie des statistiques, la majorité de ces margoulins utilisaient un logiciel tiers pour miner en leur absence et un bon gros tiers étaient des récidivistes qui, par conséquent, ont écopé d'un ban définitif. Le studio admet toutefois que la température vient de monter subitement pour ces joueurs : les utilisateurs de bots seront désormais punis de trois jours d'exclusion à la première incartade, avant d'être bannis définitivement au second flagrant délit. CCP invite enfin tous ces joueurs à dénoncer les comportements suspicieux, afin d'accélérer la lutte et, qui sait, peut-être, offrir enfin aux joueurs des serveurs vides de toute présence artificielle. Ben quoi ? On peut rêver, non ?


City State Entertainment vient d'annoncer que la première bêta de Camelot Unchained sera disponible le 4 juillet prochain. Soit une sortie avec trois années de retard, mais le studio assure que cela valait le coup puisque la bêta offrira tout le contenu qui était promis.


Star Citizen

BBB prématuré

I

l y a quelques semaines de ça, un fan de Star Citizen a décidé de ne plus être fan du tout et de traîner Cloud Imperium Games devant le Better Business Bureau (BBB), un groupe de défense des consommateurs américains dont le rôle s'apparente à celui de notre UFC – Que Choisir. De nombreux joueurs furent surpris de découvrir que le représentant de Cloud Imperium n'est pas ressorti de son rendez-vous chez le BBB avec la tête au carré. Bien au contraire, l'employé s'est félicité de cette entrevue qu'il a qualifiée de « cordiale et constructive », tandis que le directeur de l'association semblait aussi heureux que lui. Selon la déclaration de ce dernier, CIG gérerait « correctement » son financement participatif, et serait simplement « encouragé à améliorer la communication et la transparence sur les calendriers de production, afin d'éviter que les clients ne soient confus ou frustrés ». Bon, qui se dévoue pour expliquer au BBB que Cloud Imperium ne vend pas des yaourts ou des slips, mais des vaisseaux qui n'existent pas encore ?

 


Dans un récent communiqué, les développeurs de Villagers & Heroes ont tenu à répondre à certaines rumeurs, affirmant ainsi formellement que le studio n'avait jamais cautionné « la persécution des femmes âgées ». Avouez que c'était important de le préciser.


Black Desert

Maudite bénédiction

V

oici un an, un objet répondant au doux nom de « Bénédiction de Kamasylve » faisait son apparition sur les serveurs asiatiques de Black Desert. Une nouvelle qui a inquiété beaucoup de monde puisque l'objet offre ni plus ni moins qu'un bonus de loot de 20 % à ses acquéreurs ce qui, dans un jeu où l'économie est confiée aux joueurs, revient à avantager ceux qui dégainent leur carte bleue. Face à la gronde, un community manager du titre a affirmé que l'objet ne pourrait être gagné qu'en jouant dans la version occidentale du titre. Mais voilà, la Bénédiction de Kamasylve vient de faire son apparition sur les serveurs d'Europe et d'Amérique du Nord, et il est bien sûr possible de l'acquérir en échange d'espèces sonnantes et trébuchantes. Surtout trébuchantes, en réalité, vu la quantité de balayettes que les joueurs collent aux développeurs sur les forums en les accusant, comme environ une fois toutes les semaines, de faire du pay-to-win.


Depuis peu, les joueurs de World of Warcraft peuvent acheter une monture volante qui ressemble à un chien afin de célébrer le nouvel an chinois. Le meilleur ami de l'homme et surtout de Blizzard, puisque la bestiole coûte 25 euros.


