364
Sortie en kiosque
le 22 juillet 2017

S'abonner
Numéro actuel
Par La Rédaction | le 9 juillet 2017

Canard PC 364 : Numéro double de l'été

News du CanardPC N°362

Payer des Accio

Payer des Accio Le modding sur PC est déjà une affaire complexe au regard de mes compétences techniques, alors j’ai tendance à considérer les gens qui s’amusent à se lancer dans ce genre d’entreprise sur des jeux console comme des extraterrestres aux motivations impénétrables. Tout ça pour dire qu’un duo de joyeux bidouilleurs répondant aux doux pseudonymes de Chadderz et MrBean35000vr sont parvenus à imposer leur volonté à la version Wii U de Zelda : Breath of the Wild. Leur mod, le Accio Code, permet de faire apparaître n’importe quel objet en jeu, de réunir les quatre boss pour les affronter en même temps, de faire pleuvoir bananes et cubes métalliques. Cela permet aussi de tester les limites mises en place par Nintendo : quand le jeu se trouve surchargé par les objets et créatures, menaçant ses performances, une Lune de sang se déclenche et remet la carte à zéro. Enfin, cela ouvre la porte à la possibilité de donjons créés par les joueurs, et remplit de nombreux cœurs de joie.

 


Télex Après s'être fait virer de Facebook, Palmer Luckey, le très à droite fondateur d'Oculus, travaille désormais sur... des technologies de surveillance des frontières. Selon le New York Times, il aurait même déjà rencontré Steve Bannon, mauvais génie attitré de Donald Trump, pour le persuader d'installer son système à la frontière mexicaine.

La crise de voies

D'ici quelque temps, vous pourrez jouer à Pathfinder Adventures, jeu PC tiré du jeu  pour smartphones, tiré du jeu de cartes, tiré du jeu de rôle. Pour savoir ce que vaudra cette adaptation, il ne vous reste plus qu'à attendre le 15 juin, date de sa sortie sur nos machines de bourgeois. L'objectif ? Nous permettre de vivre l'équivalent d'une aventure de Pathfinder au travers d'un jeu de cartes coopératif. Enfin, il paraît car je n'ai jamais pu essayer ce titre, étant donné qu'on ne m'invite plus aux soirées jeux de société, soi-disant que je touche trop souvent le visage des gens avec mes poings.

Concept (canul)art

Concept (canul)art Depuis fin mai, et une vidéo du trio de développeurs historiques de Life is Strange (Michel Koch, Raoul Barbet et Luc Baghadoust), on savait que Dontnod planchait sur un Life is Strange 2. Ils n'avaient pas donné plus de détails, histoire d’avoir des trucs à raconter à l’E3. Mais nos confrères de Gamekult ont repéré que le studio coloradien Deck Nine Games (ex-Idol Minds), reconverti dans les jeux narratifs, qui a signé un contrat avec Square Enix (éditeur de Dontnod pour LiS) et travaille sur « un nouvel épisode d'une franchise connue », hébergeait sur son site une image, depuis retirée, qui ressemblait fort à Life is Strange. Si Square Enix ne profite pas de cet E3 pour annoncer que Deck Nine travaille sur une préquelle aux aventures de Chloé et Max, Deck Nine pourra être sacré roi du canular.

La guerre a appelé, elle aura un peu de retard

La guerre a appelé, elle aura un peu de retard On était dans les starting-blocks, prêts à équarrir de l'orque par trouzaines en short dans un transat tout en sirotant un bon thé-bourbon glacé. Une vague de déception a donc éclaboussé la rédaction au moment où l'on a appris le report de la sortie de La Terre du milieu : L'Ombre de la guerre, initialement prévue le 22 août, au 10 octobre prochain. Pas d'explications précises de la part du studio Monolith, à part une agglomération de phrases types accolées les unes aux autres, à base de « fournir la meilleure expérience possible », « décision difficile » et autres « respecter pleinement notre promesse »… Soit la manière policée de traduire « le jeu est pourri de bugs et optimisé à la truelle et on risque de se faire empaler par les clients et les actionnaires de Warner, déconnez pas les mecs, depuis la sortie de Batman : Arkham Knight sur PC, je vous rappelle qu'on n'a plus eu de nouvelles de Bob et qu'on se demande toujours à qui appartient l'orteil retrouvé sur la moquette du hall d'accueil ».

