387
Sortie en kiosque
le 1 octobre 2018

S'abonner
Numéro actuel
Par L-F. Sébum | le 11 septembre 2018

Canard PC 387 : Édito

News Online du CanardPC N°381

Chez les cols blancs

Le juge est parti

Il y a quelques semaines de ça, le gouvernement américain annonçait le gel de tous les actifs d’une société russe appelée Renova, qui compterait apparemment dans ses filières une certaine Colombus Nova. Vous savez, cette même entreprise qui aurait racheté Sony Online Entertainment en 2015, permettant ainsi au studio de poursuivre sa route sous le nom de Daybreak. Oui, beaucoup de conditionnel et de pincettes puisque Daybreak n’aurait, selon son porte-parole, jamais appartenu à Colombus Nova. Ainsi, le gel des actifs de Renova serait sans conséquences pour ses jeux et cette « confusion » proviendrait du fait que Jason Epstein (le directeur du studio) dispose de parts dans les deux entreprises. De plus, toujours selon le même porte-parole, la Colombus Nova n’aurait tout simplement jamais appartenu à Renova et ce, même si une page de son site web affirmait encore le contraire il y a peu. Étrange, d’autant que cette affaire coïncide avec une vague de licenciements chez Daybreak qui, a priori, aurait surtout touché les équipes de H1Z1 et Just Survive. Face à la montée d’inquiétude chez les joueurs, Daybreak s’est senti obligé de lâcher un petit communiqué officiel, dans lequel nous apprenons que tout ceci découle d’une « erreur de communication » qui serait en train d’être rectifiée. Moui, moui, moui....


Au terme d’une mise à jour qui devrait tomber d’ici la fin de l'année, Elite : Dangerous ne sera plus jouable sur Mac. Selon les développeurs, cet abandon aurait été provoqué par des « barrières techniques ». Vous avez le droit de rire, mais c’est cruel. Ha ha. Pardon.


Coup de mou chez les durs

Une other de sapin

A

nnulé avant d’être repris par Drago Games, Otherland aurait fini par disparaître de nos mémoires si ses développeurs ne s’étaient pas autant acharnés. Le studio a en effet confirmé, lors d’une interview déprimante avec le site mmorpg.com, tenter actuellement de renouer avec sa clientèle. Une tâche titanesque pour un titre dont la courbe de fréquentation oscille entre zéro et trois joueurs. Pour permettre à Otherland de sortir la tête de l’eau, Drago entend donc proposer une extension gratuite qui embarquera les joueurs dès cet été sur l’île du Feu, mais aussi de mettre sa communication sous adrénaline en promettant de répondre plus souvent aux questions qui leur seront posées. Le studio devrait être en mesure de répondre rapidement à des questions comme « et sinon, ils ferment quand les derniers serveurs du jeu ? » ou « mais de quoi vous vivez, en fait ? ».

 


Blizzard cherche à recruter depuis peu un senior game designer qui devra créer « des expériences de jeu PvP » pour un projet non annoncé. Du PvP dans Diablo 4 ? Overwatch 2 ? Tirez-en les conclusions que vous voudrez, moi j’ai piscine.


Potins de chambre

Ils n'en lootent pas une

S

uite au scandale des loot boxes, de nombreux studios continuent de revoir leur copie. Bon, en même temps, c’est ça ou finir traîné derrière un 4×4 par des joueurs en colère. À l’occasion d’un stream, le community manager de Lord of the Rings Online a révélé que Standing Stone Games travaillait sur une page web qui détaillerait prochainement les mécaniques utilisées par les loot boxes du titre. Tout cela est bel et bon. En Masse Entertainment vient lui aussi de retaper ses caisses de butin : à compter de là, maintenant, tout de suite, les coffres à saloperies de Tera utilisent un tout nouveau système qui permet aux joueurs d’indiquer quel objet est à considérer comme un « jackpot » et quel autre est à éviter, afin d’ajuster les gains en conséquence. Morale de l’histoire : il suffit de taper suffisamment fort sur les gens pour qu’ils finissent par vous écouter. Non, pas sûr que la morale soit belle, mais le résultat est là.


Fortnite est devenu, selon les analystes de Superdata, « le plus important jeu free-to-play sorti sur consoles, à la fois en revenus et en utilisateurs actifs ». Allez, encore quelques mois et on n’aura même plus besoin de s’arracher les doigts en essayant d’écrire PlayerUnknown’s Battlegrounds.


