371
Sortie en kiosque
le 1 décembre 2017

S'abonner
Numéro actuel
Par L-F. Sébum | le 21 novembre 2017

Canard PC 371 : Édito

News du CanardPC N°367

Fatale prémonition

Fatale prémonition A

lors que David Lynch a fini par trouver une chaîne de télé américaine capable de financer tous ses délires (ou en tout cas la troisième saison de Twin Peaks), le Japonais Swery ne rencontre pas le même succès. Le créateur de Deadly Premonition a peut-être vu un peu gros en demandant 1,5 million de dollars sur le site de financement participatif Fig sans grand-chose d'autre à montrer que quelques grands concepts. The Good Life, s'il existe un jour (car pour le moment il n'est financé qu'à hauteur de 20 %), ressemblera au croisement de Downtown Abbey, de Twin Peaks (tiens, tiens...) et des enquêtes d'Hercule Poirot, codéveloppé avec Grounding (Crimson Dragon) et Camouflaf (République) pour fin 2019. Ou bien il disparaîtra à jamais dans l'oubli, pendant que Twin Peaks sera décliné sous forme de clone de Farmville free-to-play sur mobile.

 


À la sortie d'Endless Space 2, les petits chasseurs et bombardiers manquaient à l'appel. Cette cruelle absence vient d'être comblée avec la mise à jour Target Locked. Pour se faire pardonner du retard, Amplitude a ajouté du contenu (héros, cartes de bataille, quêtes…) et peaufiné l'équilibrage.


À bas l’absence de frontières

Pour la première fois, des joueurs Xbox One et Playstation 4 ont pu jouer sur les mêmes serveurs. Ce moment historique a été vécu sur ceux du jeu Fortnite (dont on parle ailleurs dans ce numéro), mais seulement le temps d’un week-end, car cette prouesse a en réalité été le fruit d’une erreur technique. Sous la pression de Sony – Phil Spencer, lui, a déclaré sur Twitter qu’il n’aurait pas été opposé à la laisser telle quelle –, la situation a été rétablie. Suffisamment tôt pour empêcher les joueurs, ennemis dans une guerre des consoles qui dure depuis des siècles, de réaliser que ce qui les rapproche est plus fort que ce qui les oppose, de fraterniser ou, pire, de se donner la main pour bâtir, ensemble, un monde et une console meilleurs.


Rainbow six cents

Rainbow six cents J

amais un jeu n'aura aussi bien porté son titre que Rainbow Six : Siege. Le pauvre se présentait mal lors de l'accouchement, avec pléthore de bugs et matchmaking aux fraises. Mais l'une des critiques fréquemment adressées à Ubi concernait le nombre limité d'opérateurs. Heureusement, fidèle à sa devise « game az a service meanz brouzoufz in ze pocket » (un jeu vidéo pensé comme un service à long terme est un meilleur investissement), l'éditeur a remis son ouvrage sur le métier jusqu'à en faire un FPS tactique, et continue à ajouter régulièrement des cartes et des opérateurs. Interrogé par PC Gamer, Alexandre Remy, directeur de la marque Rainbow Six chez Ubisoft, a été clair : « Nous aimerions que le jeu contienne une centaine d'opérateurs. Je vous laisse calculer combien d'années ça va prendre. Nous n'avons aucune raison d'arrêter maintenant. » Comme on dit chez Ubi, « gast et tarbernacle ! ».


Les Frères Têtes-dures

Les Frères Têtes-dures T

els les héros de films d'horreur qui s'acharnent à enfoncer des barres de fer dans la tronche d'un monstre pas pressé de mourir, les frères Guillemot, fondateurs d'Ubisoft, continuent de se battre pour arracher leur bébé des griffes prédatrices de Vincent Bolloré. La dernière manœuvre en date remonte au début du mois de septembre. Les frérots ont acheté deux millions d'actions de leur société pour un prix non communiqué (mais qui, d'après les experts, tournerait autour des cent millions d'euros). Leur part passe donc de 13,6 % à 15,35 %, ce qui leur octroie 20,02 % des votes. Toujours d'après les experts, décidément qu'est-ce qu'on ferait sans eux, il en coûtera désormais pas moins de six milliards d'euros à Vivendi-Bolloré pour arracher le contrôle d'Ubisoft aux Guillemot, ce qui commence à « faire beaucoup ». Là ce ne sont pas les experts qui le disent, c'est moi.

