389
Sortie en kiosque
le 1 décembre 2018

S'abonner
Numéro actuel
Par L-F. Sébum | le 20 novembre 2018

Canard PC 389 : Édito

News du CanardPC N°387

Game of Thronebreaker

Game of Thronebreaker F

outredieu de verge en flamme, CD Projekt RED a annoncé par surprise un nouveau jeu. Qui se déroule dans l'univers de The Witcher. OK, arrêtez de faire des saltos-triple-lutz-piqués dans la rame du métro, vous allez blesser quelqu'un. Thronebreaker : The Witcher Tales est un, je cite ses développeurs, « jeu de rôle solo narratif avec de l'exploration, des puzzles uniques et du jeu de cartes ». En gros, un peu de JdR, un peu de Gwent, une belle histoire et des casse-tête. Et le plus beau, c'est qu'ils annoncent qu'il sera disponible dès le 26 octobre sur GOG.com (puis le 4 décembre pour les versions PlayStation 4 et Xbox One). Espérons que sa durée de vie sera de quatre ans, afin de pouvoir patienter jusqu'à la sortie de Cyberpunk 2077. A.

 


Télex

Battlefleet Gothic : Armada 2 n'est pas sorti en septembre comme prévu à l'origine. Ses développeurs, les Parisiens de Tindalos Interactive (à ne pas confondre avec Tinderos Hyperactifs, la célèbre guilde de PUA), l'annoncent désormais pour janvier 2019. A.


Dis papa Gabe, c'est quoi un troll ?

Valve continue d'entretenir le flou total sur la politique de curation de la boutique Steam. Cet été, notre monopole favori déclarait qu'il ne censurerait aucun jeu, à part ceux qui font dans « l'illégalité ou le trolling ». L'illégalité, on voit ce que c'est – quoique la définition varie de pays en pays… –, mais le trolling est un concept beaucoup plus vague. Alors Valve a donné quelques précisions début septembre. Je vous résume : quand la « motivation des développeurs » n'est pas de réaliser un vrai jeu vidéo, mais simplement un « objet qui a la forme d'un jeu vidéo » que « 99,9 % d'entre nous ne qualifieraient pas de bon », alors ces développeurs sont « probablement des trolls ». Voilà, vous en faites ce que vous voulez. Tenez, là par exemple, j'entends Izual du fond de la rédaction qui crie que « dans ce cas-là faut retirer de Steam tous les Fallout sortis après Fallout 2 ! », mais je pense que son interprétation est un peu radicale. A.


Le malware imaginaire

Le malware imaginaire D

ans le dernier numéro de Canard PC, Kahn Lusth nous apprenait que l'application Fortnite sur Android serait distribuée directement sous forme d'APK (les packages d'application de l'OS mobile de Google) et non pas sur Google Play comme tout programme qui se respecte. Avec la verve qui le caractérise, notre rédacteur-motard concluait par ces mots, je paraphrase à peine : « Tout ça va virer au nid à merde, je vous dis que ça. » Comme toujours, Kahn avait raison. Rechercher « application Fortnite » sur Google donne comme premier résultat l'application officielle... suivie de 32 fausses applis bourrées de malwares, qui peuvent s'installer tranquilles sur votre téléphone, puisque absence de Google Play signifie aussi absence des vérifications de sécurité du magasin Google. LFS.


Première image de la PlayStation next-gen

Première image de la PlayStation next-gen V

ous avez envie de jouer à des jeux 3D en résolution pourrave, avec un frame rate de misère et des pixels gros comme le poing ? J'ai ce qu'il vous faut ! Pour une centaine d'euros, Sony proposera dès le 3 décembre prochain la PlayStation Classic, réédition miniaturisée de la première PlayStation de 1994. Elle contiendra 20 titres préchargés dont Final Fantasy VII, Ridge Racer Type 4 et Tekken 3. Sony vient ainsi surfer sans honte sur la vague qu'a créée Nintendo avec sa NES Classic Mini. Et le constructeur japonais a raison : le succès commercial de ce genre de gadget montre bien la puissance de la nostalgie comme argument marketing. Certes, après trente minutes d'utilisation la mini-console ira moisir dans un tiroir, mais quel bonheur d'avoir rejoué au premier niveau de ce jeu qu'on adorait il y a 20 ans. A.