 


À l'image des dictateurs sud-américains chez lesquels elle puise son inspiration, la licence Tropico semble ignorer les ravages du temps, puisque le sixième épisode est annoncé pour 2018. Pardon ? Fidel Castro ? Manuel Noriega ? Ah oui, tiens...

L'école du clic

À l'image de ce qui existe déjà aux États-Unis ou dans certains pays d'Asie, une université anglaise a décidé d'ouvrir ses chakras 2.0 en créant un cursus dédié à l'e-sport. Une nouveauté qui n'en est pas vraiment une, puisque l'établissement de Staffordshire donnait déjà des cours sur « la culture de l'e-sport », dont l'objectif était – entre autres – de décortiquer l'état du marché. Dans ce nouveau cursus, l'école britannique entend adopter une approche très terre à terre du sujet. Son objectif n'est pas de former des grands joueurs, mais de préparer les étudiants à toutes les spécificités de l'e-sport, de la formation d'une équipe fragmentée aux quatre coins du globe à la création d'une communauté, en passant par l'organisation d’événements. Hélas, les petits dépliants fournis par l'université ne disent pas si les cours permettront également d'apprendre à bien remplir son formulaire d'allocations chômage.

Oh mon dieu, il bouge encore !

Oh mon dieu, il bouge encore ! Au cours de l'E3 2014, Crytek avait présenté Hunt : Horrors of the Gilded Age, un TPS free-to-play franchement inspiré de Left 4 Dead, sauce horreur, bayou et XIXe siècle. Depuis, il y a eu tous les problèmes financiers que l'on sait, le licenciement des anciens développeurs de Darksiders qui travaillaient dessus et l'interruption non officielle du projet. Le studio vient pourtant de sortir le cadavre d'un carton et, une couche de fond de teint plus tard, a annoncé que Hunt : Showdown sera présenté à l'E3. Il devrait s'agir d'un FPS PvP asymétrique (pensez à Evolve. Bien, arrêtez d'y penser maintenant, vous souriez et c'est cruel), et après la vente de leur moteur CryEngine à Amazon et des charrettes de licenciements, du jeu de la dernière chance pour Crytek – « encore plus que d'habitude », pour reprendre les mots de Netsabes. Sauf à réussir à vendre un Ryse 2 à Microsoft pour le lancement de la Scorpio, bien sûr. Non, sans mentir, arrêtez de sourire, vraiment, ça devient gênant.

Bing agite ses petits points

Bing agite ses petits points Bing, le moteur de recherche de Microsoft dont le nom évoque plus le bruit que produit un bourdon quand il entre en contact avec le pare-brise d'un 30 tonnes sur l'autoroute qu'autre chose, ne séduit visiblement pas assez les foules. C'est pourquoi la firme a dégainé les Microsoft Rewards. Déjà en place aux États-Unis, le programme vient d'être lancé au Royaume-Uni. Ne ricanez pas, les deux du fond : son arrivée dans l'Hexagone est prévue dans les prochaines semaines. Les utilisateurs de Bing se voient crédités de points en l'utilisant : trois pour chaque recherche effectuée sur le moteur par exemple. Et s'ils passent par le navigateur Edge, c'est combo, les points sont doublés. Waouw ! Tilt ! Extra-ball ! Les points peuvent ensuite être convertis en divers trucs : cartes cadeau pour le Xbox Live, crédits sur Skype... En gros, la firme de Redmond a inventé la carte de fidélité. Ça fera plaisir à mon coiffeur quand je lui apprendrai qu'il a eu un coup d'avance sur Microsoft.

 


Les développeurs de Denuvo ont beau sortir des versions de plus en plus robustes de leur DRM (au point de faire ramer les jeux qu'il préserve), celui qui était auparavant le roi de la protection anti-piratage ressemble de plus en plus à un bouclier en papier mâché. Alors que Prey avait été cracké en seulement dix jours, Rime vient d'établir un nouveau record en voyant sa protection sauter cinq jours seulement après sa sortie.