 


Nintendo va devoir payer 10 millions de dollars à une société médicale du Texas, au motif que la Wii viole un brevet déposé en 1999. Lequel porte sur une technologie qui détecte, grâce à des capteurs de mouvements, les personnes âgées tombant par terre.


Les aventuriers du railgun

La marine américaine a récemment procédé à un nouveau test du railgun, ce canon électromagnétique qui peuple les fantasmes de tous les militaires depuis le début du XXe siècle. N'allez pourtant pas croire qu'on pourra bientôt jouer à Quake III dans la vraie vie. L'engin de la marine tient plutôt de la Grosse Bertha : non seulement il fait la taille d'un entrepôt à baleines, mais il tire avec un bruit d'explosion très classique, loin du piou-piou laser habituel ou, à la rigueur, du bruit terrifiant du fusil Gauss de Fallout. À méditer pour le prochain Quake, qui sera donc un jeu d'artillerie à longue portée avec un tir toutes les six minutes.


Destruction créatrice

Destruction créatrice L

e Creation Club de Bethesda, qui permet aux moddeurs de Fallout 4 (et bientôt Skyrim) de vendre le fruit de leur travail, était déjà la décision marketing la plus impopulaire depuis le remplacement de Groquik par Quicky l'usurpateur. Ce n'est pas près de s'arranger, puisqu'on apprend que les mods payants posent de gros problèmes de compatibilité avec leurs cousins gratuits. D'après le site Tech Raptor, des skins du Vault Boy achetées dans le magasin cesseraient tout bonnement d'apparaître si n'importe quel mod gratuit est installé. Le genre de petits tracas auxquels les moddeurs sont habitués, mais qui virent à l'arnaque caractérisée lorsqu'il devient impossible d'utiliser un produit obtenu en échange de sous bien réels. Comme quoi mon cousin hippie avait raison, tout serait beaucoup plus simple sans argent. Dommage qu'il sente des pieds.


L'attaque du dauphin hacker

L'attaque du dauphin hacker L

e prix du hack le plus ridicule de la semaine est remis à l'attaque dite du dauphin. Cette méthode, qui vise à compromettre les assistants vocaux (Alexa, Siri et compagnie), consiste à augmenter la fréquence d'une voix humaine préalablement enregistrée jusqu'à ce qu'elle dépasse les 20 000 Hz, puis à la diffuser à l'aide d'un bête smartphone équipé d'un amplificateur à ultrasons. Si la voix ainsi transformée n'est pas perceptible par l'oreille humaine, elle est en revanche parfaitement interprétée par les algorithmes de reconnaissance vocale. Il est donc possible de dire à un assistant « Alexa, commande-moi cinquante tonnes de couches-culottes » sous le nez (et les oreilles) de son propriétaire sans que ce dernier ne se doute de rien. En tout cas jusqu'à l'arrivée du camion de livraison. Pour en savoir plus : cpc.cx/attaquedauphin

 


Télex

Pauvre Battleborn : au lieu de lui faire gagner des joueurs, son passage en free-to-play lui en a fait perdre ! Gearbox a décidé de cesser les frais et de l'abandonner en fin d'année après un dernier patch. Le studio travaille désormais sur « un jeu non annoncé mais très attendu », B_rd_rl_nds 3.


