399
Sortie en kiosque
le 1 octobre 2019

S'abonner
Numéro actuel
Par L-F. Sébum | le 16 septembre 2019

Canard PC 399 : Édito

News Online du CanardPC N°395

Shroud of the Avatar

Portalarium tremens

Il semblerait que Portalarium soit en passe d'échapper à tout contrôle. Après avoir supprimé tous les postes qui comportaient le mot « officer » – y compris celui de PDG, occupé par Richard Garriott –, les développeurs de Shroud of the Avatar ont fermé leurs bureaux et continueront à œuvrer grâce à la magie du télétravail. Mais voilà-t-y pas que les internautes, ces braves gens pleins de ressources, viennent de mettre la main sur des déclarations officiellesNote : 1 qui affirment qu'un certain Chris Spears serait le nouveau PDG du studio. Interrogé par les médias, Spears a tenu un discours surprenant puisque celui-ci s'est dit « surpris » et suppose que le comptable embauché pour l'occasion a fait une erreur en remplissant la paperasse. Comme si tout cela ne suffisait pas, Portalarium n'a pas encore publié le bilan financier de l’exercice 2019. Apparemment, les vilains comptables auraient encore frappé mais le studio affirme que tout est en train de rentrer dans l'ordre et que lesdits documents seront fournis « en cas de besoin » aux investisseurs, sans doute avec des kilos de précautions et deux énormes pincettes.

Note 1 : Accessibles via le site du contrôleur des comptes publics du Texas, pour les curieux.


Le programme de parrainage de World of Warcraft sera enterré le 11 juin. Blizzard n'a pas encore dévoilé un quelconque remplaçant, mais gageons que celui-ci ne devrait plus tarder à apparaître.


The Elder Scrolls Online

Classe : Guerrier / Copieur

D

ébut mai, ZeniMax s'appuyait sur la popularité de Dungeons & Dragons 5 pour promouvoir la prochaine extension de The Elder Scrolls Online. Pour cela, le studio mit en ligne une aventure pour le jeu de rôle qui devait embarquer les joueurs en Elsweyr, la contrée qui servira de cadre pour le futur add-on du titre. Le scénario resta moins de 24 heures en ligne, de nombreux joueurs ayant remarqué des similitudes troublantes avec « The Black Road », un scénario pour Dungeons & Dragons 5 publié en 2016 par Wizards of the Coast. Et quand je dis « similitudes », comprenez plutôt « recopiage de gros teubé » : ce scénario se contentait de modifier le nom des personnages et des différents lieux, avant de reformuler grossièrement les phrases pour éviter – en vain – d'éveiller les soupçons. Pour l'heure, les drones tueurs du studio n'ont toujours pas localisé le ou la coupable, mais ZeniMax a présenté ses plus plates excuses en affirmant que ce plagiat serait sans rapport direct avec les textes produits pour le futur DLC.

 


Puisque les vaisseaux semblent lasser les « joueurs » de Star Citizen, Cloud Imperium vient de mettre en vente une moto à 30 dollars. Ou à 450 dollars, si vous êtes un déglingo du portefeuille qui veut toutes les options.


Premiers cris

Fumeurs de roquettes

B

ien que se dirigeant toutes voiles dehors vers le jeu mobile, Nexon réserve encore quelques cacahuètes de son budget pour des titres PC et consoles, dont le dernier n'est autre que Rocket ArenaNote : 1. Armées de lance-roquettes, deux équipes de trois joueurs s'y bombardent mutuellement la couenne en sachant que, à la manière d'un Super Smash Bros., chaque coup au but fait monter la jauge de la cible et finit par l'éjecter hors du terrain. Plus curieux, les développeurs entendent mêler les utilisateurs de PC, de PS4 et de Xbox One sur les mêmes serveurs, ce qui nous promet déjà un formidable simulateur de tir aux pigeons. Ou de belles gueulantes lorsque NarutoBoy44 nous collera une roquette entre les yeux en deux coups de stick, laissant l'aide à la visée faire le reste. Et tout cela, bien sûr, à condition de supporter une direction artistique qui hurle « Fortnite ! » dans chaque pixel.

Note 1 : Oui, comme le mod de Quake.


Gamigo vient d'annoncer que les serveurs européens standards de Rift seront réduits au nombre de trois à compter du 5 juin. Les joueurs n'auront par ailleurs plus le loisir de pratiquer le PvP sauvage, puisque ceux-ci seront entièrement dédiés au PvE.