Report cum die

L’actualité vient parfois jeter un voile terne sur les belles et pures idées des développeurs de jeux vidéo. C’est ainsi que l’éditeur japonais Bandai Namco a annoncé repousser la sortie de Get Even. Le thriller psychologique en vue à la première personne, développé par le studio polonais The Farm 51, devait sortir le 26 mai dernier. Soit quelques jours à peine après l’attentat de Manchester, qui a fait près de 140 victimes, parmi lesquelles des enfants et des adolescents. Et il se trouve que Get Even met en scène un héros amnésique censé sauver une jeune fille prise en otage, attachée à une bombe. Bandai Namco a décidé de donner au public un mois pour panser ses plaies, Get Even sortira donc le 23 juin.

Axe la menace

Axe la menace Pourra-t-on jouer un soldat de l'Axe dans le prochain Call of Duty ? Jusqu'à présent, la réponse énigmatique d'un développeur (« je ne suis pas vraiment censé en parler, gardons le mystère là-dessus... ») laissait croire que Call of allait faire preuve d'un peu d'originalité. Sledgehammer a finalement tué le suspense en déclarant que bon bah non en fait, vous jouerez les gentils épicétout. On espère qu'ils auront l'audace d'étendre cette limitation aux serveurs multi du jeu, où des soldats américains défendraient donc les plages de Normandie contre le débarquement des soldats américains.

Malden ou la vie dans les bois

Malden ou la vie dans les bois Le 22 juin, c'est-à-dire déjà dans le passé si vous ne vous êtes pas jeté sur ce magazine dès sa mise en vente, Bohemia Interactive sortira officiellement Project Argo. Cette variante gratuite et simplifiée d'Arma 3, qui se déroule sur l'île de Malden (62 km² de Méditerranée qui devraient également débarquer sur Arma 3 sous peu), était en fait déjà jouable depuis un petit moment ; nos parties sur le prototype, en 2016, ne nous avaient d'ailleurs pas vraiment convaincus. Il paraît pourtant que Project Argo a gardé quelques atouts dans sa manche : en plus de ses classiques serveurs de match à mort, il devrait proposer à sa sortie un mode de patrouille générée procéduralement, où une petite équipe de joueurs se balade dans la pampa et se heurte à quelques IA malintentionnées. On s'y frottera dès le 22 afin de vous dire ce qu'on en pense au plus vite.

 


Vous vous souvenez de Breaking Point, le sympathique mod multijoueur survie-zombie d'Arma 3 ? Ses créateurs australiens quémandent 300 000 dollars sur Kickstarter pour en faire une version stand-alone, entièrement réécrite pour l'Unreal Engine.

Make Far Cry great again

C'est officiel, Far Cry 5 se déroulera aux États-Unis, plus précisément dans le Montana. Le joueur, qui pourra pour la première fois choisir le sexe et l'apparence de son personnage, y affrontera une secte chrétienne fondamentaliste. Fidèle aux traditions étatsuniennes, le leader de la secte, Joseph Seed, sera également à la tête d'une milice lourdement armée. Fidèle aux traditions farcryesques, la population locale sera partagée entre partisans du méchant et civils opprimés qui n'attendent qu'une occasion de se rebeller. Le plus rigolo reste la réaction très prévisible de l'extrême-droite américaine lors de l'annonce du jeu. L'alt-right, comme on dit, s'est fâchée tout rouge en apprenant que les méchants seraient de bons chrétiens américains, accusant les vilains progressistes de dénigrer une fois de plus les saines valeurs de la middle america et le christianisme. On aimerait en rire, mais n'oublions pas qu'on parle d'une boîte, Ubisoft, qui nous a déjà fait affronter le pape Alexandre VI il y a quelques années. Si j'avais une chaîne YouTube complotiste, j'aurais déjà pondu six vidéos.