 


Peut-être l'avez-vous appris lors de votre dernière visite sur Steam ou uPlay, en lisant le petit bandeau apposé en haut de votre écran. La DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) a prononcé contre Valve et Ubisoft deux sanctions pour non-respect du droit de rétractation, pour des montants de 147 000 et 180 000 euros. LFS


Personne ne souhaitera "Fortnite" à ce doux prince

D'après le site Divorce Online, 5 % des divorcés citent l'addiction aux jeux en ligne comme l'une des causes de la séparation. Et pas n'importe quel jeu en ligne : un nom en particulier revient très souvent, celui de Fortnite. Bien sûr, il doit être atroce de se rendre compte que la personne qu'on a épousée passe son temps sur le battle royale cartoonesque préféré des 6-12 ans. Mais n'y a-t-il pas là une autre histoire à raconter ? Celle d'époux et d'épouses brimés, pris au piège d'un mariage calamiteux et qui cherchent à s'évader dans Fortn… Ah ben non, attendez, je viens de réfléchir deux secondes et en fait la raison est bel et bien qu'être marié à quelqu'un qui joue obsessivement à Fortnite est odieux. I.


Le fond du polaire est frais

Le fond du polaire est frais L

a semaine dernière, un pic d'extase dangereusement supérieur aux seuils autorisés a été enregistré à la rédaction. Alarmé et sachant qu'on bosse dans le jeu vidéo, l'agent de la police du bonheur en faction dans notre immeuble a défoncé notre porte en beuglant « POLICE ! AMENEZ-MOI AU YOUTUBEUR FIER D'AVOIR CASÉ QUATORZE PLACEMENTS DANS UNE SEULE VIDÉO ! » Mais nous étions innocents : nous venions simplement de lire l'annonce de Below Zero, une extension stand-alone pour Subnautica. Elle nous permettra de plonger, construire des bases isothermes, piloter un hydroglisseur et crever de froid dans une région polaire d'une planète aquatique, le tout à partir « des prochains mois », quand elle débarquera en accès anticipé sur Steam. Les pics d'extase ne sont pas terminés. I.


Le stade Alan

Le stade Alan V

ous êtes quelqu'un de normal et je vais vous le prouver. Quand vous vous levez le matin, vous vous dites « le vrai prénom de Matt Houston est-il vraiment Jédebore ? » Quelqu'un de barge, lui, se lève le matin en se disant « le monde a besoin de plus d'adaptations de jeux vidéo en film – et je vais lui en donner ! » Voilà pourquoi Alan Wake va être prochainement adapté en série télé. L'auteur du jeu est dans la boucle, mais est-ce que ça suffira à sauver un projet qui veut donner beaucoup de place aux « personnages autour d'Alan Wake » pour raconter ce qui se passe avant le début du jeu (c'est-à-dire rien) ? Voyez-vous, pour le studio, « on ne peut pas commencer la série avec un Alan qui a déjà pris les choses en main et qui court dans la forêt en déquillant des bûcherons ». Bien sûr que non : ça risquerait presque d'être amusant. I.

 


Cela devait finir par arriver dans une société où prolifèrent les armes et les livestreams. La fusillade de Jacksonville, durant laquelle le joueur d'un tournoi de Madden a ouvert le feu contre les autres participants, tuant deux d'entre eux et en blessant une dizaine, a été diffusée en direct sur Twitch, où elle est restée visible plusieurs heures avant de disparaître et de rejoindre les autres vidéos du même genre dans cette poubelle d'Internet que sont les tubes russes. LFS