Chronicles of Elyria

Bikini, à moitié dans ton lit

C

hronicles of Elyria vient d'ajouter un nouveau chapitre à son histoire, intitulé « Comment faire pire que Star Citizen ? ». À l'occasion de la Saint-Valentin, les développeurs ont en effet proposé aux joueurs de s'offrir mutuellement des cadeaux qui n'existent pas encore mais qui, promis juré craché, seront inclus un jour dans le jeu. Ces objets allaient du cucul-la-praline, comme un panier pique-nique ou une cage contenant deux oiseaux, au luxueux avec ce cottage pour deux personnes et cette bague en or. Mais le clou du spectacle était ce bikini en cotte de maille accompagné d'un martinet en cuir noir, dans un pack judicieusement appelé « déviant ». Hélas, le tarif de ces ventes à durée limitée n'était pas affiché chez ceux qui n'ont pas de compte Chronicles of Elyria, ce qui ne nous empêche de savoir, à l'heure d'écrire ces lignes, le prix de chacune de ces plaisanteries.

 


D'après son dernier rapport financier, Nexon a généré 2,2 milliards de dollars de revenus pour 2017. 28,3 % de plus qu'en 2016, mais aussi 1,3 % de moins que le budget gâteaux de nos voisins de bureau, qui font tout le temps des fêtes en riant très fort.


Robe grise / grise robe

Cette fois, y'en a tiare

B

on, je crois qu'on tient un champion du monde toutes catégories. Dans la dernière mise à jour de Lineage 2, les joueurs ont découvert que la boutique du titre vendait désormais des tiares qui ont comme particularité d'être les meilleurs objets du jeu. Ou plus précisément, les meilleurs objets pour l'emplacement qui leur correspond dans la fiche du personnage, ce qui est déjà pas si mal. Mais attendez un peu avant de sortir vos fourches et vos pancartes « pay-to-win », la suite est encore plus croustillante. En effet, ces tiares ont la particularité de disposer d'un bonus qui va de zéro à cinq, et peut être amélioré à l'aide d'un objet qui n'est vendu que sur la boutique du titre. Rageant ? Attendez, ce n'est pas fini. En raison d'un échec de la procédure d'amélioration, le bonus retombe immédiatement à zéro, ce qui fait de la fameuse tiare une sorte de loot box qui ne dit pas son nom et oblige les joueurs à repasser à la caisse. Allez, maintenant vous avez le droit de gueuler « pay-to-win » à vous en faire sauter les cordes vocales.


Selon des sources citées par Cinelinx, Lucasfilm envisage de refiler les droits d'exploitation de Star Wars à Ubisoft ou Activision. Une décision qui, bien entendu, n'a rien à voir avec le fiasco d'EA avec Battlefront II ou le fait que Star Wars : The Old Republic soit en train de prendre l'eau.


Guild Wars 2

Monsieur Escorte

Au temps jadis de quand j'avais davantage de cheveux sur la tête, je me souviens avoir trouvé un drôle de gagne-pain sur World of Warcraft. Du haut de mon niveau 60, de mon armure rutilante et du néant de ma vie sociale, j'utilisais mes talents de guerrier pour accompagner les joueurs de petit niveau, je les aidais à traverser des donjons au pas de charge en échange d'une petite pièce d'or. Une pratique souvent interdite dans les MMORPG, mais pas chez ArenaNet qui vient de confirmer la légitimité d'un tel business sur Guild Wars 2. Le studio tient toutefois à mettre en garde les joueurs au sujet du partage de compte parfois pratiqué : certains prennent carrément le contrôle d'un des personnages du joueur pour obtenir des succès à sa place. Dans ces conditions, les développeurs reconnaissent que le risque de voir son compte affecté par un ban plus ou moins temporaire est bien entendu élevé, sans parler de la possibilité de retrouver son personnage à poil dans une toundra gelée. Enfin, ArenaNet adresse un dernier avertissement en expliquant qu'il n'est également pas rare que ceux qui offrent ces services imposent un type d'équipement précis qu'ils peuvent, bien entendu, vendre « à prix d'ami » et se révèlent souvent des objets volés sur d'autres comptes. Bref, c'est bien mais faites attention les enfants, ce monde est plein de crevards.


En dépit des accusations de pay-to-win qui pleuvent sur Black Desert tous les quatre matins, Kakao Games est parvenu à lever un investissement de 131,6 millions de dollars. A priori, cet argent devrait surtout être utilisé pour acquérir de nouveaux studios.