L'homme qui a vu l'homme qui a vu Bourse

L'homme qui a vu l'homme qui a vu Bourse Depuis quelques semaines, des centaines, des milliers de fidèles se retrouvent pour regarder une chaîne Twitch assez étrange. Sur Stock Stream, les spectateurs votent toutes les cinq minutes pour donner à un robot l'ordre d'acheter ou de vendre l'action d'une entreprise cotée en bourse. On soupçonne qu'une grande partie de l'excitation que procurent les votes vient de la joie de dilapider l'argent des autres, puisque les actions sont achetées sur les deniers de l'instigateur du projet. Mike Roberts, un employé d'Amazon, a en effet mis 50 000 dollars de sa poche dans le porte-monnaie du robot contrôlé par Twitch. À l'heure où j'écris ces lignes, il a tout de même gagné 57 dollars par rapport à sa mise initiale, mais on peut imaginer que des trolls se chargeront de lui faire acheter plein d'actions Canard PC pour le mener à la banqueroute.

Le crin a du retard

Le crin a du retard R

ed Dead Redemption 2 ne sera pas le meilleur jeu de 2017, car il vient d'être repoussé au printemps 2018 pour ses versions Xbox One et PlayStation 4 – la version PC, elle n'a toujours pas été annoncée. Strauss Zelnick, le boss de Take Two Interactive, jure sur la tête de son chien Brewster (un épagneul breton de 4 ans) que ce n'est pas à cause de problèmes techniques inattendus. Rockstar veut, en toute modestie, « produire une expérience extraordinaire » et ce temps de développement supplémentaire « a un sens d'un point de vue créatif, artistique et économique ». L'annonce a été accompagnée d'une fournée de nouveaux screenshots qui m'ont rendu l'entrejambe aussi moite qu'un dessous de bras de cow-boy en fin de journée.

 


Un peu moins de quatre ans après sa sortie, Grand Theft Auto V vient de dépasser les 80 millions d'exemplaires écoulés. À la louche, les ventes ont dû générer autour de 4,5 milliards de dollars de recettes, soit de quoi s'acheter une flotte d'une douzaine d'Airbus A380.

Steam rebat les cartes

Toujours attelé à nettoyer son magasin, dont le niveau de propreté évoque celui des plus miteuses pizzerias de banlieue, Valve a décidé de mettre un peu d'ordre dans la vente de cartes Steam. Le système, qui a le mérite de rapporter des quantités prodigieuses de pognon à monsieur Newell et de faire découvrir les joies de la spéculation à toute une génération, souffre toutefois d'un gros défaut : des développeurs malhonnêtes créent de faux jeux sans intérêt et bricolés à l'arrache, les font valider via Steam Greenlight, puis distribuent des codes gratuits à des légions de bots, lesquels « jouent » pendant des heures pour accumuler des cartes. Même si ces titres ne sont achetés par aucun joueur humain, ils contribuent, d'après la bande-à-Gaben, à « endommager l'algorithme de recommandation dont dépend le succès futur de Steam » (NDLR : ha ha ha). Désormais, avant de commencer à chier des cartes, un jeu devra « atteindre un seuil de confiance garantissant qu'il est bien acheté et utilisé par de véritables utilisateurs ». La spéculation est sauvée, la civilisation également.

Il n'y a pas de fusée sans feu

Il n'y a pas de fusée sans feu Excusez-moi, j'hyperventile, il y a trop de nouvelles d'un coup.  Ouais, je vais respirer dans un sac, ça va m'aider. Voilà, tout doucement. Je pense à des poneys qui gambadent dans un champ de tulipes. OK c'est bon je suis calmé. Alors, première nouvelle, les anciens développeurs de Kerbal Space Program – ceux-là même qui ont démissionné du studio en bloc l'année dernière – ont été embauchés par... roulement de tambour... Valve ! Ils bossent sur un nouveau projet top-secret. C'est Gabe Newell en personne qui serait allé les chercher. Dans cette équipe de neuf têtes se trouvent les principaux artisans du succès de KSP, à l'exception notable de Felipe Falanghe, le créateur original du jeu, qui a lui aussi mis les voiles en 2016, mais dont nous n'avons plus de nouvelles. Du coup, chez Squad, le studio mexicain où est né Kerbal, il ne reste plus grand monde. Ce qui explique sûrement pourquoi le jeu vient d'être revendu à... roulement de tambour... Take Two Interactive, éditeur de petits jeux confidentiels comme GTA V, BioShock, XCOM et Civilization. C'est probablement une bonne nouvelle, car les managers mexicains de Squad ne semblaient pas assez compétents pour faire face au succès incroyable du jeu. Oublions-les et tournons-nous vers un avenir radieux que j'espère peuplé de Gabe Cosmos Program et autre Grand Theft Rocket.

