385
Sortie en kiosque
le 1 août 2018

S'abonner
Numéro actuel
Par L-F. Sébum | le 12 juillet 2018

Canard PC 385 : Édito

News du CanardPC N°373

Les vieux font de la résistance

Les vieux font de la résistance E

n janvier 2002 (il y a seize ans tout de même), la version 0.1 de ScummVM faisait son apparition sur le Net. Ce petit logiciel rendait compatible avec les OS modernes (Windows XP à l'époque, ça non plus ça ne nous rajeunit pas) les vieux jeux LucasArts conçus pour tourner sur MS-DOS, comme Day of the Tentacle, Monkey Island 2 et Indiana Jones and the Fate of Atlantis... Depuis, ScummVM a bien grandi : au fil du temps, il a été rendu compatible avec pratiquement toutes les productions Coktel, Humongous, Adventuresoft et Sierra, entre autres. Sa version 2.0, sortie en décembre, ajoute la compatibilité avec les versions d'époque de vingt-trois autres titres, dont les premiers Gabriel Knight, les deux Phantasmagoria, Riven, Torin's Passage ou encore Starship Titanic, le jeu de Douglas Adams (créateur du Guide Galactique et de Dirk Gently).

 


Télex

Subway Surfers, l'un des jeux mobiles les plus pratiqués dans le métro parisien (peut-être pour le plaisir de rouler sur des rames à ciel ouvert alors qu'on est soi-même coincé dedans), aura bientôt son dessin animé et le lapin de la RATP n'en sera pas le héros. Scandale !


Je main stream

Comment sait-on que le sport électronique est en train de devenir mainstream ? Eh bien, je m'en vais vous le dire. Non seulement Ivan Le Fou se rend à des compétitions où il vibre en direct et à l'unisson de la foule, mais en plus, Jennifer Lopez et Stan Kroenke annoncent leur intention d'investir dans ce loisir numérique. La chanteuse et actrice superstar comme l'homme d'affaires milliardaire, qui possède de son côté déjà pas mal de parts dans des équipes et organisations de sport traditionnel (football et football américain notamment), mettent des montants inconnus et néanmoins colossaux dans des équipes de la ligue Overwatch. Celle-ci organise des affrontements entre des équipes représentant les grandes villes du monde, et devrait faire les beaux jours de Blizzard (et de J-Lo aussi du coup).


Le juste milieu

Le juste milieu P

ersonne n'avait compris pourquoi Take Two avait racheté Kerbal Space Program (et son développeur mexicain Squad) il y a six mois, le jeu semblant bien plus petit que les productions habituelles de l'éditeur. Visiblement anxieux de justifier le rachat autrement que par « oups, j'ai cliqué sur le bouton par erreur », Take Two vient d'ouvrir un nouveau label, Private Division, qui éditera désormais KSP. Tant qu'à faire, Private Division a aussi signé un nouveau jeu de rôle par Obsidian, un FPS par un cocréateur de Halo, le nouveau jeu du créateur d'Assassin's Creed et un FPS médiéval-fantastique par des anciens de Dice. Leur point commun ? Ce ne sont ni des AAA ni des petits indés, mais des projets coincés entre les deux, avec un budget moyen, un prix moyen et une durée de vie moyenne. Moui.


À la guerre comme à la guerre

À la guerre comme à la guerre Q

ue faire pour s'occuper dans No Man's Sky ? Certains groupes de joueurs (fédérés hors du jeu, parce qu'in-game ce n'est pas trop possible) ont organisé une fête dans l'univers, puis deux des fédérations se sont mis en tête de la gâcher. Ce qui a commencé comme une petite conspiration d'ambassadeurs a tourné à la guerre à grande échelle... mais aussi à la sauce No Man's Sky, donc sans pouvoir faire grand-chose. Kotaku a le récit complet (http://cpc.cx/nomanswar), mais je pense ne rien divulgâcher en racontant que le principal haut fait de cette terrible guerre a été de donner le même nom à toutes les planètes d'un système (les noms sont l'un des rares éléments persistants et partagés de No Man's Sky) pour rendre la navigation spatiale difficile aux joueurs locaux. Que d'excitation !

 


Non, le pump and dump n'est pas une pratique sexuelle, mais la diffusion de fausses informations destinées à doper une action. C'est ce qu'ont fait les petits malins qui ont pris le contrôle du Twitter de John McAfee pour inciter les gens à acheter une cryptomonnaie, qui a aussitôt gagné 20 % de sa valeur.