Chez les cols blancs

Mobile profond

L

e premier trimestre de l'année 2019 étant derrière nous, certains éditeurs publient enfin leurs bilans financiers. Après avoir obtenu des bénéfices records au cours du dernier trimestre 2018, Activision-Blizzard essuie un chiffre d'affaires en diminution de 23 % sur les trois premiers mois de 2019. De son côté, Electronic Arts affiche également des résultats en berne, puisque ses gains seraient en diminution de 22 %, comparés à ceux du premier trimestre 2017 et en dépit de l'excellent départ d'Apex en février dernier. Finalement, seul Nexon progresse avec des résultats en hausse de 3 % comparés à ceux du premier trimestre 2018. Son secret ? Une croissance portée par des jeux mobiles en Asie, comme MapleStory ou Dungeon & Fighter. Voilà qui explique sans doute pourquoi EA vient d'annoncer l'arrivée d'Apex en Chine dans une version mobile. Et que les employés de Blizzard se baladent avec des gilets pare-balles depuis l'annonce de Diablo Immortal.

 


World of Warcraft Classic sera disponible sans coût supplémentaire pour tous les abonnés à World of Warcraft. Selon Blizzard qui World of Warcraft, ses serveurs seront ouverts à partir de 27 août World of Warcraft. WoW.


Coup de mou chez les durs

Gibiers de potentiel

I

l semblerait que la perspective d'un procès pour avoir ouvert sans autorisation un serveur privé n'effraie plus personne, puisque ceux-ci fleurissent autour des cadavres de MMO comme de la mandragore au pied des gibets. Ainsi, nous venons d'apprendre que Age of Empires Online, fermé depuis juillet 2014, est désormais accessible via un émulateur appelé « Project Celeste ». Un titre qui semble par ailleurs activement développé, bénéficiant de mises à jour régulières et même d’événements qui visent à tenir les joueurs en haleine. Dans un registre similaire, Warhammer : The Reckoning nous revient aussi d'entre les morts via un serveur privé du nom de « Return of the Reckoning ». Là encore, le titre semble satisfaire une petite niche puisque environ mille joueurs s'y retrouvent chaque soir pour profiter de ses énormes champs de bataille sur lesquels on peut parfois entendre une petite voix sanglotante qui dit « c'était tellement mieux avant, quand j'avais plus de cheveux et moins de bide ».


Selon Matt Firor, ZeniMax serait en train de travailler sur son prochain titre. Naturellement, le directeur du studio ne peut rien dire sans être risquer de se faire couper un doigt et s'est contenté d'affirmer qu'il s'agira bien d'un jeu vidéo.


Potins de chambre

Héros, héros, petit patapon

Dans le précédent numéro, nous relations l'existence d'un serveur privé et secret pour City of Heroes. Sa découverte mit en émoi la communauté qui s'est formée autour du défunt MMO. Et comme toutes les communautés de joueurs en émoi, celle-ci a naturellement mené une campagne de harcèlement contre le développeur du code source du fameux serveur, afin de le forcer à publier le fruit de son travail pour que « tous puissent en profiter ». C'est désormais chose faite et, sans surprise, ladite communauté plonge un peu plus chaque jour dans un innommable chaos, en ouvrant toujours plus de serveurs. Pourtant, il semblerait que d'autres joueurs, plus organisés, se soient mobilisés pour faire renaître le MMO des super-héros. Le serveur Homecoming a en effet obtenu les 6 500 dollars nécessaires à son lancement en à peine vingt minutes. Premiers à demander de l'argent, les gestionnaires de Homecoming ont été mis au ban par leurs pairsNote : 1, mais pas pour les joueurs puisque le serveur accumulerait déjà plus de 50 000 comptes. Autant vous dire que ça risque de devenir particulièrement sale lorsque les avocats de NCsoft siffleront la fin de la récré.

Note 1 : Au point de ne pas être invité sur un Discord dédié à l’entraide des administrateurs de serveurs privés pour City of Heroes, c'est dire s'ils ont été vilains.


Longtemps présenté comme acquéreur potentiel des parts majoritaires de Nexon, Disney n'aurait finalement jamais été dans la course. C'est en tout cas ce qu'affirme un média coréen, qui réduit la liste des repreneurs possibles à Tencent, Netmarble, Kakao, Bain Capital et une autre société dont le nom n'a pas été révélé.