Porc-Epic et colegram

Porc-Epic et colegram Le studio italien Ovosonico, responsable du jeu de plateforme poético-raté Murasaki Baby (4/10, Canard PC no 304) vient d'annoncer son nouveau titre, nommé Last Day of June. Une « fable moderne sur l'amour et le deuil » (certainement une métaphore de la relation entre le studio et son précédent jeu), qui ne nous réveillera sans doute pas la nuit mais bénéficiera d'une bande-son composée par Steven Wilson. Leader de Porcupine Tree jusqu'à la fin du groupe en 2010, il me donne une excellente excuse pour vous conseiller d'attendre la BO plus que le jeu, par exemple en écoutant les meilleurs albums de la formation, comme Fear of a Blank Planet, Deadwing ou In Absentia (attention, rock progressif qui chouine, absolument génial ; risque de trouver tous les autres groupes fades en comparaison).

 


Pour une fois, une adaptation de jeu vidéo en film n’ouvrira pas le robinet de notre fût de sarcasmes : Papers, Please, l’excellente simulation de fonctionnaire de l’immigration de Lucas Pope, va devenir un court-métrage sous la caméra des jeunes réalisateurs russes Nikita et Liliya Ordynskiy.

Des clics et des clashs

On connaît tous par cœur le principe des « AMANote : 1 » de Reddit. Une personnalité débarque, les internautes posent des questions, la personnalité répond, les internautes sont contents. Difficile toutefois de ne pas être surpris lorsqu'un petit malin pose une question de façon vigoureuse et que la personnalité lui répond avec autant de panache, comme Funcom vient de le faire en défendant son Conan Exiles. Face à un joueur qui reprochait au studio de développer le jeu trop lentement et de vider ses serveurs en lassant les clients, les développeurs ont en effet tenu à rappeler que le code du travail existait aussi en Norvège et surtout, que les joueurs ont signé pour un accès anticipé.  Donc là, j'ai envie d'ajouter « REP A SA BATARE », mais on va encore dire que je m'emporte.

Note 1 : Ask Me Anything : Demandez Moi Ce Que Vous Voulez Oui C'est Chiant Les Acronymes À Rallonge.

La guerre du golf

La guerre du golf Le saviez-vous ? Quand on cherche « Golf Story » sur Google, on tombe sur un site free.fr tout pété, dédié à l'histoire de la petite voiture de Volkswagen. Ce qui n'a finalement rien à voir avec ce qui nous intéresse puisque Golf Story est également le nom d'un jeu développé par Sidebar Games et prévu pour le courant de l'été sur Nintendo Switch. Il s'agira d'un jeu d'aventure à tendance RPG, où notre fringant héros progressera dans la vie (et dans l'aventure) à coups de club bien sentis – pas dans la face, hein, dans des balles dédiées à rejoindre des trous, entendons-nous bien. Avec sa dégaine de jeu Game Boy Advance, ses chouettes environnements et des mini-jeux apparemment idiots (comme des courses de drones ou de la tonte de gazon), Golf Story pourrait être une bonne surprise, parfaitement adaptée à la période estivale. En revanche, aucune trace du constructeur de voitures allemand et ça, c'est quand même un peu triste.

Cloud gaming

Cloud gaming Source intarissable de rires et de joie pour la totalité de la rédaction, Square Enix continue de faire des conneries. Après le gouffre financier qu'a été Final Fantasy XV, l'éditeur semble avoir un peu de mal à sortir son Final Fantasy VII Remake. D'abord prévu comme une collaboration avec le studio CyberConnect2 (Asura's Wrath, une chiée de jeux Naruto), le remake devrait finalement être resserré sur un développement en interne, chapeauté par Naoki Hamaguchi, chef de projet sur le jeu mobile Mobius Final Fantasy. Petit hic : Hamaguchi s'occupera de Final Fantasy VII Remake sans quitter son poste sur Mobius, ce qui n'augure pas vraiment du meilleur pour le projet. Bon après, perso je m'en fous qu'ils sabotent cette daube surestimée qu'est FF VII, tant qu'ils ne touchent pas au huitième et meilleur épisode de la série.