Les doubleurs doublés

Il y a environ un an, Ubisoft annonçait que la version française de South Park : L'Annale du Destin serait doublée par les comédiens de la série. Une bien bonne nouvelle quand on sait que l'épisode précédent n'était disponible qu'en anglais sous-titré. Mais à force de renvoyer discrètement son titre aux calendes grecques, l'éditeur s'est retrouvé dans l’embarras puisque les négociations avec les doubleurs ont fini par faire chou blanc. Les détails de cet échec sont bien entendu restés secrets, mais certains comédiens affirment que l'éditeur n'aurait pas respecté un accord conclu en septembre 2016, tandis qu'Ubisoft se désole de cette issue et promet une VF qui sera désormais doublée par d'autres comédiens. Je ne sais pas pour vous mais moi, quinze heures de jeu en écoutant un mec qui imite Cartman, je ne vais jamais tenir.


Miiverse une larme

Miiverse une larme O

fficiellement, Nintendo continue de bosser sur la 3DS et le discours officiel ressemble à quelque chose comme « tout va bien, circulez messieurs-dames, rien à voir, tenez, vous voulez un Metroid ? Voilà un Metroid, rien que pour vous, vous voyez tout va bien ». Mais tout de même, en coulisses, on semble préparer la fin. Ainsi, dès le huit de ce mois de novembre, Nintendo débranchera pour de bon le Miiverse, le réseau social à base de petits dessins qui avait été lancé sur 3DS et Wii U. Quelques amateurs d'art tentent par tous les moyens d'archiver tous les dessins (réussis, ratés ou drôles, qu'importe) du Miiverse sur http://cpc.cx/miiarchive, mais la tâche semble herculéenne vu le peu de temps qu'il leur reste pour récupérer des centaines de milliers d'images.


Poudlard Valley

Poudlard Valley A

près avoir mis quatre ans à sortir le peu folichon jeu d'exploration spatiale Starbound, Chucklefish nous avait un peu laissés sur notre faim. On attend donc de pied ferme Wargroove, sorte d'Advance Wars fort mignon que le studio britannique sortira cette année. Mais c'est avec un autre projet, encore à l'état embryonnaire, que Chucklefish pourrait pleinement redorer son blason : un RPG dans une école de magie. Lequel suivrait, pour ne rien gâcher, la recette de Stardew Valley – dont Chucklefish est l'éditeur. Les rares captures d'écran disponibles montrent un jeu splendide qui, selon ses développeurs, mélangerait Harry Potter à du Ghibli et à Little Witch Academia et à Terry Pratchett et appelez une ambulance : alerté par les couinements de Maria Kalash, Izual vient de s'évanouir à son bureau.

 


À compter du 1er octobre, les internautes chinois ne pourront plus poster de messages anonymes sur des forums ou des sites d'information. Leurs comptes devront désormais être liés à leur identité réelle, par exemple en y associant un numéro de téléphone. Plus d'informations ici : cpc.cx/chinecensure


Boxe avec les maux

Pewdiepie, le youtubeur le plus célèbre de la planète, prouve que rouler à 200 km/h à contresens sur l'autoroute du respect, c'est risquer de se tromper de chemin et de prendre des murs. Après qu'il a réussi, malgré ses 57 millions d'abonnés, à se défaire début 2017 de son partenariat avec Disney, Felix avait pourtant fait amende honorable. Il avait même promis, à la suite des événements de Charlottesville, qui lui avaient permis de comprendre à quel point les nazis étaient des gens méchants, qu'il arrêtait les vannes à ce sujet. Mais dans un stream de PUBG, il s'est mis à utiliser un vocable raciste que la décence nous interdit de reproduire. Cette fois, Sean Vanaman, du studio indépendant Campo Santo (Firewatch), a annoncé qu'il allait faire retirer les vidéos de son jeu de la chaîne du Suédois. « Pas de raison que ce gros raciste se fasse des thunes avec notre contenu », aurait-on lu dans les pensées de Vanaman.