Anthem bien, tu sais

Nous avons une mauvaise nouvelle pour les deux du fond qui croient encore que Anthem sera un « pur jeu à la BioWare ». À l'occasion de la PAX, les développeurs ont en effet révélé que la dimension roleplaying sera manifestement bien allégée, comparé à un Dragon Age ou un Mass Effect, puisque les dialogues ne proposeront que deux réponses possibles. Plus grave encore, celles et ceux qui avaient l'habitude de coucher avec tout ce qui bouge dans les titres du studio risquent une belle déception, puisque les relations tissées avec les PNJ n'iront jamais au-delà de l'amitié. Mais rassurez-vous, même en privilégiant l'action par rapport aux dialogues, Anthem devrait quand même bénéficier d'une « histoire de qualité BioWare », si l'on en croit les développeurs qui rament comme des dingues depuis cette annonce pour calmer leurs fans. K.L.


La Grèce sans le guide du routard

La Grèce sans le guide du routard À

l'heure où vous lirez ces lignes, Assassin's Creed Odyssey sera sur le point de sortir (il est prévu pour le 5 octobre). Après y avoir joué à la Gamescom, nous sommes plutôt optimistes, mais un détail récemment dévoilé par Ubisoft nous rend encore plus confiants. Cet épisode va en effet proposer un mode « exploration » dans lequel la carte ne sera plus recouverte des traditionnels 5 492 marqueurs indiquant la position de chaque quête. Dans ce mode (qui sera, d'après Ubisoft, la meilleure façon de profiter du jeu), il faudra trouver par soi-même les lieux où obtenir des missions en s'aidant des indications données lors des dialogues. Après avoir allégé le HUD dans leurs derniers jeux – AC : Origins et Ghost Recon Wildlands permettent même de le désactiver complètement –, ça me fait très plaisir de voir qu'Ubisoft ne me considère plus comme un simplet tout juste bon à suivre un parcours fléché. A.


Fallout 76 se prend perpèt'

Fallout 76 se prend perpèt' J

usqu'à présent, quand un Fallout sortait, il était patché pendant quelques semestres, puis gentiment abandonné à son sort par Bethesda, tout occupé à développer l'épisode d'après. Cela va changer avec Fallout 76, nous jure le monsieur communication du studio, Pete Hines. « Pour Fallout 76, notre horizon est l'éternité », a-t-il déclaré au magazine anglais Metro, avant de bien préciser qu'il n'était même pas ironique. Bethesda compte alimenter sans fin, « à perpétuité », son nouveau online survival RPG afin d'attirer en permanence de nouveaux joueurs, tout en fournissant du contenu aux anciens. Le tout sera probablement financé par une avalanche de DLC payants et autres micro-transactions, mais ça vous le saviez déjà, et vous auriez voté Philippe Poutou aux dernières présidentielles si vous étiez vraiment contre ce système. A.

 


Au détour d'un tweet, on a appris que Chris Avellone (Planescape Torment, Fallout 2, KOTOR, Prey) bossait en ce moment sur un projet relatif à l'univers Star Wars. Bon, c'est peut-être pour un comics, mais si ça se trouve il travaille avec EA sur un jeu Star Wars. On a le droit de rêver.


La bourse ou l'ennui

Voici plusieurs semaines que le gouvernement chinois colle de grands coups de pied dans les rotules du jeu vidéo. Le pays impose désormais aux jeux en ligne de vérifier l'âge des participants via une base de données fournie par la police. À terme, l'objectif serait de protéger les plus jeunes de l'addiction aux jeux vidéo, mais également d'une forme de myopie « causée par les écrans » dont l'existence n'est pas encore formellement prouvée. Ajoutez à cela quelques farces, comme la fermeture temporaire du bureau en charge de valider la mise en vente des jeux, et vous obtenez une belle dégringolade chez tous les éditeurs chinois cotés en Bourse. Dégringolade qui, en passant, nous rappelle la taille délirante de Tencent puisque les actions de l'éditeur viennent de perdre 5 % de leur valeur, soit... vingt milliards de dollars. K.L.