 


Sonic Mania (qui, on l'espère, est bien parti pour devenir l'un des meilleurs épisodes de la série depuis dix ans) a fait connaître sa date de sortie et son prix. Ce sera donc le 15 août, à 20 euros, et on espère très fort que ça n'est pas pour échapper aux tests de la presse qui se dorera la pilule aux Bahamas en cette période de l'année.

Je vous laisse filet

Paf, paf, paf, paf, han, paf, paf, heeeeeen, paf, paf, filet ! Vous vous souvenez de Top Spin ? Le dernier épisode de la série d'excellents jeux de tennis de 2K date de 2011, et l'éditeur ne semble pas avoir la moindre envie de lui faire reprendre l'entraînement : les développeurs ont pour la plupart servi de sous-traitants sur Mafia 3 et quelques chanceux ont été virés peu après la sortie de Top Spin 4. Eh bien, ce sont ces derniers que l'on retrouve chez Breakpoint Games, une nouvelle boîte qui prépare... un jeu de tennis « dans l'esprit de Top Spin », où l'on pourra incarner divers professionnels de la petite balle jaune, comme Roger Federer ou Angelique Kerber. Le tout sera édité en 2018 par Bigben Interactive, l'autre éditeur de jeux vidéo de Vincent Bolloré. Paf, paf, haaaaaan, paf, paf, out ! Jeu, set et match !

Bwaaaaaaario

Bwaaaaaaario C'était un secret de polichinelle depuis des mois, et à l'heure où vous lirez ces lignes (si vous faites partie de nos lecteurs sur papier, car si vous avez accès au site web vous aurez lu ces lignes plus tôt, cassant du même coup mon effet, merci bien) le jeu aura officiellement été annoncé à la conférence E3 d'Ubisoft : Ubi Montpellier prépare Mario + Rabbids : Kingdom Battle, autrement dit un jeu mélangeant les Lapins crétins et les personnages de Nintendo. Ce gloubiboulga pas forcément digeste sortira uniquement sur Switch et, petite surprise, arrivera dès cet été. Au programme, des combats tactiques au tour par tour, de la coopération et un milliard de vannes lourdingues avec des lapins qui pètent en beuglant (ou l'inverse).

En terrain connu

En terrain connu Bienvenue dans cette nouvelle édition de notre rubrique semi-annuelle : les bonnes et mauvaises nouvelles du film Uncharted ! Ce semestre, Sony a trouvé un nouvel acteur pour jouer Nathan Drake (le jeune Tom Holland, qui remplace le demi-vieux Chris Pratt, qui avait eu la sagesse de refuser, et le grabataire Mark Wahlberg, qui avait tenté de s'accrocher au poste) et confirmé son réalisateur (Shawn Levy, qui a succédé à Seth Gordon, Neil Burger et David O. Russell) mais finalement commandé un nouveau scénario, jetant à la poubelle celui tout juste terminé de Joe Carnahan (comme ça avait été le cas pour les précédents de Kyle Ward, David Guggenheim, Eric Warren, Joshua Oppenheimer et Dean Donnelly, David O. Russell, Marianne et Cormac Wibberley et Mark Boal). Autant dire qu'on ne verra pas le film du jeu de Naughty Dog avant minimum deux ans, sauf si comme d'habitude tout change dans six mois ! Après tout, ce petit manège ne dure que depuis 2009...

 


Selon une offre d'emploi, Blizzard cherche à recruter quelqu'un pour travailler sur un titre « non annoncé » dans l'univers de Warcraft et destiné aux mobiles. Plus précisément, la firme d'Irvine espère trouver un « spécialiste en effets spéciaux », capable de représenter de jolies explosions sur un écran de cinq pouces sans pleurer du sang.

 


Télex C'est le 7 juillet que Netflix diffusera d'un coup d'un seul la série animée tirée de Castlevania, aux commandes de laquelle on trouvera les producteurs d'Adventure Time et de Dredd ainsi que le scénariste de Transmetropolitan. Comme je n'ai rien d'autre à dire, meublons en précisant que Netflix a précédemment diffusé un autre dessin animé tiré d'un jeu vidéo célèbre : Skylanders Academy.