Le réveil des Vikings marxistes

Le réveil des Vikings marxistes A

près Hatred, le jeu où l'on incarne un meurtrier de masse qui tire dans la foule... Après IS Defense, qui consiste à détruire des jeeps bourrées de terroristes jusqu'à ce que mort d'ennui s'ensuive… Les Polonais de Destructive Creations préparent… un jeu de stratégie en temps réel d'une étrange banalité. Implique-t-il de se battre contre les Sarrasins à Poitiers, de défendre Jérusalem contre Saladin, d'empêcher l'URSS de rentrer dans Berlin ? Même pas. Seuls les Slaves, les Germains, les Vikings et les Saxons croiseront le fer dans Ancestors Legacy. C'est si politiquement correct que c'en est louche, mais rassurez-vous : sur les forums, des fans du studio veillent au grain et mettent en garde contre une éventuelle soumission aux « caprices gauchistes », avant de rappeler qu'ils refuseront jusqu'au bout de soutenir le « marxisme culturel ».


Il ne peut en rester que trois cent douze

Il ne peut en rester que trois cent douze D

ans un communiqué plein d’entrain, Epic a annoncé l’intégration d’un mode battle royale dans son jeu (pourtant fondamentalement coopératif et non moins fondamentalement pas fini) Fortnite. Devinette : quelles étaient les raisons invoquées, parmi les propositions suivantes ? A : « On est des gros fans de PlayerUnknown’s Battlegrounds (PUBG) et de H1Z1. » ; B : « On trouve que Fortnite possède un monde qui se prête parfaitement à un battle royale. » ; C : « Les chiffres de ventes de PUBG ont eu l’effet d’une boîte de Viagra sur notre chef comptable et à la réflexion, nous aussi on aimerait bien venir au studio en Lamborghini. » Si vous avez répondu A et B, bravo vous avez gagné, c’est bien ce qu’ils ont dit. Si vous avez répondu C, consolez-vous en vous disant que c’est ce que tout le monde a entendu.

 


Pour aider les Floridiens à fuir l'ouragan Irma, Tesla a débridé ses voitures d'entrée de gamme. À distance, d'un clic, la boîte d'Elon-Musk-l'ami-des-enfants-et-d'ackboo a converti ses Model S 60D en Model S 75D. Les deux véhicules possèdent en effet la même batterie de 75 kWh, à un bridage logiciel près.


Après le cauchemar, les grèves

La Team Alpha, connue pour ses mods de Binding of Isaac, vient d'annoncer l'arrêt de ses productions. L'objectif de cette grève ? Dénoncer les développeurs du jeu qui fournissent un outil de création de mods bugué jusqu'à l'os. « La nature très hasardeuse de l'API vient de nous épuiser », a déclaré le porte-parole du groupe de moddeurs, les yeux plus cernés que la Corée du Nord. Difficile de ne pas compatir quand on sait que cette équipe est allée jusqu'à créer ses propres correctifs pour l'API, face au silence radio du studio. Bien qu'inquiétante, cette nouvelle ne devrait toutefois pas remettre en question l'avenir du mod Alphabirth, puisque ses créateurs attendent désormais le patch du logiciel depuis leur maison de repos.


Les grands charlatans se rencontrent

Les grands charlatans se rencontrent B

ientôt vingt ans que je chronique l'univers du jeu vidéo, et je pense que je ne me lasserai jamais d'écrire sur Peter Molyneux. Le développeur anglais révèle à PC Gamer qu'il est allé consoler Sean Murray juste après la sortie du scandaleux No Man's Sky. Citation : « C'était un moment terrifiant pour lui comme pour moi de réaliser que le monde avait changé. Avec No Man's Sky comme avec mes jeux, les gens ont été très en colère que le résultat final ne corresponde pas à ce qui avait été promis. (...) Mais je peux vous assurer que ni Sean ni moi ne faisons des jeux pour voler l'argent des joueurs. » OK ! Tout va bien alors. Ces deux développeurs ont menti comme des arracheurs de dents pour fourguer des jeux bidon aux consommateurs naïfs – et amassé des millions de dollars au passage –, mais ils n'avaient aucune mauvaise intention. Nous voilà rassurés, allons vite précommander leurs prochains jeux !


