395
Sortie en kiosque
le 1 juin 2019

S'abonner
Numéro actuel
Par L-F. Sébum | le 6 mai 2019

Canard PC 395 : Édito

News Online du CanardPC N°378

Eve Online

Ça va coûter une blinde

Dans Eve Online, les guerres se règlent à l'ancienne et ce, malgré l'omniprésence de technologies délirantes. Lors d'un affrontement, chaque camp compte en effet sur une sorte de vaisseau mère qui abrite leur commandant, en charge de l'organisation des troupes. Des hauts gradés, fort logiquement, représentent des cibles prioritaires car leur disparition entraîne souvent une désorganisation fatale. Un nouveau vaisseau pourrait bientôt permettre aux commandants de survivre un peu plus longtemps sur le champ de bataille. Il sera doté d'un armement se résumant certes à un pointeur pour marquer des cibles, mais en contrepartie d'un blindage exceptionnel et de senseurs survitaminés. Cette nouveauté, qui semblerait bienvenue, fait tout de même débat dans la communauté avec d'un côté, ceux qui reprochent à CCP d'ignorer les petits malins qui exploitent une sorte de faille de gameplay, tandis que d'autres estiment que les développeurs ne devraient même pas se mêler de ce genre de problème, en vertu du fait qu'Eve Online est un bac à sable dans lequel les joueurs doivent inventer leurs propres règles. Pour l'heure, cet appareil n'est qu'un simple concept soumis à l'approbation de la communauté, mais gageons que de nouveaux couinements parviendront à nos oreilles si celui-ci finit par atteindre les serveurs du jeu.


Les joueurs de Shadowverse ont remarqué que le fond d'une nouvelle carte était issu d'une illustration de Magic : l'Assemblée. Les développeurs ont donc fait le nécessaire en s'excusant, Japon oblige, non seulement pour la gêne occasionnée mais aussi pour les quelques jours nécessaires à la liquidation du problème.


Dota 2

Ils se foutent Dota tronche

V

alve vient de mettre en place un abonnement mensuel pour Dota 2. Non, inutile de réserver tout de suite un vol pour Seattle afin de tout péter chez Gabe Newell, puisque cet abonnement est optionnel. Contre environ trois eurodollars par mois, les joueurs pourront en effet s'offrir le Dota Plus. Il leur offrira tout un tas de bonus, à commencer par un système de quêtes qui permet de gagner des « échardes » à échanger contre des cadeaux, comme des costumes de personnages vintage ou exclusifs. Ensuite, c'est le terrain de jeu qui prendra une apparence saisonnière chez les abonnés, avec des cerisiers en fleur au printemps ou des feuilles mortes en automne. Marrant, mais sans doute pas autant que l'IA qui aidera les nouveaux venus à ne pas se faire insulter dès leur première partie, en leur prodiguant tout un tas de conseils en temps réel et en faisant de Dota 2 le premier free-to-play qui facture une partie de son didacticiel.

 


Les consoleux étaient tristes de ne pas pouvoir faire comme leurs grands frères qui, sur PC, traitent Black Desert de pay-to-win au moins une fois par semaine. Qu'ils se rassurent : il pourront bientôt eux aussi cracher leur fiel puisque le jeu devrait sortir cette année sur Xbox One.


Hearthstone

Qui ne maudit consent

B

lizzard vient de révéler la prochaine extension de Hearthstone. Intitulée Le Bois maudit, celle-ci emmènera les joueurs dans... euh... un bois maudit. Loups-garous, corbeaux et gothiques éplorés seront donc au programme avec, comme toujours, 135 nouvelles cartes qui apporteront des mécaniques inédites et seront accompagnées d'un nouveau mode de jeu solo gratuit, manifestement calqué sur celui de Kobolds et Catacombes. Enfin, dans un autre registre, les joueurs francophones ont eu la surprise d'entendre que la voix du tavernier de Hearthstone n'est plus la même. Un changement vraisemblablement consécutif au licenciement de Pierre-Alain de Garrigues par Blizzard, qui lui aurait reproché d'avoir dévoilé une carte du jeu sans autorisation préalable. Eh non, ça ne rigole pas. D'ailleurs, les joueurs non plus ne rigolent plus du tout et se plaignent déjà d'entendre « un mec qui imite le tavernier » dans leur jeu. Mais bon, après avoir encaissé le remplacement du doubleur de Bender dans Futurama, nous pourrons facilement survivre à ça.