L'honneur retrouvé de Dishonored

L'honneur retrouvé de Dishonored E

n août, les Lyonnais d'Arkane annonçaient qu'après deux épisodes grandioses, la franchise Dishonored était « au repos ». S'ensuivirent de déchirantes lamentations chez les fans de Corvo et Emily, qui résonnèrent jusqu'à la rédaction de Canard PC. Mais l'inévitable Pete Hines, vice-président de Bethesda, dont la maison-mère Zenimax possède aussi le studio français, a tempéré cette déclaration. « Vous savez, Arkane a deux studios. Ils bossent sur un certain nombre de projets. Les fans ne doivent pas s'inquiéter pour Dishonored... », dit-il au site GameCentral. Notre analyse de professionnels de la profession : il y aura bien un Dishonored 3, mais Arkane veut prendre son temps pour changer la formule. Tenez, par exemple, en abandonnant le côté linéaire des deux premiers épisodes au profit d'un monde ouvert, un peu comme les Assassin's Creed. En tout cas, c'est pour cela que je brûle des cierges à l'église tous les soirs. A.


Sony soit qui mal y pense

Sony soit qui mal y pense «

em>« Bien sûr, le fait qu'on ne voie rien autour de soi est dangereux, et les gens ont encore souvent la nausée, mais j'y crois. » Ce n'est pas des soirées Xanax-whisky dans ma cave que parle de Kenichiro Yoshida, le PDG de Sony, mais de la réalité virtuelle. « La VR a encore une grosse marge d'amélioration », a-t-il expliqué, confiant, à The Independant durant le salon IFA de Berlin, avant d'ajouter, mystérieux « et vous verrez ces changements et ces progrès ». On ne sait pas si les propos de Yoshida portaient uniquement sur le PSVR, mais il a par ailleurs déclaré que la réalité augmentée « est une évolution possible de la VR » et que « on ne sait jamais ma bonne dame, avec ce qu'ils nous envoient dans le ciel maintenant ». LFS

 


Télex

Il devait être testé dans ce numéro, mais finalement le FPS réalistico-counter-strikiste Insurgency : Sandstorm a été repoussé au 12 décembre. Il figurera donc dans notre numéro de janvier et sa note dépendra entièrement de notre alcoolémie post-réveillon. I.


Super couvoir

Après avoir sorti Batman: Arkham VR en 2016, Rocksteady s'est enfermé dans un long silence radio. Un silence typique des studios qui moulinent sur un gros jeu, dont la licence est solidement gardée par une horde d'avocats sauvages. Et je ne vous dis pas ça parce que toutes les rumeurs pointent depuis deux ans vers un jeu qui utiliserait Superman comme personnage principal. En réalité, il semblerait que le développement de leur prochain titre soit en train d'arriver à son terme, puisque le studio cherche désormais à embaucher un community manager, dont le rôle consistera à promouvoir un « jeu AAA très attendu ». Et autant vous dire qu'avec la dégueulasserie du portage d'Arkham Knight sur PC, il va de soi que le prochain titre de Rocksteady est très attendu. Mais peut-être pas d'une façon qui fait rêver les développeurs. K.L.


Handicap mais cap

Handicap mais cap P

etit îlot de bienveillance au milieu de cette mer de bile, saluons la sortie toute récente du Xbox Adaptive Controller. Cette manette aux faux airs de plaque à induction design est conçue pour permettre aux joueurs souffrant de difficultés motrices de jouer aussi confortablement que les autres grâce à un design adapté, avec notamment deux grands boutons programmables. On se moque souvent de Microsoft et de la Xbox One dans ces pages, mais il convient de saluer les efforts accomplis par l'entreprise de Redmond en matière d'inclusivité. La console proposait déjà la fonction « copilote », qui permet de fusionner deux manettes en une, à la manière des doubles contrôles d'auto-école ; le joueur 2 peut ainsi aider le joueur 1 à tout moment pendant la partie. Qu'on se le dise : sur Xbox One, tout le monde part avec les mêmes chances de remporter la partie. Tout le monde, sauf la console. LFS