Adolescence difficile

De nos jours, avoir 14 ans pose des problèmes d'une ampleur inédite. Une jeune fille originaire du Minnesota a, comme 15 à 25 % des gens de sa génération, pris une photo d'elle nue. Elle l'a ensuite envoyée par Snapchat à un garçon de son lycée. Ledit garçon a cru bon de sauvegarder la photo et de la montrer à ses potes. L'affaire s'est ébruitée, et l'adolescente (on ne sait pas ce qu'il en est du récipiendaire et propagateur du cliché, comme ce sont des mineurs la plupart des informations restent secrètes) doit être jugée pour production et distribution de pornographie infantile. Ce qui pourrait se solder pour elle par une inscription au fichier des délinquants sexuels. L'Union américaine pour les libertés civiles souligne que cela reviendrait à punir la victime. De mon côté, je remercie régulièrement le ciel d'avoir vu le jour dans la première moitié des années 1980.


Columbine de la paix

Columbine de la paix C

omme le disait mon oncle sapeur-pompier avant de remplir de benzène la citerne de son camion, « il faut savoir combattre le feu par le feu ». C'est ce qu'a décidé de faire le gouvernement américain qui, après avoir longtemps accusé les jeux vidéo violents d'encourager les school shootings, a financé un serious game qui vise à préparer élèves, enseignants et secouristes à l'intrusion d'individus armés dans une école. Le jeu, une sorte de FPS, enseigne comment augmenter ses chances de survie lorsqu'on se trouve face à un type armé d'un AR-15 : barricader une porte, se cacher, localiser les issues de secours... Une preuve supplémentaire qu'à chacun des maux d'une société, il existe une réponse technique inefficace qui permet de ne pas avoir à se poser de questions difficiles.


Complètement malade-euh

Complètement malade-euh V

ous passez beaucoup de temps devant des jeux vidéo ? Il vous arrive même à certaines périodes de négliger vos obligations familiales, sociales, personnelles, scolaires ou professionnelles pour continuer à jouer ? Et lorsque lesdites négligences ont des conséquences négatives, vous continuez à jouer ? Cela fait au moins douze mois que ça dure ? Si vous avez répondu oui à ces questions, j'ai une mauvaise nouvelle pour vous : vous remplissez les critères du gaming disorder (trouble du jeu), un nouveau diagnostic que l'Organisation mondiale de la santé a ajouté au brouillon de ses recommandations 2018. À l'heure où nous mettons sous presse, on ne sait pas encore s'il sera conservé dans la version finale. Si ce n'est pas le cas, c'est que vous n'êtes pas malade et que tout va bien. Pfiou, vous avez eu chaud... 

 


Nintendo a annoncé du retard dans la livraison de ses cartes de jeu de 64 Go pour la Switch. C'est peut-être un détail pour vous, mais pour les développeurs de titres de plus de 32 Go, cela signifie qu'ils devront attendre au moins 2019 avant de les distribuer en magasin physique.


Le micro écran

Il fallait déjà se méfier des objets connectés. Entre les montres-podomètres espionneuses d'enfants et les enceintes cafteuses, la paranoïa nous guettait. Heureusement, en dehors de quelques proches peu inspirés pour leurs cadeaux de Noël, personne n'achetait ces trucs, et nous pouvions donc profiter sereinement du confort de la vie privée. Mais voilà que le New York Times nous tire de notre léthargie. Au moins un millier d'applications du Google Play Store américain, dont 250 jeux, utilisent à des fins de monétisation les services d'une start-up, Alphonso. Elles demandent l'autorisation aux utilisateurs d'accéder au micro du téléphone,  ce afin de surveiller... les publicités télévisées qu'ils regardent, et ce, même quand l'application est inactive. Comme quoi, le petit écran intéresse encore des gens.


Bubble tea

Bubble tea L

ong Island Iced Tea Corp était une petite entreprise tout ce qu'il y a de plus ordinaire, spécialisée comme son nom l'indique dans la fabrication de thé glacé. Le 20 décembre, elle a subitement décidé de se rebaptiser Long Blockchain Corp, indiquant dans un communiqué que sa priorité serait désormais « d'étudier et d'investir dans toutes les opportunités qui permettent de tirer profit de la blockchain » – mais qu'elle continuerait néanmoins à produire du thé glacé et des jus de fruits. Bref, que rien n'allait changer en dehors de cette vague opération de communication. Pourtant, le lendemain même de cette annonce totalement vide, la valeur de l'action Long Blockchain Corp a été multipliée par près de trois. Une information que vous venez de lire dans Canard BC, le premier magazine qui exploite tout le potentiel de la blockchain.


