387
Sortie en kiosque
le 1 octobre 2018

S'abonner
Numéro actuel
Par L-F. Sébum | le 11 septembre 2018

Canard PC 387 : Édito

News Online du CanardPC N°387

Artifact

Surprises parties

Valve vient de révéler quelques détails au sujet d'Artifact, son futur jeu de cartes basé sur l'univers de Dota 2. Première surprise : les joueurs ne pourront pas gagner de cartes en jouant, puisque les développeurs ne veulent pas pousser ces derniers à farmer. Le prix d'entrée du titre sera fixé à une vingtaine d'euros, contre lesquels seront offerts deux decks standard accompagnés de dix paquets de cartes. Pour en obtenir d'avantage, il suffira de claquer sa pièce sur la boutique de Valve, qui vendra des paquets de cartes supplémentaires, ou sur le marché Steam puisque les joueurs pourront mettre en vente leurs trouvailles. Deuxième surprise : le jeu disposera d'un chat vocal qui permettra de discuter avec son adversaire et ne sera pas modéré car, selon un développeur interrogé par GameIndustry.biz, « les gens se comportent mal lorsqu'il y a quelqu'un pour observer leurs écarts de conduite » et « lorsqu'on est dans un jeu en un contre un, qu'est-ce qui pourrait nous pousser à dire des choses horribles ? ». Troisième surprise : je viens d'établir en un temps record une liste de 1 500 possibilités.


Bien décidés à ne pas rester sans réagir, des fans de Wildstar ont lancé une pétition pour demander l'annulation de la fermeture du titre. Cette dernière réunit pour l'instant 3 000 malheureuses signatures et confirme malgré elle que NCsoft a pris la bonne décision.


Coup de mou chez les durs

Le Seigneur des MMO

V

oici plusieurs semaines que les fans de Lord of the Rings Online hyperventilent comme des éoliennes dans une tempête. Le phénomène trouve apparemment son origine chez Athlon Games, puisque le studio a récemment déclaré qu'un « MMO free-to-play dans l'univers du Seigneur des Anneaux » serait en développement dans ses locaux. Certes, difficile d'imaginer à quoi pourrait bien ressembler le jeu avec une description aussi lapidaire, mais impossible d'ignorer non plus une certaine ressemblance avec le titre de Standing Stone Games. Ressemblance qui, forcément, fait supposer à de nombreux joueurs que ce nouveau MMORPG pourrait prendre la place du bon vieux LotRO, au point d'obliger les deux studios à affirmer que leurs titres coexisteront sans problème. Allez, on prend ses calmants et on tâche de se rappeler que Neverwinter cohabite avec Dungeons & Dragons Online depuis des années sans faire de drame. Quoique, vu la médiocrité de ces deux titres, je crois que l'exemple est plutôt mal choisi.

 


Wargaming vient d'ouvrir un nouveau studio. Située à Guildford, cette équipe de 25 développeurs serait en train de créer un « MMO free-to-play multiplateforme » qui devrait être basé sur une toute nouvelle licence. Bon, qui parie sur un World of Submarines ?


Eve Online

Que justice soit fête

Q

ue feriez-vous si l'on vous donnait l'occasion de punir un tricheur ? En ce qui me concerne, je pense que j'hésiterais longtemps entre lui passer les mains dans un broyeur d'évier ou le serrer dans mes bras jusqu'à ce qu'il ne respire plus. Chez CCP, on préfère rappeler que la vie est une fête en mettant au point des punitions bien plus conviviales. Les développeurs viennent ainsi d'organiser un petit rendez-vous au débotté durant lequel les joueurs ont pu détruire des vaisseaux de contrevenants. Diffusé sur Twitch, l’événement avait tout du bon gros tribunal populaire, dans lequel les développeurs présentaient chaque coupable avant de le téléporter au milieu d'une foule en colère, qui se faisait alors un plaisir de transformer son vaisseau en carcasse fumante. Mais au-delà de la partie de rigolade, on imagine que cette petite heure de lapidation collective a surtout servi à rassurer la communauté, qui accuse depuis plusieurs mois CCP d'un certain laxisme vis-à-vis des tricheurs.


Daybreak vient d'annoncer que Just Survive fermera ses serveurs le 24 octobre. On imagine que le récent succès de H1Z1 sur PS4 n'est pas étranger à cette décision, même si le titre semblait promis à une mort certaine depuis bien longtemps.