Petite rumeur et gros Doom

Petite rumeur et gros Doom P

ete Hines, le visage public de Bethesda, a laissé échapper lors d'un entretien avec Tek Syndicate que l'éditeur de Fallout et Skyrim avait un jeu top-secret dans les tuyaux, que personne n'était au courant et qu'il sortirait avant la fin de l'année. Internet s'est bien sûr enflammé comme une brindille imbibée d'essence dans le maquis corse. Quelques jours plus tard, l'ami Pete indiquait sur Twitter qu'il avait raconté n'importe quoi. Puis il annonça officiellement... une version Switch de Doom, en insistant lourdement sur le fait qu'elle sortirait cette année et que personne n'était au courant. Les fans hardcore de Bethesda refusent d'y croire et espèrent toujours un Fallout ou un Elder Scrolls surprise pour Noël. Ils doivent être jeunes, et n'avoir pas encore admis que la vie, finalement, n'est qu'une succession de déceptions qui servent à passer le temps avant la mort.

 


Le président de la branche américaine de Nintendo a assuré que la production de la Super NES Classic Edition serait « drastiquement augmentée » pour faire face à la demande. Quant à la NES Mini, épuisée en un clin d'œil l'an dernier, elle devrait être à nouveau disponible en 2018. Alors du calme sur eBay.


Reste-il encore un e-sport ?

Que faire d'un joueur professionnel que l'on surprend en train de tricher ? Eh bien, pas grand-chose, à en croire certaines instances officielles. C'est en tout cas le point de vue de l'Esport Integrity Coalition (ESIC), qui vient de demander à ses fans quelles sanctions devaient être infligées aux tricheurs... Sondage dont 90 % des réponses ont été fournies par des amateurs de Counter-Strike : Global Offensive. En conséquence, le récent rapprochement de l'ESIC, de la Dreamhack et de l'ESL s'est soldé par une révision des règlements et la levée des bans qui touchaient ceux qui ont triché ou arrangé des matchs dans CS:GO. Les pros concernés vont ainsi pouvoir reprendre part aux tournois de ces organisations, dont on attend les prochains discours au sujet de la respectabilité de l'e-sport avec impatience.


Déséquilibre comme l'air

Déséquilibre comme l'air A

près avoir grandement amélioré l'équilibre de leur jeu avec l'ajout du mode radiant, puis l'avoir pété à nouveau lors de la sortie du DLC « Crimson Court », les développeurs de Darkest Dungeon ont enfin colmaté les brèches avec un nouveau correctif. Mais rien ne dure en ce bas monde et, à en croire l'annonce cryptique apparue sur le site officiel, un nouveau héros, le shieldbreaker (« briseur de bouclier ») va bientôt être ajouté à la liste déjà bien fournie des personnages que l'on peut envoyer à l'abattoir. Gageons que ce nouveau protagoniste va à nouveau réduire à néant tout le fin équilibrage du jeu de Red Hook Studios, et qu'il faudra attendre un correctif de plus pour que tout rentre dans l'ordre. C'est là toute la beauté de Darkest Dungeon : même entre les parties, il continue de jouer avec nos nerfs.


Queer AI for the straight guy

Queer AI for the straight guy L

es chercheurs de l'université de Stanford, qui ne craignent pas la polémique, ont remarqué que les hommes et les femmes homosexuels possèdent généralement des « traits du visage atypiques pour leur genre ». Ni une ni deux, ils ont entraîné une intelligence artificielle (IA) à reconnaître ces variations pour créer le premier gaydar artificiel. La machine est capable de distinguer un homme gay d'un hétéro dans 81 % des cas et une femme hétéro d'une lesbienne 74 % du temps, à partir d'une simple photo. À titre de comparaison, les humains utilisés comme référence n'y sont parvenus qu'à 61 % et 54 %. Même si la technologie n'est pas infaillible, ses applications possibles (ficher rapidement les homosexuels dans une population) ont de quoi inquiéter. Sans oublier que, d'après l'étude, une IA du même type pourrait prédire d'un seul coup d'œil le QI ou les opinions politiques d'une personne.