Counter-Strike contre-attaque

Counter-Strike contre-attaque E

n analysant comme des maniaques les fichiers des dernières mises à jour de Counter-Strike : Global Offensive, les fanatiques du site Valve News Network ont fait d'intéressantes découvertes : la mention d'une carte nommée « Survival_Island », une arme inconnue qui serait une arbalète, de nouveaux types de grenades, du combat à mains nues et des seringues d'adrénaline. Autant d'éléments qui laissent penser que CS:GO pourrait, dans un futur proche, se doter lui aussi d'un mode battle royale, devenu aussi indispensable dans un jeu de shoot multi qu'une shampooineuse à moquette dans un club échangiste.

 


Pour avoir vendu des logiciels de triche pour PUBG, 120 Chinois fraîchement arrêtés encourent jusqu'à cinq ans de prison. Il paraît que les joueurs chinois visent désormais délibérément à côté pendant les fusillades, histoire de ne pas être accusés d'avoir un aimbot et de risquer la peine de mort.


Des p'tits trous, des p'tits trous, encore des p'tits trous...

C'est une histoire qui, forcément, s'est déroulée aux États-Unis. À l'origine, deux équipes se sont donné rendez-vous sur Call of Duty pour un match, avec un pot commun à partager entre les gagnants. Or, deux des perdants se sont disputés et le premier trou de balle a menacé son équipier de le swatter ou, en d'autres termes, d'appeler les flics pour les faire débarquer chez lui. Une menace à laquelle le trou de balle numéro deux a répondu en donnant son adresse, permettant ainsi l'exécution de la menace. Hélas, l'adresse était fausse. Et c'est un quidam qui n'avait rien à voir de près ou de loin avec l'histoire que la police a abattu : alerté par les gyrophares, il était sorti de chez lui en ayant le malheur de tirer sur sa ceinture pour remonter son pantalon. Le tout, bien sûr, pour un pot commun d'un dollar et cinquante cents...


Comme un X-Wing sans ailes

Comme un X-Wing sans ailes I

l ne se passe pas une semaine à la rédaction sans que l'un d'entre nous se mette à ressasser, tel un vieux combattant usé aspirant à voir éclater une bonne guerre pour dresser cette jeunesse fainéante et droguée, que ce qu'il faudrait au paysage vidéoludique, c'est un bon vieux X-Wing modernisé avec les moyens techniques actuels. On n'est visiblement pas les seuls atteints par cette maladie : des développeurs du studio Double Damage ont raconté avoir proposé un projet de ce genre à Electronic Arts en 2016. Les représentants de l'éditeur ont « courtoisement écouté » la présentation du projet, raconte Travis Baldree, « mais jamais donné suite ». Allez voir leur démo, bricolée en à peine trois semaines (http://cpc.cx/kZH), imaginez le résultat final, pleurez, imaginez ensuite de quelle manière EA aurait pu le pourrir, et consolez-vous.


Il ne peut en rester que trois cent soixante-quatorze

Il ne peut en rester que trois cent soixante-quatorze H

i-Rez Studios a annoncé un nouveau mode de jeu pour Paladins. Quoi donc ? Un mode « chars d’assaut » dans lequel on débloque un nouveau modèle de chenilles au bout de 80 parties ? Un mode réaliste à la Arma où il faut gérer ses munitions et reprendre son souffle après un sprint ? Non, pas assez audacieux, tout cela. Celui-ci se tiendra sur une carte 300 fois plus vaste que d’ordinaire et qui accueillera 100 joueurs pile-poil qui… Un mode battle royale, quoi. Cette décision a probablement été prise au terme d’une intense séance de brainstorming organisée entre le 31 décembre à 22 h 30 et le 1er janvier à 6 h du matin, sur un tapis en peau d’ours devant la cheminée, le mini-bar à portée de main. Quant au nom de ce mode, on l'imagine éructé quelques minutes plus tard dans des relents de vodka-pomme : « Paladins Battleground », toutes boisson alcoolisée et honte ayant déjà été bues à cette heure.

 


Télex

Un groupe de moddeurs s'est lancé dans la création de Half-Life 2 : Episode 3. Le scénario officiel avait été diffusé cet été, dix ans après l'abandon du projet par Valve, et si vous doutez du potentiel de Project Borealis, regardez l'illustration et osez me dire qu'il n'est pas mimi, ce headcrab arctique.