Fume, c'est du belge

Fume, c'est du belge S

uite à l'assimilation des loot boxes à des jeux de hasard par le gouvernement belge (voir le « Coin du jeu » du dernier numéro de Canard PC), 2K a décidé de faire appel au peuple dans une harangue digne des plus belles pages de la Révolution française. Après avoir rapidement expliqué aux consommateurs dépités qu'il leur serait impossible d'acheter les « MyTeam packs » de NBA 2K19 avec du véritable argent (les pauvres !), le communiqué surréaliste publié par 2K se conclut en ces termes : « Si vous partagez notre avis, nous vous recommandons de contacter votre représentant du gouvernement local pour exprimer votre opinion. » Vous vous dites sans doute que quelques plaintes de joueurs mécontents n'ont jamais fait changer les lois et encore moins tomber un gouvernement. Sans doute, mais n'oublions pas qu'on parle ici de la Belgique, où les gouvernements tombent déjà tout seuls. Je serais vous, je resterais prudent. LFS

 


Télex

Cities : Skylines est sorti presque par surprise sur Nintendo Switch le 13 septembre dernier. Il s'agit de la version originale du jeu agrémentée de deux extensions (After Dark et Snowfall), avec une interface adaptée à ces machines mutilées que sont les consoles. Bonus : le jeu tourne à 30 images par seconde grand maximum et sombre sous les 20 dans les grosses villes. A.


Pad problèmes

Halo 5 pourrait débarquer prochainement sur PC. C'est en tout cas ce que supposent les fans de la licence, qui viennent de remarquer que la jaquette du titre a subi une légère modification sur Amazon. La mention « Seulement sur Xbox One » a en effet été remplacée par « Exclusivement sur Xbox One ». Voilà, voilà. Quoi qu'il en soit, cette supposition reste à prendre avec des pincettes grosses comme des troncs d'arbre, puisque Phil Spencer avait déjà déclaré en mars 2016 qu'un portage du jeu sur PC serait peu envisageable, ce FPS aurait été conçu pour être joué au pad. Autant vous dire qu'on a envie de le croire, surtout en voyant ackboo qui est en train de préparer l'incendie de l'appartement d'un de ses voisins « qui joue à PUBG au pad, comme un fils de personne ». K.L.


La Terre, tu l'aimes ou tu la quittes

La Terre, tu l'aimes ou tu la quittes V

ous avez sans doute vu la bande-annonce de Doom Eternal (cpc.cx/mzH), et remarqué que, comme dans le premier épisode, des hologrammes diffusent parfois des messages pince-sans-rire au milieu du massacre général. Par exemple « "démon" est un terme dérogatoire, utilisez plutôt "en situation de non-mortalité" » ou bien « aidons nos amis les démons à trouver leur place dans notre monde, rappelez-vous, la Terre est le melting-pot de l'univers ». Bref, le même humour absurde que dans le Doom de 2016, mélange d'apocalypse biblique et de langue de bois. Cela n'a pas empêché une chaîne YouTube d'extrême-droite de faire 700 000 vues en affirmant que le prochain jeu d'Id étant un brûlot anti-immigration, thèse reprise par plusieurs sites fascistoïdes. Et on en vient à se dire que finalement, l'invasion de cette planète par des démons constituerait peut-être une amélioration. LFS


Les poux dans la dette

Les poux dans la dette W

em>Wired nous apprend que TrueAccord, une startup californienne, souhaite proposer une solution algorithmique à la collecte de fonds auprès des personnes endettées. Voilà. On pourrait arrêter après cette phrase et lancer un concours littéraire du genre « écrivez la suite de cette nouvelle de SF dystopique », mais comme on est des journalistes totaux et qu'il reste encore de la place dans la petite boîte sur l'écran, on va continuer. L'algorithme de TrueAccord contactera donc les débiteurs régulièrement par mail, Facebook et SMS afin de leur rappeler ce qu'ils doivent. Les pouilleux pourront à tout moment modifier leur calendrier de remboursement ou reporter un versement sans frais, dans le cas par exemple où ils voudraient nourrir leurs enfants. LFS

 


DotEmu vient d'annoncer Streets of Rage 4. Tout ce qu'on peut vous dire pour l'instant, c'est que ça ressemble vachement à du Streets of Rage avec de jolis dessins non pixelisés et surtout, qu'on a quand même un peu hâte. K.L.