À l'occasion du cinquième anniversaire de Warframe, Digital Extremes vient d'annoncer que son jeu accueillait désormais 38 millions de comptes créés par les joueurs, soit 8 millions de plus que l'an dernier. Une belle performance pour un titre qui avait pratiquement calé au démarrage.


Chez les cols blancs

La mort du travail bien fait

N

etmarble : derrière ce nom étrange se cache une société coréenne hyper-performante, spécialiste du développement et de l'édition de jeux vidéo. Avec un bénéfice annuel qui tourne autour du bon gros milliard – et un énorme succès avec la version iOS et Android de Lineage 2 –, Netmarble a de quoi faire rêver, à condition d'oublier que deux de ses employés sont morts d'épuisement sur leur lieu de travail en un peu moins d'un an. Selon le gouvernement coréen, ces derniers auraient effectué une quantité ahurissante d'heures supplémentaires pendant plusieurs mois avec, dans le cas de la dernière victime, une moyenne de quatre-vingt-neuf heures par semaine durant près de deux mois. Sous pression, Netmarble a donc décidé de limiter le travail quotidien de ses employés à sept heures, en plus de leur interdire d'être à leur poste sans autorisation entre dix heures du soir et huit heures du matin. Soit des semaines de... quarante-neuf heures maximum. Bon, on va dire que c'est un bon début.

 


Une semaine après sa sortie, Daybreak a décidé de transformer H1Z1 en free-to-play. Les pics de fréquentation sont ainsi passés de 15 000 joueurs à quelque 25 000. Un chiffre correct qui, comparé aux 150 000 joueurs aux heures de pointe en 2017, ne casse quand même pas Daybreak.


Chez les cols blancs

C'est cryptique

D

ans Entropia Universe, les joueurs peuvent acheter ou revendre une monnaie locale contre de vrais dollars, ce qui a souvent donné lieu à des histoires hallucinantes, comme cette station spatiale vendue 635 000 dollars. Forts de cette expérience, les développeurs viennent donc de mettre sur le marché 125 millions d'unités d'une cryptomonnaie de leur cru, baptisée « DeepToken ». Pour l'heure, il est encore difficile de comprendre où MindArk veut en venir avec ces sous qui n’existent que dans la tête des spéculateurs, mais le studio compte utiliser une partie de ses gains pour financer le développement de son MMO, en plus de créer un nouvel « écosystème de biens numériques » qui répondra au doux nom d'IPX, dont l'objectif sera de rendre les transactions de propriétés intellectuelles plus transparentes, en suivant tous les échanges à la trace. D'ailleurs, MindArk n'exclut même pas d'ouvrir une véritable banque en Suède si sa cryptomonnaie rencontre le succès escompté.


Rift Prime a trouvé son public, puisque des files d'attente de plusieurs centaines de joueurs se sont formées à l'entrée des serveurs. Ou peut-être ces derniers ont-ils été sous-dimensionnés pour faire croire à une cohue ? Mais bon, qui suis-je pour supputer ainsi ?


Clic clac

Hommage interstellaire

Les joueurs d'Eve Online ont salué le départ de Stephen Hawking en se réunissant pour allumer des balises de téléportation. Un hommage assez bien choisi, puisque le scientifique avait émis l’hypothèse que les trous noirs pourraient constituer des portes vers d'autres univers..


Interrogé par des joueurs sur Reddit, un développeur du premier Guild Wars confirme qu'ArenaNet n'a aucunement l'intention d'éteindre les serveurs du jeu. Oui, on est surtout surpris d'apprendre que les serveurs de Guild Wars tournent encore.