L'Asie minore

Les joueurs chinois se créent des comptes Steam par millions afin de jouer à Playerunknown's Battlegrounds, ce qui fait grincer des dents du côté des autorités de Pékin. Non seulement cette ruée vers Steam contrarie les plans de Tencent, qui dispose de son propre logiciel-DRM-boutique et brûle de s'exporter à l'international, mais elle suppose aussi que des Chinois vont profiter des forums de discussion, des fils d'actualité et du libre marché de Steam. Afin de préserver ses administrés de la décadence occidentale, le gouvernement a donc bloqué le versant communautaire de Steam. Le public peut toujours acheter des jeux et y jouer depuis la Chine, mais pas baver devant des skins fluo dégueulasses ou se farcir les commentaires de Jean-Eudes, 11 ans, qui critique un titre indé parce que ses développeurs ont dit du mal de Pewdiepie. Ah là là, ils ne savent pas ce qu'ils ratent ! Les veinards…


On se retrouve après une page de PUBG

On se retrouve après une page de PUBG V

ous l’aurez remarqué, il est très souvent fait mention dans ces pages de Playerunknown’s Battlegrounds. Si l’on en croit les déclarations de Chang Han Kim, PDG de PUBG Corp, tout ceci ne devrait être que le début d’un règne transmédia despotique. Cette juteuse licence doit, selon lui, s’imposer dans l’e-sport, la BD, les dessins animés et, bien évidemment, le cinéma. Oui, car la règle selon laquelle un jeu vidéo à succès doit connaître la consécration en devenant un nanar sur grand écran est inscrite en lettres de feu dans le grand Livre de la vie. Attendez-vous donc à voir débarquer un jour un long-métrage PUBG avec Dwayne Johnson ou Jason Statham, qui sera l’adaptation d’un jeu vidéo, lui-même réinterprétation d’un film japonais qui était déjà l’adaptation d’un livre dont l’auteur, Kōshun Takami, doit se dire aujourd’hui qu’au lieu de se mettre à l’écriture, il aurait peut-être mieux fait d’aller à la pêche aux moules.


Le jeu de Loi

Le jeu de Loi N

exon, l'éditeur de Lawbreakers (petit ange parti trop tôt, noté 7/10 dans notre numéro 365), tape des pieds et fait un gros caprice parce que le titre – un très sympathique hommage aux fast FPS de la fin des années 1990 – n'a malheureusement « pas rencontré son public », comme on dit quand on veut rester digne dans ses larmes. Mauvais perdant, l'éditeur rejette la responsabilité de cet échec sur Playerunknown's Battlegrounds et ses dizaines de millions de joueurs, bien que les deux ne partagent pas vraiment le même public. Je note toutefois l'astuce, qui permet apparemment de se sortir avec panache de n'importe quelle situation embarrassante, bien plus élégante que pointer une direction du doigt en criant « Oh regardez là-bas ! Une exclusivité Xbox One ! » avant de partir en courant.

 


Star Trek : Bridge Crew, le jeu qui nous immerge dans un vaisseau de l'Empire galactique, est désormais jouable sans casque de réalité virtuelle. Gageons que les faibles ventes de ces appareils sont sans aucun rapport avec cette décision.


On va leur passer les cagnottes

La rétribution des moddeurs a toujours été un sujet délicat, et Nexus Mods entend révolutionner cette pratique en mettant en place un système unique en son genre. À compter de « début 2018 si on est en forme », une cagnotte de points sera distribuée à la fin de chaque mois entre les moddeurs qui œuvrent sur le site et ce, proportionnellement à la quantité de téléchargements que chacun a générée. Les moddeurs pourront dès lors échanger leurs points contre de l'argent réel, tandis que le public sera invité à acheter des packs de points sur la boutique pour renforcer la cagnotte. Une bien belle façon de remercier tous ceux et celles qui font encore vivre des titres comme Skyrim, même si les administrateurs du site admettent que l'immense majorité ne doit pas espérer plus que l'équivalent de « quelques bières gratuites » par mois.


Telltale's Cluedo

Telltale's Cluedo B

ig Bad Wolf, un studio bordelais fondé en 2014, vient d'annoncer son premier titre, The Council, développé sous l'aile bienveillante de Focus Interactive et Cyanide. Un jeu narratif épisodique à la direction artistique... discutable, sous forme de huis-clos dans une résidence où se sont retrouvés les membres d'une société secrète, parmi lesquels Napoléon Bonaparte, George Washington ou le joueur. Il leur faudra enquêter sur un meurtre tout en essayant de deviner qui est le ou la coupable au fil des discussions. Big Bad Wolf souhaite renouveler le genre avec des choix qui auront un impact irréversible sur l'histoire (l'air est connu, on espère que le résultat sera à la hauteur) et des confrontations entre personnages qui nécessitent de repérer les forces et faiblesses psychologiques de chacun. On devrait vous en reparler très vite, le premier épisode étant prévu pour ce mois de février.