Liberté d’agression

Depuis le mois de juillet, la moindre utilisation d'une insulte à caractère racial ou homophobe sur le chat de Rainbow Six: Siege est automatiquement punie d'un ban temporaire, puis d'un ban définitif pour celles et ceux qui tentent le coup trois fois. S'il n'est pas encore possible d'affirmer que la méthode porte ses fruits, toujours est-il qu'une petite frange de joueursNote : 1 jure que cette lutte contre la toxicité affecterait leur liberté d'expression. Et si votre cerveau n'a pas instantanément explosé à la lecture de cette phrase, sachez qu'Ubisoft vient de leur répondre en affirmant que leurs supplications n'y changeront rien, d'autant qu'un futur patch empêchera bientôt les insultes concernées d’apparaître sur le chat. Et pan. K.L.

Note 1 : Nous parlons d'un thread sur Reddit qui a recueilli plus de 800 votes en un mois, là où beaucoup d'autres montent à plusieurs milliers.


Meilleur e-sport masculin

Meilleur e-sport masculin T

homas Bach, président du Comité international olympique, dont la fiche Wikipédia française dit qu'il pèse 90 kg alors que l'anglaise en annonce 65, c'est louche, il faudrait enquêter là-dessus, Thomas Bach donc, a déclaré que les « jeux où l'on tue » n'ont pas leur place dans sa petite compétition. « Les jeux dans lesquels il est question de tuer quelqu'un ne sont pas conformes aux valeurs olympiques. » Si Thomas Bach (« la balance de Schrödinger » pour les intimes, vas-y Thomas, avoue, combien tu pèses vraiment ?) a cru bon d'insister sur ce point, c'est bien sûr en raison de la croissance exponentielle de l'e-sport qui, avec un chiffre d'affaires mondial qui devrait atteindre 1,2 milliard en 2020, gratte à la porte du CIO comme un chat affamé. Que les JO commencent par réintégrer l'épreuve de joute poétique et y invitent Kaaris et Booba. Ensuite on causera violence. LFS

 


Attendu pour le 19 octobre, Battlefield V ne sortira finalement que le 20 novembre. Manifestement, la date de sortie initiale (prise en sandwich entre Call of Duty: Black Ops 4 et Red Dead Redemption 2) n'était plus au goût d'Electronic Arts. K.L.


Gloubiboulgameplay

Blizzard serait-il en train de développer un nouveau jeu, basé sur une nouvelle licence ? C'est en tout cas ce que laissent penser les dernières offres d'emploi du studio, qui recherche un directeur artistique, des ingénieurs logiciels et un lead level designer pour œuvrer sur un « projet non annoncé ». Projet qui, apparemment, implique une passion pour les jeux coopératifs, de rôle, de plateau et même d'action, ainsi que d'avoir les connaissances nécessaires à l'élaboration de combats à la première ou troisième personne. Enfin, « ne pas être effrayé par les ours » serait un plus pour les futurs ingénieurs logiciels, qui seront manifestement parqués dans une réserve naturelle par souci d'économie. K.L.

 


L'INFO QUI N'EN EST PAS UNE : Durant la première semaine de septembre, 56 % des jeux sortis sur Steam n'ont pas reçu la moindre critique, et 82 % en ont reçu 9 ou moins. Business as usual. LFS

 


L'INFO QUI N'EN EST PAS UNE, SUITE : « Notre but est de protéger les premiers jours de commercialisation. Aucun système de protection n'est impossible à craquer », a expliqué à gamesindustry.biz un certain Elmar Fischer, directeur des ventes de Denuvo, entreprise qui vend un système de protection soi-disant incraquable. LFS