Premiers cris

Blockchain alimentaire

8

Circuit, un studio dont l'équipe « accumule plus d'un siècle d'expérience », vient d'annoncer un nouveau jeu. Avec une telle présentation, on imagine un projet des plus foireux et... non. Je vais vous laisser trancher avec votre méchanceté personnelle, car la mienne est en RTT. Il faut dire qu'elle a fait un gros paquet d'heures supplémentaires ces derniers temps. En bref, Project Genesis sera un MMO qui mélangera du FPS à de la survie et des séquences de combat spatial, le tout « utilisant la blockchain Etherum ». Vous savez, cette cryptomonnaie qui se vautre depuis le mois de mai. Oui, difficile de voir le rapport avec la choucroute intergalactique, même si le concept laisse imaginer quelque chose qui ressemblerait à un Entropia Universe doté d'un véritable gameplay. Quoi qu'il en soit, les développeurs affirment d'ores et déjà que la blockchain Etherum ne sera utilisée qu'à des fins techniques. « Et marketing. », comme le dirait certainement ma méchanceté, si elle était là.

 


« Thronebreaker », le mode solo attendu depuis la Saint-Glinglin par les joueurs de Gwent, sera finalement un jeu de rôle à part entière dont le gameplay sera calqué sur le jeu de cartes dont il est issu. Oui, ça devient difficile à suivre, ces histoires.


L'antre du taxidermiste

Claque de fin

N

ous vous rapportionsNote : 1 dans le précédent numéro de Canard PC que Wildstar n'avait plus reçu la moindre mise à jour de contenu depuis mars 2016. Oui, je sais, c'est pas beau de rapporter, mais il semble que la nouvelle vient de réveiller quelqu'un en sursaut chez NCsoft, puisque l'éditeur vient d'annoncer la fermeture de Carbine Studios et de son MMORPG. Une nouvelle, hélas, on ne peut plus prévisible puisque Wildstar n'a jamais décollé et laisse aujourd'hui sa cinquantaine de développeurs sur le carreau. Les derniers joueurs se consoleront en apprenant que toutes les dépenses engagées sur le jeu depuis le 1er juillet 2018 seront remboursées « jusqu'à la fermeture du système de paiement ». Et vu l'empressement de NCsoft à couper le cordon avec son studio, autant vous dire qu'il ne faudra sans doute pas traîner.

Note 1 : On est d'accord que c'est super laid comme mot, « rapportions »?


EnMasse vient d'effectuer une nouvelle fusion de serveurs sur la version PC de TERA. De quatre serveurs on est passé à deux, ce qui laisse penser que la grande faucheuse ne rôde plus très loin de ce MMORPG.


Chez les cols blancs

Pay-to-win

Bon, on ne va pas s'emballer, mais peut-être que Black Desert a un peu plus de succès qu'escompté. Le titre serait passé de 7,65 à 10 millions de comptes créés par les joueurs en seulement un an. Même en étant plus méfiant qu'un chat qui entre dans un chenil, cette progression a de quoi impressionner, et nul doute que l'entreprise a dû récolter moult piécettes au passage. De l'argent qui, apparemment, vient d'être dépensé dans le rachat de CCP Games et donc, de Eve Online. Or, vu la réputation trimbalée par Black DesertNote : 1, il va sans dire que la nouvelle passe plus chez les joueurs comme un colis rentré à coups de pompe dans une boîte aux lettres trop petite, que comme une lettre à la poste. Pour l'heure, les dirigeants des deux entreprises se veulent rassurants et expliquent tour à tour que « tout va bien, on ne touche à rien » et « j'adooooore Black Desert », mais quelque chose me dit que les premières manifestations « anti-pay-to-win » devraient tout de même arriver dans Eve Online d'ici la fin de l'année, ne serait-ce que par principe.

Note 1 : Qui, rappelons-le, se fait accuser d'être un jeu pay-to-win par ses joueurs au moins une fois par semaine.


ArenaNet cherche à embaucher un programmeur de serveur principal, dont le boulot consistera à créer les infrastructures de sa « prochaine génération de jeux ». Et si vous venez de penser « Guild Wars 3 et 4 », sachez que c'est très méchant, mais sans doute vrai.