La mouche du Koch

La mouche du Koch C

omme un cadeau de Noël en fin d'année dernière, Atlus a annoncé la sortie d'un remake Playstation 4 et Vita de Catherine, son jeu de puzzle-psychanalyse pour trentenaires qui avait récolté 9/10 dans nos colonnes en 2012. Catherine : Full Body s'accompagnera d'un nouveau personnage, Rin, la pianiste du bar, mais aussi de nouvelles scènes et d'une plus grande sélection de difficultés – le premier épisode pouvait parfois se montrer très violent. Histoire de toucher le plus large public possible (ou « tirer au canon scié », comme aime à le dire Denis-de-la-pub, notre Rimbaud du 11e), Atlus annonce de nouvelles options pour profiter du jeu comme une expérience narrative ou, au contraire, enchaîner les puzzles comme un gamin hyperactif à une compétition de Rubik's Cube. L'éditeur a confirmé une sortie européenne grâce au distributeur Koch Media mais on ne sait pas encore à quelle date.

 


Télex

« Nan mais Rocket League c'est un feu de paille, dans six mois il n'y a plus personne », nous disaient les nazes incapables de marquer un but en Aerial depuis le milieu du terrain. Psyonix vient d'annoncer que le jeu a dépassé les 40 millions d'inscrits début janvier.


Le ver est dans la pomme

Non, le scandale des loot boxes n'est pas encore terminé. Apple vient d'entrer dans la danse avec une décision qui pourrait inciter d'autres acteurs de l'industrie à lui emboîter le pas. Suite à la mise à jour de sa clause d'achats in-app, la firme à la pomme a en effet modifié sa règle 3.1.1 qui impose désormais à toutes les applications dotées de pochettes surprises d'indiquer clairement les chances d'obtenir tel ou tel type d'objet. Pour l'heure, personne ne semble s'en émouvoir, mais ne soyez pas surpris d'apprendre d'ici quelques mois que certains studios ont lourdement modifié leur façon de vendre leurs breloques virtuelles afin de ne pas révéler des chiffres qui pourraient provoquer une nouvelle vague d’indignation. Oui, j'aime bien dire « vague d'indignation », ça me donne l'impression que le jeu vidéo est un loisir sérieux.

 


Le fabricant de périphériques Mad Catz, qui a fait banqueroute en mars 2017, sort un pied du cercueil. De nouveaux investisseurs asiatiques ont repris la boîte et annoncent quelques nouveautés qui seront dévoilées lors du CES de Las Vegas.


Le bug de l'an 3000

Un énorme bug de conception a été découvert au cœur même des processeurs Intel produits ces dix dernières années. Je vous l'explique en termes simples : quand un process fait du sub-swap d'octo-bits sur la protected memory en triplanar par jour de pluie, l'overdrive du kernel inverse l'obturateur de la stack pour désaturer l'hyperdrive. Ouais, c'est tout con... Pour éviter que d'odieux hackers n'exploitent cette faille, les systèmes d'exploitation (Windows, MacOS, Linux...) sont en train d'être patchés. Peut-être avez-vous déjà lu dans les médias généralistes que ces correctifs diminueront les performances des CPU Intel de l'ordre de 30 %... Rassurez-vous, pour le jeu vidéo et l'utilisation classique d'un PC, la perte de puissance sera probablement imperceptible (entre 0 et 5 % d'image par seconde en moins selon les jeux, d'après les premiers benchmarks). Ce bug devrait surtout handicaper les serveurs qui gèrent de grosses bases de données.

 


À cause des mineurs de cryptomonnaies et des millions de joueurs chinois déboulant sur PUBG, les fabricants de cartes graphiques ont du mal à satisfaire la demande. Digitimes estime en conséquence que le prix des grosses Geforce et autres Radeon pourrait augmenter de 5 à 20 dollars dans les prochains mois.

 


Monster Hunter World sort le 26 janvier prochain sur consoles mais la version PC, elle, ne sera pas disponible avant l'automne. Oui, c'est un gros décalage, mais pensez à toutes ces semaines au cours desquelles les propriétaires d'une Xbox One reprendront goût à la vie. Et soyez heureux pour eux.

 


Agartha, un survival horror développé par Frédérick Raynal dont la sortie sur Dreamcast a été annulée, est en train d'être ressuscité par un groupe de fans. Bien qu'il ne s'agisse que d'un bout de démo, Raynal a donné son accord et c'est quand même un peu la classe.