 


En 2011, mon rédacteur en chef m'avait donné L.A. Noire. Hélas, le jeu de Rockstar avait refusé de se lancer sur mon PC pourri. Je suis donc le cœur de cible de cette annonce surprenante : le thriller sortira à la mi-novembre sur Switch, Xbox One et PS4. Ne manque plus que Red Dead Redemption sur PC.


Requiem for a Stream

Electronic Arts prépare lentement mais sûrement sa transition vers un modèle à la Netflix. Lors d'une conférence organisée par la Deutsche Bank, l'un des pontes de l'éditeur a expliqué le bien-fondé de cette stratégie : « Aujourd'hui, si vous voulez jouer à FIFA 18 aux États-Unis, c'est 460 dollars. Vous devez acheter une console et le jeu. Dans le monde du streaming, cela ne coûterait que 10 dollars par mois. Et vous n'auriez besoin que d'une smart TV. » EA travaille dessus depuis plus de cinq ans et estime que les dernières barrières technologiques (principalement l'infrastructure, le streaming de jeu nécessite de gros tuyaux) tomberont « d'ici trois à cinq ans ». EA voit cette netflixisation du jeu vidéo comme « inévitable ». Mais bon, ne paniquez pas, ce sont probablement les mêmes personnes qui nous prédisent tous les deux ans que le jeu vidéo sur PC va mourir d'ici deux ans.


Ciel, mon iPhone !

Ciel, mon iPhone ! M

i-septembre, lors d'une conférence à la fois ridicule, grandiloquente et ronflante comme seul Apple sait les faire (et pourtant on regarde), une surprise a émergé : le retour de Jenova Chen et de Thatgamecompany, les développeurs de Journey. Après la sortie du jeu en 2012, le studio avait pratiquement explosé (on en a retrouvé des morceaux derrière des titres comme Abzû et What Remains of Edith Finch) et s'est petit à petit reconstitué pour préparer Sky. Qui ressemble sans grande surprise à un jeu de Jenova Chen : de grands paysages mystérieux à explorer, de la coopération avec des joueurs bienveillants, des bêtes majestueuses à accompagner lors de glissades dans le ciel et dans de jolies couleurs... Thatgamecompany est tout de même parvenu à créer du mauvais karma envers Sky en l'annonçant comme une exclu iOS (et Apple TV), mais pas de panique : l'exclusivité n'est que temporaire.


Tronche de Kek

Tronche de Kek M

ardi 12 septembre, le studio Bungie déploie une mise à jour en urgence et se fend d'un tweet d'excuse. La raison ? Un objet d'équipement de Destiny 2 (un « gant », mais qui remonte jusqu'à l'épaule, elles sont bizarres, leurs fringues) arborait un symbole. Cryptique pour beaucoup, mais identifiable par quelques initiés, qui ont reconnu le logo et les couleurs du drapeau du Kekistan, une nation fictive créée par des utilisateurs de 4chan. Un drapeau, détournement de celui de l'Allemagne nazie, qui a lui-même été récupéré par l'alt-right américaine et les suprémacistes blancs, c'est dire si ça fait désordre. Graphistes au chômage, restez à l'affût, on a comme l'impression qu'un poste va se libérer rapidement chez Bungie.

 


D'après les petits malins qui ont dépouillé le code du dernier patch de PUBG, une nouvelle carte serait sur le point d'arriver. Certains quartiers de la riante bourgade, située en Amérique du Sud, répondent aux doux noms de « rage » ou « boîte à meurtres ». On est impatient de s'y promener.

 


Télex

L'actualité du dernier Hitman est plutôt calme depuis que Square Enix s'est éjecté du projet, mais du nouveau arrive bientôt. Non, pas un niveau inédit, philistin : une BD sur les débuts de l'Agent 47 qui nous permettra de nous plonger dans l'histoire passionnante (?) de Hitman, ce dont nous rêvions (?) tous (?).