World of Warcraft

Ça va grouper, chérie

«

em>« LFG : War 40 / Monastère Écarlate » Voilà le genre de bêtises qu’on racontait sur le chat général de World of Warcraft pendant ses premières années de service, lorsqu’on tentait de rejoindre un groupe pour se faire un donjon. Cette méthode passera bientôt pour un grognement d’homme préhistorique, puisque le MMO de Blizzard s’apprête à faciliter encore un peu plus la vie de celles et ceux qui recherchent un groupe. À l’occasion de la sortie de sa prochaine extension, WoW permettra en effet aux joueurs de créer ou rejoindre des communautés, lesquelles pourront participer à des activités instanciées et bénéficier d’un chat commun, même en étant dispersés sur plusieurs serveurs. De quoi vous réconcilier avec votre petit neveu hyperactif et amateur de PvP, qui refuse de rejoindre votre serveur PvE d’adulte responsable..

 


H1Z1 débarquera sur Playstation 4 le 22 mai, sous la forme d'une bêta ouverte. Le jeu sera adapté aux pads et à ceux qui les tiennent, avec des contrôles remaniés et la suppression du système de crafting.


Chronicles of Elyria

Espion, espion, petit patapon

D

ifficile de jouer pleinement un rôle dans un MMORPG quand les communications sont limitées à un chat et quelques dizaines d’emotes. Un problème dont les développeurs de Chronicles of Elyria semblent bien conscients, puisqu’ils ont prévu tout un tas d’options qui aideront les joueurs à mieux incarner leurs personnages, et notamment un système de déguisement qui devrait valoir le détour. Le jeu offrira en effet la possibilité de créer de faux documents d’identité qui, associés à la bonne tenue, permettront à n’importe qui de se faire passer pour quelqu’un d’autre. Bien sûr, difficile de jauger les réelles possibilités d’une telle option à partir d’une simple note d’intention, mais une fois encore, Chronicles of Elyria semble vouloir devenir un Eve Online médiéval. Peut-être même un Star Citizen, si l’on en juge par la quantité de belles promesses faites par les développeurs depuis l’annonce du titre et dont nous n’avons pas encore vu ne serait-ce qu’un début d’exécution.


À défaut d’avoir des chiffres de fréquentation, il est toujours possible de jauger la santé d’un MMORPG en examinant les vagues de bannissement. Ainsi, nous apprenons à l’instant que Ultima Online vient d’exclure 83 tricheurs. Et non, ils n’ont pas oublié de zéro.


Potins de chambre

Un Euro événement

Suite à l’affaire Cambridge Analytica, le Parlement européen a décidé de renforcer certaines lois de protection des données. La conséquence la plus visible de ce changement est la quantité délirante de mails que vous avez probablement reçus ces dernières semaines, dans lesquels tel ou tel site web vous invite à lire la mise à jour de ses conditions d’utilisation. L’autre conséquence, beaucoup plus violente, est la grosse torgnole que les développeurs de Ragnarok Online ont collée à leurs joueurs européens. En effet, plutôt que de mettre simplement à jour leur règlement, les développeurs ont préféré rédiger un petit communiqué dans lequel, la bouche en cœur, ils expliquent que tous les joueurs du Vieux Continent seraient désormais bannis du jeu. Oui, bannis, car non seulement les serveurs européens du titre vont fermer le 25 mai, mais les Français, Allemands et autres Italiens verront leurs IP bloquées sur tous les autres serveurs. En tout cas, c’est ce qui a été annoncé avant que le studio ne se rende compte que son communiqué avait été rédigé par une otarie bourrée et qu’il ne corrige le tir en expliquant qu’ « aucune fermeture de serveur n’était prévue » et que seuls « les serveurs nord-américains seront interdits aux Européens », en vertu « des nouvelles lois ». Oui, avec des guillemets partout parce qu’on n’est pas à l’abri d’une connerie supplémentaire.


Selon les analystes de Superdata, qui foutent leurs gros nez partout, Dota 2 serait en train de se vider lentement. D'1,2 million de joueurs aux heures de pointe en février 2016, le jeu est en effet tombé à une moyenne de 700 000 au moment d’écrire ce télex.